AT&T souhaite vendre les données privées de ses clients

Pierrick Aubert |
Toujours à la recherche d’un modèle économique viable, l’opérateur américain envisage de tirer profit des données de ses abonnées avec un nouveau programme. Sur son blog, la compagnie a déclaré cette semaine qu’elle projette de suivre Google, Facebook ou encore Verizon en vendant des fichiers clients à des publicitaires. Évidemment, la protection de la vie privée se pose, mais la compagnie précise que ces données resteront anonymes et les utilisateurs pourront demander à être retirés du programme.


AT&T changera bientôt sa politique d’utilisation des données privées. Vente des fichiers clients concernant l’emplacement des réseaux Wi-Fi, les habitudes de navigation en ligne, ou encore l’utilisation d’applications mobiles, voilà ce qui attend les abonnés de l’opérateur américain. Après Google, Facebook et la plupart des autres sociétés internet, c’est donc au tour des opérateurs du marché sans fil de se tourner vers les publicitaires. AT&T emboite donc le pas à Verizon qui a lancé son service Precision Market Insights l’an dernier.



L’ère big data



Outre la course aux bénéfices et la recherche d’un modèle économique solide pour l’acteur du NET, la vente de données s’inscrit évidemment dans le mouvement "big data". Un marché juteux pour lequel l’institut IDC prévoit une forte hausse qui pourrait atteindre les 24 milliards de dollars d’ici 2016. AT&T suit donc la tendance et propose une mise à jour de sa politique de confidentialité. L’entreprise explique d’ailleurs en détail les manières qu’elle pourrait utiliser pour vendre ses données clients :


  • avec des rapports pour les commerçants et distributeurs. En leur fournissant le nombre d’appareils mobiles présents à l’intérieur ou à proximité de leurs boutiques au fil de la journée, ainsi que l’âge et le sexe des abonnés.

  • avec des rapports qui recoupent anonymement les habitudes télévisuelles des clients AT&T. Fréquence de visualisation des programmes, horaires, informations démographiques…

  • enfin, avec des rapports destinés aux fabricants de technologies mobiles en leur donnant le type d’appareils utilisés, la marque, et le modèle. L’idée étant de faire ressortir les produits les plus populaires en fonction des différentes clientèles possibles.



Autre point intéressant, AT&T précise que la vente de données pourra également se faire sur les utilisateurs de manière individuelle. Bien entendu, l’anonymat devrait être respecté et la société ajoute : "lorsque nous fournissons des informations anonymes individuelles aux entreprises, nous exigeons qu’ils ne l’utilisent que pour des rapports agrégés et à aucune autre fin". AT&T n’a pour l’instant pas été plus bavard sur le sujet, mais continue sur sa lancée. Depuis le mois de mai, son service AdWorks Blueprint permet déjà de suivre le comportement des utilisateurs mobiles et propose ainsi aux publicitaires de mieux cibler des consommateurs potentiels en leur vendant des annonces.

Exit l’aspect commercial, la question de la protection de la vie privée demeure. Sur le papier, les abonnés AT&T pourront évidemment demander à ce que leurs données ne soient pas utilisées et communiquées, mais une telle annonce soulève toujours bon nombre d’inquiétudes. Le mois dernier, la FCC (Federal Communications Commission) a d’ailleurs jugé que les opérateurs devaient protéger les informations relatives aux appareils mobiles de leurs abonnés. Après les révélations sur le programme Prism de la NSA, qui recueille entre autres les métadonnées de certains téléphones mobiles, le débat sur confidentialité est loin d’être clos.

avatar Orus | 
Ces grands groupes et les capitalistes, protégent leur données, leur brevets, leur droits d'auteurs, et dans le même temps il veulent vendre notre identité, nos coordonnés, notre personnalité, nos gouts et tous ce qu'il ont recueillis sur nous avec des méthodes dignes de la NSA. Alors il est temps de dire stop. La mascarade à assez durée.
avatar riri66 | 
attention Orus, tu viens d'être profiler :-)
avatar Mickoo | 
@Orus : Je suis tout a fait d'accord
avatar ysengrain | 
On peut énoncer cet aphorisme autrement: pour la bouffe, il n'y a pas de copain
avatar philippl | 
"tirer profit des données de ses abonnées" Ah il n'y a que des femmes chez AT&T ? :-)
avatar Barbababar | 
J'aimerais qu'on l'explique pourquoi tout le monde flippe quant à la question des données personnelles. Honnêtement, que des publicitaires aient accès à vos données, ça change quoi ?
avatar Isacc25 | 
Si les abonnés touchent des royalties sur leur donnés pourquoi pas
avatar Barbababar | 
Ben si ça entre dans le prix. Vous payez 30€ par mois + vos données personnelles.
avatar tomica99 | 
@Isacc25 : +1 Entièrement d'accord avec toi : si on contribue a alimenter le compte en banque des grands groupes du net, autant avoir une part du gâteau !
avatar Sic transit | 
@ Barbababar "Honnêtement, que des publicitaires aient accès à vos données, ça change quoi ?" Ca change qu'ils te profilent très finement et te manipulent plus facilement, non pas pour te vendre "les services et les produits qui te conviennent vraiment" (comme ils se plaisent à le répéter), mais bien pour déterminer quelle sera la meilleure façon de te convaincre que ce sont bel et bien tels ou tels produits/services dont tu as besoin (et qu'ils ont à te vendre)… Si tu cherches de la lecture pour tuer le temps sur la plage, cet été, je te recommande "No Logo", de Naomi Klein.
avatar xonotor | 
@ Barbababar Tout le monde n'a pas envie de se retrouver dans une pub ou d'aider -de manière générale- le monde du capitalisme qui produit à outrance. Que quelqu'un rentre dans ton appartement que tu penses privé/verrouillé, ça change quoi d'après toi ?
avatar pikachoux_bzh | 
et l'abonné, il touche quelques chose sur cette vente ???? Non, parce que c'est mes données quand même....;
avatar ErGo_404 | 
@Barbababar : Parce que ce sont des données personnelles et que n'importe quel quidam va pouvoir les lire. Imagine toi qu'un de tes potes qui a la chance de travailler pour un gros groupe puisse tout savoir de toi, depuis les objets que tu achètes jusqu'aux numéros de téléphone que tu appelles. C'est le genre de logs qu'un opérateur de téléphone/internet peut avoir sur toi. Même si c'est uniquement à des fins publicitaires ça me fait chier de savoir qu'un mec à l'autre bout du monde connait mieux ma vie et mes habitudes que mon pote qui habite à 10 min de chez moi. Et on a déjà vu les dérives quotidiennes que cela peut amener, entre les entreprises qui fouillent dans ton historique/ta page facebook pour te recruter, les mutuelles privées qui fouillent le passé médical d'un potentiel client avant de valider son dossier, etc. On sait très bien où ça mène.
avatar phantoom | 
En France si un opérateur faisait cela il serait obligé de nous faire signer un nouveau contrat (comme lorsque l'option TV a changé de TVA et que l'abo avait augmenté) Du coup la résiliation était possible sans frais sans condition. J'imagine donc, les conséquences pour un opérateur Français qui agirait de même...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Orus Ben c'est simple. Ne plus utiliser de réseaux sociaux. On s'en est bien passé jusqu'à ce qu'ils arrivent non?
avatar Manueel | 
@Barbababar "Honnêtement, que des publicitaires aient accès à vos données, ça change quoi ?" Ca change... L'Eldorado. C'est du moins ce que pense les fonds de pension. Ceux qui détiendront les informations personnelles des citoyens formeront l'oligarchie qui piloteront le monde. (je peux développer si nécessaire)
avatar Weldon | 
La suisse devrait dedier 2 montagnes (recyclage de bunker et forteresses militaires) en super data center et recycler le bon vieux "secret banquaire" en "secret informatique" pour le stockage des données personnelles et au moins ca reste chez nous. En matière de secret et de respect de la vie privée des gens, il n'y a pas mieux ! Bref, bientôt quand on se posera au USA, on recevra une petite boîte (un peu comme madame chez le gyneco quand elle sort de son echographie des 3 mois) avec les adresses des magasins succeptibles de nous intéresser, l'adresse de médecins en rapport avec nos petits soucis, 1 billet de ciné pour un film selon nos préférences, un sms, mail seront envoyés automatiquement a tous nos amis pour les avertir de notre voyage, le room service nous rappelera de mettre a jour facebook, nous refusera de servir une petite bouteille de vodka (et oui toujours en rapport avec nos petits soucis de santé) alors oui ca fait chier de partager ses infos personnelles !!
avatar debione | 
@RobRiv: Cela va bien plus loin que les réseaux sociaux, à tout hasard le moteurs de recherche? La visio? Je pense qu'on arrive à une croisée des chemins... PArce ce dont profitent tous ses grands groupes c'est bien... de la liberté du net, va falloir légiférer sévère (et du coup rendre le modèle bien moins libre qu'il ne l'est actuellement) si on veut éviter ses dérives... J'ai l'impression qu'à terme soit on aura un internet libre mais qu'on sera fiché comme des porcs par tous les acteurs du net, soit on aura un internet soumis aux états, mais du coup nettement moins libre...
avatar marc_os | 
Reste-t-il aux USA des opérateurs qui ne communiquent pas les données privées à des tiers ? Si oui, j'espère que nombre d'abonnés quitteront AT&T pour ceux-là. Ça leur ferait bien les pieds à AT&T.
avatar bugman | 
Existe-t-il une école pour apprendre à bêler ? J'ai pris un certain retard dans le domaine... un peu peur qu'au bout d'un moment je finisse par le regretter. :/ ;)
avatar beenouze | 
Comme l'explique très bien l'article, les données ne sont pas nominatives mais seulement d'ordre général. Donc (en théorie) les infos de Mr Durand ou Mme Michou ne seront pas identifiables dans les listings vendus, seules l'âge, sexe, lieux, achats, programmes TV, type de recherche... Seront accessibles. Cela dit et malgré cela, je suis farouchement contre cette façon de faire, par principe avant tout. Comme Face de bouc avec ses pratiques borderline qui joue sur l'ignorance des users et sur les réglages volontairement complexes... Bref, c'est à vomir ! D'ici à ce qu'on se retrouve avec une puce dans le fondement, il n'y a qu'un pas... Les marketeux cherchent encore et toujours plus de moyens de nous ficher, nous ranger dans des petites cases pour mieux nous enfiler ensuite. Gardez les yeux grands ouverts, ne soyez jamais naïfs face aux moyens et méthodes des puissants groupes de com...
avatar shenmue_fan | 
Encore des commentaires de comptoir. À entendre certains commentaires, bientôt le fait de prendre un apero saucisson-vin sera considéré comme une activité capitaliste.
avatar shenmue_fan | 
beenouze, Pour ta gouverne, Face de bouc n'a jamais été borderline dans ses pratiques. C'est toi qui remplit savamment leur caisse. Rien ne t'empêche de te monter ton propre réseau social voire mieux rester en contacts avec tes proches via les mails. Donc, il ne faut pas dire que l'eau de pluie est toxique et continuer à ouvrir la bouche.
avatar beenouze | 
@shenmu-fan Tu te prends pour qui à distiller tes conseils à 2 balles ? Pas pour une crotte apparemment... Pour ta gouverne, je suis cohérent avec mes propos puisque je n'ai pas de compte face de book. Tu ferais donc mieux de ravaler ton arrogance low cost et aller jouer avec les gamins de ta rue... Bisou bichette !
avatar supermars | 
L'argent devrait être le seul moyen de payement pour les services commerciaux. Payer en données perso devrait être tout simplement interdit. Hugh
avatar serge@bcnbase.com | 
RobRiv Tu ne montre surement pas l'exemple en opinant ici car ce que tu écris peut tout aussi bien finir sur le bureau de Mr. Obama qu'un commentaire sur Facebook expliquant ta surprive lorsque que tu t'est rendu compte que Big Brother pouvait tout aussi bien être noir que blanc... le monde change!

CONNEXION UTILISATEUR