macOS Big Sur : ces régressions qui peuvent agacer

Florian Innocente |

« Le plus grand changement depuis le lancement de Mac OS X ». Lorsqu'il a dévoilé macOS Big Sur lors de la WWDC, Craig Federighi n'a pas fait dans la demi-mesure. Et ce n'était pas pour parler la migration vers les puces Apple Silicon — décision historique s'il en est — mais un prélude à la présentation de la nouvelle interface du système.

Image : Apple

Ceux qui ont connu le passage d'un Mac OS 9 plan-plan et terne à un Mac OS X Aqua lumineux et ludique jugeront peut-être les propos de Federighi vaguement exagérés. De Catalina à Big Sur, si le changement est visible, il n'est pas non plus profond ou spectaculaire. On peut arguer que le passage de Mavericks à Yosemite en 2013 avait été l'occasion d'une plus grande rupture visuelle, dans le sillon d'iOS 7 un an plus tôt.

Tant mieux dira-t-on, on ne sera pas obligé de tout réapprendre. Pour autant, ici et là, il y a de petites évolutions qui donnent le sentiment d'un pas en arrière en termes de confort d'utilisation. Rien de foncièrement bloquant — Apple n'a pas tout cassé — mais assez pour bousculer quelques habitudes et râler de temps en temps.


avatar MisteriousGaga | 

Question bête, mais on peut toujours sur le Finder faire un clic droit et "personnaliser la barre d'outils" pour ajouter ou déplacer les icônes (action / éjecter / chemin / supprimer / partager etc) ?
Ça fait tellement longtemps que j'ai tout changé que j'en avais oublié la disposition par défaut ._.

avatar brunnno | 

« lorsque le pointeur de la souris arrive sur la jauge de volume ou de luminosité, faire qu'un glissement latéral à deux doigts déplace le curseur. "

Pas pratique les deux doigts sur la souris 🧐

avatar Furious Angel | 

@brunnno

Je pense que c’est plus une chose faite pour le trackpad (qui a déjà plein de gestes à plusieurs doigts)

avatar apaisant | 

@Furious Angel

Ou Magic mouse

avatar Furious Angel | 

Pour moi tout cet espace a deux explications possibles.

Ces dernières semaines, j’ai beaucoup plus utilisé mon iPhone et mon iPad que mon Mac, et quand je suis sur le Mac (avec Catalina), je trouve tout collé et fouilli. Cette interface aérée va rendre le Mac accessible aux moins de 20 ans, qui ont des difficultés surprenantes à utiliser un ordinateur (avec mon regard de trentenaire)...

Et l’autre possibilité, c’est rendre l’interface tactile. Je ne sais pas si ce sera ce qui accompagnera la transition au Mac ARM, mais cette interface permettrait vraiment du tactile. Surtout si on peut y faire tourner des apps iOS... Bref je n’ai pas le rêve d’un Mac tactile (meme si comme tout le monde je me suis déjà trouvé con à essayer d’appuyer sur mon écran ^^) mais pourquoi pas. Tant que c’est mieux fait que sur les Surface... et cette interface s’y prête plus !

avatar dgas | 

@Furious Angel

« Comme tout le monde ». Il y a aussi des quarantenaires et bien plus sur cette planète🤗

avatar Furious Angel | 

@dgas

Et même des quadragénaires, c’est dire !

avatar Bigdidou | 

@Furious Angel

« Et même des quadragénaires, c’est dire ! »

Sans compter les quadrilataires, mais c’est vrai que c’est une autre sujet.

avatar DamienLT | 

@Bigdidou

🤣🤣🤣

avatar andr3 | 

@Furious Angel

Un MacBook tactile, c’est (ce sera) un iPad.

avatar oomu | 

@Furious Angel

“ Cette interface aérée va rendre le Mac accessible aux moins de 20 ans”

Exagéré, les “moins de 20 ans” (qui n’ont pas connu ce temps) sont justement ceux capable de s’adapter à n’importe quoi.

Si un “ordinateur personnel” leur est moins “accessible” c’est surtout que ça leur est moins utile voir sans intérêt face à un mobile. Ou tout simplement trop cher quand on a déjà un mobile.

Concrètement: ce n’est pas un argument et aucun “habillage” ne les fera revenir.

avatar Furious Angel | 

@oomu

Je te jure qu’une interface avec clavier et souris, c’est extrêmement compliqué pour certains, et ils sont loin de s’y habituer facilement. C’est comme filer une camionnette sans direction assistée à quelqu’un qui ne connaît qu’une Clio récente. Et ne sous-estime pas le manque de culture informatique des plus jeunes. Ils sont parfois incapables se bien utiliser un moteur de recherche.

avatar Polochonappleseed | 

Oh mon dieu, je suis mal à l’aise sur les entête des fenêtre de Finder personnalisable ! Dites moi que c’est encore possible je vous en conjure, dites-moi le *modeDramaOff

avatar Sindanárië | 
avatar Polochonappleseed | 

@Sindanárië

Je ne sais pas si ce gif me met à l’aise à vrai dire

avatar lasert | 

Au final (juste en voyant ces screenshots, je n’ai pas installé la bêta), j’ai l’impression d’un recul sur la lisibilité au profit du design du système … Même si je suis plutôt fan de ce rafraîchissement de l’interface, j’ai peur d’avoir du mal avec le manque de contraste entre le contenu et les bords supérieurs des fenêtres

avatar Steve Molle | 

Enfin un article qui ne fait pas dans l'idolâtrie béate...car oui il y a des régressions évidentes.

avatar Azurea | 

On dirai Windows il y a dix ans !

(Vous pouvez tirer, je ne suis pas pianiste !).

avatar oomu | 

@Azurea

Vous êtes sur de ne pas plutôt voir Windows 10 en 2020 ? En particulier la prochaine “refonte” (les médias adorent utiliser des mots énormes) du menu démarrer.

macOS et Windows vont dans la même direction depuis un moment. Apple étant + radicale et blanc uni.

avatar 8iMac | 

Les nouveautés logiciels ont toujours un peu préparé les caractéristiques techniques des nouveautés matérielles qui les suivent.

Ex : Dans iOS 11, le fondu noir à l’allumage de l’écran sur le lockscreen qui partait du bord + les gros titres en gras qui prennent l’espace haut des apps préparaient le terrain pour révéler l’écran borderless de l’iPhone X.

Là, j’ai effectivement l’impression qu’on rend une expérience tactile de macOS possible : espace plus grand entre les textes des menus, applications iOS sur Mac par défaut. Sans tactile ce sera difficile de justifier une bonne experience utilisateur pour beaucoup d’apps transfuges d’iOS...

avatar cv21 | 

Apple nous prépare un écran exclusivement à la verticale...
Merci MacG de préparer le terrain. La sensation de place perdue en particulier dans le finder et la barre de menu me surprend. L'aération définit le plein. Le vide occupe souvent beaucoup d'espace ( comme pour ce texte 😆). Difficile de deviner s'il existe un gain en terme de confort, lisibilité, etc...

avatar oomu | 

Mouais, bien vu.

La maladie mentale continue donc chez Apple.

Certes c’est joli de loin, mais les icônes reprennent tous les travers de iOS (laideur et facile à confondre entre elles) et on perd en espace de travail.

-
Rappelons qu’Apple avait mis l’accent sur le pad des MacBook, il permet, entre autre, de bouger les fenêtres avec plusieurs doigts posés.

CONNEXION UTILISATEUR