Stellantis et Amazon vont covoiturer pour rouler plus connectés

Florian Innocente |

Stellantis et Amazon vont travailler étroitement sur plusieurs projets dont celui de l'informatisation du poste de conduite des véhicules du constructeur franco-italo-américain. En échange, Amazon complètera ses flottes de futurs fourgons électriques de Stellantis.

Les deux groupes ont signé plusieurs accords pluriannuels, certains toucheront le fonctionnement du groupe automobile et ses méthodes de conception de produits, d'autres toucheront plus directement l'automobiliste.

Les marques composant Stellantis concernées par ces accords

Stellantis utilise déjà Alexa dans certains véhicules (et nombre d'autres marques auto le font aussi). Mais à compter de 2024, cet usage va être élargi à toutes les voitures du groupe, comme composant logiciel de la plateforme STLA SmartCockpit (mise au point avec le concours de Foxconn).

Stellantis décrit quelques scénarios d'utilisation de ce « cockpit » qui entend servir le client à l'intérieur comme à l'extérieur de sa voiture. Certains usages sont d'ailleurs déjà connus chez des constructeurs concurrents :

Les modèles Chrysler Pacifica pourront, par exemple, proposer un planificateur de trajets qui recommande des contenus multimédias, des lieux d’intérêt ou des restaurants sur le trajet. Les véhicules Jeep pourront être proposés avec un « coach digital » tout-terrain qui aidera ses occupants à calibrer le véhicule et à optimiser ses performances avant de s’attaquer à un parcours difficile.

L’intégration avec les principaux services de sécurité et de maison intelligente d’Amazon permettra aux clients de surveiller et de gérer leur domicile lors de leurs déplacements.

Les clients pourront également gérer leur véhicule chez eux avec leurs appareils connectés compatibles avec Alexa ou depuis l’application Alexa sur leur smartphone, et pourront notamment utiliser les commandes personnalisées d’Alexa pour régler la température de leur voiture avant de partir, programmer une intervention ou commander des accessoires.

En arrière-plan, Stellantis va utiliser plusieurs compétences d'Amazon. Les véhicules seront connectés aux serveurs AWS de son partenaire et des collaborations sont prévues pour créer de nouveaux services plus rapidement :

Stellantis collaborera avec Amazon pour déployer la technologie et l’expertise software d’Amazon au sein de son organisation, notamment pour le développement des véhicules, la création d’expériences connectées à bord et la formation de la prochaine génération d’ingénieurs software automobiles

Les termes financiers de ces accords n'ont pas été détaillés mais Amazon s'engage à s'équiper le premier, l'année prochaine, du modèle électrique du fourgon Ram ProMaster pour ses livraisons « du dernier kilomètre » aux États-Unis.

Ford et Google signent un large accord sur la fourniture d

Ford et Google signent un large accord sur la fourniture d'Android Auto

Microsoft investit dans l

Microsoft investit dans l'automobile autonome de Cruise (GM)


avatar odeckmyn2 | 

Et la privacy dans tous ces accords Amazon / Google dans nos voitures :( quel enfer :(

avatar ohmydog | 

@odeckmyn2

Ce n’est pas garantie que tes données personnelles soient visées. Ça peut grandement être anonymisé pour de tels usages.
D’ailleurs, le RGPD arrive bien trop tard, on a de moins en moins besoin de données personnelles…

avatar pat3 | 

@ohmydog

"D’ailleurs, le RGPD arrive bien trop tard, on a de moins en moins besoin de données personnelles…"

Va dire ça aux sites de presse…😏

avatar tomtommac | 

@odeckmyn2

C’est surtout un accord commercial avec AWS. Ça ne change rien sur la confidentialité des données qui y sont hébergées. C’est déjà probablement le cas d’ailleurs. Comme pour ton iTruc (apple utilise aws)

avatar raoolito | 

je crois qu’on parle d’autre chose que du choix de renault de prendre google auto ? C’est à un autre niveau là n’est ce pas ?

avatar roccoyop | 

@raoolito

Je pense que c’est pareil. Chez Renault c’est Google qui va sucer tes données et chez Peugeot et autre marques ce sera Amazon.

Franchement, ça va être long d’attendre 2025… si tout se passe bien.

avatar andmag | 

Joli ram promaster, le ducato/jumper/boxer dopé au v6 !

avatar pilipe | 

Moi qui aimait la marque Peugeot, la c’est la merde. Amazon dans la voiture c’est non pour moi.

avatar andr3 | 

@pilipe

Une amazone dans la voiture, pourquoi pas ?

😇

avatar Jacalbert | 
avatar marc_os | 

@ pilipe

> Moi qui aimait la marque Peugeot

Peugeot n'existe plus, même si des membres de la famille Peugeot possèdent encore des actions.

Je suis en train de vivre ça aussi : La boite où je travaille a été rachetée, et le nom de ma boite est en train de disparaître petit à petit. En décembre par exemple on a "reçu" de nouvelles adresses d'emails. Le nom de la nouvelle boîte y a remplacé celui de l'ancienne. Mais la marque existe toujours pour le public.
Pas comme chez BIMP qui vient de voir son nom retiré des façades de ses boutiques.
Mais j'imagine que ça va nous arriver aussi...

Et la "marque Peugeot" ne sera vraiment plus qu'ue marque commerciale. Déjà qu'ils ont délocalisé quasiment toutes les productions...
Et pas que : https://www.capital.fr/auto/psa-peugeot-citroen-pourrait-delocaliser-son-service-client-au-maroc-310-emplois-menaces-1363571

avatar pilipe | 

@marc_os

Ben alors c’est quelle marque la dernière 208 ?

avatar Peucit | 

@pilipe

C’est toujours Peugeot. La marque appartient au groupe Stellantis qui est le constructeur.
Si tu préfères Stellantis construit la voiture et Peugeot la vend.
Mais Peugeot existe encore dans le sens ou elle définit le style des voitures, un réseau, des garages , concessionnaires etc ...
Tu n’achètes pas une 208 à Stellantis.

avatar tomtommac | 

@marc_os

Au contraire, les usines françaises tournent toujours.

avatar marc_os | 

@ tomtommac

Oui, mais il est loin d'être certain que les prochains modèles y soient construit. Il a été dit un à un moment que non, ce qui a fait jaser au moment de l'annonce par le gouvernement des aides promises à Peugeot comme à d'autres dans le cadre des aides relatives au COVID.
Cette aide est sensée en fait permettre des investissements dans le domaine des batteries.

avatar rikki finefleur | 

Magnifique toutes ces voitures électriques du futur.
Le constructeur va connaitre tous nos déplacements.
On va être surveillé en permanence.
Ça donne envie !

avatar fragil | 

Il est clair que pour moi, c’est un projet commercialement contreproductif. Hors de question d’acheter une nouvelle Peugeot Amazonienne !

avatar Matlouf | 

Décidément, les constructeurs automobiles traditionnels sont tombés bien bas. Ça en rendrait les Tesla presque sympathiques.

avatar vincentVn | 

@Matlouf

Les constructeurs traditionnels sont tombés au même niveau que Sanofi pour le vaccin Covid.

avatar tomtommac | 

@Matlouf

Tesla utilise aws…

avatar marc_os | 

« Les modèles Chrysler Pacifica pourront, par exemple, proposer un planificateur de trajets qui recommande des contenus multimédias »

Est-ce bien raisonnable en voiture ?
A moins que ça ne soit réservé qu'aux places passager arrière ?

Edit : Après relecture, je ne vois pas bien le rapport en "un planificateur de trajets" et "des contenus multimédias"... A moins qu'il ne planifie des trajets en fonction de la réception du réseau 5G pour pouvoir bien profiter des "contenus multimédias" ?

avatar flux_capacitor | 

Quelle est la réelle place de Google Android Automotive (OS et Services) au sein de Stellantis dans la mesure où l'on apprend effectivement ce partenariat du groupe avec Foxconn, pour la conception de "smart cockpits" via leur joint-venture Mobile Drive, et Amazon, pour son assistant Alexa mais aussi tout le stockage cloud et traitement des données client (!) et l'OS à la base du produit de Foxconn.

Alors, Amazon est-t-il parvenu a détrôner Google pour l'infotainment de tous les futurs véhicules électriques du groupe sur base STLA ? Stellantis avait en effet signé pour Android Automotive OS à l'été 2020, mais il faut noter que si un constructeur choisit AAOS comme base, il peut décider de souscrire ou non au Google Automotive Services (GAS) qui est le "pack logiciel" de Google pour les apps : Google Assistant, Google Maps, et le Google Play Store. A priori Stellantis avait signé pour AAOS mais sans GAS, contrairement à Renault/Nissan/Mitsubishi, Volvo/Polestar, Ford et GM qui ont signé eux pour AAOS + GAS, le pack complet de chez Google.

En clair, est-ce que chez Stellantis on aura Amazon + Tom Tom à la place de GAS, mais aussi Amazon + Foxconn (Mobile Drive) à la place de Google AAOS ? Personne ne semble avoir soulevé ce lièvre dans la presse.

Je n'étais à mon niveau déjà pas fan de Google comme maître d'œuvre question vie privée et en tant qu'utilisateur Apple, mais alors donner en fait les clés à Amazon, là c'est le pompon. Pourquoi pas Facebook/Meta tant qu'on y est ! Quant à Apple, c'est encore le grand absent dans ce gigantesque changement de paradigme en train de se jouer sur le marché automobile au niveau planétaire.

CONNEXION UTILISATEUR