Le marché du PC est reparti à la hausse en 2019, le Mac en baisse

Stéphane Moussie |

Les fabricants de PC peuvent retrouver le sourire : pour la première fois depuis 2011, le marché n'a pas piqué du nez. IDC et Gartner s'accordent à dire que les livraisons d'ordinateurs ont augmenté en 2019 par rapport à l'année précédente.

Pour le premier cabinet d'analystes, les livraisons ont augmenté de 2,7 % pour atteindre 266,7 millions d'unités. Pour le second, la croissance est plus contenue, + 0,6 % (261,2 millions d'unités).

Image LunchboxLarry (CC BY- 2.0)

Gartner explique cette reprise par « une grosse demande de la part des entreprises pour les mises à niveau vers Windows 10, en particulier aux États-Unis, au Japon et dans la zone EMEA. » Microsoft vient en effet d'arrêter le support de Windows 7 aujourd'hui même.

L'éditeur ne publiera jamais plus de mise à jour pour ce système. Enfin, il ne faut jamais dire jamais, Microsoft a publié exceptionnellement un correctif pour Windows XP l'année dernière, mais les utilisateurs de Windows 7 sont poussés à utiliser Windows 10, ce qui est une bonne occasion pour remplacer son vieux PC.

Dans cette situation, Gartner s'attend à ce que les ventes continuent d'augmenter en 2020, des marchés aussi importants que la Chine devant encore renouveler une large partie de leurs parcs.

IDC

Le top 5 des plus gros fabricants d'ordinateurs en 2019 est le même chez les deux cabinets — il s'agit pour l'heure d'estimations préliminaires susceptibles de changer. Lenovo, HP et Dell constituent le trio de tête et captent pas loin des deux tiers du marché. Ils progressent tous d'une année sur l'autre. Lenovo est le plus en forme avec une croissance d'environ 8 % (environ 63 à 65 millions de PC écoulés).

À la quatrième place, loin derrière, se trouve Apple. IDC crédite la Pomme de 17,7 millions de Mac écoulés, soit une baisse de 2,2 %. Gartner table pour sa part sur 18,35 millions d'unités, soit une baisse de 0,9 %.

Gartner

Apple a pourtant actualisé la quasi-totalité des Mac l'année dernière : rafraichissement des iMac au début de l'année puis des MacBook durant l'été, et sortie du MacBook Pro 16 et du Mac Pro en fin d'année. Mais les mises à jour des Mac grand public ont été moins significatives que celles des machines dédiées aux niches et la fin de Windows 7 n'a pas le même impact sur Mac.

avatar fousfous | 

@fte

A titre personnel les améliorations de Windows je ne les ai pas vraiment vue, il y a juste les bugs qui diffèrent suivant les versions.

Et pour ce qui est de macOS serveur c'est quand même une niche, donc l'abandon n'est gênant que pour ceux qui utilisent des serveurs, les autres s'en foutent. Et je ne vois pas en quoi gérer macOS comme un téléphone est un problème, les 2 étant sur la même base...

avatar byte_order | 

> A titre personnel les améliorations de Windows je ne les ai pas vraiment vue,
> il y a juste les bugs qui diffèrent suivant les versions.

Un peu comme macOS, quoi.
;-)

Sauf qu'en échange, on a pas le support tactile ni du stylet à l'écran, pour ça faut acheter (oh, quelle surprise !) à côté un iPad...

> Et pour ce qui est de macOS serveur c'est quand même une niche,
> donc l'abandon n'est gênant que pour ceux qui utilisent des serveurs,

Des gens comme ceux qui travaillent dans des entreprises, quoi.

> les autres s'en foutent

Les particuliers, oui.
Du coup, ne soyez pas surpris du peu de pdm des macs en entreprise...

avatar Bigdidou | 

@fte

« Sauf qu’en réseau avec un domaine centralisé, macOS, c’est mort ou la merde. »

Faut admettre.

avatar Le gabian | 

Quand j'ouvre mon surface book, windows hello déverrouille façon Face ID en un dixième de seconde, sur le MacBook Pro il faut le temps d'appuyer sur Touch ID... Tu veux parler des logiciels 32 bits qui ne sont plus compatibles avec Catalina? Ça me fatigue les gens qui parlent sans savoir ou qui ont utilisé windows pour la dernière fois en 1997 et qui compare avec MacOS en 2020 ;)
Fais tourner Catalina sur des milliers de pc différents et on en reparlera, surtout des bécanes montées avec de la ram bas de gamme, rien de mieux pour planter un OS. J'ai un téléphone Android, tablette iOS, ordi macOS et Windows, ils ont tous leurs qualités et défauts mais sont d'excellents os dans tous les cas...

avatar Ghaleon111 | 

@Depret Lucas

Catalina n’est pas d’accord.

avatar byte_order | 

Une plateforme qui présente vraiment des avantages par rapport à une autre, sur le long terme, elle s'impose. Par méritocratie. Les entreprises étant les champions de la recherche à toujours plus de réduction des coûts et plus de productivité pour plus de rentabilité, si une plateforme permet cela, fatalement de plus en plus d'entreprises, avec le temps, s'en rendent compte et migrent.

Les Macs stagnent depuis toujours entre 5% et 10%.
Faut pas rêver, après autant d'années, si le Mac ne s'est toujours pas plus imposé dans le monde professionnel en dehors de ses niches habituelles, c'est qu'il y a des raisons à cela.

avatar Bigdidou | 

@byte_order

« Les entreprises étant les champions de la recherche à toujours plus de réduction des coûts et plus de productivité pour plus de rentabilité »

En terme d’informatique, mon expérience est celle de la diminution des coûts encore et toujours avec uniquement ce soucis à très court terme.
Aucune préoccupation concernant la rentabilité à moyen ou long terme.
Mais c’est vrai uniquement dans la partie du secteur où j’opère, ailleurs je ne sais pas.

avatar macfredx | 

@Bigdidou

"En terme d’informatique, mon expérience est celle de la diminution des coûts encore et toujours avec uniquement ce soucis à très court terme. Aucune préoccupation concernant la rentabilité à moyen ou long terme. Mais c’est vrai uniquement dans la partie du secteur où j’opère, ailleurs je ne sais pas."

+1

avatar byte_order | 

@Bigdidou

C'est assez courant en effet.
Y'a aussi une capacité d'investissement qui est de plus en plus limitée, pour de réelles raisons économiques avérées ou, parfois, volontairement et arbitrairement.

Reste qu'une offre rencontre le succès, à long terme, sur sa capacité à répondre aux mieux aux attentes des demandeurs. C'est aussi simple que ça.

Apple ne cherchant pas à répondre aux mieux aux besoins d'une majorité des gens mais plutôt à les convaincre que de dépenser un maximum pour expérimenter *sa* vision des usages, c'est normal que sa part de marché soit réduite. Et donc que la pertinence de sa plateforme logicielle soit liée.

Attention, toutefois, on est plus dans les années 2000, aujourd'hui, beaucoup d'usages sont finalement multiplateformes (basés sur des technos web), il faut vraiment un usage ou une application mono-plateforme pour justifier de devoir changer la plateforme.

avatar armandgz123 | 

@Depret Lucas

C’est uniquement vrai pour les grandes entreprises, mais dans les PME, les PC Windows sont bien plus confortable sur le long terme

avatar mouahahaha | 

"alors que les macs sont plus fidèles"

Ils donnent la patte et apportent le journal aussi ? :)

Toujours à sortir des conneries digne d'un gamin de 12ans celui la...
La maintenance des PC coutent "tellement cher" aux entreprises qu'un simple ordi pour secrétaire on sait qu'il va tenir facile 10ans avant d'être bon à remplacer et qu'on affecte 1 membre du SI pour 500 à 1000 machines...
A côté la maintenance pour les mac soit disant pas cher, c'est souvent des prestas externes qui te coutent au minimum à l'année le prix de la machine neuve...

avatar Depret Lucas | 

@mouahahaha

En plus simple à comprendre comme sur iOS mais vous ne savez pas réfléchir.... Windows ouvert à tous les constructeurs donc difficultés de Windows à s’adapter à toutes les types de configurations,... macOS qu’à Apple donc plus optimisé et fiable,...

avatar mouahahaha | 

"Windows ouvert à tous les constructeurs donc difficultés de Windows à s’adapter à toutes les types de configurations,... macOS qu’à Apple donc plus optimisé et fiable,..."

Tous les constructeurs ? Yen à 2 qui font du cpu et 2 du gpu, globalement, dont un qui est dans les 2 catégories. Oh mon dieu 3 constructeurs différents oulala quelles difficultés insurmontables et colossales. :o
C'est pas comme si apple était cliente de 2 des 3 et utilisait les mêmes produits avec les mêmes références... oh wait. :)

Et c'est tellement plus optimisé qu'avec la même machine sous osx et sous windows, via bootcamp, on aura de meilleures perfs avec windows. Si un truc censé être optimisé fait moins bien que celui "pas optimisé", lequel est le plus optimisé en fait ? :)

avatar Depret Lucas | 

3 différents? Je parlais de config différentes ;)

avatar mouahahaha | 

Un assembleur n'est pas un constructeur, sinon le petit kévin de 10ans qui se fait une config sur un site de vente de matériel en ligne est aussi a classé comme "constructeur"...

Et le nombre de config on s'en fout en fait. C'est le même matériel qu'ya dedans, un cpu X à 2.5GHz n'est pas différent de celui à 2.7GHz, c'est juste les tests chez le vrai constructeur qui ont démontrer que certaines puces tiennent de plus hautes fréquence que d'autres. Et comme on va pas gâcher 90% de la production on vend différentes références d'un même CPU. :)

Ya 1 modèle/an pour le GP et 1 pour le monde pro. Oulala quel travail de titans à faire et qui est fait en grande partie par le constructeur lui même en livrant ses propres drivers. KOLOSSAL!

avatar Depret Lucas | 

@mouahahaha

Tu as oublies toutes les autres marques,... ;) c’est comme android

avatar mouahahaha | 

Les autres marques fournissent aussi leurs drivers pour faire fonctionner leur matériel le plus efficacement possible. Et ces même autres marques fournissent à tout les assembleurs les mêmes composants, bien connu de MS depuis des décennies pour certains.

MS ne fournit qu'un driver générique qui assure le minimum syndical et qui n'a jamais eu comme vocation de remplacer les officiels ou être plus performant, c'est con hein ? :)

avatar Depret Lucas | 

@mouahahaha

Windows restera mieux en jeu 🎰 mais pas pour les grosses tâches ;) c’est con non ?

avatar Bigdidou | 

@AlexG

« Mais je pense que le coût que ça engendre »

Chez nous, ce serait pas nécessairement une histoire de coût, mais toute une organisation à repenser sans garantie de stabilité fonctionnelle.
A moins d’une révolution idéologique d’Apple, c’est impensable.

avatar Alex Giannelli | 

@Bigdidou

Qu'est-ce que tu appelles la stabilité fonctionnelle ?

avatar Bigdidou | 

@AlexG

« Qu'est-ce que tu appelles la stabilité fonctionnelle ? »

La garantie d’une rétro compatibilité sur le long terme, que les technologies sur lesquelles on s’appuie ne disparaissent pas ou ne soient pas modifiées du jour au lendemain en brisant des compatibilités logicielles.
Le possibilité des stabilité des l’OS déployé en profitant de maintenances techniques uniquement (sécurité et selon les besoins et indications des éditeurs des logiciels métier).
La possibilité de revenir facilement en arrière quand une mise à jour se passe mal.
Tout ça sur un système qui doit fonctionner 24h/24 7j/7.

Nous allons par exemple devoir avec angoisse abandonner W7 pour fin de support pour déployer W10 avec le souvenir que l’année dernière une simple mise à jour d’explorer avait entièrement bloqué nos logiciels.

avatar raoolito | 

@Bigdidou

Oui, mise a jour d'explorer en 2019
Je pense qu'a etre conservateur on fini pour être critiquable tout autant que les têtes brûlées

avatar Bigdidou | 

@raoolito

« Je pense qu'a etre conservateur on fini pour être critiquable »

Pourquoi critiquable ?
Dans notre cas, de toute façon, ce sont les éditeurs des logiciels métier qui mènent la danse.
Ce sur quoi ils tournent n’a strictement aucune importance du moment que ça remplit les cases du chutes des charges de l’éditeur et que c’est le plus stable possible.
Après dire que nous sommes heureux de nos logiciels métier et que nous n’aimerions pas qu’ils évoluent de façon massive et clastique tellement ils sont métriques, ce serait faux.
Mais nous avons parmi les moins pires...

avatar raoolito | 

@Bigdidou

Ca peut poser de gros soucis de sécurité non?

avatar Bigdidou | 

@raoolito

« Ca peut poser de gros soucis de sécurité non? »

Non, tant que l’OS est supporté.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR