Bruxelles met Google sous pression

Stéphane Moussie |
Épargné par la Federal Trade Commission (FTC), les choses se compliquent pour Google avec la Commission européenne qui mène actuellement une enquête antitrust.

Joaquín Almunia, vice-président de la Commission et commissaire à la Concurrence, a livré quelques éléments au Financial Times : « Nous poursuivons notre enquête mais ma conviction est qu'ils [Google] détournent du trafic, indique Joaquín Almunia à propos des résultats de recherche où Google est suspecté de favoriser ses propres services. Ils monétisent ce type de service, la position forte qu'ils ont sur le marché général de la recherche et ce n'est pas seulement une position dominante, je pense — je crains — qu'il y a un abus de position dominante. »


Le président de la FTC avait déclaré lors de l'annonce de la fin de l'enquête américaine que Google avait « des raisons valables de promouvoir ses propres services d'information », notamment pour améliorer l'expérience de navigation. Le vice-président de la Commission européenne explique sa différence de jugement par les normes juridiques qui ne sont pas les mêmes d'un côté et de l'autre de l'Atlantique, et par la part de marché de Google en Europe, autour de 90 %, qui est largement supérieure à celle aux États-Unis, environ 67 %.

Joaquín Almunia a déclaré qu'il serait « obligé » de prendre des sanctions contre Google si l'entreprise ne faisait pas de propositions acceptables d'ici la fin du mois. Bruxelles a ouvert cette enquête en novembre 2010 à la suite de plaintes de sites web qui accusent le géant de l'Internet de favoriser ses propres services.

avatar joneskind | 
Et beh... Avec Free qui bloque les pubs et l'Europe qui lui tape sur les doigts, Google va finir par se barrer ! Mais où ? Gérard, une idée ?
avatar DJBZ | 
Bientôt la fin de gogole? J'attends cela depuis bien longtemps.
avatar fousfous | 
Plus de Google? Mais on va donc avoir une vie privé? Ça va faire tout drôle de ne plus se sentir espionné.
avatar noliv | 
Avec 90% de parts de marché d’un si gros marché, ils ne risquent pas de se barrer! Nous sommes une de leurs vaches à lait, ils méprisent nos principes qui nous font tenir ce type de raisonnement mais feront ce qu’il faut pour qu’on continue à utiliser leurs services.
avatar ThurstonMoore | 
Ah les ponctionnaires de l'EURSS, dans le genre pignoufferies, ils en ratent pas une.
avatar edmini | 
@fousfous : +1
avatar Trollolol | 
fousfous [11/01/2013 16:21] via iGeneration pour iPad "Mais on va donc avoir une vie privé? Ça va faire tout drôle de ne plus se sentir espionné. " T'es sur ? http://www.rue89.com/2013/01/10/la-cia-espionne-toutes-vos-donnees-persos-et-leurope-sen-fiche-238473
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Apres la biffle par free voici le double fist de l'UE !
avatar MarcoAix | 
Aïe, aïe, aïe: on dirait que Bruxelles a découvert le métier de Google ! D'ici qu'ils se rendent compte que la Chine n'est pas tout à fait une démocratie... Et si on dégraissait le Mammouth ?
avatar SaW3r | 
@fousfous : Non, il restera encore Apple et autre. Au moins avec Google, on le sait.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Association de Défense Webmasters contre les Oligopoles Rigoureux Détruisant les petites Sociétés - http://a-d-w-o-r-d-s.org/

CONNEXION UTILISATEUR