Apple : les fuites en provenance de Chine, sans surprise

Nicolas Furno |
« Nous allons doubler la mise sur le secret entourant les produits », s'engageait Tim Cook en mai dernier, lors d'une interview (lire : D: All Things Digital : Tim Cook en taille patron). La réalité n'a eu de cesse de lui donner tort depuis cette déclaration, à l'image de cet iPhone 5 dont on savait très précisément tout quand le traditionnel Keynote a débuté. Même si Apple a réussi à mieux conserver le secret sur l'iPad mini qu'elle devrait présenter demain soir en conférence, on a vu circuler des pièces et suffisamment d'informations pour se faire une idée a priori assez précise.

La culture du secret est ancrée chez Apple depuis des années déjà, surtout depuis le retour de Steve Jobs aux commandes. Ce dernier a institué comme règle de surprendre le public avec des produits qu'il n'avait jamais vus et la surprise n'a jamais été aussi grande que lors de la première présentation de l'iPhone, au début de l'année 2007. Les rumeurs évoquaient bien la sortie d'un téléphone Apple, mais personne n'avait vu, ou même imaginé, l'iPhone.



La salle était alors vraiment surprise et consciente de découvrir un produit qui allait sans doute compter dans les années à venir. Aujourd'hui, les applaudissements des Keynote sont bien plus mesurés, sans doute parce que le public sait en gros à quoi s'attendre. Apple nous surprendra peut-être demain soir, mais le programme semble déjà établi, avec un iPad mini et une conférence centrée autour du monde de l'enseignement (lire : iPad mini : un special event à la sauce éducation ?).

Interrogeant directement des employés d'Apple, ars technica a essayé d'en savoir plus sur ces secrets qu'Apple ne parvient plus à conserver. Les conclusions de l'article étaient en fait déjà connues : le constructeur a réussi à verrouiller totalement Cupertino et ses employés des Apple Store dans le monde, mais les fuites proviennent maintenant de la chaîne de montage, en Chine.


Cette fois, il s'agissait de fausses boîtes d'iPhone 5… (lire : Une boîte de « nouvel iPhone » qui sonne creux)


On le constate nous-mêmes depuis quelques mois : les rumeurs proviennent essentiellement de sites asiatiques, chinois, vietnamiens ou encore coréens. C'est d'ailleurs tout à fait logique : Apple a pour habitude de présenter ses nouveaux produits juste avant leur commercialisation. Il lui faut pour cela stocker quelques millions d'exemplaires, des exemplaires qu'elle doit produire avant les annonces officielles. Dans les usines de Foxconn et dans toute la chaîne de sous-traitants, les hommes et les femmes travaillent toute la journée sur des produits extrêmement attendus. Ils sont beaucoup moins contrôlés que les ingénieurs d'Apple à Cupertino, ils ont sans doute moins à perdre et ils n'ont surtout aucun sens du devoir par rapport à une entreprise : nombreux sont ceux qui doivent être tentés par le partage d'informations, voire de pièces.

Les employés Apple interrogés par le site s'en désolent, mais ils n'y peuvent rien. Comme l'un d'eux l'explique, la stratégie du constructeur pour maintenir le secret sur ses futurs produits est totalement dépassée à l'heure de la mondialisation et les fuites sont inévitables. C'est dommage pour la surprise de la découverte, dommage aussi pour ces employés qui en subissent les répercussions. À Cupertino, la sécurité n'a pas été relâchée depuis la mort de Steve Jobs, bien au contraire, elle serait même plus forte selon eux. Dans un autre domaine, les Apple Store ne reçoivent plus comme avant les mises à jour une semaine à l'avance, mais quelques heures seulement pour éviter les fuites.


Un Apple Store protégé par le traditionnel rideau noir, pour le préparer à l'iPhone 5.


Mieux vaut perdre quelques informations et arriver sur le marché avec plusieurs millions de produits. Tim Cook en a sans doute conscience, tout comme il sait certainement qu'il lui sera très difficile de fermer la vanne des rumeurs en Asie. Seules des usines entièrement robotisées aux États-Unis pourraient maintenir le secret sur leur production, mais cette solution déjà testée par Apple par le passé est loin d'être viable aujourd'hui. Et encore, il resterait des sous-traitants en amont, des transporteurs en aval… Apple est sans doute devenue une entreprise trop grosse pour maintenir le niveau de secret qu'elle souhaiterait, tout simplement.


Usine de montage robotisée pour le Macintosh, en 1984.
avatar negaca | 

Et de ce secret emerge une grande partie de la magie d'Apple.
Dommage qu'une chose pareille se soit perdue ...

avatar SugarWater | 

Si on voulait vraiment la surprise de la découverte on ne viendrait pas sur ce site, la rumeur est son fond de commerce. C'est hypocrite de mettre cela sur les ouvriers sans parler de ceux pour le coup dont c'est le métier de parler au conditionnel. C'est le business de la rumeur.

avatar 33man | 

Hmm bah l'employé qui fait 10x son salaire en vendant une pièce du montage... C'est ptetre que soit la culture est différente soit qu'ils ne sont pas assez payés pour qu'ils prennent ces risques...

avatar Boumy | 

Bein oui, qu'ils fassent leur bidule aux States et qu'ils payent bien, le patriotisme fera le reste.

avatar jylagasse | 

"Mieux vaut perdre quelques informations et arriver sur le marché avec plusieurs millions de produits. "

Eh bien justement non, je ne pense pas. C'était tout le génie d'un jobs apparemment : arriver à faire des produits à ce point géniaux qu'on est quasi autant excité de les attendre et de les imaginer, même après leur présentation, que de les avoir et de les utiliser.

Apple veut créer de la magie et de la surprise ? Qu'ils soient cohérents jusqu'au bout. Ce ne serait pas la première fois qu'ils vont à contre courant du "tout au consommateur" (le plus bel exemple étant ses prix).

avatar T-Dii | 

Moi meme qui suis que la classe ouvrier je déplore pourtant les actions de ses sous-traitant et je crains qu'ils ne finissent par se tirer une balle dans le pied et entraîne d'autre usine dans leur chute lorsqu'il s'agira de travailler avec de grosses entreprises... D'un autre côté ça peu aussi diminuer la délocalisation et dans ce cas ça serait une aubaine pour travailleurs locaux !

avatar Steeve J. | 

En fait il faut relativiser : car si il y a des rumeurs c'est parce qu'il y a de la demande pour ces rumeurs mais on oublie souvent toutes celles qui se sont avérées fausses.
Pour les fuites Asiatiques, je trouve au contraire qu'il n'y en a pas tant que cela et vu le nombre d'employés qui travaillent pour Apple en Chine par exemple les fuites sont assez rare et plutôt floues en général et surtout n'affectent en rien les futures ventes des produits.

avatar Vanton | 

N'oubliez pas que l'iPhone a été présenté par Jobs 6 mois avant sa commercialisation ! C'était bien plus facile de garder le secret alors qu'il devait exister seulement une poignée de prototypes au monde.

Le problème c'est l'attente que le public aurait du mal à accepter s'il ne s'agissait pas réellement d'un produit de rupture. Apple ne peut pas se permettre de nous laisser poireauter 6 mois pour un MacBook Pro retina ou un iPad mini. D'autant que la concurrence est de plus en plus réactive et pourrait facilement en 6 mois s'adapter.

avatar en ballade | 

aucun sens du devoir par rapport à une entreprise ....laquelle foxconn ??

avatar iHuman | 

@sugarwater +1000

et c'est pareil pour les OS, à chaque sortie d'un système d'exploitation on peut lire ici (et ailleurs) tout les détails des semaines avant sa sortie, au point que quand Mountain Lion ou IOS 6 sont sortis il n'y avait plus aucune surprise et il fallait aller chercher dans les archives pour trouver un descriptif des nouvelles fonctions.

avatar CBi | 

Ce qui serait intéressant d'analyser c'est le circuit économique qui finance ces rumeurs. Sur les dimensions et le format extérieur des machines c'est assez clair = quand on voit le prix auxquels se vendent coques et housses pour iPad, il est facile d'imaginer que pouvoir être le premier sur le coup doit représenter des fortunes.
Mais les autres caractéristiques ? Qui tire un avantage de disposer de l'info avec 3 mois/semaines/jours d'avance ?

avatar en ballade | 

On imagine de part le marketing de génie d'Apple que les rumeurs proviennent surtout de cupertino

avatar Mathias10 | 

Je préfère attendre deux mois , être fou d'impatience et être surpris à la keynote :-)

Je me lancerais ce défis pour l'ipad 4!

Tiens macgé une option "no rumeurs" pour le club macge ;-)

avatar DG33 | 

@mathias10
Une option "no rumeurs" ferait chuter le nombre de pages lues, donc l'audience, et même sur un site abonné dépourvu de publicités ce n'est pas bon...
Et la rumeur alimente le rêve...

avatar Bruno de Malaisie | 

Je regarde la vidéo. Je pense n'avoir jamais vu une présentation autant maîtrisée, mais en même temps tellement en symbiose avec son public.
Steve Jobs était un monstre.....

avatar quentin54 | 

@cbi :
Qui en tire un avantage ? Les site d'actualité Mac comme Macgé ;)

avatar Philactere | 

@sugarwater :
Tout à fait. La rumeur a besoin d'être relayée pour exister, les sites spécialisés, dont MacGe, s'y emploient activement.

Si l'ouvrier chinois ou vietnamien crée la fuite, ce sont bien les sites d'info créent la rumeur. L'honnêteté intellectuelle aurait dû vous faire souligner ce point dans votre article, visiblement vous ne vous sentez pas concernés...
Le troisième étage de la rumeur est bien sûre le public sans qui elle ne pourrait décoller. Comme dit plus haut qu'il ne vienne pas pleurer si il n'a plus de surprise aux keynotes alors qu'il est venu chercher l'info en amont.

avatar 33man | 

Les fuites sont le résultat du succès Apple... Plus de monde il y a d'intéressés plus une rumeur devient intéressante. Enfin façon de parler... Bref au final il est vrai que c'est dommage que l'iPhone ait fuite à ce point mais bon même si le design n'a pas surpris à la keynote, je vous garantis que la surprise lors de la prise en main elle reste et ne pourra jamais fuiter sur le net.

avatar DavidAubery | 

@en ballade :
Et même si elles ne viennent pas d'Apple la firme à la pomme est gagnante. Ces (ses ?) rumeurs lui offrent une surface médiatique gigantesque - y compris dans les médias grands publics - et pour pas un dollar. Chiffrer cela en espace publicitaire sur un an reviendrai à n'avoir plus que des pépins !

avatar macbookeur75 | 

la Chine des fuites, la Chine des travailleurs pauvres et mineurs, la Chine des contrefaçons, copies et vols de propriété intellectuelle... quelle belle réputation

avatar RDBILL | 

le programme semble déjà établi, avec un iPad mini et une conférence centrée autour du monde de l'enseignement....

ça ce n'est pas une fuite en provenance des usines d'Asie !

moi je crois qu'Apple ne doit pas céder et qu'elle doit maintenir cette culture quitte, en effet, à assembler ses produits aux USA et perdre de ce fait un peu de marge...!

avatar ErGo_404 | 

Le problème des iPhones c'est pas tellement qu'on connaisse leurs points forts avant leur présentation, c'est surtout qu'on n'a aucune surprise sur les points faibles. Il est difficile pour Apple de surprendre sur le design, mais il ne doit pas être compliqué de surprendre sur la partie logicielle. Or ils ne font plus ça depuis quelques temps.

avatar ivremort | 

Ça me fait rire dans la présentation, quand il parle des 3 produits: énormes applaudissements pour l'aspect Ipod, pour l'aspect téléphone, et quasiment aucun pour l'aspect "internet mobile".

Le public ne comprenait pas encore que le côté vraiment révolutionnaire de l'Iphone, ce n'était pas qu'il fasse Ipod, mais qu'on puisse utiliser internet n'importe où, et aussi facilement.

Avec le recul, la fonction Ipod de l'Iphone n'est désormais qu'une fonction parmi d'autres.

avatar Vocino | 

D'accord avec les commentaires précédents, c'est facile de dire que la rumeur vient la plupart du temps de Chine, « sans surprise », mais il faudrait s'interroger sur ceux que ça arrange. Personnellement, je commence à fatiguer de tout lire avant l'annonce du produit et il serait tout à votre honneur de proposer une fonction "pas de rumeurs".

avatar lezardon | 

Le mec qui avail oublie son iPhone 4 dans les chiottes, c'etait un chinois, ou un employe d'Apple ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR