PaletteBrain, un client ChatGPT sur Mac pour les adeptes de commandes personnalisées

Stéphane Moussie |

En attendant qu’Apple mette à profit ses grands modèles de langage, les développeurs tiers rivalisent d’efforts pour intégrer du mieux possible ChatGPT dans macOS. On a déjà parlé de QuickGPT, S-GPT ou encore du très bon MacGPT, mais pas encore de PaletteBrain.

Comme MacGPT, PaletteBrain permet de discuter avec le robot conversationnel dans une fenêtre à part entière sur Mac, mais son intérêt principal réside dans ses actions personnalisées. L’application de Gwendal Brossard permet de créer des actions spéciales, comme « corrige ces phrases en anglais sans changer le style » ou « résume ce texte en trois points clés », que l’on invoque grâce à des raccourcis clavier depuis n’importe où.

Par exemple, pour corriger un message en anglais que l’on s’apprête à poster sur le web, on sélectionne celui-ci puis on effectue le raccourci clavier correspondant pour que le texte soit rectifié par ChatGPT avec la bonne commande. Cela évite d’avoir à demander explicitement au robot « corrige en anglais le texte suivant : … », ce qui fait gagner beaucoup de temps quand on répète souvent les mêmes directives. Pour chaque commande personnalisée on peut personnaliser l’icône, le modèle (GPT-3.5 ou GPT-4, si on y a accès), la température (le niveau de créativité du modèle), le raccourci clavier et bien sûr la commande elle-même.

La limite de PaletteBrain dans certains cas est que le texte corrigé ne prend pas directement la place du texte original, il y a une étape intermédiaire où le texte corrigé apparait d’abord dans la fenêtre du client ChatGPT qui surgit au premier plan. On peut néanmoins remplacer le texte original par la version amendée ensuite assez rapidement grâce à un second raccourci clavier.

L’utilisation de l’API ChatGPT n’étant pas gratuite, ce client demande comme les autres que vous saisissiez votre clé d’API OpenAI afin que vous soyez facturé en fonction de vos usages. Le coût pour GPT-3.5, la version de base du robot conversationnel, est très bas : 0,0005 $ pour 1 000 tokens en entrée, sachant qu’un token équivaut à environ 4 caractères dans un texte en anglais. À moins de lui faire avaler des livres à longueur de journée, l’API de ChatGPT ne va pas vous ruiner.

Comparé à MacGPT, PaletteBrain ne s’intègre pas aussi profondément à macOS (impossible d’invoquer ChatGPT au sein d’une app à l’aide d’une commande, notamment), mais il est plus adapté pour effectuer des actions répétitives grâce à ses commandes personnalisées. L’application, qui est conçue avec le framework Electron, nécessite macOS 10.12 Sierra au minimum. Elle coûte 29 $ pour une licence individuelle. Il n’y a pas de version de démonstration.

avatar marc_os | 

ce qui fait gagner beaucoup de temps quand on répète souvent les mêmes directives

Donc, comme ça prend encore plus de temps, les gens ne reliront pas non plus les traductions fournies par ce machin.
Y en a qui vont avoir des surprises...

avatar OliveInitialWasp | 

Intéressant ! J’ai récemment migré de MacGPT à MindMac. Je vais donner un essai à celui-ci !

avatar valcapri | 

@OliveInitialWasp

Il me semble que MacGPT n’évolue plus vraiment. Vous êtes dans le cas, aussi ?

avatar OliveInitialWasp | 

@valcapri

Oui, il était pourtant agréable pour sa simplicité. Mais malheureusement l’interface lag dès lors qu’on avait trop de prompts.

avatar R-APPLE-R | 

@valcapri

Oui très déçu aussi de MacGPT qui n’a plus de mise à jour depuis un moment, j’avais même donné un bon pourboire

Il devait y avoir les prompts mais depuis des mois rien 👿

avatar IvoryEnvironmentalMite | 

@R-APPLE-R

J’avais testé à sa sortie aussi mais je préfère largement BlueGPT (https://bluegpt.app)
Surtout qu’ils sont en train de rajouter les modèles de Google et Anthropic (hâte de pouvoir tester la différence par rapport à OpenAI), y’a un Dashboard pour suivre la conso, tu peux classer tes conversations dans des dossiers, y’a une bibliothèque de prompts intégrée pour pas les retaper à chaque fois, la recherche avancée et tout, franchement c’est génial c’est le jour et la nuit avec les autres apps…

avatar BeigeProvincialNewt | 

Aucune utilité des apps tierces de chatGPT.
Créer son compte sur OpenAI et direct dans le dock en webapp

avatar OliveInitialWasp | 

@BeigeProvincialNewt

Aucune utilité ces webapps, alors qu’on a des applications natives.

Ça marche aussi non ? Chacun ses préférences ? 🙃

avatar IvoryEnvironmentalMite | 

@BeigeProvincialNewt

Perso ça me sert à ne pas être bloqué à 40 messages toutes les 3h dans ChatGPT,
Limite qui je trouve est assez scandaleuse en payant 20€/mois, du coup j’utilise BlueGPT https://bluegpt.app avec ma clef d’api et je ne suis plus obligé de devoir attendre 3h quand je suis à fond dans une tache et que j’ai atteint la limite de générations dans ChatGPT…

avatar Bigdidou | 

J’aime bien Sider qui existe en plus sur tous les environnements ;)

https://apps.apple.com/fr/app/sider-ai-acolyte/id6446394143

avatar deodorant | 

À noter, pour les possesseurs de l’excellent popclip, une extension chatGPT ultra pratique intégrée (donc partout où l’on dispose de popclip) sans supplément…

https://www.popclip.app/extensions/x/1g1Pz

avatar gbasile | 

@deodorant

Merci, je me sers beaucoup de popclip

avatar hercut | 

Oui Popclip est terrible, cependant comme tous les apps, sauf celle présentée ici apparemment, il faut toujours se taper de penser à écrire le prompt.

Ce que je recherche, c'est vraiment cette fonction, pouvoir facilement améliorer mes textes sans avoir a copier-coller et ajouter "améliore mon texte"

Pour traduire, comme la correction, j'utilise Popclip avec LanguageTool et Easydict (un traducteur vraiment pratique !)

avatar arlonjohn | 

Sinon faire comme avant: faire fonctionner son cerveau c’est tout aussi bien …

Putain cette société de débiles qui ne savent plus rien faire qui s’annonce 😳😳

Quand je lis plus haut que c’est génial ça fait gagner du temps d’avoir une bibliothèque de prompts couramment utilisés..

Déjà que vous réfléchissez même plus, maintenant vous n’allez même plus écrire vos prompts.
Pour gagner du temps, au final pour en faire quoi du temps ?

Vous ne vous rendez même pas compte que vous nourrissez une bête qui va faire votre travail dans 10 ans maximum…

avatar Thaasophobia | 

@arlonjohn

Ahhh, la néophobie...
J'ai posé la question suivante à ChatGPT :

Parle-moi de ce réflexe qui consiste à considérer l'innovation comme étant systématiquement une régression par rapport au passé.

La réponse est vraiment intéressante... Je vous suggère de faire l’expérience.

Pour ma part, cette interaction avec l'IA m'a exposé à des connaissances que je ne côtoie pas habituellement.
En m'accompagnant avec bienveillance, l'IA m'a permis de défricher de nouveaux sujets de manière accessible, à mon rythme et en douceur.
En dix minutes, l'utilisation de cet outil m'a apporté une véritable plus-value pour ma culture générale, nourrissant ma réflexion et élargissant mes connaissances.

Merci ChatGPT

avatar arlonjohn | 

Alors sachez que j'utilise aussi chatgpt, mais j'ai peur que cet outil nous rende complètement... cons et débiles.
Quand à la moindre réflexion ou questionnement dans une journée de boulot ou même pas au travail, le réflexe est d'ouvrir chatgpt pour lui demander tel ou tel truc, c'est que plus qu'un outil, cette chose va devenir notre deuxième cerveau.

A un moment, quand tu ne fais plus travailler ta réflexion/ ton cerveau mais que c'est une IA qui fait 80% du travail, tu te ramollis et tu deviens stupide :)

Je pense qu'on est pas encore conscient des ravages que ça va causer sur l'intelligence...
Les effets positifs comme l'acquisition de nouvelles connaissances qu'on aurait pas eu l'occasion d'avoir avant par flemmardise d'ouvrir une dictionnaire ou une fiche wikipedia, vont être largement contrecarrés par les aspects négatifs..

CONNEXION UTILISATEUR