Aucune surprise : l’iMac 24 pouces est un excellent iMac d’après les premiers tests

Nicolas Furno |

En amont de la sortie de l’iMac 24 pouces ce vendredi 21 mai, Apple a envoyé comme toujours quelques exemplaires de son tout-en-un à la presse. Journalistes (mais toujours pas nous 😢) et youtubeurs ont reçu un exemplaire et ils ont tous publié leur test en même temps cet après-midi. Avant de pouvoir tester nous-mêmes l’ordinateur, voici ce qui ressort des premiers tests !

Un iMac orange et un bleu (image The Verge).

L’Apple M1 fidèle à lui-même

Commençons par évacuer le point le moins intéressant de tous ces tests : les performances. L’iMac 24 pouces repose sur la même base technique que les autres Mac avec Apple M1 sortis à l’automne, si bien que l’on a une bonne idée de ce qu’il faut en attendre avant même de le tester. La puce conçue par Apple est extrêmement rapide et elle laisse les anciens iMac 21 pouces sous Intel sur place et même la plupart des Mac Intel.

Comme le note Jason Snell de Six Colors, on connaît déjà cet ordinateur, mais l’iMac 24 pouces le propose sous un format différent. Les résultats de tests de performances sont identiques aux précédents Mac avec cette même puce, ce qui est logique. Sa ventilation active lui assure des performances maintenues sans problème, comme en témoigne Monica Chin pour The Verge : même après trente minutes de tests intenses avec Cinebench, les performances n’ont pas baissé.

Graphique des performances mesurées avec Geekbench pour le nouvel iMac (en haut), comparé aux autres Mac M1 et aux iMac Intel (graphique Six Colors).

Tant mieux, d’autant que les deux ventilateurs intégrés à l’iMac 24 pouces sont aussi discrets que ceux des Mac mini et MacBook Pro 13 pouces avec M1. Au quotidien, on ne l’entend jamais et Joanna Stern du Wall Street Journal s’émerveille de cet ordinateur qui encaisse sans broncher ses tests de performances les plus exigeants dans le silence le plus complet.

On peut entendre les ventilateurs, précise quand même Decindra Hardawar pour Engadget. Il indique qu’ils s’activent pendant une session de jeu, mais restent discrets même dans ce cas de figure. Le journaliste parle de « doux vombrissement », un bruit qui n’est pas du tout gênant au quotidien. Là encore, l’iMac 24 pouces ne se distingue pas vraiment des autres Mac Apple M1, c’est la même situation avec le Mac mini ou le MacBook Pro 13 pouces.

Un iMac jaune (capture d’écran vidéo TheiCollection).

Les mêmes limites s’imposent à l’iMac 24 comme à tous les autres Mac M1. Le CPU et le GPU sont identiques, avec huit cœurs pour le premier et sept ou huit pour le second. La RAM ne peut pas dépasser 16 Go et c’est toujours 8 Go de base, quand le stockage est limité au maximum à 2 To. Il n’y a au maximum que deux ports Thunderbolt au dos de l’ordinateur, qui ne sait gérer qu’un seul écran externe en plus du sien.

The Verge résume bien la situation : si vous étiez limité par les précédents Mac Apple M1, ce modèle ne sera pas pour vous. Si ce n’est pas le cas, la puce d’Apple est réellement aussi bonne qu’on le pensait initialement et l’iMac 24 pouces en profite tout autant que les autres Mac. Le choix revient donc essentiellement à une histoire de forme…

Le design avant tout

Le nouvel iMac prend l’Apple M1 et le place sous un écran d’à peu près 24 pouces. Apple a mis le paquet sur le design de son tout-en-un, avec une large sélection de couleurs que vous pouvez admirer dans cette vidéo d’iJustine, où elle déballe toutes les variantes l’une après l’autre. On y verra notamment le modèle le plus discret de la gamme, l’argent qui ressemble le plus aux anciens iMac, du moins de dos.

Comme on l’avait vu sur les photos du produit, Apple a opté pour un bi-ton, avec une couleur vive au dos et une version plus pastel devant. Le constructeur fournit même deux autocollants avec ses iMac, un de chaque couleur. Tous les accessoires sont aussi accordés, avec la teinte pastel pour que votre bureau soit cohérent. Comme souvent, les couleurs réelles sont assez différentes des photos mises en avant sur le site d’Apple et il peut être difficile de se faire une idée.

L’orange envoyé par Apple à la majorité des journalistes affiche une teinte très chaleureuse au dos et même de face, la couleur le distingue clairement. Le bleu reçu majoritairement par les autres journalistes est nettement plus discret de face et selon les angles, on pourrait même croire qu’il s’agit de la couleur de base de l’aluminium. On pense à l’iPad Air 4, mais c’est indéniablement le dos qui permet au tout-en-un de se distinguer.

iMac orange (image Numerama).
Deux iMac bleus séparés par quelques décennies : notez comment la couleur s’assombrit selon les angles (image Wall Street Journal).

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas et sur ce point, les avis sont partagés. Julien Cadot de Numerama salue le retour de la couleur pour combattre la « morosité grisâtre ou noire » de l’informatique. Autre son de cloche pour Marques Brownlee, qui n’apprécie pas le design de son iMac 24 bleu. Même s’il apprécie mieux les bordures blanches autour de la dalle, qui pourraient permettre de mieux intégrer l’ordinateur face à un mur blanc, il ne comprend pas pourquoi le menton est encore là.

On sait pourquoi ce menton est là : la finesse de cet iMac est telle — l’iMac est plus fin qu’une Apple Watch ! — qu’il a fallu placer tous les composants sous l’écran, et non derrière. Le YouTubeur trouve que c’est un choix malvenu et il aurait préféré un iMac plus épais, mais sans menton et pourquoi pas avec une alimentation intégrée. Une fois posé sur le bureau, on ne profite plus de la finesse de la machine, argumente-t-il.

Néanmoins, comme le rappelle Jason Snell, cette finesse combinée à la légèreté de l’iMac 24 est aussi un avantage. Le journaliste explique qu’on peut déplacer le tout-en-un si facilement et qu’il prend si peu de place qu’on pourrait avoir envie d’en faire un ordinateur transportable d’intérieur, qui passe du bureau à la cuisine au fil de la journée. En cela, il perd son statut de meuble fixe et cela peut être très pratique, notamment dans les logements exigus.

Utiliser un iMac dans une cuisine, cela peut ressembler à une idée ridicule, mais elle s’avère plus courante qu’on pourrait le croire. Le journaliste d’Engadget tout comme Dan Ackerman pour Cnet expliquent avoir fait la même chose que leur collègue, tandis que le youtubeur Brian Tong présente son modèle violet dans sa cuisine.

Un iMac sur le comptoir de la cuisine de Jason Snell (image Six Colors).

Suivre des recettes ou diffuser de la musique pendant que l’on cuisine, utiliser l’écran de qualité pour regarder des vidéos ou encore déplacer l’ordinateur d’une pièce à l’autre pour travailler en profitant d’une meilleure lumière naturelle. C’est si simple, pourquoi s’en priver ? Une simplicité aussi permise par le câble d’alimentation maintenu par des aimants au dos de l’iMac.

Attention, rien à voir avec le MagSafe des anciens Mac toutefois — ni celui des nouveaux iPhone, ça devient compliqué —, l’aimant est puissant et il faut tirer fermement dessus pour l’enlever. C’est un défaut pour Numerama qui relève que l’ordinateur tombera bien avant que le câble ne se détache, mais c’est surtout pratique pour pouvoir déplacer l’iMac constamment. Le câble vient trouver naturellement sa place, il n’est pas nécessaire d’aller fouiner derrière l’ordinateur comme avant. Et si vous voulez l’installer sur un bureau fixe, la prise Ethernet intégrée élimine un câble — « généralement assez laid » considère Pierre Fontaine pour 01Net — au niveau du bureau.

Il faut tirer fort pour retirer la prise d’alimentation aimantée au dos de l’iMac (animation Six Colors).

L’écran de 23,5 pouces avec sa définition étrange de 4 480 x 2 520 pixels (4,5 K) est salué unanimement par tous les tests. La dalle LCD est d’excellente qualité avec ses couleurs P3 et sa fonction True Tone qui ajuste la colorimétrie en fonction de la pièce, personne ne trouve à la critiquer. La seule remarque que l’on trouve de la part de ces journalistes habitués aux grands écrans, c’est que l’affichage est nettement plus réduit qu’avec un iMac de 27 pouces. Mais par rapport à l’iMac 21 pouces qu’il remplace, cet ordinateur est indéniablement bien meilleur.

La webcam est aussi meilleure, enfin. Tous les journalistes ont testé la caméra 1080p installée par Apple et noté les progrès par rapport aux autres Mac, y compris les modèles M1 qui bénéficient des mêmes traitements logiciels de l’image. Mais comme le montre cette comparaison publiée par le Wall Street Journal, l’iMac 24 pouces (gauche) fait nettement mieux qu’un MacBook Pro 13 pouces dernière génération (droite) dans les mêmes conditions.

La webcam du nouvel iMac (gauche) est bien meilleure que celle d’un MacBook Pro M1 (droite) (image Wall Street Journal).

Et d’après Joanna Stern, la webcam fait désormais jeu égal avec celle d’un iPhone récent : comparé à la caméra avant de son iPhone 12, l’iMac avait souvent de meilleurs résultats. Tous les tests saluent cette bonne surprise, tout comme la qualité des six microphones, qui savent capter la voix de l’utilisateur où qu’il soit. L’enregistrement est de bonne qualité, sans atteindre le niveau d’un microphone dédié, bien sûr.

Même idée avec les haut-parleurs, qu’Apple qualifie de meilleurs jamais installés dans un iMac. La journaliste de The Verge est sur la même longueur d’ondes et relève que le niveau sonore suffit amplement pour une pièce, sans distorsion. Chez Engadget, on souligne aussi que leur compatibilité Dolby Atmos sait être bluffante avec un film : le journaliste avait l’impression d’entendre le son arriver depuis derrière lui.

L’iMac est si fin, plus qu’une Apple Watch, que la prise jack toujours proposée est sur le côté et non au dos, où elle serait alors trop longue (capture d’écran vidéo MKBHD).

Pourtant, Apple a repris la même solution technique, avec deux haut-parleurs qui pointent vers le bas. L’entreprise a déjà prouvé qu’elle pouvait extraire une excellente qualité sonore d’un tel environnement et le nouvel iMac n’en est que la dernière preuve. Malgré tout, Marques Brownlee a noté un léger manque de basses, preuve de plus pour le youtubeur qu’Apple a trop favorisé la finesse.

Le Mac parfait pour la majorité des besoins

Ces premiers tests sont ainsi tous enthousiastes : même si certains journalistes considèrent que l’ordinateur n’est pas pour eux, ils reconnaissent tous qu’il est parfaitement adapté pour sa cible. En particulier, c’est un Mac parfait pour les besoins du quotidien et toute la famille.

Image Engadget.

L’ajout de Touch ID au clavier fourni avec l’iMac va d’ailleurs dans ce sens. Grace à lui, on peut rapidement basculer d’une session utilisateur à l’autre, tout comme on peut facilement déverrouiller l’ordinateur au démarrage. Marques Brownlee note qu’il ressemble fort au Touch ID des iPhone et même s’il y a une latence d’une seconde ou deux, probablement liée à la transmission des données en Bluetooth, c’est un confort indéniable.

Comme Samuel Gibbs pour The Guardian, René Ritchie d’iMore aurait préféré Face ID, mais le journaliste rappelle que tous les Mac Apple M1 sont compatibles avec le nouveau clavier équipé de Touch ID. Pour le moment, Apple ne vend pas l’accessoire séparément, mais cela viendra certainement dans un deuxième temps. Le journaliste d’Engadget salue aussi cette fonction pour tout le reste, comme les achats sur le Mac App Store et considère que cela devient vite indispensable.

Apple n’a changé que la couleur sur sa Magic Mouse… (image Six Colors).

Les autres accessoires fournis avec l’iMac sont les mêmes qu’avant, mais colorés. Le Magic Trackpad comme le Magic Keyboard adoptent des bords arrondis, mais Jason Snell regrette le retour sur le petit clavier aux flèches sans T inversé. Apple avait fini par abandonner cette mauvaise idée avec ses claviers récents, il est difficile de comprendre pourquoi elle y revient maintenant. Quant à la Magic Mouse, elle adopte un coloris similaire à celui de l’ordinateur, mais ne change pas par ailleurs, ce qui signifie que sa charge est toujours aussi ridicule…

À l’heure des bilans, l’enthousiasme reste de mise. À condition de garder en tête les limites de tous les Mac Apple M1, à condition aussi d’accepter une grille tarifaire pas toujours facile à avaler — Numerama évoque notamment les prix des options pour la mémoire vive et le stockage et à peu près tout le monde critique les radineries sur le modèle entrée de gamme dépourvu de deux USB-C, de prise Ethernet ou de Touch ID —, cet iMac 24 pouces est un excellent ordinateur pour le grand public.

Un iMac entre le grille-pain et la gazinière (image Cnet).

Même les pros pourraient s’y retrouver, note le youtubeur et photographe Tyler Stalman qui juge que cet iMac est bien assez puissant pour répondre à la majorité des besoins en photo et vidéo. Malgré tout, tous les tests sans exception rappellent que c’est un ordinateur destiné à tous ceux qui ont besoin d’un ordinateur pour les besoins du quotidien et de l’informatique légère. Et en fait, il répondra sans problème à la majorité des utilisateurs.

D’ailleurs, conclut Monica Chin dans son test pour The Verge, il est plus facile de lister les cas où cet iMac 24 pouces ne suffira pas. Ceux qui ne veulent pas de dongles et ont besoin de connecter de multiples accessoires, ceux qui avaient un iMac 27 pouces et ne veulent pas perdre de l’espace de travail utile, ceux qui ont besoin de plus de performances et ceux qui veulent le meilleur rapport qualité/prix.

Image The Verge

Même si, comme le note judicieusement Marques Brownlee, vous ne pourrez pas trouver un ordinateur avec un aussi bon écran pour le prix demandé par Apple, mais si vous acceptez un écran moins bon, il y a bien évidemment moins cher, ne serait-ce qu’en partant du Mac mini M1. Pour rappel, les prix débutent en France à 1 449 € pour le modèle d’entrée de gamme.

Comme toujours avec l’iMac, on paye la compacité, l’intégration et la simplicité. Mais sur tous ces points, le contrat est rempli et ce nouveau tout-en-un remplit parfaitement son office.


Tags
avatar Dark Phantom | 

Heureusement qu’il y a l’iMac argent
Bon sang quelle manque de classe, cette gamme
Et s’ils font le MacBook Pro avec écran blanc ce sera sans moi
J’espère du gris sidéral et un design un peu plus beau pour le Mac Pro silicon

avatar marenostrum | 

le design ne compte pas pour les mac pro et le mac mini. on les voit pas, c'est l'écran qu'on a devant nous. l'écran Apple coute 6 mille balles, donc on aura forcement un écran moche devant.

la raison pour la quelle j'ai retourné mon mac mini M1. j'ai pas trouvé un beau écran.

avatar JOHN³ | 

@Dark Phantom

Je prie saint Benoît pour l’élimination des bordures noires et du gris sidéral... J’ai voulu un iMac rose et j’ai été entendu. Si le reste suit, attends toi à de belles surprises pour les MacBook Pro 🙏

avatar Dark Phantom | 

@JOHN³

Mince, c’était toi !

avatar DouceProp | 

Il n’y a plus qu’à avoir des applications stables sur Mac M1… j’ai perdu ma matinée avec la suite Adobe ce matin… l’app creative cloud de bureau qui déconnait…
Et non, je ne vais pas me mettre à bosser avec autre chose.

avatar Dark Phantom | 

@DouceProp'

Surtout savoir ce qu’il en est vraiment de la durée de vie des ssd avec les macs M1 : beaucoup d’articles qui disent que les ssd ne vont durer que trois quatre ans

avatar Jymini | 

Le premier iMac qui trahit le concept du tout en un. Il est en effet devenu nécessaire de se trimballer un gros bloc externe. Il fallait aller au bout et mettre l’électronique du menton dans le boîtier, pas seulement l’ethernet.
Bref, fini la simplicité de l’unique câble standard à brancher.

On est pas loin de certains téléviseurs qui déportent toute l’électronique dans un boîtier externe bien encombrant. Le concept fonctionne pour un téléviseur, moins pour un iMac

avatar marenostrum | 

c'est un ordinateur fixe l'iMac. la plupart des gens, la cible de ces machines, n'ont rien a brancher dessus. n'ont rien dans l'ordinateur non plus. et figure toi que Apple le sait (chaque ordi envoie chez eux des stats de fonctionnement), elle a pas besoin de nos témoignages ou avis.

avatar Jymini | 

@marenostrum

Alors il y a du y avoir un problème sur les stats lorsqu’ils ont sortis le Mac Pro cylindrique ou le G4 Cube. 😜
Je pense toujours que la simplicité de l’unique câble standard a disparu et que la répartition de l’électronique entre le boîtier externe et le menton n’est pas un avantage.

avatar Rez2a | 

@Jymini

Je comprends ce que vous dites, mais j’échange volontiers un câble d’alim standard contre un non-standard si ça me permet en même temps de dégager un câble supplémentaire (Ethernet) de mon bureau.

Du coup j’ai le point de vue opposé, pour moi en pratique cet iMac sera le premier qui ressemblera chez moi aux jolies photos d’Apple, avec un seul câble visible, celui d’alimentation !

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Bon en même temps ils ont tous les M1 donc il fallait s’y attendre

avatar Lucas | 

Oh waou, d’habitude je ne suis pas fan des vidéos « unboxing », mais le déballage de toutes les couleurs par iJustine est absolument magique et magnifique ! 🤩

avatar Lucas | 

Par contre si Numerama en reçoit, pourquoi pas vous ?! Vous êtes quand même un des meilleurs médias Apple qui soit ! J’espère que ce n’est pas juste parce que vous êtes parfois honnêtement critiques…

avatar marenostrum | 

ils mangent sur le dos de Apple, les gens qui reçoivent sont généralistes (ils parlent de tout, pas seulement de Apple. les youtubeurs qui font que Apple ne reçoivent rien, comme ce site.
ça fait longtemps que Apple n'a pas besoin de sites pro Apple.

avatar Mickaël Bazoge | 

@Lu Canneberges

Ça fait un moment qu’on n’est plus dans les petits papiers d’Apple😑 Apple France en particulier n’aide absolument pas les sites comme les nôtres et préfèrent communiquer avec des sites plus grand public. De mon point de vue c’est complètement stupide et contre productif, mais tant qu’il n’y aura pas de changement aux PR d’Apple France, il faudra qu’on se débrouille sans eux.

avatar Jymini | 

@MickaelBazoge

Oh bim! Elle en prends pour son grade Jasmine ;)
Je pense au contraire que c’est la bonne stratégie puisque vous en parlez avec moult détails.

avatar Mickaël Bazoge | 

@Jymini

Voilà.

avatar macbook60 | 

@MickaelBazoge

C’est bien dommage

avatar tweedynamite | 

@MickaelBazoge

Tellement dommage… D’autant qu’en France, le petit privilégié d’Apple est TheiCollection, le spécialiste des liaisons foireuses (sa préférée : « ce nouvel iMac va-T-être.. »)

Ses vidéos sont bien filmées mais ses « tests » n’ont aucun intérêt. Aucune distance, aucun esprit critique. C’est un homme sandwich.

avatar Mickaël Bazoge | 

@tweedynamite

Ce que fais JB c’est dans le haut du panier des youtubeurs tech français. Par contre j’ai beaucoup de mal avec ses montages qui n’arrêtent pas de sauter d’un bout à phrase à l’autre, c’est dur à voir et à écouter en fait.

avatar tweedynamite | 

@MickaelBazoge

Je suis d’accord. Mais j’ai surtout du mal avec le côté sponsoring à outrance, sans aucune transparence. J’ai l’impression de regarder une pub pour Apple à chaque fois. Et tout est toujours très superficiel.

Là où Marques Brownlee parvient toujours à garder de la distance par rapport au marketing, avec un certain sens critique et un vrai esprit d’analyse (cf. son dernier « édito » sur la façon dont Apple phagocyte la concurrence avec ses Airtags)

avatar JOHN³ | 

@tweedynamite

MKBHD n’est pas un Apple addict (au du moins pas à l’origine), et diversifie pas mal ses projets. Apple dominant le marché de smartphones, des montres et des tablettes, c’est sur que sa chaîne est bourré de produit Apple.

Contrairement à JB qui est un frenchy et gros fan en puissance, il vend ses vidéos aux Apple addict francophones tout simplement. Il a une image lissée comme iJustine ce qui plait bien à Apple je pense, d’autant plus qu’il doit se faire masse de thunes en léchant les bottes d’Apple, et il acquiert une certaine renommée.

Sinon j’ai toujours envie de le claquer ce guguss :)

avatar Lolo43d | 

@MickaelBazoge

Et ben s’il représente le « haut du panier », c’est bien navrant.

Il faut préciser que ces personnes sont des influenceurs, et non des professionnels du domaine d’activité des produits en questions 😉.

D’où leurs vidéos mettant en avant de manière excellente les produits mais vidéos complètement vide de contenu 😯 !

En même temps, il n’est pas possible que le plus professionnel des individus puisse faire du contenu en publiant une vidéo quelques heures après avoir reçu les articles.

avatar tweedynamite | 

@Lolo43d

Ils ont bien plus que quelques heures pour produire ces vidéos. Plutôt quelques jours. Généralement, les marques fixent un embargo, mais envoient les produit suffisamment à l’avance pour qu’ils soient bien mis en valeur dans le contenu publié.

avatar Ecrapince | 

Et les marques indiquent sur quel point en particulier il faut bien insister voir même forcer. :)

avatar Lolo43d | 

@tweedynamite

Merci de ta précision 👍 j’oubliais en effet...

Je reconnais le travail des influenceurs dans la belle mise en avant des produits.

Mais ça s’arrête là. Pour le reste, c’est totalement vide de contenu et n’apporte rien.
En effet, tout le monde constate autant que ces influenceurs le Design des produits en Apple Store ou magasin...

avatar CogipTelematique | 

Les liaisons dangereuses 😂 (« ce nouvel iMac va-T-être.. »)

avatar JOHN³ | 

@Lu Canneberges

Le site est peut-être pro Apple, mais il suffit de lire les commentaires pour comprendre qu’Apple n’a peut être pas envie d’alimenter cette cacophonie. C’est quand même un site où les gens s’insultent facilement et où règne une aversion de la concurrence.

avatar raoolito | 

puisqu'on en parle, on m'a passé cet excellent article sur la vraie raison de la reactivité des mac M1, passionnant !

https://arstechnica.com/gadgets/2021/05/apples-m1-is-a-fast-cpu-but-m1-macs-feel-even-faster-due-to-qos/

avatar debione | 

Rien à faire, je trouve que de face c'est une des plus grosse ratée que j'ai jamais vu chez Apple... (du coup certain doivent le trouver super beau... ;))
Finalement je suis content après 3 iMac d'avoir tiré un trait sur ces tout en un... Au moins je n'aurai pas mauvaise conscience en l'achetant... ;)

avatar marenostrum | 

moi c'est le pied qui me parait banal. c'est un iPad coloré avec un pied fixe. avec la miniaturisation ça sera dur de faire des beaux trucs. ça va ressembler a une TV. ce qu'ils comprennent pas ceux qui ne veulent pas le menton. le menton c'est pour faire ordinateur Apple et pas une quelconque TV.

avatar debione | 

@ marenostrum:

Moi c'est pas tant ce menton, que ce cadre blanc absolument hideux... Ca me fait vraiment penser à un truc chinois collé... Du coup perso, je préfèrerais que cela ressemble juste à une TV.... ;)

avatar CogipTelematique | 

Techniquement il s'agit effectivement d'un truc chinois collé !

avatar JOHN³ | 

@debione

On attend les bordures blanches sur les MacBook Pro 🤩

avatar fifounet | 

@debione

« ....... (du coup certain doivent le trouver super beau... ;)) »

Ho la vache !
Presque un an que j’ai pas foutu les pieds ici et sur qui je tombe ?
Toujours les mêmes boulets avec leurs aigreurs intestines 😂😂
Franchement c’est d’un pathétique ....

Allez bonne continuation et essai de te concentrer sur l’essentiel
Partage tes passions au lieu de tes aigreurs , ça te fera du bien.
A moins que ...

avatar iOsIsFlying | 

Faut il prendre celui-ci ou attendre la puce M2 🧐

avatar marenostrum | 

ça sera plus cher l'autre gamme de produits. c'est le prix qui va faire la différence.

avatar JOHN³ | 

@iOsIsFlying

Toujours attendre la fin de l’année, avec l’excuse de Noël 😉

avatar Lolo43d | 

Ce sont des amateurs ou professionnels qui testent les produits : c’est à se demander 😯 !

Je cite :
- Numerama : « faire face à la morosité grisâtre ou noire de l’informatique ».
Parce que vous en connaissez beaucoup des téléviseurs jaune / orange / rouge / jaune / vert pour regarder des vidéos ou films ?
Vous connaissez beaucoup de salles de cinéma où ces couleurs dominent ?

- Marques Brownlee : « apprécier mieux les bordures blanches autour de la dalle, qui pourraient permettre de mieux intégrer l’ordinateur face à un mur blanc ».
Mais quel argument sans fondement 😯 !
Et si le mur de sa chambre ou son salon n’est pas blanc, comment fait-on alors 🤣 ?
Je me répète alors : « Parce que vous en connaissez beaucoup des téléviseurs avec des bordures blanches pour regarder des vidéos ou films ? »

C’est dingue que parce que c’est Apple, aucun journaliste, youtubeur ou influenceur n’admettra l’erreur de choix de Design d’Apple.
> ah oui c’est vrai que s’ils critiquent, ils ne recevront plus les produits en avant première.

Donc moi je le dis, et pourtant dieu sait que j’adore leurs produits en général 😉.

avatar Krysten2001 | 

@Lolo43d

Pourquoi une erreur ?
On peut aimer et détester mais c’est subjectif.

avatar Silverscreen | 

@Lolo43d

Peut-être parce qu’on n’utilise pas majoritairement un ordi fixe comme une TV. Autour de moi, tout le monde passe beaucoup plus de temps à utiliser l’ordi avec une interface visible (et claire) qu’’à regarder des vidéos plein écran. Donc les bordures blanches ne gênent pas. Le problème serait évidemment différent sur un iPad voire un Mac portable.
Pour 2 utilisateurs utilisants FCP ou Photoshop en mode sombre, y’en a 98 sous Pages, Safari et Tous comptes faits…

Le but de l’iMac c’est d’être sympathique : qu’il paraisse à mille lieux d’un PC austère. Les couleurs vives, les pastels, les arrondis, le blanc et même le menton participent de cette silhouette caractéristique et immédiatement familière.

Apple aurait pu rendre l’iMac quasi sans bordures. Il aurait ressemblé à un écran Asus et quoi, ensuite ?

Là il va faire un carton chez tous les particuliers un peu réfractaires aux PC beiges, dans les cabinets médicaux, les agences immobilières, les catalogues Maison du Monde, les films, les familles …

Une certaine « élite » informatique va renacler mais le Mac « for the rest of us » n’est pas pour eux. Pas grave, les powerusers se tourneront vers les MBP ou les iMacs 32 de toutes façons …

avatar JOHN³ | 

@Silverscreen

Je t’aime bien tu sais.

avatar JOHN³ | 

@Lolo43d

J’adore les bordures blanches et les couleurs. T’en connais beaucoup toi des pages internet noires toi ?! Je passe mes journées à rédiger sur Word et à lire des articles sur PubMed, les bandes blanches ça passe crème OK ?!!

Aaaaah. Ça va mieux 😌

avatar Lolo43d | 

@JOHN³

En effet, les pages Internet sont blanches.
Mais sur mon MacBook avec des bordures noires, aucun problème pour consulter des pages blanches aussi 😉.

Mais pour rappel, l’objectif des bordures est qu’elles soient le moins visibles possible :
- de part leurs finesses,et,
- de part leurs couleurs.

Le problème que je soulève est qu’une fine bordure blanche sera toujours mieux visible qu’en fine bordure noire.

Tous ces progrès de finesses anéantis par cette nouvelle mode de couleurs blanches en bordure 😝

avatar Amaczing | 

Sérieux on est le 18, la date, et le lossless est où ?

Sérieux …

avatar jc7net | 

J'étais obligé de faire un stop dans ma lecture à la 6eme ligne. C'est quoi cette MER** Apple? Des youtubeurs à deux bales reçoivent la machine et un site réputé, respecté et crédible non? Si un des cadres d'Apple par chance lis mon message; Quel honte hem! quel manière nulle de travailler, bientôt c'est Paris Match? Closer?

avatar Ecrapince | 

Pourquoi apple enverrait ses machines à autre chose que des lèches-culs prêt à tout pour avoir une machine gratuite et qui feront plus de vues qu'un site web ?

Apparement certains n'ont toujours pas compris que vous n'êtes plus la cible plus apple puisqu'elle n'a plus besoin des ayatollahs n'étant plus au bord de la faillite comme au début des années 2000.
apple fait, depuis un long moment déjà, du microsoft en visant le grand public et surtout en cherchant à manipuler les plus jeunes pour que plus tard ils achètent automatique du apple comme les teubés sans cerveaux qu'ils sont parce qu'on leur dit et répète à longueur de temps que c'est tropplusmieuxlarévolution que les autres... D'ailleurs c'est forcément vrai puisque leurs youtubeurs et/ou instagrameurs préférés le disent...

avatar CogipTelematique | 

C'est même assez ironique de constater qu'aujourd'hui Microsoft est devenue plus ouverte et s'adresse à un public plus technique (contributions au monde open source, ouverture à Linux). Apple est une marque lifestyle qui vend des produits électronique de mode. C'est pour ça qu'elle se permet de cracher sur ses développeurs, d'enfermer ses utilisateurs et de snobber les sites spécialisés. Le paradoxe c'est qu'ils font quand même de très bons produits et que beaucoup de gens qui méprisent Apple pour plein de bonnes raisons se sont tout de même procurés une machine M1 pour travailler dessus ou pour en étudier le fonctionnement.

avatar JOHN³ | 

@jc7net

Suffit de passer à la section commentaires pour comprendre qu’on est tous timbré ici.

Je comprends qu’Apple n’alimente pas cela.

avatar celebration | 

Le menton comme l’encoche permet de distinguer le produit. C’est ça raison d’être.

Le format tournesol serait bienvenue.
Ergonomique et reconnaissable.
Rendez-vous dans 10 ans.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR