Comment créer et utiliser une clé d'installation de macOS Big Sur

Stéphane Moussie |

Parmi les rituels qui suivent la sortie d'une nouvelle version de macOS, il y a pour une partie des utilisateurs la création d'une clé d'installation du système. Non pas qu'il ne soit pas possible de réinstaller macOS sans clé USB — la partition de restauration est là pour ça —, mais ce type de support est pratique si l'on doit réinstaller plusieurs Mac d'affilée ou bien que l'on ne dispose pas d'une connexion internet au moment voulu.

macOS Big Sur va changer un peu la routine des créations de clés USB bootables car deux applications facilitant l'opération jettent l'éponge. DiskMaker X et Keylifornia ne fonctionnent pas avec Big Sur et ne seront pas mis à jour.

Guillaume Gète et Anthony Nelzin-Santos expliquent tous deux faire face à des bugs liés à AppleScript qui empêchent un bon fonctionnement dans tous les cas de figure. De plus, l'un comme l'autre n'ont plus la même motivation qu'au départ pour maintenir leur projet personnel respectif. Install Disk Creator, un autre utilitaire similaire, est lui aussi incompatible avec macOS Big Sur. Nous avons contacté son développeur pour savoir si une mise à jour était prévue et sommes dans l'attente d'une réponse.

Si les utilitaires facilitant la création de clés d'installation ne répondent pas présents avec Big Sur, cela ne signifie pas pour autant que l'opération devient impossible. Elle l'est toujours en suivant la méthode décrite par Apple, qui implique d'ouvrir le Terminal, mais n'a rien de sorcier non plus.

Création de la clé d'installation

Avant de commencer, vous aurez besoin d'une clé USB (ou de tout autre support de stockage externe) de 16 Go minimum, l'installeur de Big Sur pesant pas moins de 12,22 Go. Il faut que celle-ci soit formatée au format Mac OS étendu (journalisé). Pour ce faire, branchez votre clé et ouvrez l'Utilitaire de disque. Cliquez sur l'icône Présentation puis Afficher tous les appareils. Sélectionnez votre clé, puis cliquez sur Effacer (attention, cela aura pour effet de l'effacer, assurez-vous bien qu'il n'y a rien d'important dessus) et enfin choisissez le format Mac OS étendu (journalisé) et confirmez.

Voici les étapes suivantes :

  1. Téléchargez le programme d'installation de macOS Big Sur dans le Mac App Store. Si le programme se lance automatiquement après le téléchargement, fermez-le sans poursuivre l'installation (il sera conservé dans le dossier Applications).
  2. Branchez votre clé USB si ce n'est pas déjà fait.
  3. Ouvrez le Terminal.
  4. Tapez la ligne de commande suivante en remplaçant « Cle » par le nom de votre clé USB (c'est celui qui apparait dans le Finder) : sudo /Applications/Install\ macOS\ Big\ Sur.app/Contents/Resources/createinstallmedia --volume /Volumes/Cle
  5. Appuyez sur la touche Entrée.
  6. Saisissez le mot de passe de votre session (il est normal que les caractères ne s'affichent pas dans la fenêtre) et appuyez sur la touche Entrée.
  7. Validez l'opération en appuyant sur la touche Y.
  8. Si le Terminal vous demande d'accéder aux fichiers d'un volume amovible, acceptez.
  9. Patientez un peu, le temps que l'installeur soit transféré sur la clé. Un compte à rebours est disponible dans le Terminal.

Utilisation de la clé d'installation

Maintenant que vous avez votre clé d'installation bootable de macOS Big Sur, comment l'utiliser ?

Sur un Mac Intel, maintenez la touche Option (⌥) au démarrage jusqu'à voir apparaître l'écran de sélection du volume. Sélectionnez alors Install macOS Big Sur (le nouveau nom de votre clé) puis cliquez sur Installer macOS Big Sur si c'est ce que vous voulez faire — autrement, vous avez accès à d'autres outils, dont la restauration à partir de Time Machine, Safari et l'Utilitaire de disque.

Mac Intel

Sur Mac Apple Silicon, la touche à maintenir au démarrage est différente. Il faut appuyer sur la touche de démarrage (celle qui comprend Touch ID sur les MacBook Air et Pro) jusqu'à voir apparaître l'écran de sélection du volume. Sélectionnez alors Install macOS Big Sur puis choisissez l'outil dont vous avez besoin.

Mac Apple Silicon
avatar Pierredu21 | 

C'est ce que j'ai fais pour installer Big Sur sur mon MacBook Air, mais il manque pas mal d'étapes une fois la clé prête... Il y a plusieurs sécurités à désactiver avant de pouvoir effacer le disque dur et faire une clean install, mais macOS indique à chaque fois ce qu'il faut faire, il suffit de bien lire les messages affichés à l'écran.

avatar Xap | 

@Pierredu21

Oui il manque beaucoup d’étapes. D’autant qu’il est facile de se planter en effaçant Mackintosh HD avec ces pu**** de partitions APFS.

J’ai jamais autant galéré à faire une Clean Install. D’abord le mac refusais de lancer la clé, j’ai recréé la clé bootable 4 fois avant de m’apercevoir que le système refuse désormais les adaptateurs. Quand on a que des clés USB-A et un Macbook Pro 2018, ben c’est la merde.

2 jours et 30€ de moins plus tard, je recommence avec une clé USB-C toute neuve et finalement j’arrive a effacer le disque et a installer Big Sur... pour me retrouver avec 2 partitions APFS “Mackintosh HD - Data” 🤦🏻‍♂️

Et après avoir tout recommencé, je me retrouve désormais avec un nom de disque principal inintelligible qui n’a rien a voir avec Mackintosh HD.

Bref... évitez la clean install si vous le pouvez.

avatar eldison | 

@Xap

Hum, non.
Les grapes APFS sont quand pas compliquées
Le leader - puis 2 - 3 sous partitions (systems data.. )
Une clean installe de temps à autre est quand même bienvenue.

Après je comprend la frustration 😅
(D’où l’intérêt d’une copy time machine intégrale- j’aimais trop prudent )

avatar Xap | 

@eldison

Mais oui c’est super simple voyons! Dans mon Disk Utility ça ressemble à ça:

APPLE SSD AP1024M Media
> Container disk1
> Macintosh HD (qui n’est pas monté)
> com.apple.os.update- 7CF774457875... et y’a tellement de caractères, impossible de les afficher tous
> Macintosh HD - Data

Donc du gros n’importe quoi. Bref, Big Sur fonctionne mais ces conteneurs APFS c’est de la m*****

avatar eldison | 

@Xap

Moi j’appel ça un PICNIC.
(Problem in chair, not in computer)

Pour avoir fait 3 clean installes en début de semaine je vous accord que mes sous grappes avait des noms plus simple. (Je pense que ça vient d’une ancienne migration - donc la clean instal sera la bienvenue)
On pourrait en discuter longtemps, mais je sent comme une grosse frustration 😆

Bon courage!

avatar r e m y | 

@Pierredu21

Oui. A minima il faut autoriser le Mac à démarrer sur un disque externe...

avatar Gregoryen | 

Merci j'attendais cet article !

avatar totoguile | 

Je suis passé par cette étape sur mon MBP13p 2015. A noter que une fois booté ur la clé, j'ai reformaté mon SSD interne pour faire une clean install.
J'utilise cette méthode à chaque version majeure de macos, ca permet de partir sur des bases saines, et de faire le tri dans les docs à sauvegarder et non.

avatar Madalvée | 

Il n'y a pas une erreur sur la ligne de code, moi j'avais des anti slash au milieu du nom de l'installateur comme dans la capture d'écran ?

avatar totoguile | 

faire tab pour l'autocompletion et effectivement il y a des \ avant les espaces

avatar Stéphane Moussie | 
@Madalvée : c'est rectifié, c'était une erreur de conversion du Markdown vers le HTML.
avatar leorose | 

Du coup, pour passer de catalina à BigSur ça vaut encore le coup de faire une clean install ? Merci

avatar petergab64 | 

@leorose
Expérience personnelle : MacBook Pro installation de Big Sur par-dessus Catalina, zéro problème. Big Sur iMac, plantage, temps d'installation indiqué plus de 3h. Donc effacement iMac et installation Big Sur et récupération TimeMachine et ça roule.

avatar rolmeyer | 

@leorose

Non p s besoin, c’est l’intérêt de apfs. Je peux me tromper, mais en fait ça efface la partition système et ça créé une nouvelle c’est quasi une clean install. Ça ne touche pas à la partition data.
En fait c’est pour ç a qu’il y a besoin de 30 Go de libre. Parce que ça efface l’ancienne partition système qu’une fois avoir booté sur la nouvelle. Du coup faut de la place libre qu’on récupère après bien sûr.
Mais bon chacun fait comme il veut.

avatar cedric_cph | 

Je n’ai pas cherché à creuser le pourquoi du comment mais j’ai constaté, après avoir utilisé cette méthode pour une clean install sur mon MBAir, la même clé ne ‘ bootait ‘ plus pour faire une autre clean install pour l’iMac. J’ai dû louper un truc 😕

avatar oboulot | 

HS : GEFORCE NOW EST DISPO SUR IOS IPAD OS VIA SAFARI !! 😍😍😍😳😳🤩🤩

NVIDIA PASSE PAR SAFARI POUR GEFORCE NOW SUR IPHONE ET IPAD
Après avoir introduit les jeux PC sur les Chromebooks et les Android plus tôt cette année, NVIDIA lance maintenant son service GeForce NOW sur les appareils iOS. À partir d'aujourd'hui, les membres GeForce NOW pourront jouer à des jeux PC sur leur iPhone ou iPad via le navigateur Safari.

Pour commencer à jouer à des jeux PC sur votre iPhone ou iPad, tout ce que vous avez à faire est de lancer Safari et de visiter play.geforcenow.com

avatar gepe | 

Ah, super article.
Mais pour le nouveau Mini M1, on maintient quelle touche au démarrage ? Power ?

avatar karl59 | 

@gepe

La touche avec le capteur d’empreinte 10s jusqu’au chargement des options

avatar Phiphi | 

@karl59

😳
T’as une touche avec capteur d’empreinte quelque part sur le boîtier d’un Mac mini toi ?

avatar corben | 

Y a déjà des tutos pour installer Big Sur sur les anciens Mac :)

avatar laurenzobiato | 

@corben

Oui mais j’arrive pas même en suivant la procedure

avatar corben | 

@laurenzobiato

Bizarre Mac mini 2012 server pas eu de souci et ça tourne plutôt bien

avatar alexis83 | 

@corben

Tu peux partager le lien de ton tutoriel qui fonctionne stp ?

avatar Nesus | 

@corben

Depuis le début des bêtas ;-). Perso, j’ai attendu la version stable pour passer le pas.

avatar robertodino | 

@MacG On pourrait avoir un tuto pour installer Big Sure sur les iMacs Late 2013 et co?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR