Tablette JooJoo : TechCrunch poursuit Fusion Garage

Anthony Nelzin-Santos |
La querelle entre TechCrunch et Fusion Garage au sujet de la tablette Internet JooJoo se poursuit, et enfle : Michael Arrington vient d'attaquer en justice le fabricant de cette tablette, les accusant de publicité mensongère, fraude, pratiques illégales et vol d'idées commerciales.

La courte histoire de la tablette JooJoo est assez trouble, et est le nez de l'affaire. Selon Arrington, Fusion Garage aurait contacté TechCrunch lors du développement du deuxième prototype, et aurait alors fourni le logiciel avec lequel tourne la tablette. Le partenariat aurait été suffisamment florissant pour qu'Arrington propose à Chandra Ratharkrishnan d'acquérir sa société, contre 35 % du produit de la fusion entre CrunchPad et Fusion Garage — ce qui n'est jamais arrivé. La mort du projet CrunchPad a été précipitée par la rupture des relations entre la firme taiwanaise Pegatron, qui aurait dû construire la tablette, et Fusion Garage, accusé d'être mauvais payeur. Un peu plus d'une semaine après l'abandon officiel de la CrunchPad, pourtant, Ratharkrishnan présentait la JooJoo.

joojoo-press-pic_5

C'est alors une tout autre version de l'histoire qui est apparue : Fusion Garage aurait depuis longtemps le projet d'une tablette Internet dans ses cartons, et a en effet pris contact avec Arrington lorsque celui-ci a commencé à exposer ces vues sur la CrunchPad. Mais il n'aurait pas tenu sa promesse d'apporter investisseurs, partenaires et fabricant, et n'aurait absolument pas contribué au code — point contesté par Arrington, qui déclare que Fusion Garage n'avait aucun projet antérieur, sans qu'il puisse expliquer pourquoi alors la société lui a fourni un système clef en main pour faire tourner les premiers prototypes de la CrunchPad…

De fait, peu d'éléments laissent peu de place au doute dans cette affaire. On sait que TechCrunch et Fusion Garage ont été partenaires à un moment ou à un autre sur ce projet. On sait qu'à cette occasion, aucun contrat n'a été établi, ce qui donne de facto autant de droits aux deux partenaires sur la propriété intellectuelle du produit. On sait enfin que Fusion Garage a enregistré le nom de domaine thejoojoo.com le 10 novembre, une bonne semaine avant qu'Arrington n'officialise la mort de la CrunchPad, et 10 jours avant que Ratharkrishnan ne présente sa version du projet, la JooJoo.

La plainte déposée par Arrington est d'ailleurs révélatrice : à aucun moment il ne fait mention de viol de sa propriété intellectuelle de manière directe, car il ne le peut pas, aucun contrat n'ayant été établi entre les deux parties. Il attaque donc sur la publicité mensongère, arguant que Fusion Garage ment sur les origines du produit — le seul souci étant que pour le moment, la JooJoo n'est pas en vente, et n'est donc pas promue. Arrington accuse aussi Fusion Garage de l'avoir poignardé dans le dos — s'il n'y a pas eu de contrat, les quelques accords passés entre les deux sociétés formeraient une base légale suffisante pour considérer que la JooJoo emprunte à des projets communs ; ce sera à la cour du district de Californie-Nord d'en décider. L'accusation de fraude reprend les mêmes arguments.

joojoo-press-pic_small

Le dernier angle d'attaque de Michael Arrington semble moins évident à défendre : il prétend que l'idée originale de la CrunchPad lui appartient, et que la JooJoo n'est qu'une copie point par point de son projet. Encore une fois, même si, en effet, plusieurs articles et déclarations d'Arrington sont là pour prouver qu'il avait eu l'idée d'une tablette Internet, la fourniture d'un système d'exploitation par Fusion Garage aux premiers stades du développement montre qu'ils avaient quelque chose du même acabit dans leurs cartons. C'est d'ailleurs dans cette partie de son argumentation que l'on trouve les déclarations les moins assurées, Arrington expliquant avoir imaginé « l'utilisation d'un arrière-plan blanc plutôt que noir pour mieux afficher les pages Internet », « l'utilisation d'icônes de grande taille sur l'écran d'accueil », ou encore « l'idée et le savoir sur comment faire pour que le produit puisse être suffisamment puissant pour lire des vidéos en HD 1080p » — il prétendrait avoir inventé l'eau tiède que ce serait pareil…

On peut penser que si Arrington a amené les idées, Fusion Garage a amené les outils, et que dès lors que l'un a été défaillant, l'autre a terminé le projet, l'absence de base légale le lui permettant — mais ce sera à la justice de trancher et de donner raison à l'une ou l'autre des parties. Pendant ce temps, la JooJoo devra certainement rester au pied des chaînes de production, et n'en sortira peut-être que trop tard — nul doute que si Apple devait se lancer sur ce marché pendant la première moitié de 2010, le bruit généré par une telle annonce, et les avantages intrinsèques d'Apple (expérience industrielle sur le logiciel comme sur le matériel, App Store, force de frappe économique et publicitaire, etc.) devraient largement suffire à tuer dans l'œuf toute prétention de Fusion Garage à s'imposer sur le segment des tablettes Internet.

Sur le même sujet :
- CrunchPad : une tablette rien que pour le Web
- Tablette CrunchPad : un vrai JooJoo

avatar bompi | 
C'est dommage de se bagarrer pour ce produit qui ne me semble pas destiné à un brillant avenir [sympatoche mais coût/fonctionnalités : bof !]
avatar Trillot Bernard | 
Arrington semble être un amateur comme ce n'est pas pensable dans cette histoire! En fait il semble plutôt s'être raccroché à un projet industriel préexistant. Quant à ses idées, tout le monde les avait depuis longtemps. C'est une chose d'avoir les idées, c'en est une autre de les réaliser. On sait bien que l'idée la plus ancienne de la tablette existe avec le projet appelé "HyperBook" me semble-t-il, d'Alan Kay qui date de... 1972.
avatar Shralldam | 
[quote=Anthony Nelzin](…) Arrington expliquant avoir imaginé « l'utilisation d'un arrière-plan blanc plutôt que noir pour mieux afficher les pages Internet »[/quote] Merci, j'ai beaucoup ri ! :D
avatar Damze | 
+1 Bompi Moi je pense que l'usage destinée uniquement à ce genre de produit est la visualisation de livres (e-reader), à la rigueur pour regarder vite fait les news sur internet et quelques vidéos puis c'est tout, en gros ça serait un iTouch version grand écran. Quand je voit déjà la réactivité et l'ergonomie des TouchScreen de chez HP je me dit que le clavier et la souris ont encore de beaux jours devant eux
avatar bikoko | 
Oh le rigolo bloggueur tech qui a fait sa fortune avec la bulle et qui se prend pour le centre du monde. Ca promet. En tout cas apporter des idees et collaboration sans signer de contrat...amateur. Bref qu'il retourne ecrire des news sur les derniers services web 2.0 et diffuser des business plans confidentiels...
avatar YannK | 
Bah, Arrington remue surtout à s'en faire passer pour la pauvre victime parce que bon, si on regarde plus loin, un mec qui critique le business plan de start ups et qui ne blinde pas ses propres contrats à lui, le site perd en légitimité et crédibilité... Malin le singe, il joue la victime pour que les TechCrunch fanboys haussent le ton et que la perte de crédibilité d'un amateur qui commente les compagnies pro passent inaperçue ^^
avatar Arsenal Gear | 
Dommage, j'aime bien le design.

CONNEXION UTILISATEUR