Apple reconnait que le clavier papillon de 3e génération a encore un problème de fiabilité

Stéphane Moussie |

Les déboires des claviers papillon des Mac ne sont pas terminés. En dépit de l’ajout d’une membrane en silicone, le clavier papillon de 3e génération qui équipe les MacBook Pro 2018 et le MacBook Air 2018 est toujours sensible à la poussière et aux petits débris.

Alors que des utilisateurs s’en plaignent depuis plusieurs mois, comme nous le rapportions dès janvier, Apple a finalement reconnu le problème. « Nous sommes au courant qu’un petit nombre d’utilisateurs a des problèmes avec le clavier papillon de troisième génération et nous en sommes désolés », a déclaré un porte-parole au Wall Street Journal. Et d’ajouter : « la grande majorité des clients de Mac portables ont une expérience positive avec le nouveau clavier. » 

La journaliste du Wall Street Journal est elle-même ennuyée : quatre mois après l’achat d’un MacBook Air 2018, les lettres E et R ont commencé à se saisir en double lors d’une pression normale. Sur les trois MacBook Air 2018 passés entre nos mains à la fin de l’année dernière, la touche E de l’un d’entre eux réagissait d’une manière assez semblable.

Apple a lancé en juin dernier un programme de réparation du clavier des MacBook 2015 à 2017 et des MacBook Pro 2016 à 2017, ce qui correspond aux claviers papillon de première et deuxième génération.

À l’heure actuelle, ce programme ne concerne pas les MacBook Pro 2018 ni le MacBook Air 2018. Ces machines étant récentes, elles sont toujours sous garantie (la journaliste du WSJ a pu faire réparer gratuitement son clavier… avant que le problème ne recommence), mais se pose la problématique de leur prise en charge à l’issue de la garantie légale. Maintenant qu’elle a reconnu qu’un « petit nombre d’utilisateurs » avait des soucis, Apple va-t-elle étendre son programme de réparation ? « Un faible pourcentage » de claviers papillon 1re et 2e gen défaillants avait suffi à justifier la mise en place de ce programme.


avatar oomu | 

Intéressant que ça puisse arriver. Merci.

avatar en ballade | 

feuille en plastique rajoutée et facturée 160 € par Appl€, ne résout absolument rien. Le risque de défaut du clavier bruyant reste grand.

avatar teejay | 

Moi j’ai trouvé la solution je fais comme mon charcutier : un tour de film étirable de cuisine et plus de problèmes ?

avatar Hobbyvores | 

Macbook Pro 2018, soucis clavier depuis plusieurs semaines sur le A et le O.
Depuis la semaine dernière, c'est la touche espace qui me rend fou, entre doublonnage et rien, je dois repasser tous les textes que j'écris, une horreur. Et bien sûr, je peux difficilement me passer de la machine même quelques jours ?

avatar oomu | 

6 pages de commentaires

un sujet un peu sensible. Finalement, je vais pas l'aborder au bar... "Alors, les gonzes, on bégaie toujours ?"

avatar gavroche68 | 

On vie vraiment dans un monde bizarre, ils avaient à leur disposition des claviers qui étaient au top de leur apogé ( ceux des MacBook pro anciennes générations), ils ont pondu ce clavier ultra fin personne sait vraiment pourquoi ( était ce une de demande des utilisateurs ? Était-ce une urgence ? ). Et le pragmatisme dans tout ça on en fait quoi ? Ça me rappelle la boîte où j'avais bossé, on partait dans tous les sens juste parce que c'était à la mode d'utiliser des frameworks et de faire du full web, résulta dans la précipitation, le stress on a fait que des applications peu stables, et oui le client, il lui fallait du full web immédiatement, parce qu'il avait lu quelque part que le web c'était bien et que natif c'était le mal, sachant qu'il avait entre les mains une application native qui tournait comme une horloge ! Bien sûr il ne s'agit pas de rester figer dans le passé mais la précipitation mélangée à des décisions prises parce que c'est à la mode, généralement ça ne donne pas de bons résultats. Un changement doit être rigoureusement argumenté, et dans ces cas de figures les arguments techniques doivent prendre le dessus, surtout si ces derniers font l'unanimité parmis les plus expérimentés.

Seule Apple connait réellement ses motivations en internes, j'espère pour qu'ils savent où ils vont, ce serait vraiment dommage qu'une telle boîte perde son élan innovateur et que ça ne devienne juste une pompe à fric !

avatar webHAL1 | 

@gavroche68
« [...] ils avaient à leur disposition des claviers qui étaient au top de leur apogée (ceux des MacBook pro anciennes générations), ils ont pondu ce clavier ultra fin personne sait vraiment pourquoi (était ce une de demande des utilisateurs ? Était-ce une urgence ?). »

Tout à fait.
Quant à la raison pour laquelle ils ont sorti un nouveau type de clavier, c'est simplement car il était censé être mieux. Il faut se souvenir de la manière dont l'a présenté Apple, c'était limite la 8e merveille du monde. Donc ça permettait à Apple de justifier le prix toujours croissant de ses produits. Au final, les claviers "papillon" se sont révélés :
- bruyants
- pas plus confortables (le bilan est mitigé, certains aiment, d'autres pas)
- et surtout : bien moins fiables et impossible à nettoyer !
C'est un échec sur toute la ligne. Jusqu'à maintenant, ce sont les utilisateurs qui en paient le prix. Peut-être que des actions en justice feront qu'Apple devra elle aussi mettre la main au porte-monnaie...

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« faut se souvenir de la manière dont l'a présenté Apple, c'était limite la 8e merveille du monde. « 

Toujours cette mesure qui te caractérise...

« bruyants »

Ce paramètre est très subjectif. Certains n’ont pas aimé. D’autres n’ont pas été dérangés voir ont aimé

« pas plus confortables (le bilan est mitigé, certains aiment, d'autres pas) »

Donc pourquoi tu en fait un point négatif ?

« - et surtout : bien moins fiables et impossible à nettoyer ! »

C’est vrai

« C'est un échec sur toute la ligne »

Puisque tu l’as décrété ça doit être vrai.
Mais à moins que tu sortes des arguments un peu plus étayés qui démontrent cet échec total, tu es juste dans ton délire de persuasion encore une fois

« Peut-être que des actions en justice feront qu'Apple devra elle aussi mettre la main au porte-monnaie... »

C’est une possibilité que rien n’empêche aujourd’hui.
Se réunir pour une plainte groupée. Trouver le bon motif..et go

avatar fte | 

@jazz678

"Toujours cette mesure qui te caractérise..."

Apple utilise beaucoup de superlatifs, mais des petits superlatifs très mesurés.

C’est assez dans le ton je trouve. Non ?

avatar FredMac92 | 

@webHAL1

Tout à fait.

On peut rajouter :
- tres chers à réparer (il faut changer beaucoup plus que le clavier, ce qui est un autre défaut de conception).

avatar webHAL1 | 

@FredMac92
« On peut rajouter :
- tres chers à réparer (il faut changer beaucoup plus que le clavier, ce qui est un autre défaut de conception). »

Tu as parfaitement raison.
Ce qui bien sûr ne serait qu'un problème mineur si le clavier ne devait virtuellement jamais être remplacé (typiquement dans le cas où l'utilisateur pouvait lui-même enlever les touches pour le nettoyer... un concept sans doute trop révolutionnaire pour la Pomme). C'est pour cette raison qu'il faut vraiment espérer pour les possesseurs de MacBook post-2017 qu'Apple sera obligée de lancer un autre programme de réparation. Sinon, ils se retrouveront avec des frais hallucinants, dès la période de garantie échue, lorsque leur clavier connaîtra un souci ! :-/

avatar Mike Mac | 

Un pape est mort. Un autre est appelé à régner.

Araignée ? Quelle drôle de nom !

Pourquoi pas libellule ou...

papillon ?

avatar FollowThisCar | 

En 1997, alors que la Pomme coulait, je disais qu'il y avait forcément un marché pour des Macs de qualité et une boîte comme Apple, dédiée passionnément à ses clients. La suite m'a donné raison.
Aujourd'hui, la Pomme ne recherche plus que les bénéfices outranciers, elle a donc abandonné son rôle, sa clientèle et sa position exceptionnels.
Il y a par conséquent - quasiment mathématiquement - un créneau béant énorme pour un nouvel arrivant, qui sera trop heureux de récupérer les hordes de clients pommés (et paumés) en déshérence.
La nature ayant horreur du vide, ce n'est qu'une question de temps, gardons nos sous pour ce nouveau chevalier blanc qui ne saurait plus tarder.

PS. En me relisant je me demande si je ne suis pas en train d'annoncer un nouveau Messie, alors je jette mon regard par la fenêtre et murmure : Soeur Anne ...

avatar Orus | 

Cela devient vraiment pathétique.
Apple veut-il vraiment continuer à produire des Macintosh ? La question se pose.

avatar jazz678 | 

@Orus
« Apple veut-il vraiment continuer à produire des Macintosh ? La question se pose. »

7,5 Milliards de CA sur un trimestre
T’en penses quoi ?

avatar fte | 

@jazz678

"7,5 Milliards de CA sur un trimestre
T’en penses quoi ?"

Comparé aux services et iMachins, ça représente quoi ?

Juste pour mettre en perspective le poids de ce département.

avatar jazz678 | 

@fte

9% du CA
3ème place après l’iPhone et les services

Ils devraient arrêter ?

avatar fte | 

@jazz678

"Ils devraient arrêter ?"

Non.

Mais c’est un hobby.

avatar Zefram | 

La pétition pour le remplacement des claviers est toujours d'actualité, plus de 37000 signatures à ce jour:
https://www.change.org/p/apple-apple-recall-macbook-pro-w-defective-keyboard-replace-with-different-working-keyboard/u/24350731

avatar Achylle_ | 

Plus ça va et plus je suis satisfait d’avoir pris une surface....
le clavier est génial en plus :-)

avatar Dziga_Vertox | 

Le rédacteur en chef d’iFixit, Kykle Wiens, a tenu des propos sévères dans les colonnes de The Verge. Selon lui, la fiabilité des Macbooks « chute depuis 2012. Nous n’équiperons pas nos employés avec ces machines, parce qu’elles ne sont pas suffisamment fiables. Apple est obsédé par la finesse, et cela réduit sa marge d’erreur à zéro ».

Via Le Monde

Bientôt MacG aura honte de le dire mais sera forcé de liquider tous ses MBP. Cas de force majeure.

avatar Dziga_Vertox | 

Si l’ampleur du problème n’était pas réelle on en serait pas arrivé là (j’ai aussi ce problème et je me suis fait bien snober malgré une argumentation solide dans un store lyonnais - 1 mois plus tard Apple lançait la campagne de remplacement : lol). C’est quand même n’importe quoi. Encore plus n’importe quoi que pour régler plus ou moins le problème il faille passer par une app créée par un indépendant. Ridicule. Le plus gros fail hardware de la marque à ma connaissance.

avatar Ducletho | 

@Dziga_Vertox

T’es tombé sur un Jazz qui t’a conseillé, c’est triste, certains défendent Apple aux mépris des consommateurs

avatar Dziga_Vertox | 

Le clavier bon sang. Le clavier.

avatar fte | 

Apple reconnaît le problème.

C’est bien.

Mais ça veut aussi dire qu’il y a un problème assez sérieux pour que Apple se fende d’une reconnaissance plutôt que d’ignorer.

Dommage qu’on ait aucun chiffre. J’aime les chiffres.

avatar jazz678 | 

@fte

« Dommage qu’on ait aucun chiffre. J’aime les chiffres. »

Moi aussi
Mais le manque d’ingrédients n’empêche pas certains à faire leur petite soupe

avatar fte | 

@jazz678

"Mais le manque d’ingrédients n’empêche pas certains à faire leur petite soupe"

Nature humaine.

Il semble néanmoins que l’opinion clavier de merde se repende. La question m’est posée par des gens qui en toute logique devraient ne rien savoir de ces soucis.

avatar jazz678 | 

@fte

‘Il semble néanmoins que l’opinion clavier de merde se repende. La question m’est posée par des gens qui en toute logique devraient ne rien savoir de ces soucis’

Ça se répand et le net contribue beaucoup à amplifier le problème, lui donnant une envergure qui n’est pas la réalité.
C’est dans l’ère du temps.

avatar fte | 

@jazz678

"lui donnant une envergure qui n’est pas la réalité. "

Ça, on n’en sait rien. Peut-être que par chance c’est assez proche de la réalité. Ou très exagéré. Ou au contraire très en dessous de la réalité. On n’en sait rien. C’est un problème.

Tu sembles assumer que c’est exagéré. Je n’en sais rien.

Ce que je vois, sans tirer de conclusion, c’est qu’au moins une machine sur trois dans mon champ de vision depuis que ces claviers sont en vente ont eu un problème de clavier, parfois plusieurs fois. Je dirais volontiers une sur deux, mais je pense que ce serait exagéré, donc je reste sur une estimation basse. Mais je ne sais rien de la réalité globale.

Ma position : je n’achète pas, je déconseille d’acheter.

avatar jazz678 | 

@fte

« Ça, on n’en sait rien. Peut-être que par chance c’est assez proche de la réalité. Ou très exagéré. Ou au contraire très en dessous de la réalité. On n’en sait rien. C’est un problème. »

Effectivement on n’en sait rien. Ce qu’on sait par contre c’est que le net est un gros amplificateur

avatar fte | 

@jazz678

"Ce qu’on sait par contre c’est que le net est un gros amplificateur"

Ou un révélateur.

On ne sait pas si ce cas précis est amplifié ou non.

Peut-être. Ou pas.

avatar jazz678 | 

@fte

« Ou un révélateur. »

Un révélateur c’est certain puisque ça a fait en sorte que le problème soit connu

« On ne sait pas si ce cas précis est amplifié ou non.Peut-être. Ou pas. »

Juste. C’est uniquement pour ça que j’appelle à la mesure et à ce que certains comme @webHAL1 n’en fassent pas des caisses pour donner l’impression qu’il s’agit d’un cataclysme thermonucléaire

avatar jazz678 | 

@fte

« Ma position : je n’achète pas, je déconseille d’acheter. »

La mienne : je n’achète pas mais je ne déconseille pas. J’informe si possible et la personne fait son choix

avatar webHAL1 | 

En lisant cet article et les commentaires qui y sont associés, j'ai eu une pensée pour Bigdidou, qui est récemment passé d'un Mac à une Microsoft Surface (Book, sauf erreur).
J'imagine qu'il ne regrette pas son choix...

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« J'imagine qu'il ne regrette pas son choix... »

Ce serait bien qu’il nous fasse part lui-même de son expérience sur le long terme ...s’il le souhaite

Ayant lu ce qu’il avait écrit sur le sujet, il me semblait qu’il lui manquait quelques trucs de MacOS

avatar fifounet | 

@webHAL1

"J'imagine qu'il ne regrette pas son choix..."

Ça tu n’en sais rien car tu ne fais pas dans la nuance.
Lui par contre a parfaitement expliqué ses raisons et l’expérience qu’il en a donné.
Toi tu te contentes de généraliser en le prenant en exemple.

Attends son retour sur W10. Puisque tu ne prends pas en compte les expériences négatives qui foisonnent

Auparavant son expérience Android n’a pas été probante. Tu veux en parler ?

avatar fte | 

@webHAL1

"j'ai eu une pensée pour Bigdidou, qui est récemment passé d'un Mac à une Microsoft Surface (Book, sauf erreur)."

S’il n’y avait que le clavier... et encore, il y a toujours la question des préférences personnelles. Mais il n’y a pas que le clavier. Big est en pleine transition, ce n’est pas évident de passer d’un lieu connu et apprécié à un autre lieu inconnu où on n’a aucune marque ni repère. On se cogne un peu partout. S’il n’y avait que le clavier...

avatar webHAL1 | 

@fte
« S’il n’y avait que le clavier... »

Bien sûr qu'il n'y a pas que le clavier, mais je crois me souvenir que c'est un point que Bigdidou avait mis en avant lorsqu'il expliquait pourquoi il passait sur une Microsoft Surface Book 2 plutôt qu'un Mac. C'est pour ça que j'en parle ici, puisqu'on apprend, comme bien évidemment il fallait s'y attendre, qu'Apple commence à reconnaître officiellement que les claviers "papillon" de troisième génération sont toujours affectés par des soucis de frappe (malgré ce que les fan-boys espéraient... et malheureusement pour eux leur champ de distortion de la réalité n'est pas assez puissant, ils ont beau vouloir tout faire pour minimiser le problème et tenter qu'on en parle le moins possible, ça ne fonctionne pas).
Je faisais également référence à Bigdidou car je peux totalement comprendre sa position. Si aujourd'hui mon MacBook Pro mi-2014 lâche (il tourne encore bien... même si le trackpad montre de sérieux signes de faiblesse et que l'écran est affecté par le souci de "taches"), machine que j'utilise pour mon activité professionnelle et au niveau privé (donc plus de 8 heures par jour en moyenne), je pense que je ferai de ma Surface Pro 4 ma machine principale, en attendant qu'Apple règle ses problèmes de clavier... ce qui prendra au minimum 2 ans, car je ne les vois pas revenir en arrière et équiper leurs portables de clavier dont on peut ôter les touches pour les nettoyer. Cela signifie qu'il faudra attendre 12-18 mois pour s'assurer que les nouveaux claviers sont fiables. Est-ce que je reviendrai alors sur Mac ? J'aimerais en être convaincu, mais vu la direction que prend Apple ce n'est de loin pas le cas.
Bref, on est d'accord que Mac ou PC est en effet en partie une question de préférence personnelle. Tout comme le fait d'acheter une machine avec un problème de conception avéré et vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête (du moment, bien sûr, que tu connais cette situation à l'avance... ce qui n'est probablement pas le cas de la plupart des acheteurs de MacBook, même si heureusement, grâce à Internet, cela s'améliore). Pour ma part, macOS ne justifie pas/plus une telle décision. Mais j'ai quand même envie de croire qu'un jour les MacBook seront à nouveau des machines fiables...

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« (malgré ce que les fan-boys espéraient... et malheureusement pour eux leur champ de distortion de la réalité n'est pas assez puissant, ils ont beau vouloir tout faire pour minimiser le problème et tenter qu'on en parle le moins possible, ça ne fonctionne pas). »

C’est toi qui parle de distorsion de la réalité alors que c’est ton fond de commerce depuis toujours.
...et tu continues, en digne héritier de @Cr01cr...
...qui a fini par lâcher l’affaire

Qui ici fait en sorte qu’on en parle le moins ? On ne fait que ça depuis des jours.

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Mais j'ai quand même envie de croire qu'un jour les MacBook seront à nouveau des machines fiables... »

Toujours à généraliser. Les vociférations sur les forum ne sont pas des éléments de preuve suffisants.

En mars 2018, Rescuecom (un réparateur américain) a publié une étude (cf article macge du 12/0318) sur la fiabilité des ordinateurs et tablettes, corrélée à la part de marché.
Elle classait Apple en tête des constructeurs les plus fiables, devant Samsung, IBM/Lenovo, MS et Dell.
Ça ne signifie pas que les machines d’Apple sont infaillibles, mais que les utilisateurs de ces machines ont moins souvent recours aux services de réparation

Elle date d’il y a un an certes. Mais si tu as ce genre d’étude à opposer, démontrant ce que tu avances, je suis preneur.

avatar fte | 

@jazz678

"Toujours à généraliser. Rien ne montre aujourd’hui que les Macbook soient moins fiables que d’autres portables. Rien."

Il y a quelques indices. Pas "rien". Il y a l’admission de soucis de la part de la Pomme, il y a les changements de design successifs des claviers, il y a la prise en charge déclarée de certains problèmes comme les nappes d’écran trop courtes, etc.

On pourrait s’amuser à analyser l’evolution de ces indices au fil des lustres.

Bref. Il y a des choses qui montrent des choses, encore faut-il les analyser et les mettre en perspective intelligemment.

Il y a par contre une constance chez Apple, qu’il faut bien garder à l’esprit : lorsqu’il y a un problème reconnu, les réparations sont faites avec des pièces qui ont le même problème reconnu. Les problèmes reconnus ne sont jamais résolus pour une génération donnée de machines.

Donc ces générations de machines à claviers problématiques sont et resteront pour toute leur durée d’exploitation des machines à claviers problématiques, changés 0 fois, 1 fois ou 100 fois. À la fin de la période de support, boom.

Ou le troisième écran de MacBook Pro de mon épouse qui pèle comme ses prédécesseurs ont pelés, mais n’est plus pris en charge par Apple. Yeah !

Et il y a la réparabilité. Et là, oh là, il y a de quoi causer.

avatar jazz678 | 

@fte

« Il y a quelques indices. Pas "rien". Il y a l’admission de soucis de la part de la Pomme, il y a les changements de design successifs des claviers, il y a la prise en charge déclarée de certains problèmes comme les nappes d’écran trop courtes, etc. »

Pour moi ça démontre qu’il y a effectivement un problème. En aucun cas que ces machines soient moins fiables puisqu’il n’y a pas d’élément de comparaison. Moins fiables que quoi?

Tout comme toi (me semble-t-il), j’aime les chiffres.

avatar jazz678 | 

@fte

« Bref. Il y a des choses qui montrent des choses, encore faut-il les analyser et les mettre en perspective intelligemment. »

Je dirait même qu’il y a des choses qui montrent certains trucs ☺️

Et je suis d’accord. Les mettre en perspective intelligemment signifie les analyser avec des éléments concrets et surtout comparatifs.
Pas faire des généralités à partir de témoignages, aussi nombreux soient-ils. A-t-on une idée de la proportion par rapport au nombre de machines en circulation ?

« Et il y a la réparabilité. Et là, oh là, il y a de quoi causer. »

Ah ça...mais ça je doute que ce soit propre à Apple

avatar fte | 

@jazz678

"Ah ça...mais ça je doute que ce soit propre à Apple"

Oh non. Il y a Microsoft aussi.

Mais dans le domaine PC, ce n’est pas la norme.

avatar webHAL1 | 

@fte
« Il y a des choses qui montrent des choses, encore faut-il les analyser et les mettre en perspective intelligemment. »

Tout à fait. Et selon moi il est indispensable de :
1. Se baser sur l'historique et appliquer le principe de prudence. Si demain Apple sort une quatrième version de clavier "papillon", il faudra attendre plusieurs mois/années avant de considérer qu'elle règle les soucis. Si elle change complètement la conception de ses claviers, même chose. Par contre, si elle revient au mécanisme éprouvé de clavier à ciseaux, en permettant d'ôter les touches pour les nettoyer, on pourra se montrer beaucoup plus optimistes. On se rappelle que, à la sortie de la troisième mouture du clavier "papillon", certains ici affirmaient que les soucis étaient réglés, en ne se basant sur rien d'autre que la communication d'Apple (qui pouvait être résumée à : "nos claviers n'ont aucun problème de fiabilité, mais on a quand même ajouté une membrane de silicone ; c'est pour le bruit ; vraiment ; ne regardez pas ce qu'on dit en interne"). On voit bien à quel point ils étaient dans l'erreur.
2. Utiliser les données à notre disposition. Quand plusieurs personnes te disent que, au sein d'un parc de machines, le taux de problèmes est de 1/4, voire 1/3, il est bien sûr possible d'ignorer leurs avertissements et se tourner uniquement vers les communications officielles du constructeur. Mais personnellement j'appelle cela de l'aveuglement.

Comme toi, je n'achète pas de portable Apple équipé de clavier de type "papillon" et, pour être cohérent, j'en déconseille l'achat aux personnes autour de moi moins intéressées par l'informatique en général et Apple en particulier.

avatar jazz678 | 

@webHAL1

« Tout à fait. Et selon moi il est indispensable de :
1. Se baser sur l'historique et appliquer le principe de prudence. »

Vrai. Mais le principe de prudence ne signifie pas faire croire que par défaut tout l’arbre serait d’emblée pourri. Ce que tu fais systématiquement sans tenir compte du fait qu’il y a eu des actions de correction apportées par Apple depuis la 1ere génération de clavier.
Peu importe à la limite que le problème persiste et qu’on ne sache pas dans quelles proportions

Parce qu’au fond ce qui te motive c’est que tu as là une belle occasion de te poser en pourfendeur infatigable d’Apple et de TC sur des morceaux choisis.
Toujours les mêmes d’ailleurs : iPad, Apple Watch, clavier papillon. Il y a eu les batteries d’iPhone.

Une fois qu’on sait ça, on devrait savoir que la nuance et la hauteur de vue n’est pas de mise.

avatar fte | 

@jazz678

"Il y a eu les batteries d’iPhone."

Oui alors là, on a une meilleure idée de l’ampleur. C’est une ample ampleur, dans le genre étendu.

avatar jazz678 | 

@fte

« Oui alors là, on a une meilleure idée de l’ampleur. C’est une ample ampleur, dans le genre étendu. »

Toutafé
Mais le débat était autre. Obsolescence programmée toussa, toussa...

Autre sujet..

avatar fte | 

@jazz678

"Autre sujet.."

Certes. Mais c’est toi qui en a parlé en premier.

avatar jazz678 | 

@fte

« Certes. Mais c’est toi qui en a parlé en premier. »

C’est pour ça que je me permets d’arrêter là

Pages

CONNEXION UTILISATEUR