Compatibilité Lion : conflits avec CUDA et Premiere Pro

Florian Innocente |
Adobe a publié une fiche technique à destination des utilisateurs de Premiere Pro CS5 sur Lion et plus particulièrement ceux utilisant une carte graphique NVDIA compatible CUDA. Sur le 10.7 et lorsqu'il est exécuté en 32 bits, la dernière version des pilotes CUDA (4.0.31) empêche l'activation de l'accélération matérielle dans Premiere. On pourrait se rabattre sur des version antérieures de ce pilote mais dans ce cas, Premiere Pro plante lorsqu'il fonctionne en 64 bits sur le 10.7 en 32 bits.

D'un côté des plantages, de l'autre une accélération matérielle inopérante. Une solution proposée consiste à forcer le système à fonctionner en 64 bits (méthode valable pour le 10.7). Adobe explique qu'il travaille à régler ce bug avec Apple et Nvidia. Un correctif est inscrit dans une mise à jour de Mac OS X prévue prochainement et de nouveaux pilotes CUDA vont aussi arriver.

avatar subsole | 
Apple et Adobe collabore :) Bientôt Flash sur iPad et Iphone ^^
avatar ToCo | 
Moi je voudrais savoir si l'un d'entre vous utilise la suite CS4 et si elle fonctionne sous Lion ? (Je n'ai pas encore passer le pas concernant Lion, encore sous Snow Leopard et je travail pas mal avec la CS4 car j'ai des plugin fonctionnant seulement encore sous la CS4) Merci !!!!
avatar Seb du 95 | 
Je pensais que 10.7 obligeait la possession de processeurs 64 bits. N'en n'est-il pas de même pour les cartes vidéos et ce depuis longtemps ? Dans ce cas, comment se fait-il que les drivers écran n'aient pas été mis au diapason du 64 bits ?????
avatar Museforever | 
Apple et les drivers Nvidia ...
avatar hawker | 
premiere pro... que de mauvaises experiences. Lourd, tres lent, pas precis niveau timeline, je le deteste... Avid est bien loin devant et quand il va passer en cocoa refait a neuf j'imagine meme pas..
avatar Shralldam | 
@hawker : Pareil. Je viens de Final Cut et j'ai dû monter un court film dans Première pour un projet récent. Il a planté une bonne vingtaine de fois et sa réactivité laissait vraiment à désirer, alors qu'il n'y avait pratiquement que des cuts et que toutes les corrections (étalonnage + effets) étaient faites en amont dans After Effects. Il y a des trucs pour lesquels Adobe devrait se sortir les doigts du c*l.

CONNEXION UTILISATEUR