Intel déploie toute son imagination dans un drôle de PC portable double écran

Stéphane Moussie |

Les ordinateurs portables ont-ils besoin d’avoir deux écrans ? Si l’on en croit Asus, HP ou même Apple, oui. Mais jusqu’à présent, personne n’a fait l’éclatante démonstration de l’intérêt primordial de ce second écran.

La pierre d’achoppement est l’ergonomie. Pour utiliser le second écran tactile, vous devez nécessairement quitter l’écran principal des yeux. En fonction de la tâche à réaliser, il peut être plus rapide d’utiliser un raccourci clavier traditionnel, voire le trackpad, tout simplement. Intel a pris le problème à bras-le-corps et a accouché d’un ordinateur portable qui se déploie doublement.

Images The Verge

Honeycomb Glacier, c’est le nom du prototype, dispose d’une première charnière classique pour ouvrir l’écran principal. Son originalité réside dans la deuxième charnière située entre l’écran secondaire et le clavier. On peut ainsi déplier dans une certaine mesure le second écran, de sorte de l’avoir plus facilement dans son champ de vision — mécaniquement, l’écran principal s’en retrouve surélevé.

Intel a conçu cette drôle de machine avec les joueurs en tête. L’écran secondaire peut accueillir par exemple une messagerie pendant une session de jeu. Une technologie d’eye-tracking renforce cet aspect en mettant automatiquement le focus sur la fenêtre de chat quand vous regardez le second écran.

La fiche technique correspond à celle d’un portable gamer : écran principal 1080p de 15,6“, processeur 8 cœurs 45 W et carte graphique GeForce 1060. Sûrement pour accommoder le second écran de 12,3” (1920 x 720), le CPU et le GPU ont été overclockés.

Comme toujours avec les prototypes d’Intel, rien ne dit que l’Honeycomb Glacier se concrétisera un jour. Dans le meilleur des cas, ce PC déployable poussera peut-être les fabricants — Apple y compris — à réfléchir à l’ergonomie de leurs machines double écran.

avatar UraniumB | 

Il faudrait une sacrée optimisation de la part de tous les développeurs pour rendre ce produit pratique...

avatar fte | 

@UraniumB

Sur macOS indéniablement tant la gestion de plusieurs écrans s’est dégradée.

Windows n’a pas ce problème. Linux, c’est variable, mais en majorité c’est plutôt OK.

avatar UraniumB | 

@fte

Ah bon

avatar fte | 

@UraniumB

Yep.

avatar oomu | 

ha bon ?

avatar fte | 

@oomu

Bin ouai. :)

avatar BeePotato | 

@ fte : « Bin ouai. :) »

Vraiment ?

avatar fte | 

@BeePotato

Hélas oui.

avatar BeePotato | 

@ fte : « Hélas oui. »

Pourtant, comme d’autres ici, je ne vois pas trop pourquoi.
Des options ont été ajoutées, et on peut ne pas les apprécier, mais Apple ne nous as (heureusement) pas privés du fonctionnement précédent du multi-écrans. Du coup, en quoi peut-on parler de dégradation ?

avatar fte | 

@BeePotato

"Du coup, en quoi peut-on parler de dégradation ?"

En qualité. En efficacité. En fonctionnement par défaut que seuls des utilitaires tiers (ou du code perso) peuvent changer (genre le zoom des fenêtres pour citer le plus emmerdant)... des bugs sont apparus avec le mode plein écran (insupportable et tellement pas supporté selon l’esprit initial, à la fois pour le mieux et le pire) et n’ont jamais été fixés... parce que des apps d’Apple qui supportaient intelligemment le multi-écran sont devenues mono-fenêtre pour le plein écran (toujours insupportable) et ne supportent plus le multi-écran efficacement...

C’est délibéré. Apple vend en majorité des machines utilisées avec leur écran intégré et c’est tout. Ils ne vendent plus d’écran Apple. Ils ne sont plus intéressés à gérer plusieurs écrans avec macOS. Ça se voit.

avatar BeePotato | 

@ fte : « En qualité. En efficacité. »

Puisque le mode multi-écrans précédent existe toujours tel quel, je ne te suis pas dans cette analyse.

« En fonctionnement par défaut que seuls des utilitaires tiers (ou du code perso) peuvent changer (genre le zoom des fenêtres pour citer le plus emmerdant)... des bugs sont apparus avec le mode plein écran (insupportable et tellement pas supporté selon l’esprit initial, à la fois pour le mieux et le pire) et n’ont jamais été fixés... parce que des apps d’Apple qui supportaient intelligemment le multi-écran sont devenues mono-fenêtre pour le plein écran (toujours insupportable) et ne supportent plus le multi-écran efficacement... »

Là, je te suis pour ce qui est de râler contre la bêtise de ce mode plein écran et de la windowsisation de plusieurs applications qu’il a entraînée.
Mais ça n’a pas directement à voir avec la gestion de plusieurs écrans par l’OS, qui n’a fait que s’enrichir de nouvelles possibilités.

avatar loupsolitaire97 | 

@fte

Ahh bon ?

avatar fte | 

@loupsolitaire97

Mais tellement.

avatar armandgz123 | 

@fte

Exactement

avatar raoolito | 

etonnament la gestion de plusieurs ecrans est tres bonne sur tous mes macs depuis maintenant 10 ans environ. Seul point critiquable  : les écrans branchés en hdmi sur macmini ont du mal à s’allumer tout seuls, allez comprendrE. Par contre tout ce qui passe par le port thunderbolt (1-2-3) fonctionne nickel.

avatar pat3 | 

@fte

"Sur macOS indéniablement tant la gestion de plusieurs écrans s’est dégradée."

Qu’entends-tu par là ? Je bosse majoritairement en écran étendu sur Mac et je trimballe mon MacBook dans trois bureaux différents avec trois configurations d’écran étendu, et je n’ai pas remarqué de problème de gestion des écrans ?

avatar fte | 

L’écran haut perché, en quelque sorte réglable en hauteur, ça c’est cool. Bien pour la nuque et les épaules. Ça change de l’ergonomie minable des portables en général.

avatar codeX | 

Ça ne réponds pas à la question sur la dégradation de la gestion de plusieurs écrans sur OS X. Je suis preneur de tes remarques à ce sujet car à moins d'avoir loupé un truc, je ne vois pas en quoi il y a eut dégradation.

avatar fte | 

@codeX

"je ne vois pas en quoi il y a eut dégradation."

La barre de menu, le dock, le mode plein écran merdique, les déconnements multiples des bureaux virtuels.

avatar Nixam | 

En effet, ils ont essayé de lier au sein d'un même système une utilisation professionnelle ET personnelle…
J'ai des regrets également, par dessus tout que les fenêtres ne puissent plus courir sur 2 écrans !
Pour le dock, s'il est toujours affiché il y a beaucoup moins de latences et de soucis !
Le mode plein écran est une infime bêtise en mon sens, aussi nul que les différents bureaux (anciennement Spaces) qui n'as jamais eu gun effet productif en mon sens !

avatar BeePotato | 

@ Nixam : « J'ai des regrets également, par dessus tout que les fenêtres ne puissent plus courir sur 2 écrans ! »

C’est pourtant toujours faisable. Il s’agit juste d’une option à régler dans les préférences système.

avatar Nixam | 

@BeePotato

Pourriez-vous me dire où ?

avatar BeePotato | 

@ Nixam : Ah oui, désolé, j’ai oublié cette partie. :-)
D’autant que ce n’est pas super évident à trouver quand on se focalise sur l’idée de gestion des écrans. En fait, c’est vu comme partie de la gestion des espaces/bureaux virtuels, et ça se trouve donc dans les préférences de Mission Control (ce qui, là encore, n’est pas évident).
Il faut y désactiver l’option « les écrans disposent de Spaces distincts ».

Et du coup, les divers écrans connectés se retrouvent, comme avant, tous parties d’un même bureau, où on peut placer les fenêtres comme on veut.

avatar Nixam | 

@BeePotato

Merci mille fois, voilà 8 macOS plus tard je suis ravi !
J’ai quelques collègues qui vont m’embrasser lundi matin à mon retour !

avatar pat3 | 

@Nixam

"Le mode plein écran est une infime bêtise en mon sens, aussi nul que les différents bureaux"

Pourquoi « est une infinie bêtise », plutôt que « je n’ai jamais apprécié », ou « compris l’intérêt » du mode plein écran et des différents bureaux ?

Peux-tu nous démontrer en quoi c’est une infinie bêtise ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR