Prise en main de la télécommande de présentation Logitech Spotlight

Florian Innocente |

Les télécommandes de présentation PowerPoint/Keynote abondent et dans tous les prix, surtout les plus bas. La Spotlight de Logitech à l'inverse se place parmi les plus chères — pas moins de 129 € — mais elle a peut-être quelques arguments matériels et logiciels à faire valoir pour le justifier, et pas uniquement son look soigné.

USB et Bluetooth

De la hauteur d'un iPhone 6, habillée d'aluminium, elle est confortable en main et n'est pas trop lourde (50 grammes). Elle existe en trois coloris argent, ardoise et or, accordés aux derniers portables Apple (sauf pour l'or rose).

La base contient un petit récepteur radio que l'on peut ôter pour le brancher sur un port USB Type-A de son ordinateur et établir la connexion. Si votre Mac n'a que de l'USB-C, il faudra prévoir une dépense supplémentaire pour un adaptateur, ou bien préférer la connexion par Bluetooth qui est également proposée. Cette liberté du mode de connexion est un avantage sur d'autres modèles. Sur nos deux iMac de la mi-2011, pour une raison inexplicable, le jumelage n'a pu se faire mais cela a fonctionné avec d'autres Mac de la rédaction, même contemporains de ces deux modèles.

Ce récepteur radio sert aussi de bouchon pour masquer une trappe dans la télécommande. Au fond de celle-ci il y a un port USB-C afin de recharger la batterie. Logitech fournit un petit câble USB/USB-C à cet effet.

Alors qu'on est en pleine transition entre l'USB Type A et l'USB-C, cette télécommande illustre la complexité de la situation. Pour la charger, il suffit d'un Mac avec une prise USB classique comme on en trouve partout… sauf sur les MacBook et les nouveaux MacBook Pro. Solution, un adapteur ou emprunter un port USB quelque part (on ne chargera pas cette télécommande tous les deux jours). Pour utiliser le petit récepteur radio sur ces deux gammes de machines, un adapteur est aussi nécessaire. Mais la logique voudrait que l'on profite plutôt du Bluetooth, sauf si l'on doit se tenir très loin de son Mac (au-delà tout de même de 30 mètres).

Commandes intuitives

La Spotlight est pourvue de trois boutons en surface, alignés verticalement (Pointeur, Avant et Arrière). Le principal ("Avant") est d'une couleur, d'une taille et d'un contact différents des deux autres (il est incurvé), il sert ainsi de repère. Rien à redire, ils tombent bien sous la main et se manipulent facilement à l'aveugle. Si seulement Apple prenait quelques leçons auprès de Logitech pour ses télécommandes Apple TV…

Pas de laser mais un projecteur

Le pilote installe un petit menu qui donne accès aux réglages du minuteur, à la personnalisation de l'aspect des pointeurs et au choix des actions que l'on peut associer aux deux boutons Avant et Arrière.

Le minuteur s'affiche sur l'écran de contrôle de la présentation et vous aide à tenir votre délai (vous pouvez aussi préférer l'affichage d'une grosse horloge). Pour que vous restiez dans les clous, la télécommande va vibrer à la fin du temps imparti mais aussi 5 minutes avant. C'est une option débrayable, cependant elle est futée car on pourra ainsi parer au plus pressé et prévoir la conclusion de son exposé. La vibration est franche et son intensité est ajustable.

Réglage du minuteur avec une valeur que l'on peut aussi personnaliser

Originalité notable, cette télécommande est dépourvue d'un pointeur laser comme en trouve communément ailleurs. Est-ce gênant ? À voir, car plutôt qu'un petit point rouge qui se balade sur un grand écran, la Spotlight préfère modifier directement l'affichage de l'ordinateur.

L'un des trois pointeurs disponibles va assombrir toute la diapositive et donner un coup de projecteur sur l'endroit que doit regarder l'auditoire.

Cliquer pour agrandir

Un autre pointeur produit un effet de loupe dans cette zone circulaire et le troisième se contente d'afficher un cercle. Dans tous les cas, le diamètre de ces zones est ajustable en amont. On peut aussi n'activer qu'un seul pointeur ou les trois et passer de l'un à l'autre au fil de sa présentation par une double pression sur le bouton supérieur de la télécommande.

Pointeur avec effet projecteur Cliquer pour agrandir
Pointeur avec effet d'agrandissement Cliquer pour agrandir
Pointeur avec un cercle simple Cliquer pour agrandir

La Spotlight étant pourvue de capteurs de mouvements (un gyroscope et un accéléromètre) on déplace librement ces pointeurs à l'écran comme on le ferait avec un laser. Leur mouvement est parfaitement fluide et l'on peut cliquer sur des éléments d'interface à l'écran si nécessaire (par exemple pour lancer une vidéo). Les utilisateurs plus confirmés ont même le moyen d'affecter des actions aux deux boutons Avant et Arrière. Par exemple, une pression longue pourra mettre l'écran au noir pour en masquer le contenu, une autre action du même ordre assortie d'un mouvement vertical avec la main réglera le volume de l'ordinateur ou fera défiler le contenu d'une page. Ce peut être également un (et un seul) raccourci-clavier.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Cette télécommande marche sur une bonne distance. Logitech annonce 30 mètres là où d'autres parlent de 100 mètres, mais outre que cela ne sert peut-être pas à grand-chose d'être placé si loin de sa machine, la Spotlight doit tenir compte des limites du Bluetooth (version 4.0 ici).

Une recharge complète prend une heure (pour trois mois d'autonomie dans le meilleur des cas) mais on peut disposer de 3 heures d'opération avec 1 minute de charge. La batterie est située sous une trappe facilement décollable si l'on devait s'en séparer un jour pour recyclage.

Conclusion

Cette Spotlight est très confortable en main, les boutons sont faits et disposés de telle manière qu'il sont commodes à utiliser. Les différentes fonctions logicielles sont plutôt bien pensées et l'on se risque à croire que les options d'agrandissement et de projecteur du pointeur peuvent compenser avantageusement l'absence d'un faisceau laser. Les habitués des présentations PowerPoint auront peut-être des arguments à faire valoir pour préférer leur rayon lumineux ?

L'accessoire donne aussi le choix du type de connexion sans fil le plus adapté à sa configuration matérielle. Et s'il y a encore un peu d'hésitation entre l'USB Type-A et le Type-C, une fois la migration plus avancée vers le second on pourra toujours se munir d'un câble USB-C de bout en bout pour la recharge.

Par contre, l'absence de version Linux du pilote fait que cette télécommande n'aura aucun intérêt chez ceux qui préfèrent ce système (nombreux dit-on en universités).

Enfin, le prix est singulièrement élevé (le maximum jusque-là chez Logitech était de 80 € pour la R700 avec un petit écran LCD intégré, du laser mais pas de Bluetooth). Si l'on veut un bête pointeur laser, il y a largement moins cher chez Amazon et dans tous les styles, mais la Spotlight peut jouer sur une poignée de caractéristiques originales pour se distinguer jusque dans son prix.

Elle est vendue 129,95 € sur l'Apple Store, uniquement en couleur argent. Pour 129 € on la trouve sur Amazon en coloris ardoise et or.

NB : Il existe un quatrième modèle dit "Plus", similaire aux autres et au même prix. Il est en précommande, il diffère sur la garantie (3 ans au lieu de 2) et 6 mois gratuits sur Prezi. Il va être promu auprès des entreprises, nous a dit Logitech.

avatar iPitch93 (non vérifié) | 

Merci pour le test les gars, mais je l'ai achetée depuis et pour les présentations je la trouve bien plus pratique que le simple laser

avatar Dr. Kifelkloun | 

Je demande à voir... Dans mon expérience, tous les "presenters" sophistiqués augmentent le risque de mauvais fonctionnement ou de fausse manoeuvre, et peuvent donc faire perdre le fil de la présentation. Ça peut être distrayant pour le speaker comme pour le public. OK donc à condition que ça fonctionne parfaitement et de manière très fluide (c'est à dire aussi fluide qu'un laser qui suit précisément et instantanément les mouvements de la main).

avatar pierre-artur | 

Je préfère celle du bon vieux Tim Cook lors des Keynote.

avatar thierry37 | 

@pierre-artur

"Je préfère celle du bon vieux Tim Cook lors des Keynote."

Je crois que le boitier utilisé par Apple, est le truc très pro, qui vaut plus cher.
Avec transmetteur radio et antenne. Etc.
Du genre celui la
http://www.dsan.com/CueLights/CuePrices.asp

avatar kornichon | 

C'est exactement celle-là qui est utilisée par Steve/Tim, et d'ailleurs c'est ce modèle que je vois dans tous les gros événements professionnels, pour des tas de raisons (distance avec la régie, modèle éprouvé et construit comme un tank, réglage des fréquences, commande de 2 PC simultanément, etc.)

avatar enzo0511 | 

C'est franchement con de sortir un accessoire en USB A alors qu'Apple est en train de tout passer en USB C

avatar thierry37 | 

Elle a l'air sympa.
Mais je préfère ma simple R400 a 45€ qui fait les trucs basiques.
Comme le Dr Kifellkloun, je privilégie la simplicité. Pour être sur de pas partir dans des gros problèmes en milieu d'une présentation.

avatar Doctomac | 

Vraiment pas mal cette télécommande !

avatar Le docteur | 

D'ailleurs, depuis que les ordinateurs Apple n'ont plus de port IR, la Remote, elle est bonne pour la poubelle ? Et ils la vendent toujours, toujours compatible uniquement IR.

avatar Khefin | 

@Le docteur

Elle fonctionne très bien avec l'Apple TV. Elle est plus pratique d'ailleurs que celle fournie, moins de risque de fausse manip.

avatar FraggyFred | 

J'ai fait quelques présentations sur des murs d'images composés d'écrans vidéo.
Dans ce cas là, les filtres des écrans rendent le pointeur laser (au moins le laser rouge) inopérant.
De là à y mettre 130 € …

avatar Sindre | 

@FraggyFred

Laser vert, de plus en plus présent.

avatar gillesb14 | 

Autre intérêt du foot à la place du laser cela fonctionne sur les écrans LCD ou à projection arrière.
Le vidéo projecteur est en perte de vitesse car il implique de tenir La Réunion dans une pièce assombrie même avec des puissances monstrueuses (qui en plus dégagent de la chaleur et sont bruyants).
Chez mes clients il y a maintenant une majorité de grands écrans LCD et la le laser ne fonctionne pas.
J'utilise Keynote et l'app télécommande de mon iPhone.
Avec le doigt cela crée un spot sur l'écran

My two cents.

avatar josoc | 

Je l'ai achetée et je l'utilise en présentation ainsi qu'en formation, elle est légère, bonne prise en main, lors de l'affichage en mode présenter, le chrono se met en route dès le passage à la deuxième slide, donc attention quand on fait une intro de 2-3 minutes sur la première slide... l'effet de zoom ou de pointage fonctionne très bien et est du meilleur effet, ultra utile et pertinent quand on projette sur une TV, ce qui arrive de plus en plus...
En utilisation avec mon MBP TB et la dernière version de PowerPoint incluant les fonctions touchbar !
La fonction de pointage n'est pas immediate, il y a un très léger lag, il faut anticiper l'activation du pointage d'une demie seconde et ensuite, c'est assez naturel. Donc pour ceux qui ont une utilisation régulière de télécommande de présentation, allez-y à 130€ pour ceux qui ne l'utiliseront que quelques fois par an, elle reste chère ! Je l'utilise 3 à 4 fois par semaine entre 30 min et 3h par session. Je suis toujours à 85% de batterie et la recharge simplement par un câble usb-c / usb-c, le tout connecté en BT ! Génial

avatar Florian Innocente | 

>La fonction de pointage n'est pas immediate, il y a un très léger lag, il faut anticiper l'activation du >pointage d'une demie seconde et ensuite, c'est assez naturel.

Ah oui c'est exact.

avatar blondsummer | 

Est-ce que par hasard, tu as pu tester sur le keynote de l'iPad ? J'ai lu qu'elle était fonctionnelle, mais chez Logitech, on me dit que non...

CONNEXION UTILISATEUR