Brésil : production d'iPad et perspectives d'Apple Store

Florian Innocente |
Le gouvernement brésilien a ouvert la voie à une production locale des iPad par Foxconn. Cela fait deux ans que ce projet de lignes de production pour des produits Apple est évoqué avec différents rendez-vous manqués. À l'automne 2011 il avait été fait état «d'exigences complètement folles pour des exonérations de taxes et autres privilèges» de la part de Foxconn (il est déjà présent dans le pays), ainsi que de problèmes de logistique ou de formation des ouvriers (lire Les iPad brésiliens prennent du retard).

ipadbrazil


Visiblement les obstacles ont été levés, un décret a été pris pour autoriser des baisses ou exemptions de taxes et charges pour des entreprises investissant dans la recherche et le développement sur des tablettes sans clavier et pesant moins de 750 g (l'iPad oscille entre 601 et 613g). Cela inclut les accessoires livrés avec les tablettes.

Parallèlement, le cas du Brésil a été abordé par Tim Cook lors de la conférence des résultats. Ce marché, avec la Chine, l'Inde et la Russie, compte parmi ceux où la Pomme voit des relais de croissance importants. Le Brésil se classerait d'ailleurs en seconde position, derrière la Chine, du point de vue de Cook pour l'ouverture de boutiques en nom propre : «Je pense qu'il y a une opportunité énorme pour nous là-bas, et nous avons plus que commencé à regarder les choses de plus près».

Pour autant, contrairement à la Chine qui en a déjà, il ne faut pas espérer d'Apple Store brésiliens - ni dans les deux autres marchés cités - sur le court terme : «En Inde, où le chiffre d'affaires est modeste, il a triplé sur le précédent trimestre, mais on part de bas. Et si nous commençons à observer un effet d'entrainement sur ces marchés, il faut aussi considérer que nous avons tout un travail d'apprentissage et de compréhension à effectuer avant d'arriver aux niveaux que l'on a aujourd'hui avec la Chine».

Tags
avatar senghor | 
Il n'y a plus qu'à faire la même chose en Europe. Surtout que l'Europe n'est pas un marché anodin....
avatar boris.ca | 
@ senghor le problème reste qu'en europe, les barrière douanière ne sont pas assez protectionniste et sa reste plus intéressant d'exporter vers l'Europe que de delocalisé une partie de la production.. surtout si on prend en considération que le salaire minimum au bresil avoisine les 180E
avatar AirForceTwo | 
@boris.ca N'exagérons pas non plus, le salaire minimum vaut environ 270 euros.
avatar MrFloyd | 
L'objet du décret est plutôt spécialisé...
avatar boris.ca | 
@HyperBallad oui effectivement, erreur de ma part, mais on reste quand meme très loin d'un smic.
avatar cvldudu | 
180 € le salaire minimum au Bresil ? bah c'est 30€ de plus que le minimum pour un stagiaire en France !

CONNEXION UTILISATEUR