Data-center Apple : le réseau dans le réseau

Anthony Nelzin-Santos |
Selon Nicholas Carr, l'expert du « nuage » auteur de The Big Switch, le data-center qu'Apple devrait bientôt ouvrir en Caroline du Nord est amené à être le centre d'un réseau de distribution de contenus, à la manière de conglomérats télévisuels qui sont des réseaux de diffusion de contenus.

skitched

« Apple redéfinit ses appareils grand-public, de l'iPod touch à l'iPhone en passant par l'iPad et le MacBook Air, comme des lecteurs multimédia », où le mot multimédia ne veut pas simplement dire consultation passive d'audio et de vidéo, mais aussi consommation et utilisation d'applications fournissant des contenus.

Alors que Google compte bien tout pousser dans le nuage avec son Chrome OS, Apple est un fervent défenseur du nuage comme une extension du stockage local — tout simplement parce qu'elle vend des appareils qui sont équipés d'un stockage local, si réduit soit-il. De fait déjà avec l'iTunes Store et l'App Store, médias et applications sont toujours accessibles sur des serveurs distants, mais pour les utiliser, il faut les rapatrier en local.

Avec son data-center, Apple pourrait aller un pas plus loin, avec un nuage privé, dernier verrou d'un écosystème fermé et complètement intégré. À la manière de MobileMe qui mêle données locales et données distantes, cette ferme de serveurs pourrait servir pour stocker médias et applications à distance, et s'il serait toujours possible de les consulter et les exécuter en local, on pourra aussi les streamer. De la réplication du stockage local, le nuage deviendrait véritablement une extension de ce stockage local — ce qui est d'autant plus censé qu'Apple semble vouloir réduire la capacité de ses produits portables au profit de la rapidité d'accès, compromis idéal si l'on garde le nuage en tête.

Si l'on voulait filer la métaphore télévisuelle employée par Carr, on serait presque tenté de dire qu'Apple pourrait à terme transformer le Mac en télévision, certes à la demande : on choisit ce que l'on veut écouter, voir, ou exécuter, et on zappe, sans jamais avoir à se soucier d'installations, de téléchargements, de stockage. Une vision de rêve pour certains, de cauchemar pour d'autres.

avatar mamahuhu | 
Les moyens investis sont importants, reste à voir si les projets et les réalisations seront à la hauteur de la somme investie ! Un MobileMe basique gratuit serait sympa, mais pas une innovation. Apple, surprend nous ! :-)
avatar apenspel | 
Je préfère stocker mes affaires moi-même.
avatar lecoeur | 
Nos données créées et hébergées chez un tiers, sans qu'on ait le choix : un vrai cauchemar digne de 1984, une espèce de numéri-dépendance, il faudrait inventer un néologisme pour ça. Par exemple, je m'oppose aux prélèvements automatiques, car je veux garder la main, qui croit que ca sera encore possible demain ?
avatar GillesR | 
On se dirige vers l'horreur que nous ont montré les films de SF des années 80 et c'est Apple qui va le faire, alors qu'on s'attendait plutôt à un tel coup bas de la part de Microsoft. (C'était quoi déjà Palladium ? Millenium ?)
avatar flette | 
lecoeur + Bens! + apenspel +1 Depuis des années les films US (Minority report, irobot, Total Recall, Matrix, etc.) ont abordé - pas toujours avec subtilité - les dangers de confier ses données personnelles dans le but de vivre un monde meilleur. Mais on y va tranquillement.
avatar jm.leb | 
Pas de troll sur ce genre de news, vu qu'à la concurrence, c'est pire en terme de dépendance.
avatar -HTK- | 
Avec la multiplication des appareils dans un foyer, je trouve l'alternative du cloud très intéressante. Personnellement, entre MacBook Pro, Mac Pro, iPhone (et bientôt iPad)je suis très satisfait de pouvoir accéder à mes fichiers depuis n'importe lequel de ces appareil (Merci MobileMe). Je me souviens lorsque je suis sorti de la boutique avec mon iPhone, le seul paramétrage de mon compte MobileMe et le téléchargement de l'application iDisk m'a permis d'être totalement opérationnel sans avoir à passer par la maison. Cependant, je veux aussi pouvoir y accéder hors ligne (ce que les iBidules ne permettent pas encore). La réplication des données est pour moi toujours impérative à ce jour. En ce qui concerne les applications dans le nuage, je dis 'pourquoi pas". Etant un petit utilisateur de PhotoShop par exemple, je verrais bien ce genre d'application à la location (heure, journée) dans le nuage. L'achat d'une licence pour une utilisation occasionnelle me fait mal au c**. De même, l'utilisation du cloud nécessite une grosse connexion internet. Lorsque l'on voit le nombre de villes qui ne sont pas encore couverte par l'ADSL+ (je pense entre autre à quelques villages qui se trouvent à à peine 15/20 km de Lyon), le stockage en locale à encore de beaux jours devant lui.
avatar rikki finefleur | 
avec adsltv , je vois tout ce que je veux, niveau tv..le reste par le web.. pas besoin de itruccenter.. bon la minitelisation de l'informatique, est en marche on dirait..
avatar Mash0013 | 
Sans compter ce que ça va couter en empreinte écologique ! (comme le coup du Data center de Facebook qui marche grâce à une centrale au charbon !!)
avatar sucellus | 
C'est clairement à mis-chemin de rêve et du cauchemar. D'un coter c'est super, plus de papier, plus de clé de licence pommée dans un mail, plus de sauvegarde des installateurs. De l'autre toute ma vie numérique entre les mains d'un service. Les questions sont les suivantes : - Coûts - Transfert des données en cas de changement de service - Sécurité - Accessibilité on/off line Aujourd'hui on va vers le tous numérique, documents, paiements, loisirs, donc oui à ce genre de solution mais pas entre les mains d'un seul service (public ou privé) ou alors avec une compatibilité total entre les différents fournisseurs.
avatar rikki finefleur | 
Je me souviens que HP qui n'est pas une petite marque a fermé, en catimini, presque du jour au lendemain , courant 2009, son service de stockage en ligne.. Voila un bel avertissement sans frais pour les société s qui tombent dans le mirage du cloud.. Car si on perle souvent d'accès, on parle beaucoup ,beaucoup moins de retour arrière.. Là les problèmes deviennent tres severes quand votre informatique est en ligne.. Niveau organisation entreprenariale cela peut etre un enfer.. Comme tout le monde se lance dans le cloud, les prix vont s'ecrouler , et de belles surprises de faillites / fermeture sont a prévoir.. Vaut mieux le savoir avant..Comme le dit sucellus, la normalisation des tranferts et d'architecture entre sociétés de ce type n'est jamais évoqué..
avatar rikki finefleur | 
hp upline pour ne pas le nommer.. Durée de vie un an.. made in HP..
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Mais si on va vers du tout cloud, sans stockage locale, il suffit d'avoir une merde sur le réseau ou une couverture bordélique pour ne plus pouvoir profiter de son iPhone/iPad. Puis si le réseau n'est pas assez rapide, bah c'est même pas la peine d'avoir un iPhone...
avatar ssssteffff | 
Je vois bien Apple proposer prochainement un stockage en ligne par défaut avec tous ses appareils. Et dans le stockage proposé, avoir la possibilité de définir une "zone de réplication", afin que certains fichiers soient automatiquement répliqués, quand les autres fichiers sont quant à eux uniquement accessibles en réseau.
avatar iJack | 
@rikki finefleur Je ne connais pas cette affaire HP dont tu parles, mais il ne t'auras pas échappé que Dell et HP, dernièrement, se sont battus comme des chiffonniers pour acheter une société appelée 3PAR. Or, le métier de cette dernière n'est ni plus ni moins que le stockage de données en ligne. HP n'a donc visiblement pas jeté l'éponge, et a payé le prix fort : http://hardware.developpez.com/actu/20593/Dell-jette-l-eponge-HP-rachete-3PAR-pour-2-4-milliards-de-dollars-apres-18-jours-d-encheres-acharnees-mais-qui-a-vraiment-gagne Apple est tout simplement dans la course, comme les autres. C'est indispensable pour elle, car cela se retrouvera comme un argument commercial auprès des vendeurs dans les magazins, comme quoi il n'est plus nécessaire de faire de sauvegarde sur DVD (jamais fait perso) de ses précieuses photos, le "cloud" s'en chargera (entre autres choses)...
avatar Schnebi90 | 
Amoindrir le stockage local au profit de stockage réseau est une bonne alternative selon moi et forcera l'ouverture du marché libéraliser de la 3G
avatar tyler_d | 
Ce qui me fait rire avec ce genre de débat, c'eSt que je me demande toujours ce que les " ont a cacher. La palme a celui qui refuse les prélèvement automatique. En 2010.
avatar Philactere | 
@ tyler_d : Les gens n'ont pas forcement quelque chose à cacher mais peuvent vouloir garder le contrôle sur leurs documents ou les choses les concernant. Pour au prélèvement automatique je fais autant confiance aux grandes sociétés qu'au petit commerçant que je laisserais se servir dans mon porte-monnaie. C'est à dire que si je pars du principe que la grande majorité des gens est honnête (hé oui je suis de nature optimiste) on est pas à l'abris de brebis galeuses. Voilà pourquoi le cloud ne ne plait pas spécialement surtout si il tend à devenir la norme. Quant à la palme elle revient à ceux qui ont une certaine vision des choses mais décernent des palmes de mépris à ceux qui n'ont pas la même façon de voir.
avatar Philactere | 
Cela dit, à part le commentaire de tyler_d il a été dit beaucoup de choses intelligentes dans les commentaires sur cet article, tant pour que contre le cloud. C'est suffisamment rare pour être relevé.
avatar rikki finefleur | 
hp upline : naissance http://www.silicon.fr/hp-se-lance-dans-le-stockage-en-ligne-illimite-29106.html http://h71028.www7.hp.com/eNewsletter/cache/597839-0-0-39-135.html hp upline par la suite (pas en forme ) http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/imprimer-le-service-de-sauvegarde-en-ligne-d-hp-en-panne-25935.html hp upline mort (1 an apres): http://techno.branchez-vous.com/actualite/2009/03/hp_ferme_hp_upline.html http://www.hp.com/sbso/services/upline.html c'est vrai que ca l'a fout mal.. HP n'a pas trop fanfaronné la dessus.. bref, le clound, pour les pme.. danger..si votre info repose sur cela..
avatar Cratès | 
Article court, mais qui ouvre des perspectives de réflexion intéressantes sur l'évolution d'Apple. Le "tout dans le nuage" fait peur, non sans raisons. Cela ne signifie pas qu'il faille refuser le principe même. La vision du nuage comme une extension du stockage local et non un substitut intégral me convient. Les consommateurs devront, comme toujours, rester vigilants et faire pression sur les politiques pour qu'ils ne laissent pas tout passer aux grandes sociétés qui contrôleront le cloud.
avatar rikki finefleur | 
arf, faire un copier coller des liens sinon ca bug...
avatar thierry61 | 
rikkiki la fine fleur : Avec ton exemple HP, tu soulève un point pertinent : la pérennité du service proposé. C'est une question que l'on devrait se poser lorsque l'on recherche ce type de service. Et c'est une question cruciale , aujourd'hui encore plus que hier. Les services clouds ont certes vraiment décollé depuis 2 3 ans. On est passé de la fourniture d'applications en ligne (ASP / SaaS) à celui d'infrastructure serveur et stockage à distance en très peu de temps. Tous les opérateurs se mettent au cloud. Il semble exister un grand enthousiasme sur le marché. Le problème est que tout cela n'est pas encore très mâture et que l'on manque de retours d'expérience, de recul et d'esprit critique. Et pourtant... les problèmes d'indisponibilité ou de baisse de performance dont souffrent occasionnellement des prestataires comme Amazon, Google et bien sur Apple avec me.com, devraient servir à vacciner les gens. Dans le temps on avait déjà connu des de fermeture de providers spécialisés. Mais c'était à l'époque de la grande récession qui avait suivie l'écroulement des "dot.com". Aujourd'hui, la demande est là. Cela ne veut pas dire que les opérateurs seront tous d'une solidité exemplaire. Pour l'heure, certaines offres cloud n'ont de cloud que le nom. Certains clients risquent donc de connaitre le genre de mésaventure que tu évoques.
avatar LaMauve | 
Merci (?), BIG BROTHER STEVE !! Tu me fous de plus en plus la trouille.
avatar Rigat0n | 
Héééé ! Mais je veux pas être dans le cloud, moi ! Moi j'aime avoir mes fichiers avec moi, et non pas a perpèt' dans un data center. C'est pareil, quand j'achete de la musique, j'aime bien avoir un fichier mp3 qui me permet de l'écouter n'importe quand, et non pas en streaming je sais pas quoi... Ils ont intérêt a nous laisser le choix, chez Apple, autrement ce sera sans moi.
avatar iJack | 
Je pense que l'arrivée des tablettes, équipées chichement en mémoire de stockage, ainsi que les ultra-portables (tel le dernier MacBook Air) va accélérer le besoin en cloud. Visiblement, comme le MacAppStore, il ne rencontre pas beaucoup de supporters sur MacGé :) A chaque grand virage de l'informatique, il y a de nombreuses craintes, c'est normal, mais le virage se fait quand même, avec des bas-côtés et autre aménagements, mais le virage est là... @Rigat0n Si une offre Cloud, Google, Apple ou autre, offre une sauvegarde en ligne gratuite de certaines de des données, cela peut faire réfléchir certains (dont moi). Seront intéressés par exemple, ceux qui ont perdu des documents précieux lors d'un incident malheureux (cas de vol, panne intempestive ou formatage...). On n'y pense jamais, jusqu'au jour où ça vous tombe dessus. C'est arrivé récemment à une amie (vol). Qui fait une sauvegarde 'sérieuse' de ses photos par exemple ? Entendez par là celle qui résistera simplement à un vol (le voleur ayant tendance à embarquer le disque externe contenant la sauvegarde (Time Machine ou autre) par la même occasion, accroché la plupart du temps à l'ordi. Je m'attends d'un jour à l'autre à entendre ma banque me proposer de stocker mes données précieuses dans leur cloud :)
avatar rom54 | 
faudrait que les gens qui s'excitent quand ils voient ou entendent cloud, commencent a réviser leur histoire de l'informatique! Depuis les années 60 et l'avènement d'Unix, les systèmes centralisés ont démontré leur inadaptation en général et en informatique en particulier! Si des serveurs centraux ont leur place dans certains milieux professionnels, leur role est bien specifique. Demandez donc a Oracle,IBM et les banques ce qu'ils pensent du "cloud". Apple s'arme pour le streaming, ca c'est sur. Apple se dirige vers une guerre ouverte avec l'industrie du divertissement et a la mafia des operateurs telecom et elle a intérêt a avoir des armes de diffusion fiables pour les contenus d'iPhone/iPad/Apple TV. Maintenant avoir un datacenter pour mobile.me seul me semble disproportionné Et nul besoin d'avoir un datacenter pour synchroniser son carnet d'addresse, Google fait ca tres bien, comme Yahoo et consort.... Certains fabricants de netbook ont déja tenté de compenser la faiblesse de stockage de leurs machines par un stockage de type "cloud" sans grand succès, d'autant que les SSD sont a la veille d'une dégringolade de prix et d'une inflation de capacité, donc le stockage en ligne, en plus des problèmes de sécurité qu'il entraine va se trouver confronté a la concurrence des stockages locaux performant et bon marché!

CONNEXION UTILISATEUR