Une école Steve Jobs avec plein d’iPad

Christophe Laporte |
Annoncées l’année dernière (lire : Bientôt des écoles "Steve Jobs" aux Pays-Bas ?), les écoles Steve Jobs verront bel et bien le jour cette année au Pays-Bas. 11 établissements “Steve Jobs” ouvriront leurs portes dès le 11 août et accueilleront plus de 1000 enfants âgés de 4 à 12 ans.



Il ne s’agit pas tout à fait d’une école comme les autres : pas de tableau noir, pas de salles des profs, pas de cours bien formatés, pas de réunions parents-professeurs…

L’iPad, qui était vu par Steve Jobs comme un outil capable de révolutionner le rapport à l’éducation, y joue un grand rôle. Les enfants se serviront de la tablette d’Apple pour apprendre les matières de leurs choix et à leurs rythmes. Si la salle de classe existe bel et bien, les élèves pourront travailler où et quand ils le veulent.

Les écoles Steve Jobs seront ouvertes de 7h30 à 18h30 avec comme obligation d’être présent de 10h30 à 15h. L’enfant gère son planning comme il l’entend. Il y a par contre beaucoup moins de vacances imposées. L’établissement est fermé uniquement pendant les fêtes de fin d’année. En ce qui concerne les vacances, rien n’est imposé. Ce sont les parents et les enfants qui décident.

Dans cette école, le rôle du professeur est très particulier. Il agira en quelque sorte comme un “coach” et sera là pour l’aider lorsqu’il est en difficulté sur un point précis.

L’iPad sera également une mine d’informations pour les parents et professeurs qui pourront suivre la progression des enfants et ce qu’ils font. Il y aura trois matières de base : la lecture, la compréhension de texte et l’arithmétique. Chaque élève en accord avec ses parents et les professeurs, choisira les modules qu’il décide d’étudier pour les six semaines à venir.



Bien entendu, il y a une vie après l’iPad. Certaines activités comme l’éducation physique, les cours de dessin ou encore les activités de construction se dérouleront sans tablette.

Pour l’un des initiateurs de ce projet, cette école qui est peut-être avant-gardiste aujourd’hui, sera la norme lors de la prochaine décennie. Maurice de Hond, à l’origine de ce projet, espère avoir 30 établissements Steve Jobs de plus en août 2014.

Reste à voir comment ce projet va être accueilli du côté de Cupertino. Les responsables de ce projet n’ont pas demandé l’autorisation d’utiliser le nom du cofondateur d’Apple.

avatar Bubblefreddo | 
@rikki finefleur : Ce que tu dis est tellement vrai! Moi même enseignant, ancien " mauvais" élève, je compatis tellement en voyant les élèves.... Je les plains tant! Eux, cette grande majorité d'élèves, à qui on dit à chaque mauvaise note distribuée, à quel point ils sont idiots!!! Comment détruire la force vive de notre nation! Je fréquente tous les jours des enseignants, et beaucoup (trop) d'entre eux, ont un regard négatif sur les enfants. J'entends: les mauvais, les cons, les débiles, les consanguins, les " on n'sait même pas qui est le père",.... J'en ai le poil qui se dresse! J'ai envie de croire qu'il n'y a pas de bonnes ou mauvaises méthodes pour faire apprendre ... mais qu'il devrait y avoir des adultes ( coach, encadrant, prof comme vous voulez) avec un regard protecteur, bien veillant, encourageant... Je m'arrête là, mais je pourrais en parler toute la nuit !!!! PS: les neurosciences font des bons de géants... On travaille avec les cerveaux des enfants, alors que presque personne n'en connait les mécanismes... Imaginez un kiné avec un CAP carrossier... C'est un peu ça, notre Éducation Nationale!
avatar jipe | 
Génial ... on aura des écoles Apple, des écoles Samsung ... c'est sûr que pour former des personnes ouvertes, il n'y a rien de mieux. P....n ...
avatar Manueel | 
@rudeboyfred L'enseignant doit faire place au coach qui n'a pas besoin d'avoir de connaissance mais doit manager ses élèves. Je t'ai bien résumé rudeboyfred ? Ce foutrat idéologique est puant à en gerber :-(
avatar Bubblefreddo | 
@Manueel : +1 Le savoir est primordial... Mais ça ne suffit plus!
avatar Bigdidou | 
@littlebigfrancois "il est légal mais il y a moins de défoncés qu'en France parce que ces gens sont raisonnables" Alors là, on n'a pas du tout les mêmes sources...
avatar momo-fr | 
@esteban94220 "Je n'ai vraiment pas hâte d'être dans 10 ans quand un enfant demandera ce que sont un livre, un crayon ou encore une feuille.... Pauvre monde de merde." Bienvenue dans "ton" monde mon gars ! :-)
avatar toucan39 | 
@arthurapple Moi aussi très intéressé. L' école doit évoluer sans la lourdeur des ministères et autres inutiles.
avatar toucan39 | 
@BestMBP Oui le combat de Steve Jobs doit être reconnu ça à été le moteur de sa vie, changer le Monde . N' en déplaise aux jaloux et aux aigris ...
avatar aimstar | 
Nice idea ! Comment certains dentre vous comme Manueel pouvez dire que cest une honte et que vous nenverrez pas vos enfants labas ?!! Pere indigne !! Une evolution pour que nos enfants aiment lecole et toi tes con..tre pfff
avatar Bruno de Malaisie | 
@Yanik - 1 Mon professeur de psychologie nous disait cependant quelque chose de tellement vrai: Quand un enfant joue, c'est très sérieux. Tellement vrai. Tellement de processus de déduction en jeu. Toute la recherche de l'enfant se fait en jouant, jusqu'à ce que les choses deviennent moins joyeuses et moi stimulantes. À partir du CE1, les choses peuvent malheureusement se gâter. Dommage...
avatar Bruno de Malaisie | 
Edit: Toute la recherche de l'enfant se fait en jouant jusqu'à ce que les choses deviennent moins joyeuses et moins stimulantes
avatar rudeboyfred | 
@ Manueel : je n'ai jamais dis que le "fameux coach" ne doit pas avoir de connaissances, je dis juste qu'il soit bien haut dessus de son savoir et qu'il le transmette en arretant de croire que sa "petite" matière est la plus importante et d'arreter de penser qu'un élève est un cancre parce qu'il n'est pas bon à l'école ! Un bon enseignement selon moi trouve le rythme de chacun et s'adapte à ce qu'il veut (et peut) faire ! Aujourd'hui l'éducation national ne valorise que les meilleurs alors qu'il amene en fin de compte à ce que tout le monde ai les mêmes diplomes. Résultats des courses des étudiants sans qualification et d'autres surdiplômés et décalés avec le monde du travail (les bac +5 sont ceux qui trouvent le plus difficilement du travail) ! Aussi comment evaluer un bon enseignant : l'abondance de son savoir ou sa capacité de transmettre un savoir adapté ? Perso je pense que l'EN devrait se professionnaliser de plus en plus dès la seconde et rendre ses élèves beaucoup plus responsables et autonomes (ils en sont capable mais on leur a jamais laissé ce droit, jamais valorisé et responsabilisés). Au contraire les filières pro sont de plus en plus fermé et devalorisé par le système lui même car considérer comme voie de garage alors que souvent ses metiers peuvent être valorisant et très lucratifs !
avatar Manueel | 
@rudeboyfred Je vais tenter de résumer (encore) ton poste : Le savoir ne suffit pas à l'enseignant. Il lui faut de l'intelligence. C'est d'ailleurs ce qui différencie le savoir de la connaissance. Là nous sommes totalement d'accord rudeboyfred si l'on garde à l'esprit que les QCM des méthodes d'enseignement informatiques conduisent l'élève à la débilité Si la tablette numérique peut être un plus dans l'enseignement et les processus pédagogique, le danger actuel est la substitution des rapports à la matière par l'utilisation du virtuel. De plus la sociabilisation horizontal (avec les pairs) et vertical (avec les enseignants, les parents) est primordiale. La plongée dans le virtuel dans une durée trop importante aurait des effets déstructurants.
avatar Malcolmm | 
@littlebigfrancois [02/07/2013 18:06] via iGeneration pour iPad @initialsBB "Il ne faut surtout pas faire ça en France mais les hollandais sont matures et bien plus ouverts que nous, l'exemple le plus flagrant est le cannabis : il est légal mais il y a moins de défoncés qu'en France parce que ces gens sont raisonnables, un autre exemple est le mariage gay : il existe depuis longtemps là bas et n'a posé aucun problème, eux savent se mettre d'accord..." J'adore les poncifs .
avatar toto160 | 
Ou comment formaté les enfants à la marque Apple dès le plus jeune age... Déjà que certains adultes ont perdu tout sens critique, j'ose même pas imaginer ce que ça va donner pour des enfants. En d'autre terme c'est plus du marketing qu'autre chose, c'est à vomir...
avatar Malcolmm | 
@ toucan39 [03/07/2013 08:13] via iGeneration pour iPad "@BestMBP Oui le combat de Steve Jobs doit être reconnu ça à été le moteur de sa vie, changer le Monde . N' en déplaise aux jaloux et aux aigris ..." Et un de plus . Au fait pourquoi changer le monde qu'est-ce qui ne va pas ? Si vous trouvez un exemple essentiel dans lequel S.Jpbs et Apple sont impliqués je retire ce que j'ai dit. Sinon une chouette bonne idée ce projet éducatif pour améliorer le savoir dans les pays pauvres .
avatar jo2s | 
Ce type d'école existe depuis longtemps... Il est connu sous le nom d'École Steiner. Donc pas de révolution de l'enseignement ici. Juste des gens qui ont trouvé le moyen de ce faire une pub en utilisant l'aura de S. Jobs avec tout les concepts de liberté, de curiosité et de créativité qu'il suscite pour promouvoir leurs courant alternatif d'enseignement. Quant-à l'iPad, je ne doute pas qu'il puisse être un formidable support pédagogique mais selon moi, il incarne difficilement les valeur de créativité et de liberté qui peuvent être revendiquées ici.
avatar Manueel | 
@jo2s "Ce type d'école existe depuis longtemps... Il est connu sous le nom d'École Steiner. " oui :-) Mais le rapport au corps, à la matière et au Autres y est important (il me semble) Le Virtuel devenu piège, comme la stupidité des QCM lui sont étrangers "Quant-à l'iPad, je ne doute pas qu'il puisse être un formidable support pédagogique mais selon moi, il incarne difficilement les valeur de créativité et de liberté qui peuvent être revendiquées ici." Oui :-)
avatar rikki finefleur | 
heu Malcomm, je pense surtout que Jobs était un marketeux, un vendeur quoi, qui voulait créer dans son milieu des produits différenciant vendus chèrement. Pas changer le monde. Changer le monde c'est au moins mettre une bonne partie de sa fortune au service de grandes causes (maladie, vieillesse, faim, eau, nourriture), ce qu'il n'a pas fait. Quand beaucoup de milliardaires l'ont fait. Jobs préférait s'assoir sur son argent. Je vois pas ou est changer le monde. A part créer des produits différents, comme dans n'importe quelle industrie (alimentaires, technologiques ou autres..). Attention aux élites mises en avant dues à la sur-médiatisation. A croire que les individus de secret story sont des stars :p. Un bon marketeux, de l'imagination, opportuniste et une volonté de fer, oui. Mais réduire l’école à un ipad comme support de cours, qui est un appareil même pas prévu pour une lecture prolongée et dé-sociabilisant, me semble plus être une opportunité d'un gars du marketing avec tous les dangers énumérés dans les posts précédents. Vous même, pouvez vous lire des heures sur un ipad ?
avatar Arthurapple | 
Personnellement je trouve ce projet très intéressant et innovent. Je suis patient de voir comment cela va évoluer.
avatar valou3380 | 
Faudrait-il encore préciser que les enfants ne savent pas gérer leur temps surtout avant 10 ans !
avatar Yarel | 
@ arthurapple [02/07/2013 17:34] Je crois connaître une application très intéressante pour vous, même si elle n’est pas très innovante ! Cela s’appelle « Projet Voltaire ». N’hésitez pas à la télécharger, l’ergonomie y est bonne, ainsi que la pédagogie.
avatar BestMBP | 
C'est tout de même un honneur pour Apple, en la reconnaissance du bien fondé d'un des combats de Steve Jobs. A partir de là, ils seraient mal venus de s'opposer au choix du nom (sauf histoire de gros sous, encore que la famille de Jobs à plus de raison d'exercer un potentiel véto, étant donné qu'il ne s'agit pas d'un détournement, Apple n'a pas son mot à dire contre.).
avatar eseldorm (non vérifié) | 
Ça va faire plein de Genius et Product Specialist pour les Apple Store !
avatar initialsBB | 
C'est indigne! Cela va créer une flopée d'enfant non formaté que la société aura bien du mal à forcer dans des cases bien comme il faut. Il ne faut surtout pas tenter cette expérience folle, et d'ailleurs ces enfants ne devraient pas être encouragés à prendre plaisir à apprendre à leur rythme et selon leur talents naturels.
avatar Manueel | 
@BestMBP "C'est tout de même un honneur pour Apple" Pour dire "c'est un honneur" ou "c'est une honte", il faudrait pouvoir juger de l'expérimentation. Dans la description qui est faite ici, je ne voudrais en aucun cas faire subir à mon enfant une expérimentation pareil, pas plus que je ne me sentirai honoré de voir mon nom y être accolé. Bref ce n'est pas pour honorer Steve que ce nom a été choisi, mais pour profiter de son aura Je pense souhaitable et légitime que la veuve de Stève refuse cet "hommage" postume.
avatar Francis Kuntz | 
Si ca marche, ca va bien casser en 2 le systeme francais ...
avatar lifenight | 
On ne joue pas la vie de son enfant dans une expérimentation pédagogique. Les enfants ont besoin d'être stimulé en permanence, trop de liberté en laissant les élèves travailler à leur rythme pourrait entrainer des disparités suivant le caractère de chacun.
avatar LittleBigFrancois | 
@initialsBB Il ne faut surtout pas faire ça en France mais les hollandais sont matures et bien plus ouverts que nous, l'exemple le plus flagrant est le cannabis : il est légal mais il y a moins de défoncés qu'en France parce que ces gens sont raisonnables, un autre exemple est le mariage gay : il existe depuis longtemps là bas et n'a posé aucun problème, eux savent se mettre d'accord...
avatar vin$$ | 
Si en France ça arrive, peut être qu'on basculera dans un système d'enseignement numérique plus développé, ça serait pas mal
avatar oomu | 
@valou3380 [02/07/2013 17:45] via MacG Mobile "Faudrait-il encore préciser que les enfants ne savent pas gérer leur temps surtout avant 10 ans !" faut il rappeler que les enfants ont des parents ? - à lire comme ça, c'est intéressant, l'outil est là mais l'enseignant est toujours présent. Après, je pense tout de même qu'il faut un suivi régulier pour indiquer avant soucis les lacunes en temps consacrés à telle ou telle matière. Mais j'aurais plutôt vu un tel modèle pour le collège et lycée. De mémoire, j'aurais pu consacrer moins de temps à l'anglais (que je pratiquais déjà chez moi en plus de mes devoirs) pour par contre mettre le double de temps sur les maths (vu que wouuf, fallait me répéter 36 fois un théorème pour que je le mémorise, or ça aide bien pour aller vite de les mémoriser et les pratiquer, et m'aurait fait gagner du temps par la suite.) "Chaque élève en accord avec ses parents et les professeurs, choisira les modules qu’il décide d’étudier pour les six semaines à venir." ha ok, des créneaux de 6 semaines, une flexibilité tout de même encadrée, c'est bien. - "On ne joue pas la vie de son enfant dans une expérimentation pédagogique." C'est ce qui empêche d'améliorer les écoles, oui. Personne n'a envie de mettre son enfant comme cobaye. "Les enfants ont besoin d'être stimulé en permanence, trop de liberté en laissant les élèves travailler à leur rythme pourrait entrainer des disparités suivant le caractère de chacun." De ce que je lis, il n'y a pas de "liberté". Il y a une flexibilité, le tout sous la direction d'un enseignant ET DES PARENTS.
avatar havox79 | 
@littlebigfrancois : Je pensais la même chose, autre pays, autres mentalités. Néanmois, je suis d'accord pour dire que j'ai moi aussi des doutes sur la gestion du travail par l'élève lui-même. J'ai toujours eu des facilités pour mémoriser et pour les calculs, ça n'empêchait pas que je ne voulait rien foutre à part jouer, je remercie mes parents qui se sont un peu investit pour me faire travailler, j'ai l'impression que ça manque a beaucoup en france, mais peut-être que la-bas les parents sont plus investit en général.
avatar oomu | 
Il y a toujours eu des disparités, même quand on impose le même cursus/heures à tous. Je dirais même que c'est dommageable, car on peut être en avance sur une matière, mais ramer dans une autre. Le transfert d'heure devrait être possible. Je partage l'idéal d'atteindre un cursus commun pour former des "citoyens" (à contrario de l'idée actuelle de former des employés au chômage dés le collège). Mais cela ne devrait pas signifier un profil unique de cours et d'heures par matières. Le cours de "soutenance" ou "heures de rattrapage" devraient en fait être une flexibilité naturelle, de base, du temps passé dans une école.
avatar oomu | 
@Francis Kuntz [02/07/2013 17:57] "Si ca marche, ca va bien casser en 2 le systeme francais …" rien ne peut casser le système français Ni Pasqua, ni le rockn'roll, ni les yéyés, ni deux guerres mondiales, ni la Prusse, ni la Commune, ni Napoléon 3, encore moins Louix XVIII, ni le 1er empire, ni la Terreur, ni la guerre par toutes les monarchies, ni la Révolution, ni Louis XVI, ni la bourgeoisie, ni l'Eglise, ni le tiers-etat n'ont pu casser le "système français". Il y a de profondes raisons à où on en est. Ce n'est pas un ipad et des organisations flexibles qui peuvent "casser" un "système français".
avatar rudeboyfred | 
Le système peut être intéressant et assez dans l air du temps malgré tout : chacun avance à son rythme et le savoir se construit par l éleve ! Le coach ainsi validerait les compétences acquises par l élevé et non une évaluation programmée qui ne veut plus vraiment rien dire. Perso je serais assez pour mais il faudrait juste que l iPad ne soit qu un outil parmi d autres et non le seul car cela me paraît quand même assez limité comme proposition.
avatar initialsBB | 
@lifenight : Je trouve ta remarque bien triste. C'est la limite du système républicain français que de vouloir forcer l'égalité parfaite et absolue entre tous les individus. Permettre à certains enfants de se découvrir tôt des talents et de prendre plaisir à apprendre devrait pourtant être une pierre angulaire de notre système d'éducation. J'ai passé mon adolescence à l'étranger. Un de mes amis de collège avait fait son primaire dans une école très flexible un peu comme il est question ici. Il s'était révélé excellent en mathématiques, et faisait son propre emploi du temps avant même l'âge de 10 ans. Pas besoin de l'obliger à quoi que se soit, il avait pris gout à ça. Arrivé au collège il larguait déjà la moitié des profs et a continué à faire son emploi du temps en math tout en suivant le reste du cursus normalement. Il n'a pas eu une très bonne note en français pour son bac, mais aujourd'hui il est professeur de mathématiques dans une fac prestigieuse aux États Unis (après avoir refusé plusieurs offres fort juteuses dans les centres de recherches en armement, par conviction politique). D'après l'article, l'encadrement est prévu ce qui empêchera tout de même les débordements. De toute façon il s'agit ici d'une initiative privée (sans doute avalisée par le gouvernement j'imagine) et ceci dans un pays (très) riche avec une bourgeoisie qui a le temps et les moyens d'encadrer correctement sa progéniture. La véritable question serait comment peut-on offrir ce même niveau d'excellence à notre nation par ce qu'avec les problèmes qu'on accumule, on a besoin de nos enfants plus que jamais.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@oomu Pourtant le système français devrait être revu de A à Z. La création de postes supplémentaires dans l'enseignement n'est certainement pas la bonne solution.
avatar cascayoyo | 
Les enfants sont pour beaucoup incapable de gérer leur temps simplement parce que l'on ne leurs en donne pas l'occasion, au contraire on leurs impose beaucoup. Comment peuvent ils alors développer une connaissance de soi, une liberté de penser, une liberté d'etre, et surtout garder cette envie naturelle d'apprendre. Que nous gâchons en les forçant tous à apprendre la même chose au même moment, la où tous ont des besoins différents. Il est quand même triste de voir qu'à l'heure où tous les ans de plus en plus d'école basées sur cette indépendance, notamment celles du style des pédagogies Montessori voient le jours avec un résultat sur les enfants exceptionnel. Beaucoup pensent encore que l'enfant doit être un maximum encadré. Encadré oui, géré à outrance comme cela est fait actuellement non. Dans ces pédagogie l'enfant gére seul son temps de travail, avec des ateliers adaptés à chaque tranche d'âge et en fonction de sa progression propre. À savoir, tout se passe, dans ses écoles, dans le calme, le respect, l'entraide, et l'indépendance de chaque élève. Et non, ça ne forme pas des enfants rois ne respectant rien. Au contraire beaucoup arrivent au collège plus mature sur certains points que beaucoup d'adultes. les expériences sans aucune équivoque sur le sujet sont nombreuses. Mais nous aimons bien faire les autruches en France, et surtout ne pas nous remettre en question. @lifenight : ce que vous décrivez est exactement ce qu'il se passe actuellement en bridant et en encadrant au point ou nous le faisons, dans notre système. Sauf que vous êtes bien en deçà de l'échec qu'est notre système d'éducation.
avatar Yves_M | 
Bonjour, Je suis curieux de savoir quelles applications vont être utilisées. Freinet, vous connaissez ? Peut-être que cette école s'inspire de sa pédagogie.
avatar guyotlo | 
C'est pas nouveau ça existe déjà en Fràce et ailleurs C'est une école Montessorri (cf Wikipédia par exemple) avec des iPad Le correcteur Apple connaît ce nom propre :) Proche de la méthode Freinet L'iPad apporte une puissance supplémentaire à ces méthodes
avatar Manueel | 
@rudeboyfred "Le coach ainsi validerait les compétences acquises" Tout un programme : remplacer les enseignants par des coach pour augmenter les performances et la compétitivité. Derrière les mots se dessinent des valeurs, un imaginaire etc.
avatar DrFatalis | 
Hum... Ce genre d'école peut fort bien fonctionner... mais avec des "surdoués"... Pour les autres, cela va être, disons... particulier. En particulier pour l'apprentissage de l'écriture, de la lecture... On va bien voir.
avatar momo-fr | 
@ lifenight "On ne joue pas la vie de son enfant dans une expérimentation pédagogique." Ah oui quand même !!… faut arriver déjà à le penser, ensuite le formuler, mais le dire… ça me rappelle cette tirade de Michel Audiard : "Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." Vive l'initiative, et peut être que demain on n'aura plus ce genre de commentaire…
avatar florian1003 (non vérifié) | 
Je crois que MyBee fait des apps très bien pour l'éducation ...
avatar florian1003 (non vérifié) | 
MyBlee *
avatar lifenight | 
@momo-fr très bonne argumentation ... inexistante ... Les projets existent afin d'être expérimentés, après libre à chacun d'y participer.
avatar Madalvée | 
[b] modéré [/b] tentative de trait d'humour mais résultat faisandé. FI
avatar Djipsy5 | 
@initialsBB : 'C'est indigne! Cela va créer une flopée d'enfant non formaté que la société aura bien du mal à forcer... ' Chuuuut ! Tu n'es pas un visionnaire. Observes et fais toi épater à nouveau ! ;)
avatar debione | 
@Dr Fatalis Non, je ne pense pas que d'être surdoué sera la condition pour que cela marche... Par contre l'implication des parents est déterminante, tant dans l'éducation dès le plus jeune âge (donc la présence des parents @ home) que dans le suivi de l'enfant dans son instruction... C'est clair qu'un enfant qui dès 4 mois se retrouve en crèche 12H par jour, qui ne voit ses parents que 2 heures dans la journée, il va avoir des problèmes pour gérer un tel système...
avatar Maclowic | 
Gerer son emploi du tps a 6 ans... Ouai lol quoi!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR