Siri pour OS X : sur quels Mac et pour quoi faire ?

Florian Innocente |

Partons du principe que la rumeur de l’arrivée de Siri sur OS X est parfaitement fondée (MacRumors dit s’appuyer sur une source fiable). Quels Mac seraient en mesure d’en profiter et que pourrait bien en faire l’utilisateur ? À ces deux questions s’ajoute une troisième, quel intérêt pour Apple ?

L'une des icônes obtenues par MacRumors

Quels Mac ?

Un prérequis que l’on peut facilement imaginer pour cette fonction est la présence de deux microphones, afin d’atténuer les bruits ambiants. Cette gêne sonore est potentiellement moins importante dans un espace fermé qu’en extérieur sur son iPhone. Et Siri sait maintenant se caler sur la voix d’une personne en particulier pour ne pas répondre à n’importe qui. Mais il peut y avoir de la musique ou des enfants qui chahutent. Et après tout, les iPad, appareils domestiques par excellence, ont bien deux microphones eux aussi dans les générations récentes.

Il se trouve que c’est aussi le cas pour pas mal de Macintosh (FaceTime oblige). Tous les MacBook, MacBook Air, MacBook Pro (sauf le 13" SuperDrive) et les iMac qui sont en vente aujourd’hui en sont dotés. Idem sur des machines plus anciennes : tous les iMac depuis la fin 2012 ; les MacBook Air depuis la mi 2013 et tous les MacBook Pro Retina.

Les deux petits microphones sur le côté d'un MacBook Air

Pour les Mac Pro et Mac mini cela dépendra de l’écran associé, le Thunderbolt Display a un microphone intégré pour FaceTime. Si un jour son successeur arrive, il ne devrait pas en faire moins sur ce point.

Quel intérêt pour l'utilisateur ?

L’idée de parler à son Mac a ses détracteurs ou tout bonnement des sceptiques. Mais est-ce plus farfelu de le faire chez soi — voire au bureau lorsqu’on est entouré de collègues sympathiques — que dans la rue avec son iPhone ?

Tout au long de son histoire, le Mac a connu diverses technologies de reconnaissance vocale. Un temps il fut même possible d’ouvrir sa session à la voix (« Ma voix est mon mot de passe » disait-on pour entrainer la fonction). La forme la plus récente mais pas la plus aboutie est la Dictée vocale dans OS X.

Avec Siri, on franchirait un cap. Apple suivrait l’exemple de Microsoft avec Cortana dans Windows 10. Toutefois, sans même aller chercher la concurrence, ce ne serait que le prolongement vers le Mac de ce que l’on pratique depuis 2011 avec l’iPhone 4s et l’apparition de l’assistant vocal. En somme, une énième passerelle lancée entre iOS et OS X.

Balayer d’un revers de la main l’idée d’un Siri pour OS X c’est aussi oublier que cela pourrait être très apprécié par des utilisateurs touchés par certains handicaps. Et pour tout le monde, l’usage de la voix peut se révéler pratique de manière ne serait-ce que ponctuelle. Ce n’est qu’une question de contexte (à ce sujet, est-ce qu’en lançant un “Dis Siri” à la cantonade on verra simultanément son iPhone et son Mac tendre l’oreille et répondre simultanément, de la même manière qu’ils provoquent un concert de sonneries lorsqu’on reçoit un appel… ?).

Et puis il faut considérer l’idée d’un Siri que l’on n’activerait plus uniquement à la voix mais aussi avec des requêtes tapées au clavier. Et là, les choses deviendraient encore plus intéressantes car elles pourraient avoir une incidence sur l’utilisation que l’on fait de Google sur son ordinateur.

Quel intérêt pour Apple ?

Aujourd’hui, une recherche d’information sur son Mac conduit inévitablement à utiliser Google dans son navigateur web. Sur iOS, c’est vers Bing que Siri renvoie les requêtes qui n’ont pas trouvé de réponse dans Wikipedia, Yelp et les autres partenaires intégrés. Google est escamoté, sans possibilité pour l’utilisateur de modifier ce réglage.

Avec un Siri sur OS X, on voit mal comment il en irait autrement. Apple pousserait au maximum les utilisateurs de Mac vers son assistant, enfonçant encore un coin dans l’hégémonie de Google. Certes, un tout petit coin, Apple ne vendant pas ses Mac dans les mêmes proportions que ses iPhone, mais c’est toujours cela de moins pour son concurrent.

Est-ce que cela permettrait d’améliorer les possibilités de Siri ? Sachant qu’Apple n’est pas propriétaire de Bing et que ce dernier traine toujours la patte derrière Google, l’idée est discutable. Microsoft, lui, joue cette carte de l’intégration à fond. Le mois dernier, il a expliqué qu’il allait dorénavant bloquer les bidouilles qui permettaient de rediriger les réponses de Cortana vers un autre navigateur web que le sien.

Cortana

Avec Windows 10, on peut toujours utiliser Google par défaut pour conduire ses recherches dans le navigateur Edge. Mais si la requête est faite au travers de Cortana, c’est Bing et aucun autre qui est utilisé. Microsoft le justifie par sa volonté de rendre possibles des requêtes et des enchaînements d’actions de plus en plus sophistiqués avec le temps, et donc de maîtriser toute la chaine de logiciels et services mis en œuvre :

Cela inclut des scénarios comme de faire une recherche "obtenir des billets pour le concert de Rihanna" dans la fenêtre de Cortana puis de voir Edge ouvrir Bing pour trouver les billets qui vous conviennent le mieux et de vous proposer de les acheter en votre nom. Ou lorsque vous cherchez "fais moi un récapitulatif sur les élections", Edge ouvre Bing qui génère une liste de lecture dynamique à consulter dans votre navigateur.

Toutes ces considérations mises à part, lorsqu’on voit que Siri est maintenant partout présent depuis l’iPhone jusqu’à l’Apple Watch en passant par l’Apple TV, son absence sur Mac paraît de plus en plus singulière.

Tags
avatar Yoskiz (non vérifié) | 

Surtout pour quoi faire, personnellement je ne l'utilise quasiment pas du tout sur mon iPhone.

avatar palmx | 

@Yoskiz :
Moi je l'utilise tout les jours sur iphone !
Mais sur mac ça me paraît moins utile.

avatar EBLIS | 

C'est vrai? Ça sert tant que ça ? Je pensais que c'était juste un gadget pas encore au point. Je dis cela car je n'ai pas de terminal Apple récent me permettant de tester.

avatar Nicolas R. | 

La dictée quand j'ai les mains prises... mais enfin franchement c'est larrrrrgement dispensable.

avatar AkenOo | 

Notez bien qu'il y a des gens qui sont sur la route plus souvent qu'au bureau ou alors qui sont sur la route en guise de bureau. Pour ces gens l'utilisation d'un assistant vocal est mortellement efficace...

Mais la seule chose que je remet en question c'est l'utilisation sur un Mac. Cela pourrait servir pour rendre plus accessible un mac à une personne qui utiliserait sa voix. Mais encore faudrait-il permettre de tout faire sur le mac seulement par sa voix (à la manière de Windows Vista à l'époque)

avatar Nicolas R. | 

Pour moi, ça serait interdiction totale de téléphone portable au volant. Derrière le volant, un con moyen devient un gros con dangereux.
La conduite est déjà une activité qui demande le plus de concentration, alors avoir l'orgueil de penser qu'on peut se permettre de faire autre chose au volant...
Tu veux passer un appel, tu t'arrêtes.
Désolé c'est un sujet qui à tendance à me chauffer :)

avatar AkenOo | 

C'est sûr qu'il faudrait interdire. C'est pas pour ça qu'en pratique ça le sera (il faut prendre en compte la législation dans les différents pays). Les gens qui utilisent leur téléphone derrière un volant sont déjà nombreux, ils n'ont pas forcément la possibilité en plein ville, autoroute etc... de s'arrêter pour répondre au patron. à force de vouloir augmenter la rentabilité et ne penser qu'à ça, on ne pense plus au bien être des employés/ouvriers et voilà ce que ça donne. Pour les rendre moins dangereux, c'est peut être intéressant d'ajouter des kits main-libres et des assistant vocaux. L'idéal serait l'interdiction mais il faudrait adapter tout les systèmes alors, beaucoup sont soumis à des contraintes de temps et de moyens. C'est facile de toujours vouloir tout interdire, mais nous ne sommes pas dans un monde de bisounours.

avatar Nicolas R. | 

Déjà dans un premier temps oui tu n'as pas tes deux mains. Ce qui fait la différence entre un corps de gamin percuté ou non. Mais c'est surtout le manque d'attention. Des études ont montrés que ça allongé 2-3 fois le temps de réaction. Ce qui fait la différence entre un voisin qui passe sous les roues ou pas.
Je sais pas dans certains pays des salariés on était poursuivi par leurs patrons pour avoir répondu au volant...
Ça me donnerait des envies fourbes.
Tu sais je penses que ton patron comprendrait bien, il est pas aussi con qu'il en à l'air.
C'est vrai qu'il faudrait simplement les enfermer direct pour éviter des morts.

avatar AkenOo | 

Pour ne pas créer de malentendu, je ne parle pas des gros cons auxquels vous pensiez sûrement qui tapent des discussions de 2 heures au volant. Je parle d'une utilisation brève et utile de la technologie. Le problème c'est que c'est difficile de contrôler tout ça. Je pense que la plupart des gens qui ont un kit main libres l'utilisent comme ça. ça a pour effet de réduire l'attention bien sûr mais pas autant qu'une conversation de 2 heures (en exagérant).

Mais en tout cas pour revenir au sujet de base c'est vachement utile dans beaucoup de situation. J'en ai tellement fait usage que je ne compte même plus. c'est comme demander à quelqu'un de faire quelque chose pour soi (faisable par un téléphone) quand on a les mains prises par quelque tâches journalières ou du travail =)

avatar C1rc3@0rc | 

@Yoskiz

Le debat necessite d'abord d'ecouter les propos de Luc Julia, architecte de Siri sur iOS. Ses critiques sont pertinentes et incontestables.

Ensuite se pose la question de la pertinence d'une interface informatique conversationnelle.
Les auteurs de SF ont mis cette interface conversationnelle comme une evidence dans leurs univers, et une des plus populaire a ete Star Trek. La SF permet de vulgariser des concepts difficiles et contre-culturels, et on voit ainsi la resistance des dogmes culturels, mais aussi des fausses-bonnes idees.

Julia dit que toutes les interfaces conversationnelles actuelles sont inefficaces et reposent sur des techniques datant de 30 ans. Siri n'est ni meilleure ni pire que les autres.

Est ce que l'interface conversationnelle est pertinente sur un Mac?
Autant que sur un appareil mobile!

La question c'est la réalisation de cette interface et de savoir l'utiliser quand elle est adaptée et reprendre la souris et le clavier quand nécessaire.
Le problème est le meme que celui de la dictée: Dragon commercialise ses solutions depuis longtemps, mais pour autant la majorité des utilisateurs ne les utilisent pas...

L'autre gros problème c'est que derrière l'interface conversationnelle, il y a le lien aux informations. Et pour le moment ce lien est très déficient. On aura peut etre un jours un systeme proche de l'efficacité du moteur de recherche de Google, mais pour l'instant on en est au Minitel...

avatar goretexman | 

Encore une Feature inutile et qui consomme du processus

avatar patrick86 | 

@goretexman :
Siri ne consommera aucune ressource si vous ne l'utilisez jamais et ne l'activez pas.

avatar NORMAN49 | 

C'est marrant cette manière de voir le monde... "moi Je".

Il y a tant de choses inutiles dans MacOS... pour certains et géniales pour d'autres.

;-)

avatar Nicolas R. | 

Oui et certains qui ont de la merde dans les yeux à ne pas voir qu'il y a AUSSI des fonctions à chier ! /trololo

avatar iGeek07 | 

Je pense vraiment qu'une entrée textuelle ferait la différence et permettrait d'éviter les petites recherches rapides sur Google. Ou ne serait ce qu'un "cherche X" dans un champ à la Spotlight plutôt que "Safari" entrée "X" une fois safari ouvert qui nous envoie la plupart du temps chez Google.

Et puis c'est plus rapide pour ajouter un rappel que d'ouvrir l'interface de rappel et la naviguer à la souris…

avatar r e m y | 

Tous les Macs compatibles avec la dictée vocale devraient être adaptés à Siri, même en l'absence de double micro pour atténuer les bruits ambiants!
Si le Mac reconnaît chaque mot prononcé pour le transcrire par écrit, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas suffisant pour que Siri comprenne ce qu'on dit.

avatar C1rc3@0rc | 

@r e m y
+1

Julia expliquait que la limitation technique qui a conduit Apple restreindre l'accès a Siri venait du coté des serveurs et pas des iPhones... Le fait de restreindre a un modele permettait de restreindre la quantité de requêtes a acheminer et a traiter, les serveurs étant construit a la base pour des centaines de personnes mais pas pour des millions...

Le problème c'est donc pas au niveau de ce qu'on appelle le "speech" ( la reconnaissance des mots ) mais au niveau du traitement par le réseau et le serveur ainsi que l'interprétation des phrases, qui elle nécessite une puissance de calcul supérieure a celle d'un PC (et d'un smartphone..). Donc le problème c'est le cloud.

Une astuce pour compenser les échecs de l'interprétation des phrases utilise la culture de la "mauvaise liaison" dont sont habitués les utilisateurs mobile: ça marche pas a cause de la qualité du réseau...
Sur une machine de bureau, ça passe pas, la faute au réseau ou a l'environnement trop bruyant n'est pas utilisable, et Siri va pas pouvoir tenir longtemps avec ses techniques d'enfumage habituelles: l'utilisateur d'un PC est exigeant, si un truc ne marche pas, a moins d'avoir le moyen de l'imposer, ça passe a la trappe.

Donc meme les excuses du micro ne passeront pas: si Siri fonctionne, l'utilisateur investira dans un micro (intégré a la webcam, au casque, etc). Sinon exit Siri.

avatar KorE | 

Autant Siri me sert énormément sur l'iPhone 6 ou l'iPad, autant sur mon MacBook Pro... Je n'en voit strictement pas l'intérêt.

avatar xDave | 

@KorE :
Et? heureusement qu'Apple ne fait pas les choses uniquement pour vous.

avatar KorE | 

Les commentaires sont faits pour réagir? Non?
Alors je donne mon avis personnel.

avatar iRobot 5S | 

S'ils ne mettent ça que sur les lags à 2 micros ce serait un gros foutage de gueule !

avatar Djipsy5 | 

Donc si je comprends bien Siri c'est mort pour nous donc, nous utilisateurs de MacBook 13 superdrive !? Ahhhh obsolescence quand tu nous tiens.

avatar patrick86 | 

@Djipsy5 :
Parleriez-vous d'obsolescence, s'il n'avait jamais été question de Siri sur le moindre Mac ?

avatar simnico971 | 

Siri, le futur de Spotlight ?
Une intégration ne me paraîtrait pas farfelue.

avatar TimeMachine | 

@simnico971 :
Je pensais à ça aussi.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR