Quark mijote quelque chose

Christophe Laporte |
À l'occasion de MacExpo qui aura lieu à la fin du mois, Quark présentera un nouveau logiciel présenté comme innovant par l'éditeur. On n'en sait pas beaucoup plus pour le moment si ce n'est que l'éditeur organisera une conférence pour le présenter. Si vous souhaitez assister à cet événement, il suffit de vous inscrire sur cette page.

avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pourquoi pas un concurrent à Photoshop ? Adobe serait ravi... ;o)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ca doit être rien d'autre qu'un concurrent à photoshop pour concurrencer le duo indesign et photoshop. Ils n'ont pas le choix. Et surement un concurrent a illustrator à moin que le vertoriel s'intègre dans Quark dans un avenir!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bien vu les gars, mais en terme d'ergonomie et d'intégration, y'a un gros morceau de travail avant de rattraper adobe. Quark est un boulet bien lourd dont on peut pas se défaire. Ma réaction est un peu violente mais j'arrive pas à parler de Quark sans m'énerver...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ils ont pas les moyens de prendre Photoshop de front, ni de s'attaquer à l'hégémonie du PDF mais il reste pas mal de possibilités dans un domaine très pointu : on a vu des trucs comme InCopy sortir de nullepart ou encore des soluces comme celles d'Enfocus pour les flux PDF… Je vois plus quelque chose du genre, qui s'intègre dans le flux de production en impression : un Quark orienté packaging, un soft de certification, une gamme de RIPs logiciels ou un tout en un qui serait un mélange de Photoshop LE et d'un Freehand basic pour les maquettistes qui n'ont pas besoin de toute la puissance de Photoshsop mais seulement des corrections colorimétriques et/ou d'un soft de création de logos vectoriels simples. Mais bon, un tel soft aurait des chances s'il était donné avec X-Press pour le même prix, et encore…
avatar Anonyme (non vérifié) | 
De toute facon quand on voit la bouse qu'est Xpress 7, je me demande où ils vont pouvoir se trouver des clients, ils ont assassiné le peu de crédit qu'il leur restait.

CONNEXION UTILISATEUR