Facebook dévoile un nouveau profil et un nouveau graphe social

Anthony Nelzin-Santos |
À l'occasion de la conférence f8, Facebook a dévoilé les nouveautés de sa plateforme sociale. Elles mettent l'accent sur la plus grande facilité d'accès au contenu, au partage, et à la découverte.

Le profil, centre de Facebook depuis sa création, disparaît : il cède sa place à une Timeline, un fil qui est « l'histoire de votre vie », de vos dernières interactions sur le réseau social à… votre naissance. En chemin, vous pouvez remonter tout votre historique Facebook, mais aussi ajouter des éléments sur votre vie avant le réseau de Mark Zuckerberg. Le tout est censé former une biographie offrant une vue d'ensemble de votre identité.

Timeline
La Timeline dissèque votre personnalité en vous réduisant à une somme d'interactions et de préférences.


Ce flux à rebours est intelligent : il affiche toutes vos actualités du mois en cours, mais résume de plus en plus à mesure que l'on remonte dans le temps, pour ne finalement faire apparaître que les événements les plus importants. Vous pouvez choisir vous-mêmes de faire apparaître — ou disparaître — certains éléments. Facebook a récemment modifié ses mécanismes de partage pour offrir aux utilisateurs une plus grande granularité dans le contrôle de leur vie privée. Reste que cette Timeline s'avère particulièrement intrusive.



Elle s'enrichit en effet des traces laissées par les applications utilisant le nouvel OpenGraph, autre grande nouveauté de cette f8 — et ce de manière totalement automatisée. Après le bouton « J'aime », Facebook permet désormais aux développeurs de créer des applications se connectant au graphe social et postant automatiquement les interactions des utilisateurs dans leur Timeline.

OpenGraph

En plus d'être l'ami de quelqu'un ou d'aimer un article, on pourra désormais écouter de la musique sur Spotify, regarder une série avec Hulu, manger tel plat, courir telle distance, etc. Toutes ces applications peuvent créer une vue de la Timeline qui montre ici vos goûts musicaux, là vos films favoris, là encore les lieux que vous avez visiter — le tout avec une évolution dans le temps.

Spotify dans Facebook permet d'écouter de la musique avec ses amis en temps-réel.


De nombreux partenaires ont un accès privilégié à ce nouvel OpenGraph, dans le domaine des médias, des jeux, des services de « style de vie », de musique et de vidéo. On trouve parmi ces sociétés des spécialistes de leurs domaines respectifs (Spotify, Hulu, Netflix, Foodspoting, The Daily, Nike+, Zynga, PopCap, Yahoo! News, etc.), et d'ailleurs de nombreux Français (Deezer, TF1, Wat, Dailymotion, l'INA, L'Equipe, France Football, etc.). Tout ce que vous avez lu, écouté, vu, fait, mangé, etc., avec qui et où est désormais enregistré dans la Timeline et archivé.



Les adeptes des réseaux sociaux adoreront, ceux qui sont plus circonspects remarqueront les problèmes potentiels et accrus de violation de la vie privée entraînés par ce journal intime public - centralisé et aux mains de sociétés privées - qu'est la Timeline.


avatar sabearts | 
@Mr Bob Complètement d'accord. Steve a dû frémir en voyant un tel plagiat de ses keynotes. Tout, tout, tout est copié... Mais les réactions du public, ça, ça ne se commande pas si facilement, et l'entend.
avatar engleek | 
Je vois beaucoup de gens ici qui se disent choqués ou scandalisés par ces derniers développements, mais je ne vois pas comment on peut être aussi surpris alors que ce genre de chose était inévitable dès le moment qu'un réseau global d'interconnexion s'est mis en place. Cela fait maintenant plus de 20 ans que l'Internet existe, et on s'est pas contenté d'aller chercher des informations, mais aussi d'en mettre. Nombreux sont ceux qui auront tenu des blogs, des galleries de photos, posté des commentaires en ligne, contribué à des wikis… et ce souvent sans restrictions réelles de diffusion. Depuis plusieurs années Last.fm propose de comptabiliser nos goûts musicaux, et pourtant on crie au meurtre à l'idée de voir ça sur Facebook. Avec cette plateforme, il me semble qu'on est libres de fournir ou pas ses données, et qu'on nous fournit au moins des outils basiques, mais efficaces, pour maintenir un niveau de vie privée, plus que pour d'autres services. Le life-logging n'est pas un nouveau concept, mais ce qui effraie certainement le plus c'est le manque d'assurance. Et pourtant ça nous empêche pas de faire des achats, certainement suivis, ou de confier notre argent à des corps tierces. Ce qui me gêne le plus ici, c'est le manque de discussion à propos du nouveau design de profil, que je trouve personnellement sublime, notamment dans sa correspondance avec la version mobile. La communication de données devient extrêmement bien polie et sémantique. Ce qui effraie ici c'est que Timeline réduit l'obfuscation des données, qui sont du coup faciles à comprendre et atteindre. Approchant de la limite des 2000 chars., je vous en supplie, pour l'amour du ciel, ne soyez pas choqués par un réseau social en 2011, ou fiers de ne pas être membre alors que vous utilisez certainement d'autres services, et ne commentez pas seulement pour dire que vous avez supprimé votre compte, c'est horriblement ironique, ne trouvez-vous pas?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR