Les logiciels DJ de Serato compatibles avec macOS Catalina

Mickaël Bazoge |

Les DJs qui utilisent les applications de Serato pour faire danser les foules vont pouvoir finalement passer à macOS Catalina. Les logiciels DJ Pro et DJ Lite ont en effet été mis à jour pour prendre en charge la nouvelle app Musique de macOS. Ce sera bientôt le cas aussi pour Serato Studio, l'outil de création rythmique ; quant à Serato Sample, Pitch’n Time Pro et LE, l'éditeur est toujours sur le coup et des mises à jour sont en développement.

Apple avait prévenu ― après la mise en ligne de Catalina… ― que les utilisateurs de logiciels pour DJ devaient éviter d'installer la nouvelle mouture de macOS. Catalina a en effet « explosé » iTunes en plusieurs logiciels, et Musique n'intègre plus la même fonction d'exportation des fichiers XML dont se servent bon nombre d'apps tierces (lire : Les DJs qui utilisent iTunes doivent éviter macOS Catalina pour le moment).

Dans Musique, il est toujours possible d'exporter ces fichiers (Fichier > Bibliothèque > Exporter la bibliothèque) mais contrairement à ce que proposait iTunes depuis toujours ou presque, cet export n'est pas automatique. Avant son set, le DJ peut donc toujours exporter sa bibliothèque au préalable afin que son logiciel de prédilection puisse s'en servir. C'est casse-pied et il faut y penser.

Comme l'explique Kirk McElhearn, Apple propose aux développeurs un framework qui permet à leurs applications de piocher directement dans le fichier .itl. Ce document stocke les informations de la bibliothèque musicale. Et le framework est disponible depuis… iTunes 11, sorti en 2012. Il était donc grand temps que les développeurs fassent le grand saut, et c'est macOS Catalina qui leur donne ce petit coup de coude.

Source
The Verge, merci Théo
avatar Weldon | 

Plus que final scratch et les dj seront content

avatar Crunch Crunch | 

2012 🤪
C'est dire si les développeurs ne suivent rien… 😅

Franchement, il devrait être interdit de râler, pour des développeurs qui ne suivent pas l'évolution.

avatar SyMich | 

N'importe quoi! Ce n'est pas parce qu'un framework existe depuis 2012 qu'il faut obligatoirement abandonner l'usage d'un standard qu'est le format xml (aussi merdique soit-il) pour se précipiter sur un format itl propriétaire, dont l'organisation interne est modifiée à CHAQUE mise à jour d'iTunes 🤦‍♂️ (Désolé mais suivre les caprices d'Apple, ça n'a jamais été une "évolution")

De plus, Apple n'a jamais annoncé qu'ils allaient abandonner la compatibilité xml... même les bêta de Catalina embarquaient une version de Music conservant ce format. Ce n'est qu'avec la version finale qu'Apple a alerté sur cette suppression.

avatar oomu | 

xml n'a rien de "merdique". c'est un excellent formalisme.

avatar SyMich | 

J'avoue m'être légèrement emportée... mais j'en ai marre qu'on reproche sans cesse aux développeurs et développeuses une supposée fainéantise à ne pas suivre le "progrès" d'Apple, quand ce progrès n'est souvent que décision arbitraire, susceptible d'être modifiée sans préavis n'importe quand.

Concernant l'abandon du xml par Music au "profit" du format des fichiers itl, c'est L'exemple même de la décision qui entraîne de nouveaux développements sans que ça n'apporte rien ni au développeur, ni aux utilisateurs. Je crains même que ça génère de nouvelles contraintes avec une mise à jour à produire à chaque nouvelle version de Music si, comme iTunes, chaque mise à jour entraine une conversion (et donc une modification) du fichier itl

avatar marc_os | 

@ SyMich

xml est un standard, certes, mais le contenu ne l'est pas.
Et oui, si Apple propose une API qui permet d'accéder aux données dont on a besoin au lieu d'aller piocher à la main dans le fichier dont la structure peut changer à tout moment, et bien oui, il faut utiliser cette API !
Et si on ne le fait pas, faut pas couiner le jour où tapper directement dans les données ça ne marche plus. Tout dev doit aussi assumer ses choix !

avatar SyMich | 

Tout dev doit assumer ses choix. Certes!
mais pourquoi pensez-vous que TOUS les logiciels musicaux avaient fait le MÊME choix?
tout simplement parce qu'en l'occurrence, c'était le choix d'Apple d'utiliser le format xml pour mettre à disposition la bibliothèque iTunes aux autres applications ayant besoin d'y accéder. Un fichier xml qui avait comme avantage énorme, d'avoir conservé une structure stable au fur et à mesure des évolutions d'iTunes (quand le fichier itl est modifié à chaque mise à jour d'iTunes et doit être converti)

Et tout à coup, une semaine après avoir publié Catalina, Apple se réveille et dit" ah au fait, on ne vous avait pas dit... mais Music n'exporte plus automatiquement le fichier xml dont vos applications ont besoin. Faut mettre à jour vos applications!"

avatar BeePotato | 

@ SyMich : « mais pourquoi pensez-vous que TOUS les logiciels musicaux avaient fait le MÊME choix? »

Tous, vraiment ? On n’a parlé que de ceux qui rencontraient ce problème, ce qui ne signifie pas qu’il n’y en avait pas d’autres qui étaient à jour.

« Un fichier xml qui avait comme avantage énorme, d'avoir conservé une structure stable au fur et à mesure des évolutions d'iTunes (quand le fichier itl est modifié à chaque mise à jour d'iTunes et doit être converti) »

Encore une fois, les éventuelles évolutions du format ITL n’interviennent en rien dans cette histoire.

« Et tout à coup, une semaine après avoir publié Catalina, Apple se réveille et dit" ah au fait, on ne vous avait pas dit... mais Music n'exporte plus automatiquement le fichier xml dont vos applications ont besoin. Faut mettre à jour vos applications!" »

Je ne suis même pas sûr qu’Apple ait dit quoi que ce soit. Tel que je l’ai compris, ce sont juste des développeurs qui se sont d’un coup rendu compte que ce fichier n’était plus mis à jour automatiquement. Et ce sont eux qui se sont réveillés, du coup.

La dernière fois qu’Apple leur avait dit quelque chose sur ce sujet, c’était il y a des années, en leur disant : « voilà, on vous a enfin fourni une API propre pour accéder à ces données, plutôt que le bête fichier XML tout pourri dont il fallait se contenter jusque là ».

avatar BeePotato | 

@ SyMich : « Concernant l'abandon du xml par Music au "profit" du format des fichiers itl, c'est L'exemple même de la décision qui entraîne de nouveaux développements sans que ça n'apporte rien ni au développeur, ni aux utilisateurs. »

Pour le développeur, si, ça amène des choses : vitesse (un seul processus se retrouve à devoir lire le fichier, au lieu que chaque application doive le faire), mais surtout simplicité (par rapport au fait de devoir parser un fichier, gérer les erreurs liées, surveiller les mises à jour du fichier pour pouvoir le recharger lorsqu’il est modifié) et sécurité vis-à-vis de possibles évolutions de format du fichier).

« Je crains même que ça génère de nouvelles contraintes avec une mise à jour à produire à chaque nouvelle version de Music si, comme iTunes, chaque mise à jour entraine une conversion (et donc une modification) du fichier itl »

C’est exactement l’inverse, en fait. Quand on utilise une API dédiée pour accéder à ce type de contenu, on n’a plus à connaître le format de stockage des données, qui peut évoluer tranquillement sans qu’on s’en rende compte.

avatar BeePotato | 

@ SyMich : « N'importe quoi! »

Non.

« Ce n'est pas parce qu'un framework existe depuis 2012 qu'il faut obligatoirement abandonner l'usage d'un standard qu'est le format xml »

Le XML, c’est standard. Le contenu dudit XML, ça n’a rien de standard et c’est susceptible de changer au gré des évolutions du logiciel (iTunes en l’occurrence) qui l’enregistre. Le coup du XML standard, ce n’est donc pas un bon argument.

« pour se précipiter sur un format itl propriétaire, dont l'organisation interne est modifiée à CHAQUE mise à jour d’iTunes »

Sauf que personne n’a parlé de se farcir la lecture de ce format (qui n’est pas destiné à être lu par qui que ce soit d’autre qu’Apple).
Il s’agit d’accéder au contenu de la bibliothèque via un framework dédié à cette tâche, ce qui abstrait donc du format utilisé pour stocker la bibliothèque sur disque — format qui peut donc être du XML, du ITL, une base SQL, ou n’importe quoi d’autre, en toute transparence pour les utilisateurs du framework.
C’est en fait la façon propre de donner accès à une telle bibliothèque, et le coup du fichier XML n’aurait jamais dû exister.

« De plus, Apple n'a jamais annoncé qu'ils allaient abandonner la compatibilité xml... »

La documentation du framework iTunes Library a toujours mentionné qu’il était là pour remplacer l’accès à la bibliothèque via le fichier XML. Je ne me rappelle plus s’il y a eu une annonce claire comme quoi ce fichier finirait par disparaître, mais à partir du moment où il n’était plus le format de la bibliothèque et que sa génération était devenue optionnelle, il aurait dû paraître clair aux développeurs qu’il serait abandonné un jour.

« même les bêta de Catalina embarquaient une version de Music conservant ce format. »

Est-on bien sûr de ça ? Je trouverais ça assez surprenant (bien qu’évidemment pas impossible du tout).

avatar RomanYeager | 

Pioneer suivra dans 6 mois avec Rekordbox... iOS sont toujours plus long ...

avatar Sindanárië | 

C’est un métier, ça, DJ ?
Oh merde 😂

avatar ijimax | 

@Sindanárië

Ironie ?
J'espère, parce que c'est plus difficile qu'en apparence.
Oui, c'est un métier.

avatar Sindanárië | 

@ijimax

Donc ci c’est devenu un métier, ça craint !

Quand des vocations artistiques deviennent un métier, c’est pas flatteur !
N’importe quel guignol peut pratiquer un métier...
C’est comme ça que ce qui était génial devient... de la merde en boîte pratiqué par n’importe qui !

avatar oomu | 

"Donc ci c’est devenu un métier, ça craint !"

comme enseignant de français, tout peut être un métier, et c'est une bonne chose.

"Quand des vocations artistiques deviennent un métier, c’est pas flatteur !"

auteur de bande dessiné est un métier. Il y a des des revenus, une caisse retraite spécifique, un régime fiscal à part etc.

Idem pour les acteurs, les chanteurs, les sculpteurs , les oomus, les maquilleurs, les ingénieurs sons, les monteurs de film, les réalisateurs, les photographes, les journalistes, les romanciers, etc

" N’importe quel guignol peut pratiquer un métier..."

N'IMPORTE QUEL ABRUTI PUtriDE et ABRUTIE FÉTIDE tel le OOMU peut faire le métier d'Ingénieur en Informatique.

et pourquoi ? Parce que les ordis c'est génial et l'informatique c'est passionnant ! Tout le monde devrait en faire que je dis.

Ou DJ ou Plombier ou Astronome si c'est votre truc.

Mais ça restera moins bien qu'ingénieur en informatique :)

" C’est comme ça que ce qui était génial devient... "

il faut savoir une chose : avant c'était NAZE. C'est nettement mieux maintenant.

avatar oomu | 

oui c'est un métier, car on peut faire cette activité professionnellement (être payé pour et en vivre, tout comme joue..Heu administrer des ordinateurs).

avatar Sindanárië | 

@oomu

Administrer des ordinateurs 🤔

Le chien a un maître, le chat un serviteur, l’ordinateur un esclave.

CONNEXION UTILISATEUR