De nouveaux processeurs Intel immunisés nativement contre Meltdown et Spectre dès cette année

Stéphane Moussie |

Intel livrera ses premiers processeurs protégés nativement contre les failles Meltdown et Spectre cette année, a annoncé le CEO Brian Krzanich à l’occasion de la présentation des derniers résultats financiers. Les deux failles ont en effet ceci de particulier qu’elles concernent l’architecture matérielle des processeurs — c’est ce qui explique pourquoi les rustines logicielles peuvent affecter les performances quand elles n'entraînent pas d'autres problèmes.

Brian Krzanich n’a pas précisé en quoi consistait le correctif matériel ni s’il sera applicable à l’intégralité des nouvelles puces produites à partir d’un moment donné cette année.

Quoi qu’il en soit, le dernier trimestre 2017 a été bon pour Intel avec un chiffre d’affaires en hausse de 4 % (17,1 milliards de dollars), et ce en dépit d’une baisse de 5 % des ventes de processeurs de bureau.

Les failles Meltdown et Spectre auront-elles un impact négatif sur le fondeur cette année ? « Du point de vue financier […] nous ne nous attendons pas à une répercussion sur nos dépenses ou nos coûts de production », a déclaré, confiant, Brian Krzanich. Certains analystes pensent même que c’est l’inverse qui pourrait se produire : les ventes pourraient augmenter à la faveur d’un large renouvellement au profit des processeurs protégés nativement.


avatar 33man | 

Un discount de 50% pour se faire pardonner ?

avatar frankm | 

@33man

Oui sur les anciens processeurs

avatar Mamdadou | 

Du coup simple question, verra-t-on les appareils sur le marché n'étant pas marché nativement diminuer de prix ?

avatar marc_os | 

@ Mamdadou
« le marché n'étant pas marché nativement »
Euh... vous dites ?

avatar Mamdadou | 

Patché, je voulais dire patché

avatar Ginger bread | 

Immunisés contre ces failles mais certainement pas sans failles.

avatar dgaultie | 

C’est un vice caché quoi qu’on en dise ....

avatar misterbrown | 

@dgaultie

Ah non. On va pas commencer !!!

Et ta voiture qu'on ouvre avec un cintre, c'est un vis caché??

avatar ijimax | 

@dgaultie

Je pense aussi. On ne devrait pas être obligé de payer une seconde fois... Au moins concernant les processeurs achetés à l’unité.

avatar C1rc3@0rc | 

@Ginger bread

«Immunisés contre ces failles mais certainement pas sans failles.»

+1000

Spectre et Meltdown ne sont que les précurseurs des révélations des backdoor et failles dans les processeurs Intel.
Depuis la présentation des techniques de système prédictif et re-ordonnancement les ingénieurs et chercheurs en informatiques ont bien mis en évidence les risques qui en découlent.
Meltdown n’est qu’une exploitation parmi les plus évidentes. D’autres choses plus complexes sont possibles et puis il y a toutes les fonctions “d administration” du x86 qui posent des grosses questions de sécurité depuis des années..

Pour ce qui est de la propagande d’Intel, simplement, Intel a 2 options pour empêcher la récupération du contenu en clair de la mémoire:
- Randomisation de la mémoire
- Désactivation du systeme de branchement prédictif et re-ordonnancement du code.

Les deux posent le mêmes problèmes:
-Pertes de performances
-Modification profonde de l’architecture processeur

Le plus probable c’est qu’Intel installe un système de randomisation de la mémoire. C’est la solution qui était prescrite des que les systèmes prédictifs et de réorganisation du code ont été présenté, donc il y a très longtemps.
Il va y avoir une perte de performances et la solution n’est pas fiable a 100% en terme de sécurité, mais ce sera pas comparable a l’autoroute qu’est Spectre ou Meltdown. Mais surtout, cette solution est plus légère a mettre en oeuvre que la suppression du re-ordonnancement et du système prédictif.
L’autre élément c’est que sans le re-ordonnancement et le système prédictif on va se retrouver avec des x86 dont les performances seraient proches de celles d’un Pentium IV…

Reste ensuite a prendre en compte la distorsion temporelle chez Intel. Intel a été averti au moins en Juin dernier des backdoor. Et il va bien falloir plus de 18 mois a Intel pour produire de nouvelles puces ‘immunisées”. Bref ils arriveront peut être en décembre 2018 vraiment au plus tot…

avatar Jeckill13 | 

Encore heureux ! C’est à quand même un peu le minimum qu’ils puissent faire ...

avatar misterbrown | 

Bon.

Y a plus qu'à tout changer!!
Elle est ou la benne ?

avatar frankm | 

@misterbrown

La NSA met à la disposition des containers

avatar devkid | 

@misterbrown

En tout cas pas en Chine, ils n'en veulent plus de nos déchets électroniques tout pourris !

avatar zmr | 

ENFUMAGE !
C'est le B-A-BA de la communication de crise : il y a le feu, alors il faut vite vite montrer qu'on fait le max pour corriger les erreurs qu'on a provoqué ou laissé provoquer...
=> 1/ se montrer "concerné" par le problème, faire preuve d'empathie avec les victimes,
=> 2/ s'excuser pour les "désagréments" causés (en les minimisant au passage - toujours minimiser...)
=> 3/ sortir une solution miracle de son chapeau, pour conserver les clients, les empêcher d'aller voir ailleurs.
Intel suit scrupuleusement le petit livre rouge de la Com' de crise, et après avoir dit que cela prendrait "des années" pour revoir l'architecture des processeur, annonce tout sourire que "on est trop fort, on va vous sauver dès cette année les gars !".

Elle est pas belle la vie ?

avatar frankm | 

@ShowMeHowToLive

Comme un Pentium™️. Donc c'est pas mal

avatar rikki finefleur | 

Pour mieux vendre , faites des processeurs buggés , comme ca , faut tout racheter !

belle escroquerie.
Le prochain sera pas un intel.

avatar devkid | 

@rikki finefleur

La solution open hardware arrive ! ( le open source coté matoss) , j'suis impatient !

https://openrisc.io

avatar Sethii | 

Quand on voit la qualité des patchs qui nous pondent en 6 mois ... je n'ai absolument aucun doute qu'ils sont capables de créer un processeur totalement exemple du problème en 6 mois de plus ...

avatar Jazzride | 

Merci Intel pour la bonne plaisanterie

open risc si un jour ca sort, en tous cas AMD

avatar SyMich | 

Et toujours aucune information d'Apple concernant la méthode permettant d'appliquer sur Mac, les mises à jour publiées par Intel pour le microcode de ses processeurs!

Dans ma société, on vient de prendre la décision d'interdire les iPhones 5 et antérieurs car bloqués à iOS 10 qui n'a pas reçu de mise à jour de sécurité pour la faille du protocole WPA2 (ces iPhones connectés au réseau WiFi deviennent des portes d'entree potentielles et donc mettent en danger tout le réseau d'entreprise). En conséquence, les salariés encore équipés de ces modèles vont recevoir des Samsung Galaxy.

Je crains qu'on en vienne également à supprimer les Macs encore utilisés (une centaine environ sur un parc de plus de 1000 postes de travail) si on n'arrive pas à avoir d'info et un planning de sécurisation de ces failles des processeurs.

avatar richard.mota | 

Bonjour la communauté , donc si je comprend bien , nous avons des processeurs défaillant et si nous faisons la mise à jour , nous nous retrouvons avec des processeurs en pertent de vitesse !

Nous sommes donc en droit de réclamer un remboursement de l'achat ...

avatar Jazzride | 

tu as très bien résumé la chose.

CONNEXION UTILISATEUR