macOS Monterey peut supprimer ses données et réglages comme iOS

Florian Innocente |

macOS Monterey rejoint iOS sur l'une de ses fonctions importantes et pratiques : la suppression du contenu et des réglages d'un Mac, excepté son système d'exploitation. Une opération indispensable lorsque vous vendez votre machine ou, dans notre cas chez MacG, de tous ces Mac que nous renvoyons à l'Apple Store à l'issue de nos tests.

Les administrateurs système trouveront également un intérêt à cette possibilité dont on ne disposait que sur iPhone et iPad ou qui existait sur des plateformes concurrentes. Sur son blog, Guillaume Gète, y pressent de futurs gains de temps appréciables lorsqu'il est amené à souvent tester des machines, ou en remplacer et même lorsque ces admin auront besoin de le faire à distance puisque c'est apparement prévu.

Tout le monde néanmoins ne sera pas servi, cette fonction n'est proposée que sur les Mac contenant une puce T2 (les premiers remontent à 2018 — liste) et tous ceux dotés d'un processeur Apple (le M1 pour l'instant).

La fonction se trouve dans le menu Préférences Système, elle va ouvrir le nouvel Assistant d'effacement dont la première action sera de vous enjoindre de réaliser une ultime sauvegarde Time Machine. Car à l'issue de cette opération, votre Mac ne contiendra plus qu'un macOS vide de tout le reste, comme à son premier déballage.

L'assistant présente la liste des comptes d'utilisateurs trouvés sur la machine et détaille ce qui va être supprimé, en plus des réglages plus généraux et de tous vos fichiers : votre identifiant Apple sera déconnecté, les empreintes Touch ID purgées tout comme les cartes Apple Pay et le verrouillage d'activation sera désactivé (lire aussi Apple Store : déconnectez iCloud avant de retourner un produit).

L'étape suivante consiste à s'identifier — notez que seuls les utilisateurs ayant un compte administrateur peuvent heureusement lancer cette grande broyeuse de données — puis à s'identifier avec son Apple ID pour déconnecter votre compte d'iCloud.

Il peut arriver qu'une dernière synchronisation iCloud soit nécessaire avant de larguer les amarres

Une ultime demande de confirmation est faite. À ce stade on peut encore renoncer et quitter l'assistant. Il suffira de retourner dans les préférences système pour remettre son Apple ID afin de retrouver iCloud.

Je ne suis pas allé au bout de la manœuvre mais le but est de se retrouver avec un Mac vidé de tout ce qui vous concerne — et des autres comptes — et qui redémarrera sur l'assistant d'installation. Le système est laissé intact, il n'attendra que la création d'un nouveau compte utilisateur.


avatar Paquito06 | 

C’est genial. C’est pas la fonctionnalite qu’on va utiliser tous les jours mais ca sera super utile et facile le temps voulu 🔥

avatar NestorK | 

Mon iMac Pro de 2017 a sa puce T2.

Perso, par hygiène (ne pas rire), je formate mon ordi à chaque fin de saison. Cette option est nickel : elle m'évite la réinstallation.

avatar Madalvée | 

Ce n’est encore pas une clean install, les couilles dans les structures de disque resteront.

avatar marc_os | 

@ Madalvée

Remarque hors sujet :
Depuis APFS, les fichiers système d'Apple se trouvent sur une partition dédiée en lecture seule pour n'importe qui sauf Apple.
Je ne vois donc pas de quoi tu parles.
Je t'invite à relire l'article de macg afin de comprendre la finalité de cette nouvelle fonction.

De plus, cette fonction n'est pas sensée revenir en arrière sur des mises à jours du sytème qui ont été faites. Donc oui évidemment, ce n'est pas une clean install, mais personne n'a dit que ça l'était !

avatar guillaumegete | 

@Madalvée

Et si. Puisque la partition de boot est signée, tu n’as aucune modification qui est faite sur ce volume durant toute l’existence de cette version de l’OS. Donc aucun intérêt à l’effacer.

avatar kitetrip | 

Enfin vous partez du principe que tout va bien. Or ce n’est pas toujours le cas en informatique, même chez Apple.

avatar guillaumegete | 

@kitetrip

On part du principe que contrairement aux années passées, à part quand le disque dur s’envoie physiquement en lair, il devient ultra rare depuis l’arrivée de l’APFS d’avoir un système complet qui part en vrille, ne serait ce que parce que justement l’OS est beaucoup plus cloisonné et qu’il n’y a plus des octets qui bougent sans raison. Quand un pilote logiciel s’installe, il ne s’installe plus dans le système mais dans la partition de données. Ce qui était vrai avec HFS+ et les débuts de macOS ne l’est plus vingt ans plus tard.

Ça fonctionne comme ça depuis le début d’iOS et personne n’y a jamais trouvé quoi que ce soit à redire côté sécurité ou fiabilité des données. Ben maintenant c’est pareil pour macOS. Et je ne me base pas sur un poste ou deux pour dire ça, mais sur l’expérience de parcs de plusieurs centaines voire milliers de Mac.

avatar valcapri | 

Pour moi, cela ne remplacera pas complètement une clean install en même temps que l’on passe sous un nouvel OS.

Maintenant, cela pourrait éviter le passage par la clean install lorsque l’on est sur l’OS que l’on veut.

La question que je me pose est-ce que Time Machine sauvegarde toujours le système d’exploitation en lecture ? Car j’ai vraiment l’impression qu’Apple est de plus en plus en train de séparer son macOS des données utilisateurs. Et que l’on va vers un OS immutable. Bref, j’aimerais qu’Apple adopte le Système de CoreOS et ChromeOS. Un fonctionnement en double partition avec la nouvelle version de l’OS et l’ancienne. Tout en laissant les données utilisateurs dans leurs partitions. Cela permettrait d’avoir des mises à jour incrémentale plus rapide et stable.
En effet tout se passerait lorsque l’utilisateur est en train de naviguer et si il redémarre, il tombe directement sur le nouvel la nouvelle version.

avatar reborn | 

@valcapri

Pourquoi pas ? La partition système et en lecture seule dans tous les cas 🤷‍♂️

avatar valcapri | 

@reborn

Oui, justement. Et on se rapproche d’un fonctionnement d’un OS immutable.

C’est juste que j’ai déjà remarqué que reprendre une sauvegarde totale de Time Machine peut poser des problèmes.

Maintenant, j’utilise plutôt les clones avec Carbon Copy Cloner en plus de Time Machine via mon Synology. Et j’hésite à prendre BackBlaze aussi.

Histoire d’avoir 3 sauvegarde distinct dans 2 lieux différents.

avatar maxou56 | 

@valcapri
Non Time Machine ne sauvegarde plus macOS, uniquement le volume « data/données », depuis BigSur.

avatar guillaumegete | 

@valcapri

C’est pas « on va vers un OS immuable ». On y est déjà depuis Big Sur.

avatar why_me | 

J’ai souvent rencontré des soucis après une restauration de ce genre sur iOS. Je ne compte plus le nombre d’appareil que j’ai vendu à des proches et qui se sont retrouvés avec mes contacts ou mon calendrier ou mes photos après avoir reconfigurer l’appareil.
Je déconseille fortement.

avatar oomu | 

@why_me

peut être lié à icloud qui n'a pas été détaché de votre appareil ?

avatar why_me | 

@oomu

Nope car je dissocie d’abord mon compte iCloud avant de restaurer.
De la même façon il faut supprimer le périph depuis le site iCloud il me semble car le dissocier n’est pas suffisant.

avatar raoolito | 

@why_me

j'ai souvent recupéré des iphones de vendeurs qui ont fait cela et aucun probleme, jamais

avatar xDave | 

Et la puce T1 sent la vase?

avatar WiSTLER | 

Besoin d’une puce T2 pour ça ? La T1 du coup ..??

avatar xDave | 

@WiSTLER

On s’est fait bien enfler avec ces modèles entre le T1 et le papillon...

avatar why_me | 

@xDave

C’est pas nouveau avec Apple la première version d’un produit est toujours un bêta test 😊

avatar WiSTLER | 

@xDave

Mais trop …

avatar maxou56 | 

@WiSTLER @xDave
Les 2 puces ont le même nom, mais sont différentes.
La puce T1 ne géré que la Touch Bar et l’empreinte.
La puce T2 gére toute la machine, c’est le contrôleur du SSD (SSD = Contrôleur puce T2 + module mémoires flash), gére le boot, le transcodage hardware H265, la caméra, le micro, l’alimentation… C’est un dérivé de la puce A10 avec son propre système d’exploitation bridge OS.
Les machines avec la puce T2 ont un mode DFU (comme les iPhone/iPad, et les mac M1)

avatar raoolito | 

@maxou56

+1
je ne sais pas comment tous ceux qui interviennent en arrivent encore à les confondre.

avatar xDave | 

@raoolito

On les confond pas.
On nous a juste vendu une verrue à doigt qui va se retrouver sur le carreau à la prochaine version de MacOS.
Et ça commence déjà.

T1 et T2 elles ont un semblant de filiation par le nom et au final c’est une beta oubliée.
Et évidemment on nous fait passer la sécurisation de la chose par une puce qui ne me paraît pas absolument nécessaire pour ça.

avatar maxou56 | 

@xDave
Et encore pour les portables c’est 2018 pour la puce T2. Mais pour l’iMac 27 c’est 2020 (sauf le pro 2017). Et elle n’est pas présente sur les 21.5 pouces.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR