Chargemap veut proposer « une expérience complète » aux conducteurs de voitures électriques

Anthony Nelzin-Santos |

Le Parlement européen entérinera prochainement le principe d’un port de recharge universel pour les smartphones, tablettes, casques, consoles… mais pas pour les voitures électriques. Entre les six normes de prises, les quatre modes de charge, et les dizaines de réseaux concurrents, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Chargemap ambitionne de résoudre le problème avec sa carte des bornes de recharge, son application pour aller de l’une à l’autre, et son « pass » pour payer. Entretien avec Yoann Nussbaumer, fondateur et CEO de Chargemap.

Yoann Nussbaumer, le fondateur et CEO de Chargemap. Image Chargemap.

Comment vous est venue l’idée de ChargeMap ?

En 2008, j’ai découvert le Tesla Roadster, une superbe voiture de sport capable de passer de 0 à 100 km/h en 3,9 s avec 350 à 400 km d’autonomie. Quand j’ai vu ça, je me suis dit qu’il allait se passer un truc autour des voitures électriques. J’ai créé le site Automobile propre, et bien sûr, j’ai acheté une voiture électrique. Je me suis posé les questions habituelles : comment vais-je la recharger ? Où est-ce que je peux trouver des stations ? Est-ce que je peux faire de longs trajets ? C’est à ce moment que j’ai eu l’idée de ChargeMap, d’abord sous la forme d’un site web, puis en 2011 sous la forme d’une application mobile.

Le recensement des stations de charge est un travail de longue haleine. Quels sont les défis de ce travail d’agrégation des données ?

Les utilisateurs peuvent référencer les nouvelles bornes dans l’application, ajouter des photos et des commentaires… Nous avons commencé comme ça, avec la communauté. Depuis 2016, nous travaillons aussi avec les opérateurs des réseaux de recharge pour récupérer automatiquement les informations, et même obtenir l’état en temps réel des infrastructures. Nous avons donc deux sources d’informations, d’une part la communauté, de manière plus artisanale, et d’autre part les opérateurs de réseau, de manière plus automatique.


avatar Oliviou | 

C’est une entreprise prometteuse, j’ai leur carte et leur app (et je fréquente Automobile Propre), cela dit, sur la partie logicielle ils sont un peu à la bourre sur leur principal concurrent (ABRP)qui n’est pas parfait mais propose la lecture en direct de la consommation de la voiture et qui adapte ses calculs en fonction.
Je les suis de près en espérant qu’ils vont continuer à progresser. En tout cas Automobile Propre a été déterminant dans mon passage à l’électrique (et l’existence de ChargeMap est un point très rassurant quand on débute et qu’on n’y connaît rien en réseaux de recharge… ça aussi ça aide à franchir le pas !).

avatar ancampolo | 

Chargemap me suit partout a travers l’europe que ce soit pour la voiture, la moto et bientot le scooter 😀 c’est le top

avatar 406 | 

Pareil. Je l ai aussi. Shell, kiwi et freshsmile ne me servent jamais au final.

avatar djpoulet | 

Bien d’accord avec vous c’est le meilleur badge pour un possesseur de véhicule électrique.
Je ne l’ai jamais mis en défaut en France. Ça marche partout !

avatar 406 | 

par contre, faut que je vois avec eux. La dernière facture, il est indiqué que j ai consommé 1,48 KWh. Je suis resté 28 minutes et ils ont arrondi à 2Kwh la facture soit 0,99 euro…

avatar Gladjessca | 

Je pensais prendre leur carte mais les commentaires sur Facebook sont très mauvais, c’est peut-être une cabale… Les utilisateurs ici ont l’air satisfaits de la carte. D’autres avis seront intéressants.

En tous les cas recharger sur un long trajet à l’air quand même compliqué, sauf peut-être pour les possesseurs de Tesla.

avatar Oliviou | 

@Gladjessca

Il y a de plus en plus de bornes sur les axes fréquentés et ça progresse tous les mois, donc ce n’est pas si difficile que ça… à condition d’avoir une voiture qui a un peu d’autonomie (et une vitesse de recharge assez rapide). Et avec la généralisation prochaine de l’ouverture des bornes Tesla aux véhicules des autres marques, ça va être encore plus simple.
Et la carte ChargeMap fonctionne bien, d’après mon expérience. Mais la petite commission en plus peut faire grincer des dents.

avatar Gladjessca | 

@Oliviou

Merci pour ta réponse

avatar helmut | 

Il faut une carte physique en plastique ? C’est pas un peu old fashion ? Ou il y a aussi une carte virtuelle ( Apple Pay ) ?

avatar Oliviou | 

@helmut

Il y a plusieurs systèmes, selon les opérateurs. Actuellement, les bornes ont toutes leur petite particularité et seule une poignée de cartes physiques en plastique permettent de (quasiment) toutes les faire marcher. Sinon c’est une carte / une app / un abonnement par opérateur. On est dans un système où chacun essaie de bouffer des parts de marché en ayant des formats de paiement « propriétaires ». C’est le Far West et c’est super pénible.
Le système que tout le monde réclame, c’est simple : pouvoir payer par CB ou en sans contact comme sur des pompes à essence. Mais on n’y est pas encore, même si les législateurs commencent à se pencher sur la question. Mais d’ici à ce qu’ils pondent un texte et qu’il soit appliqué… 🙄

avatar helmut | 

@Oliviou

Merci pour ces précisions.

Effectivement, ça a l’air compliqué.

C’est un peu tout le problème des voitures électriques. Les pouvoirs publics les encouragent par des primes à l’achat et des réductions de taxes mais « en même temps » se montrent peu organisés pour promouvoir l’établissement de réseaux de charges…RAPIDES.

La clé n’est pas uniquement d’avoir bcp de stations, il faut des stations rapides. Ça fait une belle jambe d’avoir des stations à 40km/heure. Pas tout le monde a 5 heures à poireauter dans la rue.

Si c’est dans un environnement connu, maison / travail pas vraiment besoin d’une borne publique.

Pour l’instant seul Tesla a réussi à avoir un réseau valable il me semble.

avatar Oliviou | 

@helmut

Sur les grands axes, pour la charge rapide il y a Ionity (et en expansion constante), Fastned qui commence à s’implanter, Total Energies… Tesla bien entendu (qui s’ouvre aux autres véhicules) quelques autres ont annoncé leur arrivée ces derniers mois. Il ne faut pas compter sur les pouvoirs publics en effet, mais les entreprises privées sont en train d’accélérer. Elles savent que la bataille se joue maintenant. La situation n’est pas encore idéale mais ça s’améliore mois après mois, après des années de stagnation. On est vraiment au point de bascule. Personnellement j’ai traversé la France vers le sud est, le sud ouest et vers la Bretagne (en partant du Centre), et tout s’est bien passé (mais j’ai une bonne voiture, grosse batterie, charge rapide… je pense qu’avec une Zoé c’est l’enfer). Dans 1 ou 2 ans il ne devrait plus y avoir de « trou » sur les grands axes. Dans 5 ans, le reste du territoire devrait être quasiment couvert. Dans moins de 10 ans il y aura plus de stations de recharges que de pompes à essence.
Le seul point qui va rester problématique pour un moment (à mon avis), c’est la recharge à domicile… quand on habite en ville et qu’on n’a pas de garage individuel ! Là il va falloir inventer des solutions.

CONNEXION UTILISATEUR