Chine : macOS 10.14.4 rend plus compliqué l'affichage de l'emoji du drapeau taïwanais

Florian Innocente |

Avec la dernière mise à jour 10.14.4 de macOS, Apple a limité la possibilité d'afficher le drapeau de Taiwan sur les Mac achetés en Chine. Ce n'est pas impossible mais moins simple. C'est dans le prolongement de ce qui se fait déjà sur iOS.

Wang Boyuan, rédacteur chez TechCrunch, a remarqué ce changement avec la mise à jour distribuée en début de semaine. Une méthode pour tromper le système et retrouver l'usage de cet émoji consistait à changer de région dans les préférences du système : mettre un autre pays que la Chine. Cette astuce ne fonctionne plus.

Toutefois, il n'y a pas de verrou matériel comme il le pensait au départ. Au premier démarrage d'un nouveau Mac chinois, lorsqu'on sélectionne une autre région que la Chine dans l'assistant d'installation, le drapeau taïwanais reste utilisable et affiché dans les textes et conversations. L'installation de la mise à jour 10.14.4 ne change rien à cela.

Par contre, si on a défini la Chine lors de l'installation de macOS, le changement de réglage par la suite ne fonctionnant plus, il faut soit réinstaller le système et faire attention de mettre un autre pays, soit rester sur la Chine mais modifier un fichier préférence. Le nouveau verrou n'est donc pas très costaud, il est juste un peu moins rapide à contourner.

avatar Rom 1 | 

On est dans le registre de la petite mesquinerie et Apple cède. Malgré les beaux discours, l’argent n’a pas d’odeur et ce n’est pas une surprise.

avatar occam | 

@Rom 1

« La bouffe d’abord, la morale loin derrière. »
L’opéra de quat’sous, Apple nous le joue tous les jours, 24/7.

avatar marveyhumus | 

Corporate dis donc le team avec ses amis chinois. Étrange qu’il ne soit pas aussi réactif aux sollicitations de son président

avatar marveyhumus | 

Corporate dis donc le Tim avec ses amis chinois. Pas étonnant qu’il ne soit pas plus réactif aux sollicitations de son président.

avatar Yohmi | 

Quand Apple valide la réécriture de l’histoire par un régime totalitaire et encourage l’ignorance de son peuple. Bravo.

avatar Louis_EYE | 

@Yohmi

« Elle est donc considérée par l'ONU comme une province de la république populaire de Chine, et par le gouvernement de Taïwan comme une province de la république de Chine. »

avatar Yohmi | 

@Louis_EYE
Oui, la République Populaire de Chine a également contraint l’ONU à faire accepter sa vision (ça n’était pas le cas au départ). Cette mesquinerie avec Apple, c’est exactement la même politique à une autre échelle : réécrivez l’histoire, sinon…
Et Taïwan est dans une situation difficile : autrefois prétendant à la souveraineté de la Chine (en tant que République de Chine) à la chute de l’empire, cela fait bien longtemps que le pays n’a plus cette prétention et n’aspire qu’à être un pays comme un autre. Le problème, c’est que la République Populaire de Chine l’a encore déclaré récemment, si Taïwan bouge, change de nom ou de statut, c’est la guerre (la vraie). Alors la RPC a de la chance : comme Taïwan n’a pas récupéré la Chine et n’a jamais eu à proclamer son indépendance car le régime de Taïwan a été celui de la Chine avant que le Parti communiste ne le trahisse, Taïwan « République de Chine » est dans une situation inextricable, ce n’est ni la Chine, ni un pays qui a proclamé son indépendance. Ni la RPC ni la RdC ne reconnaissent la souveraineté de l’un ou l’autre. Taïwan, une province de Chine… que le président Xi déclare vouloir récupérer (on récupère ce qui est chez soi, maintenant ?), que les Chinois ne peuvent visiter que dans des conditions particulières, avec des démarches administratives à effectuer, des papiers non reconnus par la douane, et la monnaie, l’hymne, le drapeau, la liberté d’expression, les élections démocratiques, les jours fériés… il faut se remémorer le 228, il faut y aller, quoi qu’en dise la République Populaire de Chine, quoi qu’en ait décidé l’ONU face aux pressions diplomatiques, l’histoire des deux nations est commune, mais aujourd’hui ce sont deux nations, deux pays.

avatar Louis_EYE | 

@Yohmi

Oui sûrement après je vais pas aller dans un débat je suis trop peu informer sur le sujet. Apple s’adapte au pays dans le quel il vend son appareil puis cela fait parti de la reconquête du marché chinois par celui ci je pense.

avatar occam | 

@Yohmi

"Taïwan « République de Chine » est dans une situation inextricable, ce n’est ni la Chine, ni un pays qui a proclamé son indépendance"

Dans son livre sur la Chine, Henry Kissinger cite le verbatim d’une conversation très franche avec Jiang Zemin. « Si Taïwan n’avait pas été sous protection américaine, nous aurions pu le libérer. Maintenant, nous devons trouver un compromis. »
Et Kissinger de conclure : Taïwan indépendant, ce serait le casus belli pour la Chine communiste. Taïwan pris d’assaut par Beijing, ce serait le casus belli pour les États-Unis. L’équilibre ne peut être maintenu qu’en laissant la question en suspens.

Or, ce qui a changé avec le régime en place à Washington, c’est qu’il n’y a plus de lignes rouges, plus de casus belli défini, plus d’alliance qui vaille, plus de promesse qui tienne. Taïwan est une proie mûre.

avatar twistan_ | 

@Louis_EYE
Dois-je te rappeler que le Vatican ne reconnaît pas la Chine actuelle et se réfère à Taïwan comme l’officielle Chine?

avatar Moebius13 | 

Why 1984 won't be like 1984. Apple 🤮

avatar éole33 | 

@Moebius13

C’est tellement vrai! Bravo et merci pour ce petit rappel de ce qui fût pour beaucoup un message d’espoir à l’époque où S. Jobs nous vendait (on le sait mieux aujourd’hui bien sûr) ses solutions comme contraires à la bureaucratie qu’IBM représentait alors. Il y avait au milieu des années 80, un vent de liberté, celui d’une grande partie des adolescents de cette époque qui rêvions de voir les systèmes politiques dictatoriaux de tous bords tomber à bas. La jeunesse croyait à cette révolution (au sens propre d’un changement radical) et les produits Apple étaient couverts du symbole du marteau cassant le dôme de verre, symbole repris par la saga StarWars des 3 premiers épisodes (4,5 et 6 chronologiquement) dans le binôme blanc et noir où les rebelles gagnaient en pulvérisant l’étoile noire de l’Empire autocrate.
Les héros du cinéma étaient déjà les grands acteurs d’une industrie qui n’a plus beaucoup attendue pour les remplacer par des images dîtes de synthèse. Les millions de dollars de cachets de ces personnages médiatiques, emblématiques des combattants pour la liberté, ont été arrêtés. Quelques autres, acteurs eux aussi mais, restant dans l’ombre, ont récupéré et taylorisé grâce aux millions, puis milliards de dollars engrangés, gardant ces valeurs de combat pour la liberté pas trop loin, sous la main en quelques sorte.
Et aujourd’hui ? Aujourd’hui, cela ressemble un peu à la fin de l’imaginaire finalement. Le réel le plus cru s’étend de plus en plus et il semble que nous ayons à faire avec un quotidien dévorant. Les ados d’aujourd’hui s’y confrontent et s’endorment auprès des grandes compagnies qui les consolent.
Finalement, je me demande si notre attachement à ce sentiment de liberté sera encore là dans quelques générations. Arriverons-nous à le transmettre, un peu, sans croire trop en La Machine ?
Alors, pour finir, je citerai ici un poète, Jacques Prévert qui a si bien dit la liberté, cette drôle d’idée à laquelle nous avons, encore, à faire : "Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie".

avatar frankm | 

Beaucoup de « oui » pour un petit « non »

avatar occam | 

@frankm

👍
Bien dit !

avatar oomu | 

La mesquinerie de l'Etat Chinois est impressionnante.

-
Quand à Apple, cela fait partie des renoncements constants du capitalisme. Vous ne pouvez pas demander à une entreprise qui a des actionnaires à satisfaire de passer outre un marché et des clients pour un petit drapeau d'un petit pays qui rapporte moins que le gros. L'Actionnaire verrait un jusqu'au-boutisme comme une trahison de ce à quoi l'entreprise s'est engagée de lui fournir.

La seule chose que le capitalisme ne peut pas supporter, c'est l'impossibilité de faire un profit.

Dites lui "ha non, là ce truc ici, ce petit carré de gazon, il est pas privatisable ni marchandable" et il hurlera à l'infamie, à la subversion, à la cruauté et jurera de vous anéantir.

Alors que tout autre propos ou produit, il répondra "oui, comment puise-je aider à le vendre et prendre une part du profit ? Ha c'est une marchandise qui dénonce ma propre existence ? cool, c'est très vendeur en cette saison, j'ajoute un fanion anarchiste-communiste avec ? "

-
après je serais un dirigeant du parti communiste Chinois, j'en demanderais toujours plus et éventuellement que tout patron étranger se mette une plume dans le cul pour signer un contrat.

Juste pour voir si ça passe !

avatar rua negundo | 

@oomu

Oui mais dans ce cas pourquoi faire des beaux discours emprunts de morale ?
Si Apple agissait de cette façon en se taisant sur la morale, la politique et les bons sentiments, on l’attaquerait moins lors de la révélation de ce genre de choses.

Ce qui choque, au-delà de la soumission aux États autoritaires, c’est le mensonge qui résulte du décalage entre les discours et les actes

avatar Kimaero | 

@rua negundo

Parce que les beaux discours c’est vendeur.
Même si j’aime bien Apple j’aimerais bien que cette info soit relayée et devienne virale pour les mettre un peu dans l’embarras.

avatar marenostrum | 

Et pourquoi prendre parti pour Taïwan, et pas pour la Chine, s’agissant en plus d’appareils vendus dans leur territoire ?

avatar byte_order | 

@marenostrum
Y'a un monde entre prendre partie et participer.
Là, Apple participe à réécrire l'histoire de Taïwan.
Pour des raisons financières.

avatar marenostrum | 

c'est pas à Apple d'écrire l'histoire, comme moi ils s'en foutent de la chine ou le taiwan, c'est pas leur problème. en taiwan ils appliquent ce que les taïwanais veulent en chine ils font ce que les chinois veulent. c'est du bon sens.

les plus moralistes c'est vous et celui qui pond cet article, pas Apple. Apple c'est pragmatiste.

avatar SyMich | 

... emprunts de morale...
Tout est dit! Chez Apple la morale n'est qu'un emprunt dont le taux évolue en suivant le cours de bourse... 😔

avatar Amaczing | 

@SyMich

C’est l’opposé

avatar PowerGlove | 

Je ne parlerais pas de mesquinerie, mais plutôt de guerre totale. Cela passe par les innombrables petits détails, et c'est dans un objectif précis, clair et implacable.
Taiwan est en souffrance, et tout le monde s'en fous.
Les compagnies aériennes et Air France en premier n'établisse plus Taipei à Taiwan mais en chine depuis l'année dernière... Les états du monde entier et la france la première reconnaissant la chine et font comme si Taiwan n'existait pas. Et pourtant Taiwan est le pays le plus progressiste d'Asie du sud Est. Ils viennent de reconnaitre le Mariage Gay. Ils partagent la plus part de nos valeurs et pourtant nous les ignorons... La chine de son coté achètent le monde pour prendre la première place. Pour atteindre cet objectif tout est important, surtout les détails... même les plus mesquin....

avatar powergeek | 

Attendons la réaction d'Apple. Est-ce le cas aussi sous Windows et Android ?

avatar Ducletho | 

@powergeek

Microsoft et Google n’ont pas pour ambition de changer le monde. Ils s’adaptent à la politique de chaque pays.
Apple défend de beaux principes, c’est pour ça que cette société est magnifique !

Des fois Tim, il vaut mieux rien dire et faire son business au lieu de faire le grand écart

Pages

CONNEXION UTILISATEUR