Bientôt des écoles "Steve Jobs" aux Pays-Bas ?

Christophe Laporte |


Pour Steve Jobs, l'iPad devait révolutionner la manière dont les enfants travaillent à l'école. Dans la biographie qui lui est consacrée de Walter Isaacson, il exprime clairement les choses à ce sujet : "Il est absurde que le système éducatif américain repose encore sur le modèle suranné de professeurs debout devant leur tableau noir avec à la main leurs manuels scolaires. Tous les livres, les supports d'apprentissage et les évaluations auraient désormais intérêt à être numériques, interactifs, et adaptés à chaque élève pour lui fournir un retour en temps réel".

Cette vision continue à être développée par Apple, qui en début d'année, a présenté au monde de l'enseignement, iBooks Author, qui permet de concevoir en toute simplicité, des livres pour l'iPad. Dans le livre, le cofondateur d'Apple expliquait vouloir aller plus loin. Estimant que "le procédé de certification des manuels scolaires est corrompu", il désirait embaucher de grands auteurs de manuels scolaires pour créer des versions numériques qui seraient incluses avec l'iPad.

Cette vision n'a pas laissé certains enseignants insensibles. Aux Pays-Bas, des politiques et professeurs militent pour faire entrer "l'éducation dans une nouvelle ère". Grosso-modo, ils veulent créer une école pilote dans laquelle les élèves effectueraient leur apprentissage avec un iPad. L'idée est de permettre aux élèves et aux enseignants de repousser les limites de ce que l'on peut faire dans une salle de classe.

Ces "écoles Steve Jobs" pourraient voir le jour en août 2013 si cette proposition qui est présentée aujourd'hui même était retenue.

Tags
avatar macbookeur75 | 

Y a déjà des classes numériques avec Mac et iPad un peu partout aux US, UK et même en France...

avatar Fuzzi97 | 

Ça me semble un peu court en temps pour tout préparer mais j'espère qu'ils réussiront !

avatar Aescleah | 

@macbookeur75

J'ignore la situation à l'étranger, mais je doute fort qu'on ait des classes de ce genre en France. Au mieux, y'a peut être une poignée de classes avec un iPad ou un Mac pour 35 élèves.

avatar toucan39 | 

@Aescleah
Si des écoles privées.
Le mammouth est irrécupérable.

avatar ErGo_404 | 

@Aescleah : de plus en plus d'écoles primaires investissent dans des tableaux numériques (déjà un bon premier pas). Plusieurs départements prêtent à chaque élève de collège des ordinateurs portables sur lesquels sont enregistrés les manuels scolaires. Je pense qu'en France on souffre surtout de profs qui eux sont restés dans l'ancien temps et qui ne savent toujours pas utiliser un ordinateur correctement, or les classes numériques ont besoin d'enseignants techniquement compétents, par définition.

avatar rom54 | 

Ce qui est navrant dans cette histoire, c'est que l'idée d'aller dans une bonne direction et de tirer parti des avantages du progrès au service de la communauté vient d'une société prive et commerciale.

Bien sur que Jobs avait raison, l'enseignement dans bien des régions du monde, est préhistorique autant dans ses outils que dans son ignorance des apports des neurosciences. Il est surtout scandaleux de voir le peu de ressources que l'on y consacre, la fragmentation et le cloisonnement de la chaine éducative.

Alors demain, les enfants, étudiants, doctorats et enseignants seront systématiquement des clients d'Apple, asservis a une société industrielle ayant une idéologie et des objectifs financiers. Ca aurait pu être Microsoft ou une autre, qu'importe.
Le mal n'est pas la, c'est simplement que les responsables de cette vente des cerveaux et des consciences, et par extension de nos société, sont les politiques et uniquement eux...
Encore une fois les politiques démontrent magistralement leur inutilité sociale et le fardeau economico-social qu'ils sont...

avatar rom54 | 

@ Aescleah
La situation de l'enseignement dans les divers pays varie en termes d'objectifs, de niveaux, d'idéologies, de moyens...

Le problème de la France, c'est d'abord sa structure hierarchique centraliste.
Vient ensuite les problèmes de moyens (en personnel et financiers), puis l'inadéquation avec le monde réel, le repli sur soi, et surtout la dimension idéologique...
Initialement on forme les petits français d'abord et avant tout a être des citoyens, selon une définition très institutionnelle et historique.
Nul besoin de technologies, ce que l'on doit être avec son certificat ou son bac, c'est un membre bien pensant de la société française vu depuis l'Elysée.

Apres on a des prepa et des grande écoles, souvent d'excellence, qui tentent de rattraper le temps perdu, mais qui ont hélas comme débouche les institutions ou les "grandes entreprises" créant une aristocratie quine vaut pas mieux que la précédente.

L'université quant a elle souffre de son isolement international, de son emprisonnement dans des structures étatiques surannées qui l'encadrent, meme si la situation tend a s'améliorer avec l'harmonisation "imposée" par l'Europe et les USA.

Dans d'autres pays on forme d'abord des travailleurs a jeter sur le marche avant tout, par l'apprentissage, faisant fi de la culture ou du développement de la personne.
Certains autres favorisent aussi une forme de laisser-aller, assurant le minimum "assumable" démocratiquement, et qu'ils nomment darwinisme social...

Si tu regardes la situation en europe, les enfants sont mieux formes dans leurs développement dans les pays du nord. Apres les meilleurs universités et grande écoles, se trouvent aux USA, en Angleterre, en Suisse et maintenant en Asie... Pour une simple raison de financement et d'ouverture mondiale...

avatar youpla77 | 

Faire entrer le numérique c'est bien en espérant qu'on en arrive pas là :

http://www.rue89.com/2012/03/22/jai-piege-le-net-pour-donner-une-lecon-mes-eleves-230452

avatar JPTK | 

[quote=toucan39]Si des écoles privées.
Le mammouth est irrécupérable.[/quote]

Ce sont des gens comme toi qui sont irrécupérables, avec les lieux communs et les banalités qu'ils répandent dès qu'ils peuvent.

avatar Risenrock | 

@youpla77 :
J'avais un prof qui m'avais dit un peu le contraire. Comme quoi si on peut trouver des bêtises sur internet, on peut aussi en trouver dans les livres. Donc comparer plusieurs sources (livres ou internet) et trier ce qui est bien et ce qui ne l'est pas.
J'ai l'impression d'être un peu sorti du sujet. Quoi qu'il en soit, ici on ne parle pas d'internet mais des moyens pour utiliser les livres. Et utiliser des livres numériques n'est pas une mauvaise chose, selon moi, car l'objet, de n'importe quelle marque, peut durer plus longtemps qu'un livre papier, et en transporter plus au même endroit. Et le livre lui-même est moins coûteux pour le consommateur et l'éditeur.
M'enfin, moi je dis ça, je dis rien.

avatar madaniso | 

Les gens qui prennent ces décisions sont les plus stupides du monde, c'est pas possible. La tablette est une révolution pour tous les secteurs, mais il ne faut pas s'arreter là, Steve ne se serait pas arreter là.

La technologie évolue tout le temps et pour moi dans 2/3 ans on verra déjà de nouveaux supports parce que tout s'accélère aujourd'hui, y compris le devellopement. Garder vos sous publics pour investir de manière homogène dans l'éducation, pas juste pour acheter des milliers d'Ipad qui seront obsolètes dans 2 ans.

avatar elamapi | 

Ce n'est qu'une question de moyens. Pour la France, comme pour les US ou la Norvège.

Dans chacun de ces pays, tout va pour le mieux dans toutes les écoles ou l'entreprise injecte des moyens humains/financiers/matériels.

C'est immédiatement moins satisfaisant sans.

Cas ULTRA TYPIQUE, pour ceux qui ont pus aller aux US. Faites la comparaison entre les GRANDES universités renommées.

Elles sont TOUTES privatisées (ou bénéficient de dons ÉNORMES).

Les Universités publiques, ou sans dons, sont beaucoup moins glamour ... Pas de salle informatique ou alors une seule pour l'univ avec des vieilles carcasses moisies. Locaux en mauvais état et prof à la ramasse.

En France c'est pareil sauf quelques exceptions (qui tiennent sur les doigts d'une main).

J'ai peut le constater tous les jours. Et ça commence dés la primaire.

Mon fils à la chance d’être dans une petite primaire fortement aidée au niveau financier/matériel et humain (commune, entreprises privées, parents).

Moralité: 20 élève par classe avec une enseignante ET une assistante, un ordi récent (moins de 2 ans) pour deux élèves et une personne qualifié et compétante pour leur apprendre (qui n'est pas leur maitresse).

A coté de ça, dans son encienne école qui ne bénéficie pas de ces avantages et bizarrement, c'est immédiatement moins sexy.

entre 30 et 33 élève par classe, un enseignant (sans assistant) et en guise d'initiation à l'informatique:

UNE salle multimédia pour l'école composé de 5 ordinateurs qui date du crétacé et une tv 80cm pour les videos ...

Bref, donnez des moyens à ceux qui sont sur le terrain de l'EN c'est à dire 30% des effectifs de l'EN, et plus aux autres 70% qui glandent au rectorat (à planifier le repas qui servira a déterminer la date de parution de l'invitation pour la reunion de planification du prochain repas).

Et je suis sur que nos enseignants seront plus motivé, nos élève plus interessé pour des résultats scolaires globalement bien meilleurs.

avatar YARK | 

Pourquoi ?

Les TO7 ne fonctionnent plus ? :-)))

avatar elamapi | 

@YARK

Le TO7, c'était le "serveur" de ma salle info .. quand j'étais au college ... dire si ça date :p

avatar béber1 | 

"rom54 ...
Encore une fois les politiques démontrent magistralement leur inutilité sociale et le fardeau economico-social qu'ils sont..."

C'est ce que je faisais encore remarquer à un pote récemment, sur l'utilité des forums et des innombrables avis tranchés des forumeurs. On a convenu que, aussi succincte et anarchiste soit-elle, la brève de comptoir avait ceci de supérieur, c'est qu'elle payait au moins sa conso

avatar Mac Mac | 

Déjà que l'educarion nationale française n'est pas foutue de fournir des livres de bonnes qualités, alors des ipads....
Parcontre à la place du grand tableau noir et de la craie qui grince, un écran géant serait pas mal.

avatar Risenrock | 

@madaniso :
Ça n'a pas l'air de les déranger vu qu'ils achètent des ordinateurs qui coûtent plus cher que des iPads.

avatar Almux | 

Des iPads... PAS des Androids... donc!

avatar ThurstonMoore | 

"rom54 ...
Encore une fois les politiques démontrent magistralement leur inutilité sociale et le fardeau economico-social qu'ils sont..."

>>+1 "L’État est une institution fondamentalement illégitime qui se fonde sur l’agression systématisée, le crime organisé et banalisé contre la personne et la propriété de ses sujets. Loin d’être nécessaire à la société, c’est une institution profondément anti-sociale qui parasite les activités productives des citoyens honnêtes."
Murray Rothbard (Ethique de la Liberté, chap.24)

avatar béber1 | 

c'est exactement ce que m'a cité Robert l'aut'jour entre 2 calva, mais lui l'attribuait à Ron Hubbard, ce grand libérateur incompris

avatar rom54 | 

[quote=@ThurstonMoore]
"L’État est une institution fondamentalement illégitime qui se fonde sur l’agression systématisée, le crime organisé et banalisé contre la personne et la propriété de ses sujets. Loin d’être nécessaire à la société, c’est une institution profondément anti-sociale qui parasite les activités productives des citoyens honnêtes."
Murray Rothbard (Ethique de la Liberté, chap.24)
[/quote]

La définition que tu cites s'applique parfaitement a la monarchie, qu'elle soit officiel ou de facto. Toute monarchie et l'aristocratie qui s'abrite derrière sont effectivement illégitimes puisque construites sur un mensonge terroriste a sa base (castes de guerriers, filiation divine, race supérieure, eugénisme réputé auto-sélectif, classes laborieuses productivistes ou capitalistes,...). Bref, qu'il s'agisse de l'aristocratie héréditaire, de celle des cols blancs ou de dictateurs révolutionnaires agissant au nom du peuple, ce sont les mêmes, dans leurs personnalité et dans leurs actes: des dictateurs, imbus de leur personne et cultivant un culte d'eux même!

Mais, d'une manière générale, les institutions démocratiques et l'Etat( démocratique et au service de la Nation) sont en soit une nécessite afin d'organiser la vie en société et d'assurer également la liberté et les droits de chacun, qu'elle que soit ses origines, conditions ou constitution...

L'objet de mon propos concernait les individus, actuels ou plus anciens, reliquats de l'ancien régime que notre civilisation n'a pas encore réussi a recycler: les moins habiles finissant prisonniers de droit commun et les plus habiles finissant au sommet des institutions et de l'état.
On voit tous les jours effectivement qu'ils pervertissent le pouvoir démocratique en spoliant le citoyen de ses droits fondamentaux et en paupérisant les nations. Et cela en toute impunité: a eux le pouvoir absolu, et aux bouc-emissaires de payer. Et les bouc-emissaires c'est le peuple de plus en plus...

On voit que ces parasites, avocats de leur cause et marketeux de leur personnalité, ont détournes l'Etat afin qu'il agisse et evolue vers une monarchie, méprisant les fondations démocratiques et la population... Ce sont les lois scélérates et antidémocratiques qu'ils ont imposes (récemment:Patriot Act, ACTA, Hadopi, lois d'exceptions ou condamnant les libertés d'expressions et d'information,...), sous couvert de dangers potentiels, de menaces insaisissables qui aujourd'hui combattent efficacement l'essence de la démocratie: la connaissance, le savoir, l'information et leur libre circulation...

Apple, même si l'on peut accorder une certaine sincérité a Jobs, n'en demeure pas moins une société commerciale, dépendante de la volonté de ses actionnaires, aujourd'hui plus qu'hier!
Demain, un iPad dans les mains des eleves, et que sera le contenu de leurs cours?
Celui servant l'idéologie de tel actionnaire majoritaire: ce sera alors le creationnisme ou l'anticlericalisme, le capitalisme ou le marxisme, un sectarisme religieux ou un rationalisme intégriste?
Déjà l'iTunes Store rejette nombre d'applications pour des raisons ideologiques (ou plutot, pour se plier a la puissance economique des representants de cette ideologie)...

Il ne faut pas se meprendre, ce n'est pas la technologie qui est mauvaise, c'est ce que l'on fait transiter par elle... Longtemps les eleves des ecoles francaises répétaient la leçon de citoyenneté en commençant par le terrible "Nos ancêtres les Gaulois", que ce soit a Lyon, a Abidjan ou a Hanoï, sans autre technologie que la férule du maitre d'école et de son tableau noir...

avatar macfille | 

Je trouve que c'est vraiment cool, si ça peut intéresser plus les jeunes qui ne trouve pas d'intérêt à l'étude.

avatar DrFatalis | 

Mouais... Mais il y a une "détail" découvert pour moi ce W.E. avec ibook authors: pour présenter vos ibooks (mêmes gratuits) sur itune avec itune producer, vous devez avoir systématiquement la dernière version d'IBA. Sinon.... Message d'erreur! Une façon comme une autre de "forcer" un passage vers Lion lorsque l'on a IBA fonctionnel sous SL... en attendant pire...

Avec ce genre de pratiques, le pdf, tout limité qu'il soit, a un bel avenir...

avatar Laurent S from Nancy | 

J'ai "appris" l'informatique en primaire avec un crayon optique Thomson, ça ne me rajeunit pas tout ça...

avatar toucan39 | 

JPTK [26/03/2012 14:51]
Posté par toucan39
Si des écoles privées.
Le mammouth est irrécupérable.
-------
Ce sont des gens comme toi qui sont irrécupérables, avec les lieux communs et les banalités qu'ils répandent dès qu'ils peuvent.
-----------------------
PAS DE CHANCE POUR TOI JE SUIS FILS D' ENSEIGNANT LAIQUE.
Mon père est un hussard noir de la république, instituteur, dans un bourg de 2000 habitants avec des écoles privées, Catho.
Il devait prendre sa retraite à 55 ans, mais on avait pas de logement, suite à une magouille du Maire de l' époque mon père à fait toute sa carrière pratiquement, ils étaient très mal payé et le logement de fonction spartiate, il s' occupait bénévolement du soutien scolaire et des associations.
A l' école de garçon, avec un autre instituteur ils faisait chacun tous les cours.
Un avait les petits, mon père jusqu' au Certificat d' étude qui était le diplôme. Une partie des élèves partaient en 6 em au Collège depuis 10 ans jusque' à 12 ans les autre passaient le Certificat d' étude vers 14 ans.
Au Collège on passait le BEPC qui était le vrai examen.
Quand mon père à pris sa retraite à 60 ans il s' occupait de 14 associations, il à fait son jardin jusque' à 97 ans, et conduit sa voiture il allait au bois, sa vocation aurrait dû être paysant, bucheron.:-)
Mon grand père était douanier.
Ma mère était femme au foyer, un vrai boulot, elle n' à jamais touché de retraite.
L' enseignant contrairement au vieux Bordeaux veillait mal; il à toujours sa tête de cochon, j' ai raison j' ai raison, il ne sait pas gérer son pognon, mais il n' à pas volé sa retraite car il bossait de 7:30 lh le matin à 20 heures, et parfois corrigeait les devoirs 2 heures après le repas du sort.
Le dimanche il s' occupait du sport
Je n' ai pas suivi mon père, je suis parti en 3 ème dans le technique, micro mécanique, j' ai bossé dans l' industrie technicien, ensuite j' ai changé plusieurs fois de job, artisant commerçant, j' ai fini dans l'industrie .

CONNEXION UTILISATEUR