Lightroom édite maintenant les vidéos et renforce sa retouche de photos

Stéphane Moussie |

Lightroom franchit un cap important en pouvant désormais éditer les vidéos. Par Lightroom, on entend Lightroom « Cloud » , la version multiplateforme qui s'appuie sur du stockage en ligne. Lightroom Classic n'a pas cette nouvelle carte en main, mais l'application photo professionnelle continue d'évoluer par ailleurs.

Édition de vidéo (Lightroom Cloud)

Les outils d'édition vidéo de Lightroom Cloud sont similaires à ceux de l'application Photos d'Apple. On peut rogner la vidéo, modifier sa lumière, ses couleurs, et ajouter une poignée d'effets (vignette et grain). L'essentiel est là pour améliorer une vidéo imparfaite ou changer son style. Les nombreux paramètres prédéfinis (presets) de Lightroom permettent d'ailleurs de changer le look très facilement. Bon point, on peut copier-coller les modifications d'une vidéo à une autre pour plus de rapidité et de cohérence.

Édition de vidéo dans Lightroom sur Mac

Il n'y a pas d'options pour ajuster le son, combiner plusieurs clips ou importer un projet Premiere Rush/Pro, cette nouvelle facette de Lightroom est pensée pour appliquer facilement à ses vidéos le même style que ses photos, pas pour faire du montage. Les versions mobiles de Lightroom gagnent les mêmes fonctions vidéo.

Édition de vidéo dans Lightroom sur iPhone

Des paramètres prédéfinis plus sophistiqués (Lightroom Cloud et Classic)

Même si Lightroom Cloud se démarque maintenant par ses capacités vidéo exclusives, Adobe continue de tenir sa promesse de faire progresser Lightroom Classic, la version historique disponible sur les systèmes de bureau. Les paramètres prédéfinis, qui permettent d'appliquer d'un coup un nouveau style sur une photo, s'améliorent sur les deux versions. On peut désormais régler le niveau d'intensité des presets, ce qui permet donc d'appliquer leur effet de manière plus ou moins appuyée selon ses goûts.

Réglage de l'intensité du preset sur Lightroom Classic

Un nouveau type de paramètres prédéfinis fait son apparition : les presets adaptatifs. Tirant parti de l'apprentissage automatique, ceux-ci ne s'appliquent que sur le ciel ou sur le sujet. On peut ainsi modifier en un clic la teinte du ciel ou l'éclairage d'un visage sans toucher au reste et sans utiliser les outils de retouche locale.

Preset adaptatif qui modifie uniquement la couleur du ciel

Les deux versions de Lightroom accueillent en plus cinq nouveaux packs de paramètres prédéfinis premium créés par des photographes.

Suppression des yeux rouges (Lightroom Cloud)

Contrairement à Lightroom Classic, Lightroom Cloud n'avait jusqu'à présent pas d'outil de suppression des yeux rouges. Voilà qui est réparé, et pour le coup, Adobe a rendu la fonction plus pratique sur Lightroom Cloud, puisqu'il n'est pas nécessaire de viser manuellement les yeux. Il suffit de cliquer sur le bouton Correction automatique dans la section Correcteur pour que l'application détecte toute seule les yeux rouges et les supprime.

Des outils manuels sont néanmoins disponibles si l'intelligence artificielle ne fait pas bien son travail, ce qui est le bienvenu puisque cela a été le cas pour la photo ci-dessus : l'application n'a corrigé automatiquement qu'un seul œil sur les deux. Lightroom Classic doit toujours se contenter de la suppression des yeux rouges manuelle.

Autres améliorations

Parmi les autres améliorations, on peut citer des avancées pour les masques sur les deux Lightroom. Enfin, la partie communautaire de Lightroom Cloud continue de se développer avec la possibilité de faire une recherche dans la section Découvrir et de remixer sur mobile les photos publiées par les autres utilisateurs (c'était déjà possible sur bureau). Vous trouverez ici le détail des nouveautés : Lightroom Classic 11.4 et Lightroom 5.4.

Adobe propose toujours trois offres Creative Cloud pour la photo :

  • Lightroom Classic + Lightroom Cloud 20 Go + Photoshop à 11,99 €/mois
  • Lightroom Cloud 1 To à 11,99 €/mois
  • Lightroom Classic + Lightroom Cloud 1 To + Photoshop à 23,99 €/mois

avatar Amaczing | 

🙏🏻

avatar Nouvoul | 

Serait-ce ON1 Photo Raw (2022.5) qui serait en avance sur LR ?
Intensité des réglages/presets ajustable depuis longtemps, remplacements de ciel bien améliorés, débruitage NoNoise bluffant pour RAW et jpg, Resize (megapixels) pour grandes impressions avec amélioration des détails etc, et sans abonnement !

avatar Furious Angel | 

Après la confusion entre Lightroom et Photoshop, Adobe invente la confusion entre Lightroom et Premiere Pro.

avatar Boboss29 | 

@Furious Angel

Les 2 sont pourtant très différents 😉

Bon par contre je n'utilise jamais la version cloud, je préfère la version classique. Sur mon abonnement je n'ai que 20go de stockage CC de toutes façons...

avatar gillesb14 | 

Bonjour
Je cherche depuis des années une catalogueur simple.
J’ai un temps acheté Lightroom mais le classement est juste une prise de tête.
En fait ce que je veux c’est avoir un dossier avec mes photos classées par années dans des dossiers et ensuite une application qui ajoute des classements dans des dossiers virtuels.
Le but étant de pouvoir assurer une sauvegarde indépendante du logiciel de classement.
Ensuite pouvoir utiliser ces dossiers virtuels pour faire des diaporamas par exemple.
C et l as existe ?

avatar sebas_ | 

@gillesb14

A l’époque il y avait Picasa, qui était juste génial pour ça, avec des dossiers mis à jour automatiquement en permanence.
Mais je ne vois ps trop ce que tu reproches à LR, le catalogue est dispo “gratuitement” (après la période d’essai), et est vraiment super puissant. C’est d’ailleurs la principale raison qui m’empêche de switcher sur capture One (j’en suis toujours à LR6.14 !!). Avec la fonction synchronisation des dossiers, on le garder l’architecture “classique” avec accès vu le finder, et avec l’export .Xmp on peut même avoir ses ajustements sur d’autres programmes!

avatar petergab64 | 

Pour Lightroom, le classement doit être fait avant...
Dossier nommé avec nos photos, photos renommées pour correspondre au dossier.
Puis on crée une hiérarchie dans Lightroom, Ensemble de Collections (par exemple dans mon cas : Circuit du Castellet), puis une Collection : SRC 2022.
Et on "importe" (en fait on crée un lien vers le dossier original) qui peut être sur n'importe quel support, interne/externe. Et ça roule. Recherche facile par nom, par méta-données (boitier, objectif..). Il ne faut pas demander au logiciel de gérer les années ou autre comme Photos, mais être organisé avant importation des images.

avatar Chris K | 

@gillesb14

Comprends pas. Lightroom fait ça très bien : tu importes tes photos où tu veux dans ton disque, selon le classement que tu veux, Lightroom garde juste une référence où le stockage est fait, ça n’empêche nullement d’accéder à tes photos avec n’importe quel logiciel, y compris un logiciel de sauvegarde.

Tu peux créer des collections dans Lightroom où tu y met ce que tu veux sans que ça change l’organisation de tes photos sur ton disque.

avatar El-lolo | 

@gillesb14

Lr te fait ça très bien. Directement à l'importation tu peux lui indiquer le disque que tu veux. Tu peux aussi lui faire créer une structure Année --> Mois --> Jours.
Lors de l'importation, il est aussi possible de renommer tes fichiers si tu le souhaites selon différents critères (Texte manuel ou données issues des EXIF par exemple).
Tu peux même appliquer des presets de développement automatique !
Ensuite, si tu as un NAS, il est possible et même conseillé d'automatiser la sauvegarde du répertoire dans lequel se situent tes photos.

CONNEXION UTILISATEUR