Adobe prépare AIR 2.0

Florian Innocente |
Adobe va sortir d'ici la fin de l'année une version bêta 2.0 de AIR, son moteur d'exécution d'applications créées avec Flash, Flex et utilisant également l'HTML et Ajax. La version finale est prévue pour le premier semestre 2010.

Les applications AIR fonctionnent à l'identique sur Mac OS X, Windows et Linux et sont proposées avec un installeur unique. AIR est utilisé par exemple pour des clients Twitter, Flickr, YouTube ou pour Photoshop CS4 avec le Configurator (pour créer des palettes d'actions). En revanche, cette nature multiplateforme se traduit aussi par des interfaces qui, si elles sont souvent assez élégantes (typées Lightroom, pour faire court) sont en revanche complètement étrangères à celles des systèmes d'exploitation qui les hébergent…

twittdeck


Sur la forme ça ne devrait pas trop changer apparemment, mais sur le fond, Adobe va rapprocher encore un peu plus ces applications du système d'exploitation et des contenus présents sur les disques durs. Par exemple, une application AIR saura détecter la présence d'une clef USB afin d'en récupérer les fichiers, que ce soit pour les synchroniser avec ceux de l'ordinateur ou, s'il s'agit de photos et de vidéo, de les envoyer sur Internet (YouTube, Facebook…). Adobe cite notamment la compatibilité avec les petites caméras vidéo Flip en vue de transférer leurs images.

AIR 2 doit améliorer la communication avec les applications natives de l'ordinateur grâce à de nouvelles interfaces de programmation. Ces logiciels AIR seront alors distribués sous la forme d'images disque (.dmg) ou .exe sur Windows. Même rapprochement avec les documents dont l'ouverture pourra être commandée depuis une application AIR et avec l'aide du logiciel réglé par défaut réglé dans l'OS (exemple, demander à ouvrir un PDF avec Acrobat plutôt qu'Aperçu).

L'enregistrement audio via le microphone de la machine sera simplifié. Le fichier sera directement enregistré sur l'ordinateur au lieu de la méthode passablement tordue qui prévaut aujourd'hui, où le flux audio doit d'abord transiter par un serveur, et oblige en plus à être connecté à Internet. Côté réseau la possibilité de réaliser de petites applications P2P est annoncée.

AIR 2 devrait être plus véloce et moins gourmand en mémoire ainsi qu'en puissance processeur. Le WebKit sera d'une facture plus récente, avec un moteur JavaScript accéléré et de nouvelles capacités issues de l'HTML 5 et de CSS3. Il sera aussi compatible avec les écrans multi-touch. Ce point concerne surtout Windows 7, mais sur Snow Leopard AIR 2 sera capable d'interpréter des "gestures" (menées à la souris) pour entraîner des actions.

Tags
avatar fpoil | 
J avoue avoir été tenté par simple curiosité de fabriquer quelque chose avec air mais depuis j ai decouvert titanium desktop pendant opensource et ai fabrique une ptite web app en utilsant jquery, un peu de python (on peut utiliser ruby ou nimporte quel autre framework javascript), basé sur webkit donc toute les nouveautés html5 dispo ( ombre transparence etc...) assez fun
avatar darkmac | 
@ fpoil : Elle est ou ton appli ??? On peut la voir tourner ???, En tout cas, ton descriptif donne envie !
avatar fpoil | 
Mon appli est super spécialisé pour mon taf... Par contre tu trouves sur le net un client twitter fait avec titanium desktop (soit dit en passant les clients twitter sont les nouveaux "hello world")
avatar poco | 
C'est quoi AIR un environnement de développement (RAD?) multi-OS?
avatar Zed-K | 
@ poco: Disons que c'est un tout. Tu as un runtime à installer sur ta machine (à l'image de la machine virtuelle Java pour donner un exemple grosso modo, même si celle-ci est déjà installée de base sur OSX), un framework pour l'ActionScript 3 et un autre pour le JavaScript, permettant d'accéder à des fonctionnalités supplémentaires. Au final, l'idée est de pouvoir utiliser des technologies web (Flash ou HTML/JS) pour développer des applications bureau, pouvant s'installer et fonctionner aussi bien online qu'offline. AIR propose notamment dans son framework des fonctionnalités de drag & drop de fichiers depuis l'OS, d'accès au disque dur, d'automatisation de mise à jour de l'application, de récupération d'informations réseau (savoir si l'on est connecté ou non par exemple), et plein d'autres choses. En gros, les fonctionnalités essentielles manquantes aux technos web pour pouvoir développer une application bureau. L'avantage est de pouvoir développer des applications bureau sans avoir à apprendre un nouveau langage, et en pouvant réutiliser très simplement le code de la version web classique. L'inconvénient étant que, se reposant sur le Flash Player (pour les projets ActionScript) ou sur Webkit (pour les projets HTML/JS), les applications ne sont pas du tout capable de s'intégrer visuellement au système, et on se retrouve avec la même interface quelque soit l'OS et quelque soit son thème (comme l'explique très bien la news d'ailleurs, je paraphrase du coup =p).
avatar Zed-K | 
Et pour l'aspect multi-OS, AIR est en effet disponible sur Windows, OSX et Linux.
avatar poco | 
Merci Zed-K quelle science ;-)

CONNEXION UTILISATEUR