Apple Silicon : ces changements qui ont maintenant du sens

Anthony Nelzin-Santos |

La transition vers les « puces Apple » marque le début d’une nouvelle ère, mais aussi la fin d’un cycle. Des décisions autrefois controversées ou obscures s’imposent aujourd’hui comme des évidences. Pour mieux comprendre le futur, revenons quelques années dans le passé, et voyons comment Apple s’est donné les moyens d’abandonner les puces Intel.

Le loup T2 dans la bergerie Intel

Ne versons pas dans la téléologie : les puces T1 et T2 n’étaient probablement pas les premières étapes d’un plan en 294 points pour remplacer les processeurs x86_64 par les processeurs ARMv8-A. Bien au contraire, elles semblaient constituer les prémices d’une stratégie de convergence originale, dans laquelle le Mac aurait deux « cerveaux ». Quatre ans plus tard, force est toutefois de constater qu’elles ont aidé plutôt que freiné la transition.

Dès 2016, les Mac renfermaient des systèmes sur puce (SoC) ARM1. Plus encore que la puce T1, la puce T2 a changé la physionomie des machines d’Apple, et pas seulement en occupant une place centrale sur la carte-mère de l’iMac Pro. En prenant le contrôle des composants, elle a mis fin aux réparations tierces, du moins pas sans les pièces fournies et certifiées par Apple.


Source
Image de Une : Apple/MacGeneration
avatar Ron Dex | 

Ça me fait penser quand Apple a présenté son iPhone 5s avec un processeur ARM 64 bits.

Tous les concurrents ont crié à l’absurdité après la présentation, pour se rétracter juste après...
Les constructeurs on a suivi juste après, quitte a mettre 8 Go de RAM dans des smartphones…

Je suppose qu’Apple savait exactement ce qu’il faisait...
Quand Apple a présenté sa transition vers Apple silicone, j’ai pensé à la Keynote de l’iPhone 5s.

avatar raoolito | 

@RonDex

ouaip, un long chemin et ici on n’a que survolé le truc en plus

avatar Ron Dex | 

@raoolito

J’ai eu le même sentiment, en effet.

avatar Hasgarn | 

@RonDex

Intéressant 🧐

avatar andr3 | 

Merci pour cette excellent article. Je viens de découvrir que MacOS avait un hyperviseur : « L’intégration d’un hyperviseur dans OS X Yosemite ».

avatar Vaenoxis | 

Triste pour le futur de la bidouille pour upgrader nos macs quand même 😢

avatar melaure | 

@Vaenoxis

On retourne a l’informatique proprio façon IBM du début des années 80 où on ne pouvait acheter des pièces que chez IBM ... quelle nouveauté (enfin si le tout soudé en plus) !

Bienvenu au pénitencier de la pomme !

avatar 8enoit | 

N’étant pas versé dans le sujet, je ne suis pas sûr de bien comprendre. Dans les paragraphes 3 et 4, le pronom “elle” représente Apple ou la puce T2?
Merci pour vos lumières…

CONNEXION UTILISATEUR