L’iPad Pro entrouvre les portes d’un Mac sans Intel

Christophe Laporte |

Les processeurs ARM d’Apple continuent leur montée en puissance. Le processeur A8 de l’Apple TV n’a rien à envier à celui d’une console — selon les responsables d’Apple — alors que le tout nouvel A9X de l’iPad Pro n’a semble-t-il plus rien à envier à celui d’un PC. Faut-il y voir des indices de bouleversements à venir pour le Mac ?

Le discours d’Apple est clair : sa tablette est plus puissante que « 80 % des portables PC vendus cette année » (et 90 % pour ses capacités graphiques). Preuve supplémentaire qu’il n’a rien à envier à l’ordinateur de monsieur tout le monde, Apple a doté son nouveau jouet de 4 Go de RAM, une première pour un terminal iOS ! C'est par ailleurs ce qui est proposé de base dans les MacBook Air.

Récemment, Intel fanfaronnait en indiquant que ses nouveaux Core M Skylake étaient deux fois plus puissants que l'A8X de l'iPad Air 2. Cela tombe bien, car selon Apple, sa puce de troisième génération, l’A9X monte encore une marche. Elle est jusqu’à 1,8 fois plus rapide que l'A8X. On se gardera bien de comparer des mesures réalisées, d’une part avec des utilitaires en partie développés par Intel et de l’autre des chiffres avancés par Apple sans trop d’explications.

Les 22 et 360 fois plus rapides s'entendent pour les CPU et GPU de l'iPad Pro face à ceux du tout premier iPad — Cliquer pour agrandir

Mais une chose est certaine, la dynamique penche clairement en faveur des processeurs ARM. Ces graphiques réalisés l’année dernière montraient l’évolution des performances avec l'app de test Geekbench depuis 2011, entre les différents iPad et MacBook Air d'entrée de gamme (lire : Mac ARM : pas encore une réalité, mais plus un rêve).

On attend avec impatience les premiers benchs de l’iPad Pro pour pouvoir les mettre à jour. Nul doute que d’ici une génération ou deux, Apple aura techniquement la possibilité de proposer des MacBook avec une architecture ARM (lire : Mac ARM : dans les deux ans avec un processeur A10X ?).

Ensuite, entre avoir la possibilité technique de le faire et prendre cette décision stratégique… il y a un pas non négligeable. Au pire, ce serait un formidable moyen de pression sur Intel.

Lorsqu’Apple est passée du PowerPC à Intel, il y avait une véritable plus-value pour l’utilisateur : un gain de puissance important, la compatibilité des applications Windows et une roadmap alléchante chez le fondeur pour les ordinateurs portables. À l'inverse, l'horizon était bouché pour le PowerPC question mobilité.

Le passage à ARM ne bloquerait pas forcément « la compatibilité Windows ». Plusieurs techniques sont possibles pour continuer à faire tourner des applications Windows avec un niveau de performances satisfaisant. Quant à l'Ax, il est né pour des plateformes mobiles.

Le grand intérêt pour Apple serait de faire du sur-mesure pour ses ordinateurs comme elle le fait pour ses smartphones et tablettes. Elle serait en mesure de différencier de manière plus importante ses ordinateurs de la concurrence et sans doute de sortir de nouveaux formats d’ordinateurs. Reste à savoir si le jeu en vaut la chandelle. À l’heure où le Mac se vend tout seul et vit dans l’ombre des terminaux iOS, il n’est pas certain qu’Apple s’en donne la peine. C’est peut-être bien la plus grande chance d’Intel !

Tags
avatar lmouillart | 

Il suffit d'utiliser des Chromebook ARM (présent sur le marché depuis quelques années), pour s’apercevoir qu'effectivement il s'agit plus d'une question politique que technique, c'est encore plus vrai sur les machines non "pro".

avatar frankm | 

Lors de la présentation de l'iPad Pro, j'ai dit : c'est le début de la fin des Mac tels qu'on les connaît

avatar geneosis | 

Adieu mes jeux sur windows :(

En même temps je crois que je survivrai.

avatar C1rc3@0rc | 

Le passage des Mac a ARM a la place d'Intel pose moins de questions que lors des changement d'architectures precedentes, 3 raisons a cela:
- la programmation se fait de manière quasi indépendante du processeur, ce qui est renforcé par le passage au langage Swift
- la quantite de programmeurs iOS/MacOS est sans commune mesure, iOS est hyper-rentable comme plateforme de développement.
- le besoin de puissance et de baisse de consommation sont hors de portée d'Intel qui stagne depuis plus de 5 ans avec ses x86.

Meme les gros editeurs (Adobe, Microsoft) developpent aujourd'hui en priorité pour iOS. iOS c'est 95% de MacOS X, avec comme plus grosse difference la gestion de l'interface, gestion qui est la partie la plus graphique d'un soft.

Pour les jeux, Apple semble avoir de gros projets et vouloir mettre les moyens pour que Mac OS X / iOS deviennent des plateformes de jeux. Reste donc a ameliorer la gestion graphique (et a mettre au gout du jour les GPU) coté Mac. Et la Apple a Metal comme technologie a mettre en face de DirectX.

«Récemment, Intel fanfaronnait en indiquant que ses nouveaux Core M Skylake étaient deux fois plus puissants que l'A8X de l'iPad Air 2»

Il faut se rendre a l'evidence, non seulement Intel fanfaronne, mais en plus ment.
Techniquement c'est impossible, les x86 arrivent a obtenir des facteurs de puissance qui sont de 0.005 en moyenne a 0.3 au maximum (en mode turboboost sur quelques secondes)!
Pour que l'indigent Core M arrive au resultat martelé par Intel il faudrait un facteur 2 au minimum, et ça c'est pas possible sur x86.

La realité c'est que l'A8x d'Apple se compare a un Core i5 d'il y a 2 ans, la ou un Core M se positionne entre le miserable Atom et un petit Core i3.
L'A9x lui se positionne au dessus des petits Core i5.

Alors Apple a le choix aujourd'hui: passer sur les modèles de Core i5 et surtout Core i7 Skylake les plus performants d'Intel ou passer sur ses ARM.

avatar Un Type Vrai | 

Sans parler que si ARM devient une plateforme assez puissante pour Apple, elle le sera aussi pour Microsoft (a 2 ans près maximum).
Et que donc Direct X fonctionnera "rapidement" sous ARM avec un Widows ARM...

avatar Stardustxxx | 

@Un Type Vrai
Mais c'est deja le cas...
Windows RT fonctionne sous ARM...

avatar Un Type Vrai | 

Je parle du vrai windows avec les vrais applications et les vrais jeux

avatar Stardustxxx | 

Il y a des faux jeux et des fausses applications dans un faux windows ?

;)

avatar oupsman | 

As tu déjà essayé WIndows RT ? A priori non. Il manque la majorité des applications (y'a même pas de Java ... )

avatar ecosmeri | 

On s'en fou un peu de ce qu'il y a dedans tant que ca fonctionne longtemps et que l'on puisse utiliser tout les soft que l'on souhaite

avatar iPop | 

@ecosmeri :
et que l'on puisse utiliser tout les soft que l'on souhaite

Cela dépend uniquement des éditeurs. Cf revoir le Keynote avec Adobe et Microsoft.

avatar oomu | 

la technique compte.

ça a un impact majeur sur les logiciels et les éditeurs capable de faire un saut à une nouvelle architecture.

avatar lmouillart | 

"la technique compte." à court terme oui, à plus long terme, cela n'a quasi aucun incidence.

avatar oomu | 

bien parlé.. mais je ne suis pas convaincu :)

avatar françois bayrou | 

Avec les nouveaux outils, llvm, clang et consorts, il est plus facile de passer de Intel à ARM que de OpenGL à Metal, ou de Objective-C à Swift ! ...

avatar oomu | 

c'est vrai.

et quid des logiciels cuda ? retrouverais-je ça sur une solution ARM-Powervr ? hm ?

avatar JoKer | 

Déjà qu'il faut chercher les cartes nVidia chez Apple... Cuda c'est fini. Place à Metal.

avatar Stardustxxx | 

@JoKer
Cuda c'est l'équivalent de OpenCL.
Métal c'est l'équivalent de OpenGL.

OpenCL ne remplace pas OpenGL, comme Métal ne remplace pas CUDA.

avatar JoKer | 

Non. Metal sur Mac combine l'équivalent de OpenGL et OpenCL.

avatar Stardustxxx | 

Autant pour moi, je n'avais pas fait attention que Métal faisait les 2.

Mais Metal et OpenGL ou CUDA ne sont pas exclusif que je sache. OpenGL ES est supporté sur iOS.
Rien n'empeche d'avoir plusieurs API sur un même device.

avatar JoKer | 

Mais faut-il encore avoir les cartes pour les exploiter.
Il est clair qu'Apple élimine nVidia, donc Cuda est poussé dehors.
Pour Open CL, Apple pourrait très bien profiter d'un hypothétique passage sur ARM pour simplement décider de s'en débarrasser.

avatar oomu | 

aucune raison qu'opencl soit lâché

mais c'est avant tout un soucis de support matériel ET logiciel par le reste de l'industrie.

soyons lucide : les logiciels cuda ont au moins 5 à 10 ans d'avance sur ceux OpenCL

(comparons ce qui se fait autour de iray à luxrender par exemple, ou les développements GPU pour blender).

avatar JoKer | 

Raison et Apple ?

avatar oomu | 

hu.... *fuit par la fenêtre*

avatar JoKer | 

Mais plus sérieusement.
Dans le domaine de la vidéo, Apple a déjà fait plier Adobe, Blackmagic (et d'autres) qui avaient tout misé sur Cuda et qui se sont retrouvés à être obligé de prendre OpenCL en compte (souvent pour de bons résultats).
Apple pourrait très bien tenter le même coup pour forcer l'adoption de Metal.

Il est possible que l'IBC nous donne des indices, vu qu'il devrait y avoir une présentation d'Apple sur les logiciels vidéo ce week-end.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR