Bien acheter (et vendre) d’occasion

David_b |

Acheter ou vendre un Mac d’occasion, ou tout autre produit Apple, peut être une excellente affaire aussi bien pour le vendeur, qui pourra récupérer en partie son investissement initial, que pour l’acheteur, qui s’il ne se retrouve pas forcément avec le dernier modèle à la mode, hérite d’une bonne machine. À condition de savoir ce que l’on fait.

S’il n’est pas possible de traiter tous les cas de figure, voici quelques conseils qui devraient vous aider à mieux préparer votre premier achat ou votre première vente sur iOccasion.fr. L’accent est mis sur ce qui pourrait mal tourner, mais heureusement, les arnaques et les problèmes ne sont pas la norme dans le marché de l’occasion des produits Apple. Surtout si l’on sait éviter les pièges grossiers les plus fréquents.

Où acheter / où vendre et à combien ?

On trouve des produits Apple d’occasion sur deux grands types de sites :

  • les sites spécialisés comme iOccasion, le site de petites annonces de MacGeneration.
  • les sites généralistes comme eBay ou Le Bon Coin.

Beaucoup de vendeurs publient leurs annonces sur plusieurs sites à la fois, mais certains préfèrent s’adresser uniquement au plus grand nombre avec les sites généralistes, d’autre uniquement à un public plus averti avec les sites spécialisés. Une catégorie de sites n’est pas meilleure que l’autre et il faut user de la même prudence dans tous les cas.

Vous croyez être parfaitement protégé par PayPal en achetant sur eBay ? Vous ne l’êtes pas. Il existe des dizaines de manières de profiter du système, côté vendeur comme côté acheteur. Le Bon Coin est un site d’annonces locales, mais c’est aussi un repaire à arnaqueurs venus de tous les pays.

Les sites spécialisés peuvent sembler plus calmes, plus sereins, plus sûrs, notamment lorsque l’on retrouve des pseudonymes bien connus parmi les vendeurs ou les acheteurs. Ce qui ne veut pas dire qu’il faille moins se méfier ou ne pas discuter le prix proposé.

Regardez les annonces dans la même catégorie, comparez les vendeurs entre eux et les sites entre eux et, surtout, soyez bien préparés.

Un acheteur bien préparé

Renseignez-vous sur le modèle qui vous intéresse. Connaissez ses spécifications : processeur, quantité de mémoire embarquée, taille du disque dur. C’est particulièrement important dans le cas d’un Mac, dont on peut souvent facilement modifier la quantité de mémoire et changer le disque dur, ou pour savoir comment distinguer les un des autres les modèles d’iPhone, d’iPad et d’iPod.

Renseignez-vous aussi sur la version la plus récente de Mac OS X/iOS qui est prise en charge par la machine : connaissez ce que vous achetez, ne risquez pas une déception en découvrant à vos frais que la dernière version d’OS X ou iOS ne tourne pas sur l’appareil et que vous êtes coincé avec une version d’OS qui n’est plus prise en charge.

Bref, téléchargez Mactracker, qui vous donnera toutes les informations nécessaires, machine par machine, génération après génération. Il contient non seulement les fiches techniques de tous les modèles proposés par Apple, mais aussi toutes les modifications envisageables (mémoire et disque) et la version maximale du système prise en charge.

Prévoyez une clef USB, pour tester les ports USB de la machine. Même chose pour les autres ports dont elle dispose, y compris le lecteur de carte SD (attention : les modèles les plus anciens dotés d’un lecteur SD ne supportent pas forcément les cartes de très grandes capacités dites SDHC et SDXC).

Et, à nouveau, comparez les offres. Ne sautez pas sur la première trouvée.

Un vendeur bien préparé

Connaissez votre machine : vous devez pouvoir répondre aux questions de l’acheteur.

Détaillez donc bien la configuration de la machine, surtout si vous avez augmenté sa dotation en mémoire ou changé son disque, ou si vous fournissez des extras, des éléments qui peuvent vous distinguer des autres vendeurs. Si le Mac est sous AppleCare, pensez à le préciser : c’est un sacré plus pour la vente.

Ne considérez pas la cote Mac2Sell comme un prix auquel vous avez droit sans discussion — surtout que cette cote est souvent assez généreuse par rapport au prix du marché. N’hésitez pas alors à offrir une sacoche, une housse, des accessoires qui donneront plus de valeur à votre offre. Ou à tout simplement revoir vos prétentions à la baisse : vous êtes là pour vendre.

Nettoyez votre machine : cela ne va visiblement pas de soi vu le nombre de vendeurs qui se permettent de présenter une machine sale ! Rassemblez les câbles, le chargeur, les adaptateurs éventuels, clavier et souris, la ou les factures. Fournir les supports de réinstallation est obligatoire (si le Mac en était doté). Inclure la boîte d’origine rassurera l’acheteur sur le soin que vous avez apporté à la machine.

Pour un portable, chargez sa batterie que l’acheteur puisse le tester. Pour un iPhone, iPad, etc. prévoyez d’y stocker un morceau de musique, afin que le vendeur puisse tester la sortie audio. Et chargez sa batterie.

Faites une photocopie de votre carte d’identité que vous remettrez à l’acheteur en même temps que la lettre de cession.

Ce qu’il faut vérifier

Garantie

Demandez si le Mac est encore garanti, ou bien sous AppleCare. Si oui, demandez à voir les papiers, avec la facture.

Supports de réinstallation

Jusqu’à récemment, les Macs étaient vendus avec un support de restauration : CD ou DVD ou, pendant une brève période pour certains modèles, une clef USB. Ils sont indispensables pour pouvoir réinstaller le système et doivent être fournis avec la machine. Sans cela, la machine est considérée comme incomplète.


Les DVD fournis avec les Mac sont spécifiques à chaque modèle de machine et ne peuvent donc pas être utilisés sur un autre Mac. Ils contiennent des outils de dépannage spécifiques qui ne sont pas disponibles dans la version commerciale de l’OS (même d’une version identique). Ils se distinguent des versions commerciales par leur couleur grise.

Depuis Lion, les outils de restauration sont cachés sur le disque dur du Mac, il n’y a pas plus de DVD ni de clef USB. On y accède au démarrage en appuyant sur la touche ⌥.


MacBook Air sous Snow Leopard, avec sa clef USB. Savoir avec quel support, ou pas, était fourni le Mac n’est pas toujours évident. D’où l’importance de bien se renseigner sur le modèle.

L’iPhone, l’iPad et l’iPod ne disposent pas non plus de support de réinstallation.

État de l’appareil

Regardez l’état du boîtier ou de la coque. Si des griffes discrètes, témoin d’un usage quotidien, ne peuvent avoir d’impact sur la valeur de revente, il est évident que des coups ou des grosses rayures qui nuisent à l’esthétique de l’appareil doivent être pris en compte.

Notez que certaines générations de machines sont connues pour leur fragilité — encore une fois donc, renseignez-vous sur le modèle qui vous intéresse. On pense notamment à certaines générations de MacBook blanc (donc le repose-poignet peut se fissurer ou se décolorer, même si l’utilisateur est très soigneux) ou aux premiers MacBook Air (dont la charnière vieillit assez vite). Si vous achetez une tour, ouvrez-la pour vérifier son état de propreté et l’état général des composants (notamment l’absence de corrosion dans les modèles à refroidissement par eau comme sur certains G5).

Si la machine est trop abîmée, sauf si elle est vendue pour pièces, laissez tomber : les réparations hors garantie peuvent vite coûter très cher. Vous trouverez mieux ailleurs.

La machine semble en bon état ? Reste à voir si tout fonctionne. Allumez-la. Si c’est un Mac, vous devez entendre le goooong au démarrage : ce n’est pas que décoratif, c’est sa façon de signaler que tout est OK à l’allumage. Souvent, le vendeur aura remis à zéro la machine, pour que vous puissiez créer une session. Si une session est déjà présente, laissez le vendeur entrer le mot de passe — s’il ne le connaît pas, fuyez : il s’agit sans doute d’une machine volée et d’un vendeur pas très futé…

L’écran

Vérifiez si l’affichage est correct, ainsi que la présence de pixels morts (qui restent blancs ou dans une couleur fixe). Il n’y a rien de pire qu’un pixel mort mal placé, vous finirez par ne plus voir que lui. Notez qu’un Mac même neuf peut avoir des pixels morts, c’est à vous de voir s’ils vous gênent ou pas, ou si vous préférez négocier un meilleur prix.

Vérifiez aussi l’état de la charnière et la rigidité de l’écran. Un écran doit rester ouvert dans la position où vous le mettez. Il ne doit pas se rabattre d’un coup.


Charnière d’un ancien modèle de MacBook Air, connue pour sa fragilité. Plus d’informations chez Apple.

Dans le cas d’un écran tactile, vérifiez aussi s’il répond bien au toucher.

Pour les iMac, regardez aussi s’il n’y a pas de poussières coincées derrière la vitre : le nettoyage devant être fait par Apple ou un réparateur agréé, vous pouvez négocier une baisse de prix.

Le clavier et le trackpad

Vérifiez le rétroéclairage (si le Mac en est doté), et que les touches répondent bien. Pour tester les boutons et gestes du trackpad, pensez à les activer dans les Préférences système (section Trackpad).


Ici, sous Mountain Lion. ce sera différent sur d’autres versions de (Mac) OS X.

Santé de la batterie

Plus une batterie est âgée, moins elle tient la charge. Selon le modèle du Mac ou s’il s’agit d’un iPod ou d’un iPhone, la batterie n’est pas remplaçable par l’utilisateur, il faudra confier l’appareil à Apple, qui certifie sa batterie pour un certain nombre de cycles différents. Vous trouverez plus d’informations sur le site de Apple.

Pour vérifier l’état de la batterie, lancez l’application Informations système (/Applications/Utilitaires) et consultez la section Matériel > Alimentation.

Si la batterie n’est pas en bon état, qu’elle soit remplaçable ou non par l’utilisateur, on négociera le prix à la baisse.

Dans le cas d’un Mac vraiment ancien, pensez à vérifier sur les boutiques en ligne spécialisées si la batterie est encore disponible. Si on trouve presque tout aux USA, ce n’est pas toujours le cas en France (et une importation peut engendrer pas mal de frais).

La capacité du disque dur

Pour connaître la taille réelle du disque (pas seulement la place libre), lancez l’Utilitaire de disque (/Applications/Utilitaires).


Souvenez-vous qu’il y a toujours un petit écart entre la taille « vendue » et la taille réelle du disque. Le SSD du MacBook Air est vendu comme un 256Go, mais il offre 251Go réels.

Sur un iPhone/iPad, on affiche la capacité de stockage dans les Réglages, section Général > Informations > Capacité. N’oubliez pas que, là aussi, la capacité réelle est différente de la capacité annoncée : un iPhone 16Go ne fait en réalité que 13 et quelques Go. Il n’y a pas d’erreur.

<img src=“

” class=“centre” alt="" />

Dans le cas d’un Mac, si la taille du disque est différente de celui fourni par défaut, demandez au vendeur s’il a été changé, pourquoi et par qui. La question n’est pas superflue : il y a moins de risque si le changement a été fait par Apple ou un technicien agréé — dans ce cas, il y aura toujours une facture, même sous garantie — que s’il a été fait par n’importe qui sur le table du salon avec un couteau de cuisine ou un burin.

Le cas du Mac mini est particulièrement révélateur : changer le disque dur n’est pas très difficile, mais demande une certaine minutie, notamment dans le modèle actuel. Ce n’est donc pas une opération anodine. Par contre, sur la plupart des MacBook (Pro) récents, changer le disque dur (et la RAM) se fait en un clin d’œil.

L’état du disque dur

Les disques durs traditionnels — pas les SSD — sont certainement la partie la plus fragile d’un ordinateur, tout spécialement un portable. Renseignez-vous pour voir s’il est facile de changer le disque sur ce modèle de Mac (et si on trouve encore des modèles compatibles).

Vérifiez aussi l’état de santé du disque :


  • s’il fait des bruits bizarres (des claquements ou autre), il est probablement abîmé ;

  • en bas de la fenêtre de l’Utilitaire de disque, vérifiez l’état S.M.A.R.T. S’il indique autre chose que Vérifié, le disque est en mauvais état et ne tiendra plus longtemps — des frais supplémentaires sont à prévoir, ce qui signifie que vous pouvez négocier une ristourne. SMART n’est qu’un indicateur : il ne détecte pas tous les problèmes.

Mémoire vive (RAM), processeur et version d’OS X

Dans le menu Pomme > À propos de ce Mac, vous pouvez voir la quantité de RAM installée, ainsi que le modèle de processeur et la version d’OS X qui est installée :

Cliquez sur Plus d’informations et sélectionnez l’onglet Mémoire, pour voir de combien d’emplacements dispose le Mac et comment ils sont occupés.

Là encore, il est utile de bien connaître le modèle de Mac pour ne pas se laisser embobiner : sachez combien de RAM exactement peut embarquer la machine. Ainsi, si le vendeur vous promet que vous pourrez gonfler la mémoire de votre MacBook Air, laissez tomber : la mémoire est soudée sur cette machine, il est impossible de la changer.

Mactracker, dont nous parlions plus haut, renseigne précisément la quantité maximale (et le type) de mémoire utilisable pour chaque machine.

Ports et connecteurs

Même si les ports ont l’air en bon état, testez-les. Branchez une clef USB sur chaque port USB et vérifiez qu’elle apparaît dans le Finder. Même chose pour un port SD éventuel.

N’oubliez pas de tester le(s) port(s) audio, avec le casque de votre iPhone, par exemple.

Ce sera sans doute plus difficile de tester la sortie vidéo… Par contre, vous pouvez tester l’iSight, via l’application Photo Booth (qui permet de faire des photos et des vidéos).

Faire un AHT ?

L’Apple Hardware Test, ou AHT, permet de faire un diagnostic en profondeur des composants du Mac. Vous trouverez plus d’informations sur le site de Apple. Notez que le diagnostic complet peut durer vraiment très longtemps — plusieurs heures. Si vous doutez à ce point de l’état de la machine que vous avez envie d’en faire, il est sans doute plus sage de renoncer à l’acheter.

Conclure la transaction

Tout est bon ? Il ne reste plus qu’à finaliser la vente.

Contrat de cession

« Si ce n’est pas écrit, ça n’existe pas. » C’est tout particulièrement vrai dans le cas d’une transaction financière : mettez par écrit les détails de la vente. En cas de problème, c’est ce document qui fera foi.

Indiquez le type de machine, son numéro de série, son état — notez tous les défauts et problèmes connus. Le nom et les coordonnées du vendeur et de l’acheteur. La date. Le montant payé (et comment il a été réglé). Et signez tous les deux ce contrat, fait en deux exemplaires.

Si vous êtes l’acheteur, vous penserez à demander une photocopie des papiers d’identité au vendeur histoire de vous assurer qu’il n’a pas donné des informations bidon.

Si vous ne savez pas comment rédiger un contrat de cession, voici un exemple à télécharger.

Paiement


  • Vendeur : en cas de paiement en liquide, ne remettez la machine à l’acheteur qu’après signature des papiers de vente et après avoir compté l’argent — c’est trop facile « d’oublier » de mettre quelques billets dans une enveloppe et de disparaître avant que vous ayez eu le temps de les compter.

  • Vendeur : Pour de gros montants, préférez un virement ou un chèque de banque certifié au liquide.

  • Acheteur : Malheureusement pour nous adultes, le père Noël n’existe que pour les enfants : à moins de très bien connaître le vendeur, qui vous fait un prix d’ami(e), si le prix est ridiculement bas, c’est que la machine a un problème ou qu’elle a été volée ou qu’elle est « tombée du camion ». Or, acheter une machine volée c’est du recel — et c’est puni par loi, la naïveté ou le « je ne savais pas » n’ayant jamais été considérés comme des excuses valables.

  • Acheteur : n’acceptez jamais de verser un acompte pour réserver la machine — ce n’est pas comme si les produits Apple étaient rares — et encore moins de payer tout ou partie avant de voir le bien. Surtout pas si le vendeur suggère de faire le paiement via des sociétés de transfert d’argent comme la Western Union : neuf fois sur dix, vous ne verrez jamais la machine et ne récupérerez évidemment pas votre argent, c’est une arnaque bien connue.

Un dernier conseil

Acheter et vendre d’occasion n’est pas qu’une transaction financière, c’est aussi un acte de confiance : vous ne pouvez pas tout contrôler. Si vous n’avez pas un bon feeling, ne forcez pas les choses : il y a d’autres vendeurs qui cherchent à se séparer de la même machine, il y a d’autres acheteurs qui cherchent la même machine.

Et donc, pour vendre ou acheter du matériel, nous ne pouvons que vous recommander d’utiliser notre service iOccasion.fr ! Si vous ne souhaitez pas prendre de risque, pensez au refurb !

Tags
avatar hyrok | 
Article destiné à faire la pub déguisée de iOccasion...
avatar Perc3val | 
@hyrok : Peut être mais il a un champ d'application plus large et reste bienvenu.
avatar relfa | 
@perc3val : +1. Merci pour ces conseils qui peuvent toujours servir, pas uniquement pour du matériel Apple.
avatar iCaramba | 
Ouai tu parle j'ai tjr pas vendu mon 4s !! Pourquoi ?? Parcequ'il est pas desimlocker ! Et pourquoi il est pas desimlocker ?? Parce que je l'ai eu en échange lors d'une réparation et que comme il a moins de 3 mois je ne peut le desimlocker !!!!!! Bande de cons les opérateurs et leur simlockage inutile !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
avatar huguesdelamure | 
Bel article
avatar graig02 | 
Très bons tuyaux, merci macG. Je m'en servirai quand je me séparerai des mes produits, vu le bon prix de revente des appareils apple sur le marché de l'occasion. En tant que futur vendeur, j'avais en tête de préciser sur l'annonce que je voulais faire la transaction prêt d'une banque, pour aller vérifier si les billets de plus de 100 euros sont ok si la transaction se faisait en espèce, ou si le chèque n'est pas sans provision en cas de paiement par chèque. En même temps, je ne sais pas si une banque est conciliante pour ce genre de vérification...
avatar Sylow | 
@hyrok : Va faire tes devoirs ca évitera de lire ces francais jamais content. Pub deguisé ou pas merci pour cet article. Ioccasion ou pas le principe est le meme
avatar liocec | 
@iCaramba : 1. Le désimlockage est fait par Apple et non par ton opérateur. 2. Ton opérateur ne peux demander le désimlockage à Apple que si tu as payé une grosse partie de ton abonnement. 3. Peut-être que ça te gène et je peux comprendre, mais la totalité des frais générés par la fraude, le non paiement, etc... et supporté par les utilisateurs sérieux donc cette protection est utile à tous, sauf cas particulier (peut-être le tient).
avatar Mathias10 | 
@sylow Tu as un complexe d'infériorité avec les français je suppose? :-) Sinon l'article est utile. Mais donner sa CI c'est pas mon truc.
avatar LaurentR | 
Pour l'Apple Care et la garantie on peut vérifier sur le site d'Apple. Il n'y a pas besoin des factures, si je ne me trompe pas ?
avatar nemrod | 
Moi j'aimerais juste pouvoir me connecter ...
avatar Nesus | 
Tout à fait, il suffit d'aller dans le support sur apple.com et de rentrer le numéro de série de la machine. C'est automatiquement indiqué si la machine est ou non sous garantie.
avatar BouffonDuRoi | 
@Showbiz787 "Avis aux interressés je vendrais mon i5 des que le 5s sort parce que je suis a l'étroit dans mes 16go donc je prends les noms pour la liste d'attente :-)" Heu.. A mon avis des que la 4g sera déployé ton bel iphone5 fera parti des modèles a éviter.. Donc pour la revente pas top :-/
avatar macbookeur75 | 
pour bien vendre... il faut simplement éviter les sites spécialisés Mac où les acheteurs, qui se prennent pour des experts ou des commissaires priseurs du dimanche, se comportent finalement comme aux puces de St. Ouen ou au souk de Marrakech... plusieurs années de vente et finalement après avoir posté sur Macb, Macg, Macpl... mon matos s'est majoritairement vendu sur lebonc... et d'autres sites d'annonce évitez aussi les forums genre HFR, bourrés d'emmerdeurs...
avatar hyrok | 
@sylow @perc3val Les "conseils", ou plutôt les banalités donnés ci dessus, sont d'une simplicité telle que n'importe quel homme bien formé d'esprit les connait déjà et les applique pour vendre n'importe quel objet. Macgé, voulant maintenir un minimum de connexion sur son site en ce jours de dimanche, n'a juste pas l'honnêteté intellectuel de dire clairement que cet article fait la pub de leur service. Le précèdent message (@macbookeur) l'a très bien dit, les sites spécialisés informatiques sont les pires endroits pour vendre un objet...Ioccasion ne déroge pas à la règle, d'où la nécessité de faire de la pub afin de booster un peu le site
avatar JONYBLAZ | 
Sans faire de pub achat et vente pour tout appareil Apple "leboncoin"gratuit en plus
avatar guzman | 
N'oubliez pas de tester le lecteur de galettes, il est fragile sur les mbp. J'en sais qq chose je dois changer le mien. Oui je m'en sers encore.
avatar noufnouf84 | 
Super... J'ai mis en vente mon MacBook Pro late 2011 encore garantie : 2.2 GHz- ssd ocz vector 512 + 16go de ram sur ioccasion mais pas un seul appel ou message. Alors je décide de le baisser de 100€ qui fait 1700€ :-) si une personne intéresse ?
avatar BouffonDuRoi | 
@showbiz787 J'en doute fort , en France on utilise pas les mêmes fréquences donc l'antenne de l'i5 n'es pas adapté... C'est une question matériel et non logiciel... A moins que les opérateur décide de change de fréquences... ...Du moins c'est c'que j'ai compris en lisant divers articles, apres j'suis pas un expert donc si quelqu'un pouvait confirmer mes dires ou au contraire te rassurer , ce serait sympa :-)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Peut-on connaitre l'état d'usure de la batterie d'iphone comme sur mac ? Par exemple, connaitre le nombre de cycle ?
avatar Christophe Laporte | 
@hyrok : Tu es mignon. Cet article ce sont plusieurs lecteurs qui nous l'ont demande suite justement au lancement d'ioccasion. Si on voulait faire que de la pub pour ioccasion on s'y serait pris franchement autrement.
avatar Mabeille | 
attention ami vendeur, même en cas de vente d'occaz le vis caché reste actif .... au pire c'est au vendeur de prouver le vice caché.... mais en cas de vice caché il peut demander la résolution de la vente ou la réparation ainsi que le remboursement des frais d'expertise. Pour éviter ce genre de soucis pensez à ajouter une mention légale qui est: vendu en l'état, cette mention est valable aussi en automobile....
avatar Mr. THZ | 
Il pourrait mettre "Sponso" dans le titre :/
avatar mypiano-coach | 
@Mabeille Très juste réflexion "vendu en l'état"..
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour ceux qui pensent que c'est un publi rédactionnel pour le site de vente de macgé, ils ne sont pas obligés de lire l'article... Le bon sens à pourtant souvent besoin d'une piqure de rappel. Donc bravo ! J'ai perso acheté grâce a ce service un ibidule et j ai fait une super affaire entre parentheses. ´

Pages

CONNEXION UTILISATEUR