Une souris Apple plus chère que le Mac Pro

Florian Innocente |

3 300 dollars la souris Apple. On a beau avoir l'habitude des tarifs élevés des accessoires Apple, celui-ci est peut-être (un peu) trop cher. Mais on est sur eBay et c'est l'enchère de départ pour s'offrir cette souris du tout premier Mac de 1984. Charme supplémentaire, c'est un prototype de pré-production, plus rare que rare donc. Car elle a le petit détail qui fait toute la différence : une seule vis pour fixer le connecteur au Mac au lieu de deux sur les souris fabriquées pour la commercialisation (Merci Benoît).

Plus loin, un autre vendeur propose un modèle de la même génération, à deux vis et à seulement 99,84 dollars. Dommage, pas assez cher.


Tags
avatar Gaeko | 

Tsss, un article d'Apple bashing primaire. Moi je vois durtout la bonne volonté d'Apple de nous vendre un ordinateur moins cher qu'une souris. Un autre constructeur pour s'en vanter ? Je crois pas !

Plus sérieusement je crois que chez ma grand-mère il doit traîner une souris mac mais moins vieille. Bah 5000$ c'est déjà pas mal !

avatar DG33 | 

Jamais vu un tel connecteur. Collector en effet !

avatar MacGyver | 

un port serie tout ce qu'il y a de plus banal

avatar mrtn34 | 

En tout cas moi j'ai le même tapis de souris (légérement jauni avec le temps), je peux me faire une fortune ?

avatar aldomoco | 

Il me semble bien que j'ai la même au grenier, il faut que je fasse une fouille !

avatar Cowboy Funcky | 

Ca fait cher la vis en moins.... Passion quand tu nous tiens !!

avatar Matlouf | 

Jeff Sclodowesky, qui a travaillé pour Apple dès les débuts de la firme*, raconte dans sa biographie, "How pizzas made Apple", que la décision de mettre une ou deux vis a été longuement débattue. L'utilisation d'une vis étaient pour certains "totalement géniale", alors que, pour les autres, "le marché ne suivra jamais". Steve Jobs a alors tranché pour deux vis. Et c'est là que tout à commencé à aller mal pour Apple.

* Jerry était livreur de pizzas, et fournissait régulièrement les employés d'Apple chaque fois qu'ils étaient trop à la bourre pour rentrer manger chez eux. Il raconte également que ce que l'on a pris pour une pomme bariolée, et qui a servi de logo à Apple pendant des années, n'était en fait qu'une pizza totalement ratée, comme toutes celles qu'il livrait d'ailleurs. C'est en plein brainstorming pour choisir un logo qu'un jour Jeff est arrivé avec sa pizza, l'a posée devant Jobs au moment où celui-ci, pointant du doigt le dessin qu'il avait fait, disait : "Le logo, ce sera ça!". Les autres employés ont préféré obéir sans piper, Jobs étant un bien mauvais dessinateur.

avatar Link1993 | 

@Matlouf :
J'adore lire les commentaires ! On apprends toujours pleins de choses, comme ici : une superbe anecdote très bien raconté. Merci ! ;)

avatar aldomoco | 

@Matlouf
Merci ! mais...
...tu termines tes deux histoires en profitant de l'occasion pour casser du sucre sur mon Steve Jobs adoré, comme quoi dans tout commentaires il y a à boire et à manger ;-)
As-tu bouquiné les bios de Steve ? entre autres : "Steve Jobs, un destin fulgurant" (Jeffrey S. Young), le pavé de 700 pages "Steve Jobs" (Walter Isaacson) et "De Pepsi à Apple" (John Sculley) ?

avatar Matlouf | 

Bon, bon, bon, d'accord, j'ai pêché, j'ai osé imaginer que Steve Jobs ne savait pas bien dessiner. Par pénitence, je m'abstiendrai de toute diffamation envers lui, les siens, ses proches, ses employés, ses voisins, et tous ceux qui ont pu l'approcher à moins de 20 km, et cela pendant une durée de 30 secondes à partir du moment où j'aurai cliqué sur "Envoyer".

(Ce sera dur, mais je serai courageux.)

Mais je la trouve rigolote, moi, l'histoire de la pizza...

CONNEXION UTILISATEUR