Ming-Chi Kuo : le premier Mac « tout Arm » au premier semestre 2021

Mickaël Bazoge |

Le premier Mac dont le moteur sera une puce Arm devrait sortir au premier semestre 2021, selon Ming-Chi Kuo. Dans une note dont il a le secret, l'analyste le mieux informé des coulisses d'Apple annonce cette nouvelle qui ne fait que confirmer une indiscrétion du même Kuo remontant à fin 2018. À l'époque, la fenêtre de lancement était soit 2020, soit 2021. Ming-Chi Kuo affine donc le tir.

La Madame Irma de TF Securities précise que ce nouveau Mac sortira dans les 12 à 18 mois, mais sans s'appesantir sur les détails techniques ni le premier modèle concerné (un nouveau petit MacBook pour commencer ?). Kuo précise néanmoins qu'Apple a montré davantage d'agressivité dans ses investissements de R&D et la production de puces gravées en 5 nm, qui devraient battre au cœur de ce nouveau Mac. Ce sera aussi le cas dans les futurs iPhone et iPad.

L'ensemble de la famille des portables d'Apple contient déjà une puce Arm, la T2, qui sécurise plusieurs fonctions vitales des Mac, à l'instar du démarrage ou encore de Touch ID. Mais le moteur de ces ordinateurs demeure un processeur Intel, bien sûr. Un Mac « tout Arm » laisserait le fondeur de Santa Clara sur le bord de la route, Apple devenant complètement maitre de son destin. Intel se serait d'ailleurs fait une raison (lire : Intel persuadé qu’Apple lancera son premier Mac Arm en 2020).


avatar Snoopy007 | 

Super 😍

avatar NicolasVCT | 

On va attendre la suite avant de renouveler le Mac 😅

avatar raoolito | 

à quelle sauce l'OS dessus tournera? mystère.. BookOS ?

avatar redchou | 

@raoolito

Un batard de iOS/macOS, faisant tourner les apps iOS, et les apps Catalyst, mais pas les application x86-64...
Le tactile sera de la partie. Ce ne sera pas un Mac, pas un iPad, mais un hybride à destinations des étudiants, une sorte de Chrome Book by Apple.

avatar pocketalex | 

C'est cool, les développeurs, solos, petites équipes comme mastodontes, vont tous devoir recompiler leurs applications

On ne peut pas reprocher à Apple de ne pas donner de taf dans ce secteur, vu que tout le monde doit tout revoir tous les xx années

avatar raoolito | 

@pocketalex

Catalys devrait aider à eviter le plus gros du boulot...

avatar areayoko | 

Un peu un gros raccourci ca,

Parce que j'ai hate de voir un photoshop "catalysé", ou peut être n'avons nous que de versions d'app iOS (photoshop iOS, Lightroom CC)pour être heureux ou satisfaire nos besoins.

1/ on peut être convaincu de la capacité d'apple de pouvoir proposer ce genre de produit ou d'opérer à un switch de plate-forme si besoin, ils l'ont prouvés à maintes reprises.

2/ on peut quand meme se poser la question de l'intérêt, au de la d'une plus grande indépendance, d'un hard plus optimisé, économie d'énergie (encore que l'autonomie actuelle des macs est franchement acceptable), sécurité. Mais pas d'indépendance économique forcément, il faut bien des fournisseurs aux capacités de production titanesques.

3/ quand apple est passé au x86, c'est quand meme que le power pc en arrivait vraiment à ces limites, et pouvais être capable d'exploit (power mac g5), mais pas à des consommations raisonnable ou des fréquences suffisantes. Les perspectives étaient peu reliantes pour la gamme Powerbook G4. Le gain en performance lors du switch intel était directement remarquable. On peut se poser la question d'un reel gap entre une machine x86 vs arm à l'heure actuelle qd meme. AMD prouvant encore récemment qu'on peut progresser en mettant la fessée à Intel avec ces threadrippers. Je ne comprends pas la hype qu'on peut lire sur ces forums. Le gap risque de ne pas être ouf.

4/ Un des autres bénéfices du passage à intel, c'était bootcamp, et à l'époque c'était quand meme pas négligeable, pouvoir faire tourner windows sur un mac (et toutes les distribs linux, meme si la plupart tournaient sous powerpc déjà) Truc qui pouvait séduire les septiques, les joueurs, ceux qui utilisaient des applis pro/métier uniquement windows. Paragon et VMfusion en tirent également parti, et c'est utile au quotidien. Virtual PC, c'était d'une lenteur ... On fait comment pour émuler du X86 sur ARM ?

Au final le seul intérêt que je vois à l'ARM, c'est le mac du casual user (cad beaucoup de monde quand même), à savoir du MacBook Air, de l'iMac, du Mac mini. Mais en dehors du sacrilège de basculer la gamme MacBook Pro, Mac Pro, sous ARM, je me demande bien ce que de tels processeurs pourraient apporter de plus que les proc actuels.

avatar iPeter | 

@areayoko

J’aurais été d’accord il y a quelques années avec vous. Mais utiliser le dernier iPad Pro a été pour moi une révélation. La puissance est là alors que l’engin est super fin. Et une puissance qui comme l’ont montré des specs est supérieure ou égale à un MacBook Pro, et ça se ressent quand vous faites du LumaFusion ou des gros projets et que l’iPad encaisse plus facilement que le Mac.

Alors je rejoins ceux qui pensent qu’une puce ARM sur Mac peut tout changer. Des specs de puissance d’un hypothétique MacBook (non Pro) sous ARM ont fuité il y a quelques temps et il était au niveau de l’iMac Pro. Certes ces specs ne peuvent être fiables et peut être qu’on sera très déçu mais je pense que c’est ce qu’on peut espérer de mieux pour le Mac. Parce que ce qui faisait la spécificité d’un Mac il y a quelques années c’est qu’il était vraiment différent du PC et avait un OS qui fonctionnait bien parce qu’il était construit sur des bases solides. Aujourd’hui avoir macOS sur processeur Intel n’apporte presque rien par rapport à Windows et j’espère qu’Apple saura fonder un nouveau MacOS sur du ARM même si la transition sera comme toujours difficile.

avatar areayoko | 

Hello, tu auras compris que je ne suis pas hostile aux procs ARM, encore faut t'il qu'il y'ai une amélioration notable.
Nul doute qu'apple saurait proposer une douloureuse solution de transition efficace.
Encore qu'émuler des logiciel x86 vers ARM, comme ils avaient pu le proposer avec Rosetta semble un peu lunaire encore à mes yeux. Mais je ne suis pas ingénieur. Peut-être que tout est possible.
Je me pose juste la question de mecs qui bossent sur archicad, autocad, est ce que ce ne serait pas le switch de trop ? pour des avantages en terme de puissance pas si ouf que ca ?

avatar reborn | 

@pocketalex

Ils font comment les devs sous windows ARM ? C’est inévitable 🤷‍♂️

avatar pocketalex | 

@reborn

ils font comment ? c'est simple ... ils font pas

ils se bougent pas le cul pour 3 hydrides et 2 laptops

du coup ces machines font majoritairement de l'émulation, donc se retrouvent avec des perfs digne d'un Celeron d'il y a 5 ans, pour un ticket à 1000€ l'engin. ça fait rêver....

Et c'est pas la 1ere fois pour Microsoft, souvenez vous de la 1e tablette Surface, sous ARM. Personne n'a développé dessus, Microsoft l'a joué couille-molle et a préféré déguiser ses PC sous Windows en tablette, et a a appelé ça "surface pro".

Exactement ce qu'il en fallait pas faire, mais la pression médiatique a eu raison d'eux.

Ils la retentent 10 ans après, pas sur que la sauce prenne

avatar Dimemas | 

d'accord avec toi, et pas sur que catalyst soit la solution comme certains le prétendent

Et aussi juste un point, aucun , je dis bien AUCUN pc portable sous ARM n'a été une bonne solution...
Quand on voit qu'apple n'est pas capable de faire un tapis de recharge et un OS sans bug, j'ai un peu peur (oui c'était petit, mais c'est la vérité)

avatar Malouin | 

@Dimemas

Le commentaire du spécialiste jaune et rageux !

avatar brunnno | 

@Malouin

C’est quoi ton problème avec le jaune ?? 🧐

avatar pagaupa | 

@Malouin

Décidément tu détestes le jaune!

avatar Dimemas | 

et sinon, tu peux dire quelque chose de constructif et intelligent pour une fois ?

avatar Malouin | 

@Dimemas

Vous me rassurez les gars !

avatar fifounet | 

@Dimemas

"et sinon, tu peux dire quelque chose de constructif et intelligent pour une fois ?"

Ça serait mieux si tu donnais l’exemple. 🤔

avatar occam | 

@Dimemas

"AUCUN pc portable sous ARM n'a été une bonne solution..."

Le problème se situant... où, exactement ?
Indice : quels OS n’ont pas été capables de tirer parti de l’architecture ARM ?
Indice supplémentaire : le nom de ces OS pourrait commencer par « W »...

Si Apple s’est bien montré capable d’une chose, c’est de tirer tout le parti d’une architecture ARM optimisée et fignolée sur mesure.

avatar Dimemas | 

avec quoi ? iOS, un OS pour téléphone ahah.
Excuse moi je suis plié en 2, soit sérieux 2 secondes s'il te plait...

avatar occam | 

@Dimemas

"iOS, un OS pour téléphone"

Difficile d’exhiber à la fois son impéritie et sa morgue en moins de mots.
Restez plié en deux, c’est une posture qui vous sied.

avatar MacPlusEtc | 

@occam

☺️

avatar pocketalex | 

Le problème avec Microsoft, c'est qu'ils ont de bonnes idées, mais qu'ils font n'importe quoi derrière afin de tout flinguer

Ils ont tenté l'aventure du CPU ARM deux fois, mais à chaque fois ils ont planté le truc, là ou Apple a été fin et malin

Quand Steeve Jobs a présenté l'iPad, l'appareil proposait un OS radicalement différent, pensé tactile, et riche de nombreuses applications qui faisait que même sans Apps, la tablette était utile et utilisable (musique, films, plans, internet, etc).
Tout ce qu'il faut pour attirer les développeurs qui ont réalisés des Apps sur mesure, pensées pour l'appareil, pensées tactile, et avec un vrai business modèle gagnant-gagnant (on peut en discuter, mais c'est la base)

Quand Microsoft a présenté la Surface, ils ont proposé un tout nouvel OS pensé tactile mais qui garde le nom "Windows", et ils ont collé la cover clavier trackpad. C'est.... complètement con. Mais complètement. Plus crétin, on peut pas faire. Du coup, les gens se sont dit "Windows"... ils pensaient faire tourner la logithèque Windows (absolument pas prévue pour le tactile) et comme il y a un clavier et un trackpad ... sauf que non, c'était un OS comme iOS, où il fallait développer de zéro en ARM
Du coup la tablette s'est fait flinguer par la critique presse et utilisateurs, les ventes ont pas décollées, donc aucun Dev ne s'est bougé le cul, donc les ventes ont encore moins décollées, donc aucun Dev ne s'est bougé le cul, donc les ventes se sont plantées et Microsoft nous a sorti ensuite un vulgaire laptop déguisé en tablette, et ils ont appelé ça "surface pro" et donc au final : Microsoft a loupé le marché des tablettes.
Comme ils ont loupé le marché des smartphones. Par bêtise et stupidité.

Mais microsoft a encore et toujours un certain talent pour imaginer des produits sympa : surface Pro, Surface book, Surface X, surface studio, et encore et toujours cet art de tout foirer au final. Seule la surface Pro se vend, un peu, en ciblant des gens qui s'en servent en tant que laptop, et qui croient avoir une tablette. ça leur fait plaisir, on va pas critiquer.

J'attends de voir comment ils vont s'en sortir avec leur tablette pliable à 2 écrans distincts

avatar Lonesome Boy | 

Avec Ming-Chi Kuo, on sait jamais si c’est un pronostic (fiable) d’analyste ou si ce sont des tuyaux d’informateurs

avatar Elkaar | 

C'est vrai que le boug est quand même rudement bien informé fichtre

avatar KimoMac | 

Fin de l’aventure hackintosh bientôt 😭

avatar Sindanárië | 

@KimoMac

Mais noooon

avatar KimoMac | 

@Sindanárië

Ben si.

avatar adrianito | 

Bientôt oui mais pas tout de suite quand même. Apple ne va pas changer toute sa gamme d'un coup donc tant que MacOS sera maintenue pour tourner sous du Intel, on est tranquille. Par contre, le jour où ils passent tout sous ARM, là oui on va pleurer. Ils nous restent encore quelques années 🤞

avatar pakal | 

je pense qu’on peut attendre quelques générations avant d’avoir des machines puissantes optimisées avec toutes les applications portées sur la nouvelle architecture.

avatar occam | 

@pakal

Le contre-exemple de la transition de PowerPC à Intel incite plutôt à s’attendre à une transition Intel vers ARM massive, rapide et radicale. Apple n’a aucun intérêt à faire trainer les choses, et largement les moyens de son ambition.

avatar pakal | 

@occam

je suis bien d’accord.
mais ça va se jouer sur les performances des machines. intel étaient plus puissant que power pc. On voyait tout de suite l’intérêt (avec la promesse de faire tourner windows)

avatar occam | 

@pakal

Exact concernant l’intérêt de pouvoir faire tourner aussi Windows, qui était un argument à l’époque (même s’il s’agissait plus de marketing et de s’entretenir les bonnes grâces de Redmond que de souci réel).

En plus, la compatibilité Intel ouvrait les portes de la compatibilité tout court. Pour le Mac, c’était l’oxygène, rien de moins.

En ce qui concerne les performances relatives des architectures x86 et Power, les choses sont plus délicates. Le problème des Power de l’époque était l’absence d’un équivalent G5 et Power6 à enveloppe thermique viable sur un portable. Le G4 plafonnait salement, et IBM n’offrait pas de roadmap.
Mais en termes de pures performances, l’architecture Power avait de sérieux atouts (elle les a toujours). Il n’est pas question uniquement de benchmarks. Je travaillais à l’époque sur Power5 puis surtout Power6, avec sa virtualisation de vecteurs permettant de combiner plusieurs nodes P6 en un seul processeur vectorisé, hautement scalable.
Ça faisait une jolie brise, assez décoiffante. Sauf que ça n’était plus viable dans un Mac. Mais je m’amusais à virtualiser Windows, et d’autres OS, et ça courrait à la ronde autour des Intel pour PC contemporains.

Aujourd’hui, la donne a changé. Apple domine son soft et ne dépend plus du Mac pour sa survie. GFLOPS par Watt, les processeurs ARM sont parmi les plus efficaces du moment, avec un potentiel croissant. Et Apple sait comment optimiser son soft pour les exploiter. Pour se défaire du ballast Intel et rendre toute sa panoplie cohérente, c’est une fenêtre de tir à ne pas rater, telle qu’elle se présente rarement dans l’histoire d’une entreprise.

avatar pocketalex | 

@ occam

parfaitement résumé

J'ajouterais un détail : à l'époque, pour faire la majorité des taches informatiques, il fallait de la patate dans le CPU

Aujourd'hui, la patate ne sert que pour les applications pro, sinon la moindre machine entrée de gamme fait tout et le fait bien

Surfer sur Internet, retoucher des photos, monter des films, créer de la musique, jouer... tu fais ça avec un iPad ou un MacBook Air sans te poser de questions, tout est rapide et fluide

Du coup, la puissance n'est plus un problème comme ça l'était à l'époque, Apple est tout à fait capable de sortir un Mac "ARM" et de proposer dans la machine, dès l'achat, tout ce qu'il faut pour qu'il soit utilisable par le grand public (mail, safari, messagerie, iMovie, GarageBand, Photos, etc), et pour peu qu'ils aient accompagné en amont certains gros éditeurs (Microsoft, Adobe, etc), ces Macs sortiront avec la suite CC, la suite Office et autres logiciels majeurs, donc ceux d'Apple (FCP X, Logic) et ça basculera comme une lettre à la poste

Et avec des CPUs ARM taillés pour des ordinateurs, il y a de quoi faire tourner tout ça aussi vite qu'avec un bon i7, voire plus vite pour les taches optimisées en hardware (cablées dans le CPU) car c'est aussi ça la grande force des ARM.

Cela passera surement par une limitation des formats, comme pour iOS (photos : uniquement JPG et HEIC; vidéos : uniquement h264 et h265, etc, etc), afin d'accélérer les traitements et de rivaliser, sinon dépasser, les mêmes usages avec un CPU x86 très puissant

Comme tu dis, la route est tracée, c'est maintenant ou jamais

avatar debione | 

@Pocketalex:
"Surfer sur Internet, retoucher des photos, monter des films, créer de la musique, jouer... tu fais ça avec un iPad ou un MacBook Air sans te poser de questions, tout est rapide et fluide"

Ça dépend vraiment de ce que tu fais... C'est vrai pour de petit truc, mais si j'essaye de faire tourner Logic sur un mbAir, il va se mettre en mode tortue ni une ni deux... Même sur MBP je suis obliger de scinder les projets, parce que oui mettre deux pistes et faire joujou (avec joie ce n'est pas péjoratif) ça marche super, ouvre 16 pistes avec 4-5 effets par pistes ne serait-ce qu'en 24/48, et quelques instruments AU qui tourne et ben il va pas aller bien loin le MBAir... Pour l'ipad c'est la même en pire... Déjà qu'il n'y a pas de jack pour sortir ton son...
La même pour le jeu, tant que c'est petit ça passe, mais jouer à des jeux AAA (qui font pour certain bien plus de 100GO) on pas aller bien loin, mais bien assez loin pour certain
Cela dépend vraiment de l'usage et n'a rien d'une vérité...

Donc oui, tant qu'on se contente de ce que peux offrir la machine, elle sont quand même très vite dans leurs derniers retranchement, même avec du i7 bien musclé.

avatar MarcMame | 

@debione

"C'est vrai pour de petit truc, mais si j'essaye de faire tourner Logic sur un mbAir, il va se mettre en mode tortue"

C’est tout le problème des softs qui ne se reposent que sur le cpu pour fonctionner plutôt que des dsp dédiés. (PT HDX par ex. )

avatar iPop | 

@pakal

Intel n’était pas plus puissant que PowerPc mais avait l’avantage de pouvoir au moins produire des processeurs, contrairement à IBM qui battait de l’aile.

avatar Marcos Ickx | 

Faudra voir
* si la puissance des Mac ARM sera vraiment au rendez-vous à l’usage
* à quel prix ils seront vendus par rapport aux Mac Intel.
* combien d’années il faudra aux développeurs pour adapter leur logiciels.

avatar Dimemas | 

merci !

avatar iPop | 

@Marcos Ickx

Sans doute vendu au même prix.

avatar Rez2a | 

Et si toutes les applis du Mac App Store étaient compatibles dès le premier jour ?

avatar justlikeheaven | 

Qu’apportera concrètement le passage à un processeur ARM du coup svp ?

avatar Pfuiiit | 

@justlikeheaven

À enfin une bonne question pour un nul en informatique comme moi ! merci !!

avatar malcolmZ07 | 

je dirais,
- meilleur autonomie
- format plus fin et léger
- connectivité 4g/5g
- Indépendance à intel
- prix plus bas (LOL)

avatar Sindanárië | 

@malcolmZ07

"- prix plus bas (LOL)"

Ah non ! Faut pas exagérer !
Prix plus bas, chez Apple...

avatar adrianito | 

D'un autre côté, si Apple veut faire une transition rapide (parce que ça m'étonnerait qu'ils s'amusent à faire 10 ans de maintenance sur des architectures x86_64) ils devront inévitablement avoir une politique tarifaire convaincante : d'abord pour convaincre ceux qui vont avoir peur et pourraient retourner chez Windows (Intel ça reste du matériel qui rassure le non initié) et ensuite pour convaincre ceux qui ont acheté une machine récemment.

Ça va être intéressant de voir comment ils vont gérer cette période où ils devront proposer un OS sur deux plateformes différentes tout en poussant les devs à faire la bascule alors qu'eux aussi, du moins pour les gros titres, devront accepter de faire de la double maintenance.

avatar Rez2a | 

@justlikeheaven

Probablement plus d’autonomie pour une puissance équivalente ou plus de puissance pour une autonomie équivalente.

Pour Apple, ça leur amène aussi le fait de ne pas être tributaire de la roadmap d’un autre fabricant (Intel) pour établir la leur.

Ce que j’attends de voir, c’est la puissance des chips graphiques...

avatar justlikeheaven | 

@Rez2a

Ah yes ok . Merci pour les infos .
J’imagine que pour certains usages ou domaines ça aura son importance ..

Après pour des utilisateurs plus « classiques » dont je fais parti peut être moins.

Je trouve déjà les MB bien puissant et ayant une belle autonomie .

avatar Dimemas | 

pour les perf tu rêves ;)

avatar MarcMame | 

@justlikeheaven

"Qu’apportera concrètement le passage à un processeur ARM du coup svp ?"

10 points de plus sur la marge ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR