La satisfaction des utilisateurs du Mac, une équation complexe

Mathieu Fouquet |

Appréciez-vous votre Mac ? Voici une question on ne peut plus simple dont la réponse dépend pourtant de nombreux paramètres : la qualité du matériel, le niveau de finition du logiciel, la richesse de l’écosystème, le service après-vente, le rapport qualité-prix… Dans des conditions idéales, utiliser un Mac est une expérience magique (« it just works »), mais cette magie ne peut se produire qu’avec toutes les bonnes incantations. Une petite erreur ou deux, et le sortilège est soudainement brisé. La magie n’opère plus.

Sur ce point, il serait exagéré d’affirmer qu’Apple rend une mauvaise copie : la société californienne peut tout de même se vanter de maintenir le niveau de satisfaction client le plus élevé de l’industrie des ordinateurs, avec 82 % de clients satisfaits de leur Mac en 2020, selon l'American Customer Satisfaction Index, qui interroge des centaines de milliers de consommateurs chaque année. Un chiffre exceptionnel en soi… mais qui est tout de même en baisse d’un point d’une année sur l’autre, et qui rapproche Apple de certains compétiteurs comme Samsung (qui se maintient à 81 % de satisfaction depuis deux ans).


avatar Dv@be | 

Mon MBP17’’ me manque en effet 😕
Grand écran
Clavier fiable
Connecteur alim magnétique (ce qui lui a sauvé les fesses plusieurs fois)

Bref, il me manque

avatar Sindanárië | 

@Dv@be

Ah.... vous vous êtes séparés 🤔

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

MacOS est vraiment super, a part peut être Catalina, mais le système est vraiment bien. Le matériel, c'est discutable. Le rapport qualité/prix est pas bon, c'est sûr.

avatar frankm | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Le rapport qualité prix n’est plus à la hauteur du prix !
Sur 2 MacBook Pro 2015 et 2017, l’un panne alimentation extérieure, l’autre panne écran.
Celui de 1998 boote toujours, ainsi que l’iBook G4 de 2006 !
Et pour l’alimentation, ils ont bien baisé madame, sous couvert de COVID j’imagine, bref elle se pointe avec son chargeur HS pour retirer l’achat du neuf. Bien sur le vendeur n’a pas transformé l’achat en SAV (moins cher car uniquement le block sans les câbles)

avatar Malouin | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Un PC aussi bien équipé qu’un Mac coûte le prix... d’un Mac !
Il faut arrêter avec le fantasme du Mac hors de prix. Je m’interroge dans ma boîte à autoriser l’achat de Macs au lieu de HP ou de Dell aussi chers...

avatar melaure | 

@Malouin

Augmenter la ram et le ssd implique acheter une nouvelle machine. Il est impossible d’être compétitif avec un PC ...

avatar Malouin | 

@melaure

À équipement identique prix quasiment identique entre un Mac et un Pc. Pour ce qui est de changer un disque ou de la Ram, on ne fait plus ça sur des portables chez moi depuis quelques années.

avatar iftwst | 

L’abandon du MagSafe est incompréhensible.

Tant que les Mac de la gamme portable n’auront pas une autonomie digne d’un Nokia 3210 de la Belle Époque, le processus de charge fera parti du quotidien.

Le MagSafe était pratique, symbolisait le souci du détail d’Apple et permettait de faire de bonnes économies en SAV....

Je souhaite ardemment qu’il fasse son retour sur les MacARM (Silicon pardon).

avatar cecile_aelita | 

@iftwst

Quel rapport entre le Macsafe et l’autonomie ?
L’arrivée de l’usbC sur les MacBook Pro a permis justement la démocratisation des batteries externes pour les macs (qui améliore justement ... l’autonomie 😉).

avatar iftwst | 

@romainB84

Eh bien entre les machines que j’utilise, je préfère largement le connecteur du MagSafe de mon vieux MBP qui m’évite la parano du câble à éviter de mon récent MBP du boulot sous peine de vol plané sans parler de l’élégance si chère à Apple (jusque dans les packaging...), élégance dont un vulgaire port USB C est totalement dépourvu.

Donc tant que l’autonomie m’imposera de charger souvent mon Mac, elle sera liée au connecteur qui le permet.

avatar cecile_aelita | 

@iftwst

Ah ça ^^
Tu fais un produit blanc ... tu vas avoir ceux qui vont venir te dire qu’ils préfèrent le noir.
Tu fais un produit noir, tu vas avoir ceux qui te disent qu’ils préfèrent le blanc 😉

avatar iftwst | 

@romainB84

c'est vrai qd il s'agit d'esthétique pure.
Mais qd tu perds une fonctionnalité (le MagSafe charge ET protège, l'USB charge uniquement) c'est objectif.
L'idéal serait un USBC MagSafe...le meilleur des deux !

avatar oomu | 

@romainB84

je préfère magsafe. ces avantages sont indéniables

apple n'avait qu'à inventer un connecteur usb-c-magsafe, point. certes on aurait eu besoin d'un adaptateur mais on y aurait gagné en tranquillité et la compatibilité avec les produits usb power delivery.

ça serait "apple".

avatar cecile_aelita | 

@oomu

Le oomu préfère l’un, l’équipe en charge de l’étude de marché chez Apple n’a pas préféré le choix du oomu 😄😄!!

avatar Sindanárië | 

@iftwst

"Eh bien entre les machines que j’utilise, je préfère largement le connecteur du MagSafe de mon vieux MBP"

Ça existe les adaptateurs du type magsafe à rajouter sur son câble USB-C . Une partie de ce connecteur reste connectée dans le port du MacBook, iPad Pro, etc, de l’autre sur le câble USB-C tu connecte la tête aimantée avec les pins sur ressorts... Simple et fonctionne parfaitement.
Il existe toutes les tailles et formes. Google, Amazon, machin trucmuche, fera ton bonheur

avatar iftwst | 

@Sindanárië

Oui bcp même. Plus ou moins gros. Plus ou moins fiable. Des trucs chinois.
Rien qui ne vaille un vrai connecteur intègre dès la conception à une machine.

avatar oomu | 

@Sindanárië

tous ceux vu ont des compromis techniques (on pert le transfert de donnée ou la puissance de charge est limité, etc), et souvent de qualité douteuse.

avatar Sindanárië | 

@oomu

Le transfert de données est inutile, on parle de charge !

avatar reborn | 

@iftwst

Avec l’usb-c je peux charger le mac par la gauche ou par la droite 👍

avatar max351 | 

@reborn

"Avec l’usb-c je peux charger le mac par la gauche ou par la droite 👍"

Et avec des prises dessus et dessous tu pourrais le recharger par-dessus et par dessous.

avatar reborn | 

Dommage qu’il n’y en ai pas alors

avatar Labsyb | 

Je regrette aussi beaucoup le MagSafe : mon MBP 16" a pris une petite beigne qu'il aurait évité avec le port aimanté. Et c'était si simple de brancher à tâtons sans trop regarder.

Mais d'un autre côté j'apprècie l'universalité de la recharge par USB C (partage du chargeur avec mon laptop pro Dell) ainsi que la possibilité de charger d'un côté ou de l'autre en fonction de l'endroit où je me trouve.

La vie est truffée de ce type de petit compromis. 😔

avatar Faabb | 

@Labsyb

On trouve de nombreuses références de câbles usb-c avec embout magnétique.

Par ex:
Elecjet Magnétique Câble USB C Compatible avec MacBook Pro, Elecjet Type C vers Type C, 4.3A 87W Chargeur Rapide Aimant Câble Compatible avec S9, P20 et d'autres Périphériques USB C https://www.amazon.fr/dp/B07K454282/ref=cm_sw_r_cp_api_fab_zoREFb1M5GGPQ

avatar Cric | 

@Faabb

On en trouve, certes, mais sont ils appropriés et de qualité ?
Par exemple, peut-on en utiliser 2 côte à côte ? Le système magnétique est il trop (ou pas assez) puissant ?

Je souhaitais en prendre un ou deux pour le MBP de mon épouse, je n’ai pas réussi à me faire un avis en lisant les commentaires des différentes marques que j’ai trouvées sur Amazon.

Le retour d’un dispositif de type Magsafe sur MBP (donc avec une expérience garantie par Apple) éviterait de se poser toutes ces questions.

avatar Steve Molle | 

La qualité et le coté amicale en effet des dernières versions de macos déclinent sérieusement.

Big sur sur mon mac est l’équivalent de Vista...sans cesse à me demander des autorisations d’accès à ceci ou cela...des effets de transparences non productifs...et cerise sur le gâteau loupé : des icônes bien laides.

Vista made in Cupertino.

avatar reborn | 

@Steve Molle

Tu peux désactiver tout ça

avatar mat16963 | 

@reborn

Pas les autorisations à tout va... et ça je suis d’accord que c’est complètement contre la philosophie « It just works ». Big Sur comprend aussi d’énormes régressions ergonomiques incompréhensible (comme les filtre de Mail qui doivent maintenant être modifiés par le menu « Présentation »... Je doute que les utilisateurs lambda aient ce réflexe, sans compter que si on veut modifier plusieurs critères dans notre filtre, il faut se rendre autant de fois que de critères à modifier dans ce menu... puisqu’à chaque clic, le menu Présentation se ferme. Un autre exemple est Spotlight qui fournit maintenant les résultats sous forme de simple liste... nous ramenant aux toutes premières versions de macOS avant Quick Look)

avatar reborn | 

@mat16963

Pas les autorisations à tout va...

Désactiver SIP c’est pourtant la solution pour retrouver un macOS antérieur à El Capitan. Du coup je ne comprend pas de quoi les gens se plaignent.

avatar oomu | 

@reborn

désactiver SIP est un choix drastique (plutôt que juste demander moins de notifications et popup à tout va) qui :
1- est relativement caché
2- se réactivera à chaque occasion

Bref lourdingue.

Pourquoi payer cher du lourdingue quand y a du pc windows lourdingue à pas cher ?

avatar oomu | 

@reborn

non. on ne peut pas.

avatar raoolito | 

@Steve Molle

Pas moins que Catalina
Ceci dit, un point est à noter: j’installe macOS from scratch, logiciel après logiciel, bon les notes et autorisations sont acceptables Sur l’autel de la sécurité
Par contre si j’ai fait une installation et un transfert de mon compte sur le système précédent alors là c’est une avalanche d’autorisation en une fois 😳

avatar MachuPicchu | 

Ce taux de satisfaction me semble anormalement élevé. Le fait est que les macs souffrent de beaucoup de défauts récurrents, que ça soit le clavier papillon, ou les écrans qui ont souffert de différents défauts au cours de l’histoire des Mac (surtout les portables). Le problème, c’est que Apple n’offre pas de programme de réparation, à moins de se prendre une class action.
Exemple personnel : mon MacBook Pro a commencé à avoir des problèmes d’affichage. En fouillant les forums, j’en ai déduit qu’il s’agissait d’un problème au niveau de la TCON, la puce qui joue le rôle de contrôleur pour l’écran. Il s’avère que cette puce est placée juste entre les dissipateurs thermiques, ce qui parfois (souvent ?) provoque une surchauffe de la puce, qu’il faut alors changer. Il s’agit donc clairement d’un problème de design, mais Apple n’offre pas de programme de réparation. Pourtant, les Genius semblent au courant de cette panne, puisque celui à qui j’ai parlé m’a directement fait un devis pour un changement d’écran, sans faire de diagnostic, ni même me poser beaucoup de questions. Une simple inspection visuelle de l’image à l’écran a suffit. Pourtant, un problème d’affichage peut aussi venir de la carte graphique, le problème semble donc suffisamment courant pour que les Genius sachent directement identifier le problème.

La réparation d’un Mac rencontre deux difficultés : tout est soudé, il est donc impossible de changer une pièce individuelle. Dans le cas de la TCON, il faut changer tout l’écran, impossible de changer uniquement la puce
Deuxième problème, qui découle du premier, changer tout un écran, ou toute une carte mère, ou tout un top case, c’est extrêmement cher. Dans mon cas, 500€ pour changer l’écran. J’ai refusé la réparation pour le moment, je réfléchis à m’acheter un PC portable correct pour un prix similaire.

Vraiment, la qualité des Mac est largement surévaluée. Ne parlons même pas des innombrables bugs.

avatar raoolito | 

@MachuPicchu

« Ce taux de satisfaction me semble anormalement élevé. »
Il reflète certainement la réalité parce que d’abord on entend surtout ce qui se plaignent genre vous maintenant et pour une personne qui se plaint combien de gens sont très heureux de leur Mac, iPhone ou autres?

Je vais même donner un exemple extrêmement bête :
vous prenez un responsable de parc informatique qui gère par exemple les téléphones portables et les ordinateurs. il va détester Apple et devra toujours bloquer certaines choses vérifie certaines autres choses, et anticiper l’imprevu dont Apple serait seul responsable.
en même temps c’est son métier.
à côté de ça vous avez les utilisateurs qui ne verront que quelques contraintes et finalement tout fonctionnera très bien « c’est formidable Apple » et on se retrouvera avec une personne qui dit « non franchement c’est difficile » et 25 personnes qui devront « ah franchement c’est vraiment très bien »

avatar oomu | 

@raoolito

MachuPicchu ne cherche pas à définir l'Humanité, la Vie et l'Univers

il cherche juste à décrire son cas et ainsi expliquer son cheminement personnel. Et il se tient son cheminement. D'ailleurs il se tient tellement que vous n'essayez pas de le contredire mais plutôt de rappeler qu'il n'est un minuscule agencement de particules dans un univers immense...

je suis Responsable IT (et de parc informatique) : si ACTUELLEMENT je n'encourage pas à acheter du mac et je ne le propose pas, c'est que pour leur prix et leur différence ils n'améliorent plus mes problématiques et exigences fiabilités.

Prenons "dell", sont ils mieux et plus fiables qu'un mac ? non. même les XPS sont encore des compromis en terme de finition et intégration de windows en comparaison d'un mac. Mais pour nettement moins cher, Dell fait du support sur site sans poser de question (ou prou, vous leur dite le code erreur ou description via tchat/téléphone, et ils valident), et ils ont encore des gammes où on peut mettre à jour la machine sans tout jeter par la fenêtre.

Il ne s'agit ni de cracher sur apple ni de l'encenser : aucun besoin de romantisme, ce ne sont que des machines. Elles remplissent leur mission, ou non, dans un budget qu'on définit. c'est tout.

avatar oomu | 

@MachuPicchu
"J’ai refusé la réparation pour le moment, je réfléchis à m’acheter un PC portable correct pour un prix similaire. "

logique.

avatar fte | 

Article très intéressant.

Et il serait également intéressant d’explorer le côté iOS de cette équation...

Le temps faisant, iOS devient plus complexe, et l’interface tactile ne se prête guère à la découverte intuitive de fonctionnalités.

Je pense qu’il y aurait beaucoup à gagner de cette convergence entre macOS et iOS, ou plutôt de l’assimilation de macOS par iOS. Amener du tactile à macOS, même si ce n’était que par le biais d’une interface tactile déportée sur un iPad ou un trackpad à écran, ouvrait des possibles très intéressants. Et amener un peu de point&click à iOS l’a déjà rendu bien plus agréable.

Je trouverais intéressant qu’Apple baisse le prix sensiblement des gammes de Mac arm à venir, en tablant sur une offre multi-devices, voire en proposant carrément des bundles Mac iPad deux en un. L’iPad peut être un écran déporté, une tablette tactile, une surface de contrôle dans un duo dynamique, et le Mac peut apporter plus de puissance - ventilée -, un clavier et un trackpad, de la surface d’affichage, plus de connectivité dans ce duo d’appareils.

Beaucoup de gens autour de moi se tournent de plus en plus vers l’iPad, mais reviennent au Mac "parce que l’iPad ne suffit pas". À les écouter et à les observer, ce n’est pas que l’iPad ne suffise pas, il suffit, mais il oppose des frictions ennuyantes que le Mac n’a que peu ou pas, en particulier la gestion des documents.

Ainsi si Apple persiste à ne pas vouloir créer d’appareil hybride, je trouverais créatif et intéressant de proposer un duo d’appareils dédiés à leurs interfaces, avec un minimum de frictions.

Ça pourrait peut-être même me faire revenir au Mac, au moins à temps partiel.

avatar raoolito | 

@fte

Si Apple baisse ses prix ET quitte le top des entreprises cotées en bourse ( ça joue aussi) vous verrez que la magie s’opérera et le taux de satisfaction montera au moins ici
Le flouze, y’a que ça

avatar fte | 

@raoolito

"Si Apple baisse ses prix ET quitte le top des entreprises cotées en bourse"

L’un n’implique pas l’autre. Mais franchement, qu’Apple soit en tête ou deuxième ou vingtième, je m’en fiche pas mal.

Je n’exprime même pas une opinion, juste une idée de direction que je trouverais intéressante, qui concorde avec les propos d’Apple et qui n’est pas représentée sur le marché... et qui va plus profond encore dans l’écosystème fermé et contrôlé et des clients prisonniers de l’écosystème.

Les hybrides ne sont ni d’excellents notebooks ni d’excellentes tablettes. Apple pourrait fournir un excellent notebook couplé à une excellente tablette, l’ensemble offrant plus que la somme des parties. Pas mauvais pour la satisfaction client je présume.

J’ai un biais cependant : j’ai envie d’essayer de nouveaux trucs.

avatar raoolito | 

@fte

L’effet psychologique de la puissance financière d’apple joue a fond à mon avis et le prix fait qu’on en attend beaucoup

Attention, cet ecosysteme soit disant « ferme » me convient plus qu’a merveille
Il est ferme pour ceux qui ne veulent pas jouer le jeu

avatar fte | 

@raoolito

"Attention, cet ecosysteme soit disant « ferme » me convient plus qu’a merveille
Il est ferme pour ceux qui ne veulent pas jouer le jeu"

Qu’il te convienne ne signifie pas que tu n’es pas enfermé.

Jouer le jeu ne signifie pas qu’on est pas enfermé.

Ça veut juste dire que tu ou on accepte(s) l’enfermement.

avatar raoolito | 

@fte

Je n’aime pas trop le terme d’enfermement
Enfermé par rapport à qui ou quoi? Et vous, êtes vous donc libre? C’est assez compliqué de definir cela, particulièrement en informatique
Donnez-moi une semaine et un peu de sous et Apple ni aucun de ses services n’existera plus dans notre vie familiale, suis-je donc réel enfermé ?
Le jeu est le suivant: comment penche la balance coûts / avantages
Si sur les machines, hormis le design et le faible encombrement, plus grand chose ne différencie une marque pc d’un mac ( a prix à peu prêt équivalent) l’os et l’écosystème sont LE vrai plus. Quatre iPhones, deux mac et un ipad dans la famille, cela permet tant de choses sans se casser la tete ( autant d’iphones que d’utilisations c’en est à baisser les bras)...
Oui j’ose dire que l’écosystème Apple n’a pas d’équivalent et est dans sa globalité meilleur que tous les autres. La liberté ( a mes yeux) d’en baver et de perdre du temps n’en est def pas une.

avatar fte | 

@raoolito

"Et vous, êtes vous donc libre?"

Mon intention n’était absolument pas de mettre tes choix en doute ni de te convaincre de t’en aller. T’es outils te conviennent, top.

En outre il n’a jamais été question de nos personnes, mais de nos données ou usages. Oui, mes données et usages sont par choix multiplateformes, donc libres de bouger d’un écosystème à un autre, pour une large majorité.

C’est ainsi que je souhaite fonctionner et j’y trouve mon compte, autant dans les possibles que dans la variété des environnements et outils qui s’offrent à moi.

Tu as ta dope, j’ai la mienne. Personne n’a tort.

avatar oomu | 

@raoolito

yep. C'est tout simplement trop cher pour ce qu'Apple arrive à faire. pour l'heure.

avatar gillesb14 | 

Quand je me regarde je m’inquiète, quand je me compare je me rassure.

Au travail j’utilise un Dell XPS 13” (1900€).

J’ai eu le bouton marche avec lecteur d’empreintes qui s’est détaché : non pris sous garantie (200€ de réparation)
Un écran bleu tous les 2 a 3jours en sortie de veille.
Un track pad qui est encore à des années de celui de mon MBP 2017.
Une gestion des écrans externes et projecteurs vidéos.... très aléatoires
Mon MBP mémorise ou sont les fenêtres d’une application en fonction de l’environnement.

Par contre iCloud est devenu une calamité depuis Catalina

Et mon iMac 27” de 2012 continue de fonctionner impeccable.

avatar GameAndWatch | 

Ce n'est pas une équation très complexe. D'un coté on a les aficionados, les pros, les power users qui sont de moins en moins satisfaits par le logiciel (pseudo obsolescence, maj et services non testés, changements radicaux d'une release à une autre) et qui savent pointer les faiblesses du matériel (rapport perf/prix, choix architecturaux).
De l'autre coté, on a le grand public qui se satisfait de ce que propose apple, qui rechigne éventuellement à la mise en route ou à une release (donc une fois par an). Mais quand bien même, un rendez vous au genius bar et, forcément la satisfaction est souvent là , ou un tiers aide et on oublie ce petit incident de parcours.
Apple vendant toujours plus à de nouveaux clients, le taux de satisfaction ne peut qu'aller vers le haut, car c'est sur la durée qu'on constate "l'ingérence" de la pomme.

avatar Gesmas | 

Il me semble qu’il y a une confusion dans les termes entre le taux de satisfaction (ma perception subjective, émotionnelle) et la qualité du produit (sa capacité à répondre à une attente spécifiée).

Le taux de satisfaction va donc être influencé par le discours marketing qui provoque des attentes; le prix qui va nous convaincre qu’on a payer trop cher pour une satisfaction pas suffisante; la notoriété/la frime d’avoir un produit élitiste avec soit la volonté de désacraliser ou au contraire ne pas oser critiquer.

La qualité nécessite de connaître les spécifications, d’objectiver les attentes. Nous ne les connaissons pas et elles sont généralement le fruit d’un compromis entre le positionnement sur le marché, la fiabilité, l’innovation, etc. Sans parler que les attentes légitimes des uns ne sont pas pertinentes pour les autres.

Il suffit de voir les discussions sur les ports, l’intégration de telle ou telle fonction, le passéisme ou l’intégration dès comparaison pour se rendre compte que tout le monde a sa grille d’analyse.

avatar Bigdidou | 

@Gesmas

“Il me semble qu’il y a une confusion dans les termes entre le taux de satisfaction (ma perception subjective, émotionnelle) et la qualité du produit (sa capacité à répondre à une attente spécifiée).”

Ben, techniquement le taux de satisfaction est un outil (parmi tant d’autres...) de l’analyse qualité.

avatar YetOneOtherGit | 

Et au final Apple continue à capter la part du lion des profits de l’industrie avec ses Mac, ses iPhone et ses iPad avec une remarquable constance que rien ne semble jusqu’ici pouvoir altérer. 🤑

avatar cv21 | 

Lorsque je lis sur le tableau l'abandon du PC des marques comme IBM (rachat Lenovo), Compaq, Packard Bell, Gateway, etc... je trouve qu'Apple s'en tire plutôt bien sur ce marché de l'informatique grand public.

avatar YetOneOtherGit | 

@cv21

"je trouve qu'Apple s'en tire plutôt bien sur ce marché de l'informatique grand public. "

Sur l’exercice 2017 l’activité Mac d’Apple a généré un CA de 25 850 M$, soit 11,3% du CA de l’entreprise en vendant 19,25 M d’unités soit un CA/Unité de 1 342 $.

En comparaison :

• La division Personal System d’HP c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 33 374 M$, en vendant 55,2 M d’unités soit un CA/Unité de 605 $.
o Apple fait 77% du CA de l’activité PC d’HP avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 5,7 fois supérieur à celui de l’activité PC d’HP avec ses Mac.

• La division PCSD de Lenovo c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 32 378 M$, en vendant 54,7 M d’unités soit un CA/Unité de 590 $.
o Apple fait 79% du CA de l’activité PC de Lenovo avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 13,7 fois supérieur à celui de l’activité PC de Lenovo avec ses Mac. (L'activité est à peine rentable avec un ratio d'EBIT de 1,6%)

• La division CSG de Dell c-à-d celle vendant des PC et assimilés à un CA de 36 754 M$, en vendant 39,8 M d’unités soit un CA/Unité de 923 $.
o Apple fait 70% du CA de l’activité PC de Dell avec ses Mac.
o Apple réalise un EBIT 3,7 fois supérieur à celui de l’activité PC de Dell avec ses Mac.

L’EBIT cumulé d’HP, Lenovo et Dell sur les activité ordinateur individuel est quasiment deux fois moindre que celui généré par le Mac !

Il aura fallut attendre l'exercice 2010 pour cumuler un peu plus de 100 millions de Mac vendus depuis l'exercice 1984 soit 27 exercices.

En sept exercices de 2011 à 2017 ce sont 128 millions de Mac qui ont été vendus.

En trois exercices de 2015 à 2017 ce sont 58 millions de Mac qui ont été vendus

Il c’est vendu en 2017 120M d’unités de PC en moins qu’en 2011.
Il c’est vendu en 2017 3M d’unités de Mac en plus qu’en 2011.

Les chiffres dates un peu mais la situation n’a que peu changée depuis.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR