Les aléas du vote électronique sur Mac

Florian Innocente |
Les Français vivant à l'étranger ont déjà commencé à voter de manière électronique pour les législatives. Jean-Christophe Vignes, l'un de nos pigistes, s'y est essayé avec plusieurs Mac… pour mieux s'y casser les dents. Il nous a détaillé cette occasion ratée en espérant réussir à glisser son bulletin électronique pour le second tour qui approche.



« La vie politique française a connu un mini-événement. Pour la première fois, le vote électronique était possible pour les Français résidant à l'étranger et souhaitant élire les députés qui les représenteront après les législatives. Le vote pour ces personnes se déroule avant celles habitant dans l'Hexagone.

Malheureusement, il semble que notre bonne vieille urne ne soit pas encore prête à passer au XXIe siècle. Entre l'identifiant envoyé par courrier postal (pas de chance on était en déplacement) doublé d'un SMS (jamais arrivé et impossible à réobtenir), et un mot de passe expédié dans un e-mail séparé, le chemin est semé d'embûches pour les premiers votants électroniques. Surtout s’ils utilisent un Mac…

Bien sûr, la « configuration recommandée » mentionne bien un Macintosh. Cependant, les services de support technique n'ont jamais dû en voir un de près. Muni de nos précieux identifiants (qu'un voisin a pu récupérer pour nous dans la boîte aux lettres, puisque le quai d'Orsay refuse de les renvoyer par un autre moyen, un comble pour le vote électronique !) nous avons essayé de voter.

Première déconvenue, ni iPad ni iPhone ne sont supportés, pour des « raisons de sécurité ». La remarque est piquante, d’autant plus que les codes d’accès de la base de données contenant les identifiants circulent, en clair et depuis plusieurs jours.

Nous avons donc essayé avec pas moins de trois Macs différents. Un MacBook (sur Snow Leopard) un MacBook Air et un MacBook Pro. Le MacBook Air est hors course : selon les nouvelles règles d'Apple, ni Flash ni Java n'y ont été installés en standard et notre bande passante - au moment de notre déplacement - ne nous permettait pas de les télécharger dans les temps.

C'est bien sûr Java qui pose le plus gros problème, comme nous le constaterons sur les deux autres machines. Le site du Ministère des Affaires étrangères est très précis, il faut « utiliser Java 1.6.0_32 » et surtout pas la « dernière version majeure de Java, 1.7, publiée il y a quelques jours ». Comprenne qui pourra… (Java SE 7 n'est pas encore totalement complet dans sa version OS X, ndlr).

Problème, le MacBook a bien la dernière version officielle de Java, mais il s'agit d'une 1.6.0_31… Même avec les bons identifiants le bouton « Se connecter » du portail de vote en ligne restera désespérément grisé.

La FAQ du site n'est pas plus encourageante. Surprise, elle connaît l'existence de l'application « Préférences Java », dont il faut l’avouer, nous ignorions l’existence avant ce jour (elle est nichée dans le sous-dossier Utilitaire).

Malheureusement, le rédacteur de la FAQ n'a probablement pas ouvert cette application, pas plus que le préposé au support technique téléphonique. En effet, le logiciel montre clairement quatre onglets, alors que le préposé – qui se contente de lire ladite FAQ – se bornait à parler d'un unique réglage, mais il était incapable de nous guider puisque, de son propre aveu, « il ne connaissait pas l’interface de l’application. » Ce réglage s'avérera être "Activer le module d'applet et les applications Web Start" qui était pourtant déjà coché chez nous.



Les douze coups de midi sonnent à Paris, et avec eux s'envolent nos espoirs de voter pour le premier tour. La possibilité de voter électroniquement rendant inutile la présence de procuration, les Français ne pouvant se rendre dans leur bureau de vote la semaine prochaine et qui auront eu les mêmes problèmes techniques que nous, n'auront donc pas pu voter lors de cette élection. Deux autres couples de notre connaissance ont connu le même problème.

Au-delà de l'anecdote, notre mésaventure appelle plusieurs commentaires. Premièrement, les services de l'État ne sont manifestement pas préparés à ces questions d'ordre technique.

De même, si l'on pouvait parler de marginalisation du Mac il y a 15 ans, les chiffres montrent aujourd'hui sans ambiguïté la nouvelle présence du Mac. Le temps n'est plus à l'exotisme de nos machines.

Enfin, c'est bien le support de Java sur nos machines qui pose un réel problème. La fameuse « version 1.6_032 » existe ! Il s'agit de la bêta mise à disposition il y a quelques semaines par Apple, mais uniquement pour les développeurs enregistrés. On sait qu'Oracle a repris à Apple le support de Java sur Mac pour les futures versions, il n'est que temps !

Une possible solution se dessine peut-être et nous la testerons à l'occasion du second tour mercredi prochain (le premier tour du vote électronique pour les Français à l'étranger s'est déroulé entre le 23 et le 29 mai) : employer Firefox 11. Ce serait une voie de secours au vu de témoignages dans des forums.

Une telle opération, manifestement très mal préparée et dont les bénéficiaires sont laissées totalement à eux-mêmes, est contre-productive. Passant le plus clair dans nos journées sur nos machines, nous sommes justement des candidats parfaits pour le fameux vote électronique. »
avatar Lucieaus | 
Apple et ses machines de loisir ... Quand ça devient sérieux et important, faut oublier les Macs.
avatar macsilvio | 
Merci pour ton article de la part d'un....citoyen italien passionnée de Mac résidant à Milan !
avatar MacoGeek | 
C'est surtout l'incompétence des développeurs du service qui est extraordinaire ! Pourquoi choisir java pour proposer le vote en ligne et encore plus pourquoi ne proposer qu'une si petite fenêtre de compatibilité ! Non seulement les services de l'état ont été nuls pour définir le besoin mais l'entreprise qui a obtenu le marché est encore pire !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Le taux d'abstention baisserait en flèche, si le vote électronique devait se généraliser. Pas mal pour la démocratie.
avatar jupwk | 
en réponse à Krauze: "Le taux d'abstention baisserait en flèche, si le vote électronique devait se généraliser. Pas mal pour la démocratie." Le vote électronique devrait être considéré anticonstitutionnellement viable, car la sécurité informatique ne sera toujours que relative. Je pense au contraire que c'est un danger pour la démocratie.
avatar fousfous | 
Et le pire c'est qu'il y à les même problème sur PC à cause de java. Ils sont fort au gouvernement.
avatar PierreBondurant | 
@Lucieaus : j'ai galèré 2h avec un PC windows avant que ma mère puisse voter ! Les services informatiques des affaires étrangères m'ont fait pense au début du paiement électronique des impôts ! Au début, c'était un bonne galère avec leur certificat pourri. À noter ceci dit, le site service public.fr est très bien fait Plus Etonnant encore, celui de la poste est un des meilleurs du genre Faut pas désespérer pour le vote des français de l'étranger!
avatar hadrien01 | 
Sur Windows, la version de Java est trop récente, sur Mac elle est trop vieille... Ils auraient pu au moins faire l'effort de supporter de Java 6 à Java 7, en incluant OpenJDK ! Pour une entreprise, ce n'est pas un problème de supporter une seule configuration, mais pour le public ?!
avatar DrPiquouze | 
@jupwk "anticonstitutionnellement viable," Salut, j'aurais préféré "constitutionnellement invalide" ! Ceci dit, il faut relativiser. Il fût un temps où les procédures courantes (enveloppes et bulletins papier) n'étaient pas toujours fiables non plus (cf affaire Tibéri à Paris entre autres). Ça tend à s'améliorer. Je pense qu'il en sera de même pour le vote électronique, qui présente quand même des avantages certains.
avatar edkey | 
J'ai eu le même problème il y a 6 mois lorsque j'ai voulu voter pour des élections professionnelles. Impossible de le faire depuis mon MacbookPro, que ce soit avec Safari, Chrome ou Firefox. Le problème venait bien de Java, malgré la dernière version officielle de l'époque installée.
avatar Fabricio33 | 
Il suffirait que chacun est un certificat crypté , pour déclarer son vote , le même que pour les impôts , par exemple cela diminuerai de manière drastique , l'abstentionnisme!
avatar daito | 
Des problèmes sur Mac d'accord mais ça ne marchait pas terrible aussi sur PC.
avatar noooty | 
@Lucieaus : rien à voir avec les Mac, c'est plutôt les fonctionnaires qui en sont la cause... À part faire grève, et regarder les tableaux d'avancement, que savent-ils faire?
avatar fantomx6 | 
Ah les mystères des sites de l'Etat !!! Si c'était que pour le vote électronique, et bien non, quand c'est pas Java c'est le navigateur qui va pas un coup c'est Safari qui passe un coup faut un autre naviqateur. Mais bon tant qu'on a le pare-feu d'Open Office, tout est pour le mieux ou pas ...
avatar paddy57 | 
Ce qui surprend c'est qu'on peut confier ses coordonnées bancaires, de santé, ses déclarations fiscales, la photo du petit dernier cul nu dans sa pataugeoire, et tout notre pedigree (sur Facebook par exemple) et que ça ne pose somme toute assez peu de problèmes à la plus grande majorité. Nous vivons avec en permanence des interlocuteurs qui cherchent à connaître nos moindres habitudes. On nous reniflé la culotte à la moindre occasion pour nous fourguer le meilleur savon. Et là, pour juste avoir l'opportunité désire qu'on autoriserait quelqu'un à orchestrer une partie de notre vie collective, on nous chie un morbier. Voter est quelque chose de simple (oui/non). Élire aussi (nom/prenom) Un citoyen est identifié par un code, il est tracé par sa feuille d'impôt, sa carte d'identité,son passeport,son permis de conduire,son code d'assurance,et j'en oublie. Toutes ces façons d'identifier un "vrai" citoyen sont accessibles par les serviteurs de chaque état à n'importe quel moment. Tout citoyen utilisant assez régulièrement l'informatique est raisonnablement conscient est intelligent pour supposer qu'avoir sous la main un seul de ces documents (voire deux pour ceux qui pensent qu'un de ceux-ci à pu être utilisé indûment),lui permettra de s'identifier. Curieusement, on nous emmerde assez facilement , on nous trace et on nous trouve toujours quand il s'agit de nous amender,taxer, mettre aux poursuites,assigner, accuser,... Étonnamment, pour taper le nom d'un candidat ou dire oui/non on invoque des blablas sécuritaires, certains vont jusqu'à parler de danger pour la démocratiiie. Quel pourcentage peut\a le droit de voter ou élire électroniquement ? 1% Quel pourcentage de ceux-ci va effectivement voter? 50%? 0,5% de ceux qui votent n'influencent le vote que s'ils votent tous de la même manière, et ça c'est impossible. Ça revient à dire que si tous les marins-pêcheurs avaient voté Mélanchon au premier tour sauf 1000 la France serait moins sociale et plus FN? On en fait tout un
avatar mirando | 
J'ai eu beaucoup de mal à voter. Finalement en faisant une recherche sur Spotlight j'ai pu accéder à l'activation de Java. Le vote semble avoir marché même si j'ai eu zéro confirmation par mail. Étrange. Très amateur Atos (si je me souviens bien).
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ce que je trouve grave avec tout cela c'est l'absence de certitude. Si je vote avec une urne je vois mon bulletin, je peux surveiller l'urne, surveiller le dépouillement. Je suis sur que j'ai voté et que mon bulletin set pris en compte pour ce que j'ai choisi. Si je vote électriquement une agence (l'ANSSI) a certifié à l'état que mon vote était bien pris en compte mais MOI je n'ai aucun moyen de m'en assurer. Outre que l'ANSSI s'set déjà plusieurs fois gravement plantée, c'est à l'état qu'elle certifie des choses et pas à moi. Or je ne fais AUCUNE confiance à l'état. C'est un être tentaculaire qu'il faut contraindre à nous servir et qui nécessite une surveillance permanente de nous, citoyens. Tous les arguments techniques, justes et bien ciblés de votre article s'effacent devant cette nécessité impérieuse. Pour ces raisons, si on me contraint un jour a voter électroniquement, je cesserai de voter, tout simplement.
avatar Hoppy | 
C'est vrai envoy un courriel pour demander si le vote par iPhone ou iPad était possible et niet. Concernant le vote depuis le MB il y a eu une série de tests puis a 11.50 le jour j il fallait actualiser l'ordi sous Lion. Je n'ai donc pas pu voter.
avatar nykk | 
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Le vote papier est simple, SECRET (c'est peut-être le problème)… Dans ma fonction publique (Education Nationale), le vote électronique a été utilisé en 2011 pour les élections professionnelles : le taux d'abstention était de 70 %… !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Oui, effectivement ça a été la galère pour voter à partir de mon Mac Pro et impossible avec iPad, mais comme je tourne avec 2 systèmes sur mon Mac : l'ancien 10.6.8 et LION 7.4, vu les difficultés, j'ai tout simplement redémarré sous 6.8 et là tout s'est bien déroulé et j'ai pu voter en 5 minutes. Faites en autant et vous pourrez vous exprimer !
avatar spae0899 | 
J'aurais pu écrire cet article également, ai vraiment peste ! Pourquoi en Java !?
avatar Almux | 
[mode troll] Hum! Plus facile de truquer les résultats sous Windows? [/mode troll]
avatar cmaurice | 
Après avoir essayé et cherché pendant plusieurs minutes, j'ai finalement voté en passant par IE sur mon Windows 7 tournant sur Parallels !
avatar didhoc | 
Bon, ben j'ai du avoir de la chance. Aucun problème pour moi. Macbook Pro 15" C2D 2.2Ghz Mac OS 10.6.8 Safari 5.1.5 Java 1.6.0_31-b04-415 Le site des élections permettait de tester la compatibilité de sa configuration il y a déjà quelques semaine, et pour moi il n'y avait effectivement pas de problème a priori. Et pourtant je n'ai "que" la version 1.6.0_31 de Java…
avatar senghor | 
je n'ai pas pu voter non plus pour les mêmes raisons que le témoin de l'article. Le vote électronique ne devrait être que pour les français de l'étranger mais je ne le conseillerai pas pour ceux qui habitent en France. Je rejoins l'avis d'une personne qui disait qu'on ne peut pas contrôler ce qui s'y passe, c'est anti-démocratique. Pour les français de l'étranger nous sommes qu'une faible part donc le risque est moins grand et c'est plus pratique vu notre situation et cela nous permet de pouvoir participer à la vie démocratique de notre pays de naissance. C'est vrai que c'est tout un bazard pour voter. Pas mal de gens âgés ou même moins âgé ont eu du mal à pouvoir le faire. J'étais volontaire pour aider dans un bureau de vote et j'en ai vu passer des gens qui posaient des questions sur le vote électronique. Ça été un fiasco c'est bien dommage, encore du gâchis financier et pour la démocratie. À se demander si c'est pas voulu...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR