Si Gimp n’évolue pas sur Mac, c’est parce qu’il n’y a aucun développeur

Nicolas Furno |

Gimp est un éditeur d’images très complet, très puissant et qui présente surtout l’intérêt d’être libre et gratuit. Ce concurrent de Photoshop a connu un grand succès sur les distributions GNU/Linux où il est sans doute l’une des meilleures options, mais aussi sur Windows où il est une option gratuite populaire. Sur macOS en revanche, les choses sont plus compliquées, en partie parce que l’on ne manque pas d’options alternatives, en partie aussi parce que l’app multiplateforme n’est pas très bien intégrée au système.

Une autre raison est aussi à chercher du côté des développeurs, ou plutôt de leur absence. Ce vieux bug pénible qui traîne depuis plus d’un an fait office de piqûre de rappel. Dans certains cas, un élément de l’interface de Gimp vient se positionner en haut à gauche de l’écran du Mac, très exactement au-dessus de la pomme et du début de la barre des menus de macOS. Cet élément empêche de cliquer sur le menu et donc d’utiliser une partie des fonctions du système.

Il peut arriver que la palette « Options de l’outil » viennent se caler dans le coin en haut à gauche de l’écran, bloquant une partie de la barre des menus de macOS.

Il suffit de quitter Gimp pour que le bloc disparaisse, jusqu’à la fois suivante. Et puis, certains utilisateurs ne veulent pas quitter l’app à chaque fois, de peur de perdre un travail en cours. L’un d’eux suggère une solution, mais elle ne semble pas universelle. Face aux plaintes croissantes des utilisateurs, un contributeur au projet a fini par répondre que le bug n’allait pas se corriger de lui-même.

Il n’y a qu’un seul développeur qui travaille sur le projet Gimp pour macOS. Ce développeur n’a pas donné de nouvelles depuis un mois et il est parti en disant qu’il était malade, ce qui peut laisser craindre le pire par les temps qui courent. Même s’il allait bien, le problème reste le même : un seul développeur bénévole ne peut pas assurer seul la charge de travail nécessaire pour maintenir une app comme Gimp sur une plateforme. Cela explique pourquoi la version macOS est toujours en retard sur les déclinaisons pour Windows et Linux.

Si vous utilisez Gimp et que vous voulez le voir progresser sur macOS, vous pouvez participer à son développement. Tous les bugs connus et spécifiques au système d’Apple sont listés à cette adresse. Son code source est en C pour tout ce qui est sous le capot, et il utilise GTK pour son interface.

Source
merci Laurent
avatar Novezan | 

Ça laisse perplexe cet article...

avatar fousfous | 

Enfin après gimp étant tellement limité que je vois pas bien l'utilité.
Paint a l'avantage d'être plus simple d'utilisation au moins.

avatar vince29 | 

On peut critiquer l'ergonomie de gimp mais niveau fonctionnalités on est quand même à des années lumière de paint.

avatar fousfous | 

@vince29

J'exagérais bien sur, mais c'est parce que c'était comparé à Photoshop aussi, au moins Photoshop permet d'aligner les calques pour les fusionner.

avatar vince29 | 

Image / align visible layers ?

avatar fousfous | 

@vince29

A retester alors parce que quand je cherchais l'option j'ai jamais trouvé.

avatar vince29 | 

Disons que c'est pas dans le menu layer mais dans le menu image donc ça aide pas.

avatar fousfous | 

@vince29

Leur site a l'air dans les choux pour télécharger, c'est pas aujourd'hui que je testerai.

avatar fousfous | 

@vince29

Leur site a l'air dans les choux pour télécharger, c'est pas aujourd'hui que je testerai.

avatar fousfous | 

@vince29

Leur site a l'air dans les choux pour télécharger, c'est pas aujourd'hui que je testerai.

avatar fousfous | 

@vince29

Bah je comprend pourquoi j'ai jamais utilisé cette option, on peut même pas choisir le type d'alignement ni la référence, et quand on fusionne l'image est pas meilleur que celle de départ...
Donc aussi inutile que si ça n'existait pas.

avatar vince29 | 

Gné ?
Tu peux choisir 5 *3 * 5 *3 modes d'alignement

Après si ton Photoshop améliore tes images à chaque fois que tu fais une fusion, c'est sûr que tu as raison de rester avec PS...

avatar fousfous | 

@vince29

Pour assembler les images c'est bien de choisir une référence quand l'image est un poil complexe, ou quand y a 2 parties de l'image qui ne bougent pas dans le même sens.
Et oui en assemblant au lieu d'avoir une amélioration de l'image j'ai une dégradation de l'image, c'est l'intérêt du stacking d'améliorer l'image par addition.

avatar vince29 | 

Je ne vois pas comment tu vas aboutir à une amélioration de l'image.
Sauf éventuellement à dupliquer tes calques et à jouer sur les séparations fréquentielles (en faisant du blur ou de l'edge detection) par exemple pour améliorer un aspect de la peau ou un "contraste" sur une galaxie. Mais dans ce cas là tes calques sont déjà alignés.

Un tuto peut-être ?

avatar fousfous | 

@vince29

En additionnant plusieurs images tu vires le bruit et tu gagnes en qualité.
Et la c'est pas vraiment ce qui se passe pour une série d'images de venus.

avatar vince29 | 

Là on a juste fait qu'aligner les couches.
Si tu veux les fusionner, il va falloir faire un merge.
Si tu fais un merge "normal" alors le résultat ne sera guère plus détaillé que la dernière couche parce que son poids (=son importance) sera disproportionnée par rapport à la couche précédente (qui elle même aura trop de poids par rapport à la précédente etc etc)

Si tu veux obtenir une image en "super résolution" alors il faut bien vérifier que tu as utilisé 1/n comme "opacité" de chacune des couches (avec n = position de la couche)

Après dans PS il y a peut-être un plugin qui t'évites de faire ce calcul (ou c'est peut-être directement intégré dans le logiciel) mais dans les tutos PS que j'ai vu c'est comme cela qu'il faisait.
Apparemment le plugin G'mic le fait aussi sous Gimp.

avatar fousfous | 

@vince29

Dans Photoshop quand je faisais l'assemblage tout les calques avaient bien le même poids, par contre Photoshop utilisé une quantité folle de mémoire sans que j'en vois réellement la raison.

avatar vince29 | 

Je retrouve plus mon tuto PS d'origine mais un autre suit exactement le même principe
https://www.dpreview.com/articles/0727694641/here-s-how-to-pixel-shift-w...

Bring all images into Photoshop as a stack of layers
Resize the image to 200% width and 200% height using 'Nearest Neighbor'
Auto align all the layers
Average the layers by setting each layer's opacity to 1/layer number (the 1st layer will be 1/1 so 100% opacity, the 2nd layer will be 1/2 so 50% opacity, and the 4th layer will be 1/4 or 25% opacity, and so on).
Après tu as de la cuisine supplémentaire
Sharpen the image using a Radius setting of 2, and a suitable Amount setting (we used 200% for the 4 image stack and 300% for the 20 image stack – the more images you stack the more amenable the composite will be to aggressive sharpening)
Mais bon le principe est là.

Sous Gmic une personne signalait que ça bouffait beaucoup de ram. Je ne vois pas trop pourquoi : si l'algo est bien implémenté, on n'a jamais besoin que de fusionner 2 images à la fois.

avatar marc_os | 

@fousfous

Si quand tu ne trouves pas quelque chose tu en déduis que ça n'existe pas... ça explique bien des choses.

avatar Calorifix | 

Ce n'est donc pas le logiciel qui est limité.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@fousfous

Moins on maîtrise, plus on fait du bruit.

Venant d’un outil gratuit développé pour la communauté, on ne doit dire que merci et éviter de critiquer.

avatar marc_os | 

@fousfous

Paint ????? C'est-y pas un logiciel Windows ?
Tu m'as l'air de perdre la tête.

avatar oomu | 

ho non Gimp a beaucoup d'intérêts. Il est programmable de la tête et au pied et très complet.

Mais bon, quand on peut pirater ou se payer les logiciels de son choix (car on est un oomu pété de thunes), un logiciel "seulement" gratuit n'a aucun intérêt. huhuhu.

avatar Dark Phantom | 

Gimp n’est pas agréable à utiliser non plus sur Windows. Il manque beaucoup de choses pour que tout soit fluide.
J’aime le libre, et les projets dispo en libre.
Krita, Gimp et Blender pour ce qui me concerne, surtout.
Je vais pas parler de l’équivalent d’illustrator et de l’équivalent d’indesign.
Krita : sur Mac, il faut beaucoup de courage, ça plante souvent, très souvent. La gestion des brushes est archaïque. Le soft est quasi inutile depuis Procreate. La gestion du cmjn en revanche le rend encore essentiel pour certaines tâches. Surtout si on ne veut pas s’abonner à adobe.
Gimp : sur Mac. Totalement dépassé dans son interface et la gestion d’éléments simples. On aurait aimé qu’il remplace photoshop elements.
Blender : sur Mac ou Windows : super logiciel en revanche pour le coup et le plus complet certainement de tous, mais alors tellement difficile à appréhender.

avatar Gwynpl@ine | 

@Dark Phantom,

Étant utilisateur de Blender, il n'est pas plus difficile à utiliser que les autres, et son moteur de rendu est maintenant au top !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR