Word Counter compte tous les mots que vous tapez sur macOS

Stéphane Moussie |

Tous les logiciels de traitement de texte (sauf TextEdit) disposent d’un compteur de mots. Mais si vous voulez compter le nombre de mots saisis dans plusieurs applications, voire à travers tout macOS, il n’y a pas de solution intégrée.

Word Counter répond justement à ce cas de figure. L’utilitaire n’est pas nouveau, mais il n’avait pas reçu de mise à jour depuis près de trois ans. La version 1.4 sortie cette semaine corrige plusieurs bugs et ajoute la prise en charge du mode sombre de Mojave.

Word Counter enregistre donc le nombre de mots tapés dans toutes les applications qu’on lui indique (navigateurs, éditeurs de texte, clients mail…). Le nombre total est indiqué dans la barre des menus et le détail par app ainsi que par heure est présenté dans le menulet. En survolant le diagramme en bâtons, on obtient aussi un diagramme circulaire avec la répartition horaire par app.

L’utilitaire compte tous les mots qui ont été saisis, pas ceux qui sont présents dans un document. Si vous tapez un paragraphe puis que vous le supprimez, Word Counter ne va pas soustraire du total le texte qui a été effacé. Il est néanmoins possible d’avoir le compte exact des mots dans un document en utilisant une fonction dédiée.

L’historique et le calcul pour un document en particulier.

Word Counter garde un historique des « performances » d’écriture pour pouvoir mesurer sa productivité et éventuellement se fixer des objectifs.

L’application est en anglais et demande macOS Sierra au minimum. Elle coûte 19,99 $ (environ 18 €). Une version d’essai utilisable pendant 14 jours est disponible. Le développeur promet de « belles choses » pour 2019.

avatar pim | 

Emacs ? Le vrai de vrai Emacs ?!

avatar Kiros | 

Ok je suis parano. Mais n’y a t’il pas la possibilité d’un problème de sécurité. Si il compte tous les mots, ne peut il pas les envoyer tous à un serveur distant et donc ainsi envoyer tous les mdp ?

avatar irep | 

@Kiros

Il pourrait ne comptabiliser que le nombre de pressions sur la touche espace seule entre deux frappes de caractères alpha numériques.

De toutes façons, personne n'ira vraiment vérifier à quelques mots prés^^

et sur retour à la ligne.

avatar iPop | 

@Kiros

Je me disais aussi, c’est une sacré faille de sécurité là.

avatar totoguile | 

Je pensais à la meme chose : un bon password logger ce truc

avatar marc_os | 

Oh, un nouveau keylogger ! Chouette alors.
Se faire payer par ceux qu'on espionne, c'est fort quand même.
Facebook, au moins c'est gratuit !

avatar DomJ | 

Wow, encore de ces experts ici.... si on bloque les connexions sortantes par Little Snitch on se rend compte que l'application fonctionne malgré tout 🤔 tiens tiens....

Après c'est pas pour autant que j'en vois l'utilité, mais bon ^^

avatar totoguile | 

Le problème, c'est les autorisations qu'obtient l'application: si elle se fait hacker, tu peux compromettre ta sécurité.

avatar irep | 

@totoguile

Exact. Une sorte de cheval de Troie à deux bandes. Comment l'appellera-t on ? Un cheval de Six ?

avatar MacTHEgenius | 

Acheter, c’est chercher la faille de sécurité

avatar mimolette51 | 

20 euros pour savoir combien de mot taper au clavier? WTF!!!

CONNEXION UTILISATEUR