Enpass adopte à son tour le modèle de l’abonnement

Nicolas Furno |

Enpass était l’un des rares gestionnaires de mots de passe qui ne reposait pas sur un abonnement mensuel, mais un achat unique. Ce sera bientôt fini, comme l’annoncent ses créateurs sur leur blog : la licence « Pro » perpétuelle cédera bientôt la place à un abonnement mensuel, comme 1Password et d’autres l’ont fait.

Jusque-là, Enpass fonctionnait selon une licence un petit peu plus complexe et c’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont motivé le passage à l’abonnement. L’app était gratuite pour un usage strictement local, mais il fallait payer pour synchroniser les données avec plusieurs appareils. Le tarif était de 12 $ par plate-forme : pour synchroniser un Mac, un smartphone Android et un iPad, on devait ainsi payer trois licences, soit 36 $. Les concepteurs de l’app expliquent que le nouveau modèle sera plus simple et évitera les nombreux cas où des clients payaient une licence par appareil, alors que ce n’était pas nécessaire s’ils étaient sur la même plateforme.

La nouvelle offre sera un paiement mensuel qui donnera accès à toutes les fonctions, sur toutes les plateformes. Ce sera plus simple, oui, mais forcément plus cher, même si Enpass n’a pas encore précisé le prix de l’abonnement à attendre. Quel que soit le tarif demandé, et même s’il n’est que d’un dollar par mois, on finira forcément par payer plus. Les concepteurs du gestionnaire de mots de passe ne s’en cachent d’ailleurs pas, le passage à l’abonnement leur permettra d’être plus rentables et de croître plus facilement. Un sujet qui ne disparaît pas avec l’abonnement, comme le montre l’exemple tout récent de 1Password.

La dernière version d'Enpass 6 sur macOS.

Pour éviter les mêmes polémiques que son concurrent qui a tout fait pour que ses utilisateurs optent pour un abonnement, Enpass annonce que tous ceux qui ont acheté une licence pro n’auront rien à payer. C’est toujours valable d’ailleurs : tant que l’offre d’abonnement n’est pas lancée, vous pouvez acheter une licence et continuer de bénéficier de toutes les fonctions à l’avenir. En tout cas, c’est la promesse actuelle, rien n’empêchera à l’avenir l’éditeur de revenir sur sa décision en présentant des nouveautés associées uniquement à l’abonnement.

Si vous ne voulez vraiment pas d’abonnement, vos options se réduisent à peau de chagrin pour un gestionnaire de mots de passe multiplateforme :

  • vous pouvez utiliser le trousseau iCloud dans Safari, ou bien le gestionnaire de mots de passe intégré à votre navigateur de prédilection ;
  • Secrets est une option si vous n’avez besoin que d’apps dans l’écosystème Apple ;
  • BitWarden est toujours gratuit pour un usage personnel, mais déjà basé sur les abonnements ;
  • KeePass est une solution multiplateforme, gratuite et open-source, mais il faut accepter une interface d’un autre temps.
avatar socotran77 | 

Ça tombe bien je n'étais pas chez eux et je n'irais donc jamais :)

avatar frankm | 

@socotran77

Exactement. Saloperie de logiciel

avatar Zegorax | 

Pourquoi est-ce que tout le monde décide d'aller vers ces gestionnaires de mots de passe commerciaux, alors qu'il existe Bitwarden, totalement open-source, et qui même en version "premium" ne coute quasiment rien ?
Et qui en plus est self-hostable, ce que je fais depuis qu'il existe.

Je ne comprends pas vraiment les avantages qu'ont les autres gestionnaires à proposer, ou les fonctionnalités en plus.

avatar stefhan | 

@Zegorax

La réponse est dans ton paragraphe 😊

avatar Zegorax | 

@stefhan

Où donc ?

avatar stefhan | 

@Zegorax

Dans le fait qu’il faille maîtriser l’outil informatique. Self hostiquoi ?

Pas à la portée de tout le monde 😉

avatar Zegorax | 

@stefhan

Non mais c'est pas obligatoire, une version de la même manière qu'Enpass est disponible. https://bitwarden.com

avatar jacobinet | 

@Zegorax

Voulez-vous dire que Bitwarden peut fonctionner seul, en local sur une machine, sans passer par un cloud ?

avatar Zegorax | 

@jacobinet

Oui, vous pourriez installer le serveur et le client sur la même machine.

avatar carabat | 

@ Zegorax

A moins que cela n'ait changé récemment, Bitwarden n'est pas utilisable en local, c'est sans doute pour cette raison que beaucoup de gens ne se précipitent pas dessus. On peut considérer que c'est un gros souci, voire une énorme erreur, de mettre tous ses identifiants, mots de passe, codes bancaires, etc., sur un cloud ou même sur son propre serveur.
Quitte à faire de la publicité, autant privilégier Keepass qui est une application open-source, multi-plateforme, gratuite, qui a largement fait ses preuves, et qui peut fonctionner en local (le seul inconvénient de Keepass étant qu'il est moins facile à utiliser que les autres gestionnaires).

avatar occam | 

@jacobinet

"Voulez-vous dire que Bitwarden peut fonctionner seul, en local sur une machine"

Ou en Docker, si vous avez un NAS, p.ex. Synology, qui offre un excellent support pour Docker.

Associé aux autres fonctions du Cloud local sur NAS, BitWarden sur Synology est une belle solution pour un réseau local, à la maison ou au bureau.

Tutorial :
https://www.synoforum.com/resources/bitwarden-self-hosted-password-manag...

avatar jacobinet | 

Okay, mais je n'ai pas besoin de serveur car j'utilise uniquement un gestionnaire de mots de passe sur mon Mac, sans partage. Et là, d'après mon dernier essai de Bitwarden, tous mes MP sont sur les serveurs Bitwarden et non sur mon Mac.

avatar Zegorax | 

@jacobinet

Oui il est possible de faire ça. Comme je l'ai mentionné plus haut, il faudrait simplement installer le serveur sur votre ordinateur.

avatar hercut | 

Il existe des solution pour s'autoheberger sans avoir de connaissance ...
Une solution FR et très satisfaisante est Yunohost. Un RPI (Rasberry Pi) et zou, mail, cloud etc.

avatar stefhan | 

@hercut

Dixit la ménagère de 50 ans...

Je ne dis pas le contraire mais à chaque fois on oublie qu’on est sur un site où l’on connaît un minimum la technologie.

avatar hercut | 

La ménagère n'utilisera pas de gestionnaire de mot de passe, elle sera perdu bien avant ;)

Une personne qui se pose la question d'un gestionnaire de mot de passe est une personne qui deja a une notion de l'informatique.

Je vois mal ma mere utilisé ca alors qu'elle a deja du mal a faire la différence entre deux fenêtre sur le bureau ...
Donc pour moi un gestionnaire de mot de passe est une question qui se pose quand on est deja un peu averti.

avatar stefhan | 

@hercut

Certes 😉

avatar hercut | 

Il ne te reste plus qu'a tenter la solution ;)

avatar Castio | 

La ménagère préfère les post-it sur la porte du frigo à un gestionnaire de mdp.
;-D

avatar showmehowtolive | 

@Zegorax

Il faut avoir confiance. L’open source pour ça je ne sais pas trop. J’aurais peur perso.

avatar Zegorax | 

@showmehowtolive

L'open-source n'est pas une motivation pour la confiance justement ? Comme il est possible de savoir ce qu'il se passe derrière

avatar showmehowtolive | 

@Zegorax

Moi j’aurais peur que quelqu’un modifie le code pour récupérer les mdp.

Une société privée c’est son business s’ils font un truc comme ça ils coulent.

avatar occam | 

@showmehowtolive

"Une société privée c’est son business s’ils font un truc comme ça ils coulent."

Parce que vous avez l’impression que la dernière en date à avoir été révélée, Google et les données médicales, va couler Google ?
L’histoire montre que c’est rarement le cas, et à partir d’un seuil de grandeur critique, jamais.

Tandis que le code de BitWarden, vous pouvez aller sur GitHub et le vérifier, ou le faire vérifier par quelqu’un qui s’y connaît. Si vous avez peur des manipulations, vous pouvez le compiler vous-même.
Chose impossible à faire avec un produit commercial clos, à priori.

Se méfier de l’open-source sans l’avoir vérifié, mais faire confiance à un logiciel fermé impossible à vérifier est totalement irrationnel.

avatar Aralyn | 

Je me pose la même question. Bitwarden semble tout avoir ! Il est entièrement gratuit, open-source (ce qui est bien un gage de confiance, surtout quand il s'agit de stocker des mdp), multi-plateformes, esthétique (contrairement à Keepass)... Il a largement de quoi concurrencer les solutions payantes. Je ne comprends pas non plus pourquoi il n'est pas davantage mis en avant par les sites tech.

avatar Zegorax | 

@Aralyn

C'est vraiment bizarre et dommage. Bitwarden possède vraiment tout

Pages

CONNEXION UTILISATEUR