Prise en main d’Orion, le navigateur qui reprend le meilleur de Safari et les extensions de Chrome

Nicolas Furno |

Orion est un nouveau navigateur web qui se base sur WebKit, le moteur de rendu d’Apple. C’est devenu plutôt rare de nos jours, la majorité des apps dans ce secteur reposant désormais sur Chromium, le moteur de rendu de Google. Certes, ce dernier était à la base un fork (version dérivée) de WebKit, mais le spécialiste de la recherche l’a fait évoluer depuis pour ses propres besoins. En utilisant Orion, vous aurez exactement le même rendu que dans Safari et surtout ses meilleures performances.

Ce n’est pas Safari 14, mais bien Orion.

Pourquoi choisir Orion plutôt que Safari si le moteur de rendu est le même ? Peut-être parce que vous n’aimez pas la nouvelle interface de Safari 15, qui reste différente de la précédente même en désactivant la coloration de la barre d’outils et même en n’activant pas la présentation compacte. En comparaison, ce nouveau-venu actuellement en bêta privée est proche de Safari 14, avec ses onglets qui ressemblent à des onglets et sa barre de favoris placée au-dessus des onglets.

Si vous préfériez l’interface « historique » du navigateur d’Apple, Orion la propose par défaut et l’import des données depuis Safari offre une transition sans heurts. Le navigateur ne récupère pas seulement les favoris, il transfère aussi l’historique complet, les pages web ouvertes au moment de l’import, les mots de passe enregistrés (qui devront toutefois être exportés par vos soins) et même les données de sites et autres cookies, ce qui veut dire que vous ne perdrez pas la connexion dans la plupart des sites.

En revanche, vous perdrez deux fonctions de Safari, ce qui peut être rédhibitoire selon vos usages. D’une part, la synchronisation iCloud est évidemment hors d’atteinte, si bien qu’Orion ne sera pas synchronisé avec Safari sur vos iPhone, iPad et autres Mac. Une version iOS de l’app est toutefois en préparation et elle pourra synchroniser ses données avec l’app macOS, ce qui éliminera ce défaut. D’autre part, les extensions pour Safari ne sont pas compatibles avec cette alternative, mais ses créateurs ont une promesse intéressante : Orion est compatible avec les extensions web de Chrome et Firefox.

Orion avec le panneau dédié aux extensions sur la gauche et l’extension 1Password issue de Firefox en haut à droite.

C’est une excellente idée, puisque ce catalogue est le plus riche qui soit et Orion s’ouvre ainsi à une immense collection d’extensions dans tous les domaines. L’intégration est parfaite en outre, avec la possibilité de les installer directement depuis les boutiques d’extensions de Chrome et Firefox. Mais le navigateur est encore en bêta et cette prise en charge est partielle — les développeurs donnent le chiffre de 70 % d’extensions gérées —, ce qui se voit vite. Sur toutes les extensions que j’ai testées, bien peu ont fonctionné correctement, souvent parce que leur interface n’était pas rendue.

Même une extension aussi simple que Tab Reloader, qui permet de recharger régulièrement un onglet, n’affiche pas son icône dans la barre d’outils, même si son interface s’affiche bien et même si elle fonctionne correctement. En revanche, l’extension Web Archives n’affiche qu’un carré blanc. Celle de 1Password fonctionne très mal, bloquant plusieurs pages de connexion où je voulais l’exploiter, et c’est la version indépendante de l’app macOS qui est plus lente à utiliser. Quant à SingleFile, son interface ne s’affichait pas et je n’ai jamais réussi à télécharger une page.

Si vous comptez sur des extensions précises, c’est un problème, même si les créateurs d’Orion annoncent que la prise en charge sera bien meilleure à la fin de la phase de bêta. En attendant de voir si la promesse sera tenue, il faut aussi souligner que le navigateur propose de multiples fonctions de base, y compris un bloqueur de contenus intégré par défaut. On retrouve aussi un mode lecteur pour améliorer la lisibilité des articles, et plusieurs outils qui remplacent des extensions listées précédemment (l’un pour faire une capture d’écran complète de la page web, l’autre pour ouvrir la page en cours sur archive.org).

En option, Orion peut afficher les onglets dans une barre latérale sur la gauche de sa fenêtre. La barre peut être agrandie pour afficher le titre de l’onglet, en plus du favicon comme ici.

Orion a encore d’autres arguments à faire valoir : son absence totale de statistiques collectées sur l’utilisateur, son mode économie d’énergie qui permet d’économiser de la batterie sur un Mac portable1, son mode focus qui masque toute l’interface pour mieux se concentrer sur le contenu ou encore l’affichage en option des onglets dans une barre latérale à gauche. Le tout en étant plus rapide et léger que Safari d’après ses concepteurs, ce qui tient notamment à la présence d’un bloqueur de contenus. D’après ce que j’ai pu constater avec la bêta, c’est vrai, mais les extensions web peuvent peser lourd dans la balance.

Les créateurs d’Orion sont clairs dans la foire aux questions affichée sur le site : ce nouveau navigateur ne sera jamais financé par la publicité ou les données des utilisateurs. L’objectif est d’offrir à terme un abonnement payant (un tarif de 5 $ par mois ou 50 $ par an est évoqué) avec une version « Pro » qui permettra de financer le projet, sans pour autant offrir de fonction supplémentaire. Comme Chrome, Orion est également adossé à un moteur de recherche qui pourra contribuer à son financement.

Kagi Search, c’est son nom2, est un moteur de recherche concurrent de Google, Bing ou DuckDuckGo. Actuellement en bêta privée, il met lui aussi en avant la vie privée des utilisateurs et surtout l’absence totale de publicités, si bien que son financement passera par ses utilisateurs. Contrairement à ses concurrents, ce moteur ne vise pas le grand public, mais les professionnels prêts à payer pour une recherche débarrassée de publicités3. En échange, s’il exploite les moteurs concurrents (Google et Bing) comme base de son index, il constitue sa propre base de données de sites web avec à l’heure actuelle environ six millions de domaines connus et scannés.

Voici à quoi ressemble la bêta de Kagi Search, avec une présentation fortement inspirée par celle de Google, mais dénuée de toutes publicités (image Kagi).

Six millions de sites, c’est bien peu à l’échelle d’internet, même si la qualité est mise en avant et tous les sites taillés uniquement pour la publicité et le SEO sont exclus. Cela dit, Kagi Search fait preuve de transparence et souligne que cet index maison ne représentera que 5 à 10 % des résultats de recherche. Je n’ai pas pu tester le moteur pour vérifier ce qu’il valait, mais Orion peut en faire votre moteur préféré, même si ce n’est pas le cas par défaut. D’ailleurs, le navigateur web ne choisit pas de moteur par défaut pour vous, c’est à vous de sélectionner celui que vous préférez lors de la première utilisation de la recherche.

Orion comme Kagi Search sont deux outils prometteurs, si les bugs et limitations des bêtas sont bien corrigés d’ici la version finale. Si vous voulez les tester, vous pouvez laisser votre adresse mail sur le site officiel. Orion nécessite à l’heure actuelle macOS 10.14 au minimum, mais macOS 10.13 sera prise en charge à l’avenir. Le navigateur est optimisé Apple Silicon, mais il n’est pas traduit en français à ce stade.


  1. Seul l’onglet ouvert est alors actif, les autres sont vidés et le contenu devra être rechargé lors de l’ouverture. Une fois le mode en place, les onglets ouverts sont maintenus pendant cinq minutes avant d’être vidés à leur tour.  ↩︎

  2. Rien à voir avec le Kagi bien connu des acheteurs de logiciels Mac dans les années 2000.  ↩︎

  3. Aucune mention d’un tarif à ce stade et la bêta privée est entièrement gratuite.  ↩︎


avatar saoullabit | 

Est-ce que la complétion des mots de passe temporaires reçus par sms est perdue avec Orion ?
(MFA roulaize, mais je passe mes journées à remplir des séries de chiffres reçues par sms )

avatar Nicolas Furno | 

@saoullabit

Je n’ai pas testé mais je pense que oui, c’est perdu. Seule Apple peut le faire entre ses deux apps en accédant directement au contenu des messages.

avatar cricri13009 | 

@nicolasf

Safari empêche le suivi intersites. Est-ce que c’est une fonctionnalité propre à Safari ou est-elle intégrée à WebKit ? Dans ce dernier cas, est-ce que les autres navigateurs basés sur ce kit en profitent ?

avatar Nicolas Furno | 

@cricri13009

Ils disent utiliser ITP qui est fourni par WebKit, je ne sais plus si le suivi intersite de Safari contient plus que ça…

avatar saoullabit | 

@nicolasf

Merci, c’est noté !
Je vais passer à ms ou Google Authenticator 😞
Je regrette l implémentation d’Apple des plugins externes à Safari (meme si ça se défend)

avatar KyVan | 

@saoullabit

À voir si l'extension fonctionne, mais l'application Ohtipi permet de faire de l'autofill depuis Messages vers Chrome et Firefox

avatar saoullabit | 

@KyVan

C’est noté, je vais tester ça, Merci !

avatar LaurentR | 

Basé sur Webkit il y a aussi Icab : http://www.icab.de/

avatar Sindanárië | 

@LaurentR

Très bon👍🏼 utilisé tous les jours sur iPhone Mac et ipads

avatar cricri13009 | 

@LaurentR

J’utilise aussi iCab en permanence. La personnalisation des barres d’outils est totale. J’y ai rajouté l’acceptation des cookies : un click, je la supprime pour des cas particuliers (achats, par exemple), un click, ja la réactive et les cookies disparaissent. Très pratique.

avatar ValentBay | 

Un jour disponible sur Windows ?

avatar mrlupin | 

Quid de la comparaison avec brave?

avatar flux_capacitor | 

@mrlupin

Peut-être qu'Orion ne casse pas la moitié d'Internet contrairement à Brave ?

avatar Mike Mac | 

A propos de prise en mains d'outils alternatifs à la proposition Apple pour MacOS, je vous suggère VideoProc Vlogger, éditeur vidéo que je viens de découvrir.

Il est plutôt bien fourni pour ceux qui veulent plus de fonctionnalités qu'avec iMovie sans aller jusqu'à Final Cut X.

D'autant plus facile à essayer sans risques que le logiciel est gratuit pour l'ensemble des fonctionnalités sans limite dans le temps, et que chacun peut obtenir une licence sans bourse délier.

VideoProc Vlogger est disponible pour MacOS et Windows, avec une interface élégante et moderne, capable d'éditer des fichiers 4K sur un Mac de faible puissance sans générer de proxies. D'origine, il inclut l'édition jusqu'à 8K, HDR, un éditeur Colorimétrique, un éditeur Motion, un éditeur Audio, la gestion des Keyframes...

Je n'en ai pas fini l'exploration mais c'est intuitif à apprivoiser. Toutefois le logiciel n'est pas francisé.

https://www.macworld.co.uk/feature/videoproc-vlogger-could-be-next-big-thing-in-video-editing-3808737/

avatar Nouvoul | 

Ça m'intrigue, "gratuit", il doit bien y avoir à payer d'une façon ou d'une autre, sinon prix Nobel d'économie ! Rien sur leur site ne mentionne ce qu'il faudrait payer (débloquer limitations, watermarks ou autres subtilités). Et le terme "vlogger" n'indique t'il pas qu'il s'adresse plutôt à des "vloggers" ?
Merci de tes infos à venir ici ou dans le topic vidéo.

avatar cricri13009 | 

@Nouvoul

Je viens de tester une demi-heure et je suis agréablement surpris. Le logiciel est aussi simple que iMovie et les fonctionnalités (pan, zoom, vitesse, transitions, …) sont plus avancées. Et pas de ralentissement sur mon Mac mini de 2012. Reste la question du prix. Pourquoi est-il gratuit ?

avatar draco1544 | 

J’espère qu’il va arriver sur Windows, c’est ce qui m’intéresserait le plus

avatar Nicolas Furno | 

@draco1544

Ils insistent bien sur le côté app macOS native, donc il n'en est pas question. Surtout que WebKit n'est plus maintenu sous Windows depuis que Safari n'y existe plus, j'imagine que ça ferait un gros travail supplémentaire.

avatar misterbrown | 

Ça pourrait pour ne pas avoir l’interface dérangeante de Safari 15.
Pourquoi pas.

Mais ce n’est pas clair, le navigateur est a 5euros par mois ??
Un peu comme 1Blocker, tout le monde se met à ses abonnements…

avatar Nicolas Furno | 

@misterbrown

La bêta est gratuite. La finale devrait aussi être gratuite, mais un abonnement sera proposé pour financer le projet. S'il n'y a pas assez d'abonnés et donc de revenus, le développement de l'app pourrait être abandonné à terme.

avatar weagt | 

Assez intéressant, car sans parler de l'interface douteuse de safari 15, personnellement j'ai été obligé de revenir à Safari 14 tellement il y avait de bugs sur mon installation...

avatar RealRacingRoots99 | 

Merci mais non merci.
Safari est assez bien avec ce qu'il est supposé faire

avatar fousfous | 

Sachant que les sites fonctionnent de moins en moins bien avec WebKit, je sais pas si c'est le bon plan un navigateur autre que safari basé dessus...

avatar xDave | 

@foufous

Si les devs sont assez c… pour coder avec les pieds et faire comme à l'époque de IE à utiliser des Draft W3C ou flags proprios au lieu de recommandations definitives…
Remarque, ses codeurs n'ont peut-être même pas connu IE 😅

PS: je n'ai aucun site en tête (récemment) qui ne fonctionne pas sur Safari (à part un truc Google), as-tu des exemples?

avatar Sebang | 

@xDave

Classkick, utilisé par l’école de mon fils pour les cours en distanciel fonctionne mal sur Safari. Ils recommandent d’utiliser Chrome via un pop up bloquant (sans même citer Edge qui utilise le même moteur que Chrome)

avatar fousfous | 

@xDave

Les sites de visios exigent chrome pour fonctionner par exemple.

avatar vince29 | 

@xDave

Le problème est plus souvent à rechercher du côté d'Apple que du côté de Chrome.
Si Apple traîne des pieds pour implémenter les standards c'est leur problème.

avatar yosoyadrianito | 

En France les devs font encore attention et les efforts nécessaires par contre en Amérique du Sud, ça commence à devenir vraiment problématique. Le site de ma banque fonctionne mal (une des plus grosses banques du continent quand même), l'application dans le cloud que j'utilise pour les points de vente de mes magasins aussi, il y a tout simplement des fonctionnalités qui ne sont pas disponibles alors que c'est une application disponible dans une dizaine de pays et qui tourne sur du Google Cloud. Apple n'est pas forcément le problème, de plus en plus de boites regardent les statistiques et préfèrent n'en avoir rien foutre de 5-10% des utilisateurs par rapport à l'investissement nécessaire pour assurer un minimum de service après vente. Il y a même des services professionnels qui te disent très clairement que leur application ne fonctionnera que sur Chrome, ils bloquent purement et simplement via le user agent du navigateur. Bref, je suis contraint d'avoir Chrome pour utiliser certains sites et ça devient de plus en plus régulier.

avatar BeePotato | 

« son mode économie d’énergie qui permet d’économiser de la batterie sur un Mac portable »

Pendant une fraction de seconde, je n’ai pas pu m’empêcher de penser : « wow ! Ça c’est de la rétro-compatibilité ! », avant de réaliser qu’il n’y avait pas de majuscule à « portable ». 😁

avatar jlb75 | 

Je suis un peu hors sujet, mais qui saurait comment rétablir la synchronisation des favoris entre Chrome PC et Safari iOS via l’extension Signets iCloud ? Ça a parfaitement fonctionné pendant des années et depuis quelques temps (mois ?), plus rien ! 😢
Merci par avance

avatar vincentn | 

J’attends pour ma part depuis des semaines toujours un accès à cette beta, ainsi que pour le pendant Kagi pour me faire une idée et un avis.

On a des nouvelles du projet Beam ? Autre navigateur en cours de développement sur Mac (On trouve aussi celui de Browser Company)…

avatar Nicolas Furno | 

@vincentn

Alors bonne question pour Beam, je dois dire que j'avais totalement oublié ce projet. Et en effet, depuis notre news publiée en début d'année, il ne s'est globalement rien passé publiquement. 🤔

Pour Orion, on a eu la bêta très vite, mais peut-être parce qu'on s'est identifié comme journalistes. Normalement ils sont censés accepter du monde cela dit, peut-être qu'il faut réessayer ?

avatar Filou96 | 

La sécu , Amélipro pour les pro, qui programme avec ses pieds depuis toujours, plus une grosse parano ambiante depuis des années, ne fonctionne pas sous Safari 15 mais pas plus sous Chrome , UN seul navigateur , cette bouse ( avis personnel ) de Firefox ...
Donc quand je bosse , j'ai 3 navigateurs d'ouverts : Firefox ( que je mets pas à jour malgré une demande à chaque ouverture non supprimable ... sinon re bordel de certif à rentrer ) , Chrome pour mon Logiciel métier ( Safari 15 ça bugge toujours et encore ces certifs de m**** ) et Safari pour ma nav perso ... Voila , il parait que c'est mieux maintenant ... Je cherche encore , certes tout ça est stable mis à part la sécu au gré du temps du vent tout ça , un peu comme les trains de la SNCF XPDR
Je remarque que mon site bancaire ou Paypal fonctionne sans bug sur tout ces navigateurs , alors bon ... Le jour où ils auront des informaticiens compétents à la sécu ( pour mon cas ) , ça changera la vie
Je ne parle même pas des autres caisses c'est affligeant , même pas de services en ligne : CPR (SNCF ) , CAMIEG le pire du pire suivie de près par la MGEN le néant , les collectivités territoriales n'arrivent même pas à communiquer d'un étage à l'autre , alors le web ...

avatar flux_capacitor | 

@Filou96

Ah mais tu vis dans un pays qui se rapproche chaque jour un peu plus du Cambodge hein… Moi pour mon activité je ne peux plus acheter mon matériel qu'à trois endroits possibles dans le monde : Chine, USA, ou Allemagne. Notre pays n'a plus aucun tissu industriel mais EN PLUS a loupé son virage tertiaire/col blanc option internet (dont tu parles) par la double gangrène enfer administratif + taxes en tous genres, additionné d'une certaine culture de "service minimal" déployé envers le client (y en a qui bossent bien, je parle de l'écrasante majorité des services pitoyables auxquels j'ai affaire à tous niveaux en France depuis des années, comparativement à leurs homologues étrangers).

avatar Drkokai | 

Vous m’avez perdu là!
“ a synchronisation iCloud est évidemment hors d’atteinte, si bien qu’Orion ne sera pas synchronisé avec Safari sur vos iPhone “

CONNEXION UTILISATEUR