Windows 10 : la mise à jour d’octobre de retour en novembre

Mickaël Bazoge |

Avec un mois de retard, Windows 10 October Update est disponible au téléchargement… renouveau. Cette grosse mise à jour a connu son comptant de bugs, et des sérieux. La distribution de cette version a été rapidement retirée des serveurs de l’éditeur car elle supprimait des fichiers chez certains utilisateurs…

Les testeurs inscrits au programme Insiders ont reçu une nouvelle version quelques jours plus tard, et c’est maintenant au tour de tous les utilisateurs d’en profiter (sans le bug). Michael Fortin, vice-président de Windows, annonce dans un billet de blog qui sera suivi par d’autres que Microsoft compte améliorer la fiabilité et la stabilité de son système d’exploitation.

Il faut dire que Windows 10 est un géant aux pieds d’argile : certains éléments de l’énorme écosystème qui gravitent autour ne sont pas nécessairement des plus stables. L’OS est la colonne vertébrale de plus de 700 millions d’appareils actifs chaque mois ; il existe 35 millions d’applications qui comptent plus de 175 millions de versions et 16 millions de combinaisons matériel/pilotes.

De nouveaux firmwares, pilotes, mises à jour et mises à jour de sécurité apparaissent chaque jour. Il suffit qu’il y ait un petit bout de logiciel défectueux pour que le château de cartes s’écroule. Microsoft doit jouer sa partition dans ce grand concert, tout en restant à l’écoute des utilisateurs : « Notre objectif est de fournir à chacun la meilleure expérience de Windows ».

Le peaufinage de Windows 10 passe par une meilleure remontée des bugs : il y a l’huile de coude des testeurs en interne et à l’externe, mais aussi des modèles d’apprentissage automatique pour livrer en premier les mises à jour de Windows à certains types d’appareils (« Si nous détectons que votre appareil pourrait rencontrer un problème, nous ne vous proposerons pas la mise à jour tant que le bug ne sera pas corrigé »).

L’éditeur veut aussi y aller doucement en donnant la priorité à l’amélioration de l’expérience, sur la rapidité de déploiement de la mise à jour. Cela signifie que Microsoft sert d’abord un petit pourcentage d’utilisateurs aguerris avant de livrer de nouvelles versions à monsieur tout-le-monde.

Enfin, il s’agit d’identifier les bugs potentiels qui remontent sur le Feedback Hub de Microsoft ou directement sur les réseaux sociaux. En cas de problème, l’éditeur bloque la livraison de la mise à jour aux terminaux similaires, jusqu’au développement du correctif.

Cela n’empêche pas Microsoft de livrer très rapidement, pour tous les utilisateurs, les mises à jour de sécurité quand une faille « 0 day » est bouchée. On comprend entre les lignes que Microsoft aurait l’intention de ralentir la cadence infernale des nouvelles fonctionnalités dans Windows 10, pour mieux se concentrer sur les finitions et la stabilité.

Voilà qui n’est pas sans rappeler Apple qui selon la rumeur a mis de côté plusieurs nouveautés, notamment dans iOS 12, afin d’améliorer la fiabilité et la compatibilité de ses logiciels.

avatar Slizz | 

J’ai l’impression que Apple comme Microsoft nous servent que des mises à jours bugué en ce moment... ou peut être juste beaucoup plus relayés qu’avant

avatar Scooby-Doo | 

@Slizz

Désolé de détruire ce sentiment passéiste qui vous anime concernant une pseudo fiabilité passé perdue sur l'autel de la production intensive de nouvelles versions.

Cherchez sur Internet, à chaque nouvelle sortie de Mac OS ou Windows, vous trouverez des râleurs qui se plaignaient (à raison) de bugs, mauvaises finitions, problèmes de livraison.

L'ADN des mises à jour est d'embêter l'utilisateur final, quoi qu'il arrive, c'est bien connu !

Ouaf ouaf ouaf

avatar Slizz | 

@Scooby-Doo

Alors là... j’ai juste dit que j’avais l’impression qu’il y avait de plus en plus de bug ou plus relayé (avis perso) avant de me critiquer (votre aboiement) il faut lire le commentaire en entier, d’ailleurs vous semblez aboyer mieux que vous ne lisez... coïncidence ? (Respectez les gens si vous voulez du respect)

Je suis dans le domaine informatique, les bugs je sais qu’ils existent, mais première fois en 7 ans que j’ai un appareil Apple qui est totalement bloqué par une mise à jour officiel (Apple Watch avec la 5.1) d’habitude je peux régler moi même le soucis (surtout sur les bêta Apple) mais là une version officielle c’est frustrant et on lis souvent des soucis comme ça sur macg maintenant comme j’ai dit (peut être juste plus relayé qu’avant)

Et Google Apple Microsoft sont dans le même sac ça arrive.

avatar Scooby-Doo | 

@slizz

" Je suis dans le domaine informatique, les bugs je sais qu’ils existent, mais première fois en 7 ans que j’ai un appareil Apple qui est totalement bloqué par une mise à jour officiel (Apple Watch avec la 5.1) "

L'informatique était aussi mon domaine !

Vous n'avez pas connu les iPhones briqués par une mise à jour de iOS en son temps ?

Vous ne suivez pas l'actualité de Apple ou Microsoft ?

La livraison de Windows 10 2018 d'Avril a été pas mal non plus en bugs !

Non ce n'est pas plus relayé ! Consultez les archives d'Internet et vous serez super surpris des commentaires de l'époque.

Le meilleur je pense a été la première version de Mac OS 10.0 Cheetah car c'était un gros bond dans la nouveauté.

Non désolé, mais cela ne s'améliore pas ou ne s'aggrave pas. C'est la routine et le train train quotidien.

Tout est fait à l'arrache depuis fort longtemps.

Deliver first, fix later !

avatar Slizz | 

@Scooby-Doo

Là je suis d’accord avec vous ! Sur ce point, les nouveautés en premier, la stabilité après

Quand on voit qu’il y a encore des bugs sur ios12 alors qu’il est très pauvre en nouveauté (tout se passe sous le capot) c’est blasant mais au delà de ça

avatar Scooby-Doo | 

Comme vous le remarquez à juste titre iOS 12 est très pauvre en nouveautés parce que Apple a privilégié la stabilité et l'amélioration sous le capot !

Et pourtant, vous souffrez de bugs gênants !

Apple est comme les autres éditeurs, confrontés à des impératifs techniques et commerciaux.

Livrer à temps, même si ce n'est pas fini.

C'est regrettable et je pense que Apple fait beaucoup d'efforts pour livrer des produits et logiciels de qualité.

Et pourtant Apple a la volonté, les moyens humains, financiers et techniques.

Produire du code est une chose, faire en sorte qu'il fonctionne en tous cas et sur tout appareil est une difficulté.

Vous aurez toujours un cas de figure non envisagé qui va se produire.

Ceux qui affirme que tel système d'exploitation est infaillible comme j'ai pu le lire à l'envie sur certains forums se trompent complétement.

Tout est faillible, tout est perfectible.

C'est pourquoi l'important n'est pas la qualité délivrée, mais la volonté de l'améliorer aujourd'hui et demain.

Le reproche majeur que je fais à un système comme Android par exemple, c'est son manque de suivi dans le temps.

Les fabricants s'intéressent plus à vendre (cela rapporte de l'argent) qu'à maintenir (cela coûte un maximum d'argent).

avatar radeon | 

Moi j'ai l'impression que Windows se bonifie à grands pas et qu'apple devrait se bouger la nouille

avatar Dark Phantom | 

@radeon

On est encore loin ( à part pour les jeux et les drivers de gpu mais ça, ça a toujours été )

avatar romainB84 | 

@radeon

Je me sers de Windows 10 au boulot et c’est une catastrophe de stabilité (surtout office 2016 qui bug constement... petit bug amusant encore ce matin, je double clic sur un fichier excel depuis l’explorateur Windows... et là j’ai un petit pop up qui me dit que le fichier n’existe pas (et non ce n’était pas un raccourci ^^ c’était directement le fichier, après un petit redémarrage c’est revenu mais c’est comme ça tout les jours ^^)
Et pourtant, javais vraiment envie de l’apprécier ce Windows 10 qui avait l’air plutôt cool sur le principe (en tout cas les idées sont plutôt bonne mais pas la mise en place 🙂

avatar huexley | 

Office sur Mac est aussi un cauchemar sans fin… Impossible d'enregistrer sur des point de partage, fichiers vérouillés, crash etc…

avatar glaglasven | 

@romainB84

Jamais de bugs, ou alors vraiment très rarement, à mon avis le problème est plutôt devant l'écran ;) ou alors ton administrateur IT

avatar Dumber@Redmond | 

@glaglasven

Ça c'est toujours la bonne (sic) blague du gars qui ne fait rien avec son ordinateur, n'utilise aucune application sérieuse, et surtout passe son temps sur les forums à se foutre de la gueule des gens qui ne pensent pas exactement comme lui...

avatar glaglasven | 

@Dumber@Redmond

Utilisant mon ordi plus de 12h par jours avec des logiciels varié comme la suite office, CATIA V5 ou visual studio, je pense que j'ai suffisemment d'usage pour me faire une idée de si un système est stable 😘

avatar romainB84 | 

@glaglasven

Je vais pas t’envoyer une copie de mon doctorat en informatique, mais je dirais que je suis pas trop mauvais avec un ordinateur 🙂
Après tant mieux pour toi si tu n’as pas de soucis avec win10! Mais mon constat est que sur toute les machines que jai vu tourner sur cet OS (a une exception prêt - mais la personne en question a un usage vraiment uniquement orienté web et bureautique) je n’ai vu que des soucis !
Après la palme reviens surtout à office 2016 et OneDrive !!!

avatar Frodon | 

Mon expérience sur mon PC Core i7 4770k + NVidia 980Ti, est franchement pas reluisante avec Windows:

1) J'ai régulièrement des problèmes avec les mises à jour Windows, avec des codes d'erreurs abscons en hexadécimal, où il faut souvent se coltiner des commandes PowerShell toutes aussi absconses pour les résoudres.

2) Récemment j'avais passé la mise à jour 1809 (premier édition de la mise à jour d'Octobre), qui s'était bien passé (je suis passé à travers le bug de perte des fichiers persos), mais à l'usage j'ai eu plus de 10 écrans bleus en moins d'un mois sur Ntfs.sys, et après un énième écran bleu, et un énième check de disk, il n'a jamais voulu redémarrer même en restaurant un ancien point de restauration => Reformatage et réinstallation (de la 1803, pas assez fou pour retenter d'installer la 1809 buguée).

NTFS reste d'ailleurs un système de fichier largement en retard par rapport à APFS (macOS) ou BTRFS ou même EXT4 (Linux).

3) Windows se coltine des limitations historique, tel que la limitation à 260 caractères pour les chemins de fichiers (désactivable depuis la mise à jour Anniversary Update, via une clé de base de registre, mais pas désactivé par défaut), NTFS qui vieillit très mal et n'est plus dans l'air du temps, la base de registre qui s'avère être une usine à gaz absconse, ou encore les lettres de lecteurs à la MSDOS (C:, D:, ...) archaïques...

Les bonifications apparentes au niveau de l'UI ne sont que des caches misères, dans son architecture Windows garde des fondations archaïques qui vieillissent très mal.

Le comble c'est qu'aujourd'hui je trouve que Linux est devenu, de part ses évolutions de ces dernières années (outils d'installation des logiciels bien plus simples, interfaces de plus en plus modernes et simples, ...), bien plus simple à utiliser que Windows. Et si avant je n'envisageait jamais de conseiller Linux à mes proches non informaticiens ou passionnés d'informatique, aujourd'hui je le fais sans soucis et les retours de mes proches sont très positifs (très peu de demande d'aide, et retours de satisfaction pour la plupart), son seul point noir éternel est sa logithèque qui fait que je ne le recommande toujours pas à des personnes qui ont besoin de logiciels poussés à la Photoshop, Lightroom, ou FinalCut/Premiere.

avatar Scooby-Doo | 

@Frodon

Je suis plutôt d'accord avec vous, mais :

" Windows se coltine des limitations historique, tel que la limitation à 260 caractères pour les chemins de fichiers (désactivable depuis la mise à jour Anniversary Update, via une clé de base de registre, mais pas désactivé par défaut) "

C'est clair que c'est totalement obscure comme fonctionnement !

" NTFS qui vieillit très mal et n'est plus dans l'air du temps "

Êtes-vous pressé d'avoir un nouveau système de fichiers avec son lot de bugs, problèmes de compatibilité ?

" la base de registre qui s'avère être une usine à gaz absconse "

Clair que cela ne devrait même pas exister.

" ou encore les lettres de lecteurs à la MSDOS (C:, D:, ...) archaïques… "

Que l'on peut ne pas afficher avec la bonne option, mais c'est archaïque je vous l'accorde.

" Les bonifications apparentes au niveau de l'UI ne sont que des caches misères, dans son architecture Windows garde des fondations archaïques qui vieillissent très mal. "

Lié à la rétrocompatibilité tant chérie par les utilisateurs de Windows !

Microsoft a voulu supprimer le menu Démarrer dans Windows 8 par une page d'accueil, cela a été un tollé !

Vous ignorez tout simplement l'archaïsme et l'immobilisme des utilisateurs Windows. Même des joueurs adolescents veulent conserver leurs repères. Tout ce qui bouge les gênent. Affligeant mais c'est une triste réalité.

" Le comble c'est qu'aujourd'hui je trouve que Linux est devenu, de part ses évolutions de ces dernières années (outils d'installation des logiciels bien plus simples, interfaces de plus en plus modernes et simples, ...), bien plus simple à utiliser que Windows. "

Donc 2018 est enfin l'année Linux. Au 31 décembre tout le monde sera passé à Linux à vous lire tellement c'est beau, facile et agréable à utiliser.

Le mot " inertie ", vous connaissez ?

Linux est juste le meilleur système d'exploitation pour faire fonctionner Windows, dixit Microsoft dans ses propres datacenters !

" Et si avant je n'envisageait jamais de conseiller Linux à mes proches non informaticiens ou passionnés d'informatique, aujourd'hui je le fais sans soucis et les retours de mes proches sont très positifs (très peu de demande d'aide, et retours de satisfaction pour la plupart), son seul point noir éternel est sa logithèque qui fait que je ne le recommande toujours pas à des personnes qui ont besoin de logiciels poussés à la Photoshop, Lightroom, ou FinalCut/Premiere. "

En fait à vous lire, vos proches ont juste besoin de consulter leurs emails, surfer sur Internet, écrire des courriers de temps à autres, merci de ne pas leur conseiller Linux qui est parfaitement adapté pour des super calculateurs ou des datacenters, mais plutôt de leur conseiller une bonne tablette qui fera le job amplement…

Vous rendrez un énorme service à vos proches. Pas la peine d'utiliser une bombe nucléaire pour écraser un petit moustique !

My two croquettes

avatar Frodon | 

"Êtes-vous pressé d'avoir un nouveau système de fichiers avec son lot de bugs, problèmes de compatibilité ?"

Vu la stabilité de NTFS, je pense que le risque serait à prendre. NTFS c'est un peu le HFS+ de Windows, et franchement je ne regrette pas qu'Apple ait fait le choix d'arrêter avec HFS+ au profit d'APFS.

"Donc 2018 est enfin l'année Linux. Au 31 décembre tout le monde sera passé à Linux à vous lire tellement c'est beau, facile et agréable à utiliser."

Non, parce que, comme indiqué, il manque encore pas mal de logiciels, notamment professionnels ou semi professionnels.

Donc non, 2018 ne sera pas l'année de Linux, parce que la logithèque n'est pas au rendez-vous, et avant que cela change ça va probablement pas se faire de si tôt, car il n'y a pas d'entreprise à la Microsoft ou Apple qui peuvent faire du lobbying auprès des gros éditeurs de logiciels (Adobe, Microsoft, AutoDesk...) pour les inciter à supporter Linux.

Du coup à mon avis Linux restera cantonné aux serveurs et utilisations basiques/amateurs (car même s'il n'y a pas les grands nom, on peut quand même faire un minimum avec des logiciels comme GIMP, Lightworks (ou Cinelarra), Darktable, LibreOffice,...)..

"En fait à vous lire, vos proches ont juste besoin de consulter leurs emails, surfer sur Internet, écrire des courriers de temps à autres, merci de ne pas leur conseiller Linux qui est parfaitement adapté pour des super calculateurs ou des datacenters, mais plutôt de leur conseiller une bonne tablette qui fera le job amplement…"

Les proches en questions, ont déjà une tablettes. Mais ils aiment bien l'interface du clavier/souris traditionnel quand ils doivent faire de la bureautique.

Quand ils ont la possibilité d'avoir un Mac, du moins qu'ils acceptent de payer le prix d'un Mac, je leur conseille évidement un Mac.
Je ne conseille Linux que s'ils ne veulent pas se payer un Mac ou carrément sont allergiques à Apple.

Et le fait est que Linux leur convient très bien pour leurs usages basiques. Ca n'est pas bon juste que pour les datacenters Linux, qui d'ailleurs n'ont souvent pas besoin d'UI locale (un bon SSH ou une interface d'admin Web, convient parfaitement pour ce cas).

Donc si, je conseille Linux, devant Windows, mais après macOS, à ceux qui ont des usages basiques (bureautique, internet, multimédia basique (photo numérique avec faibles retouches...)), car d'expérience je constate une bien meilleure satisfaction avec Linux qu'avec Windows dans ce cadre d'usage.
Effectivement une tablette peut convenir, mais bien souvent je constate que l'ordinateur classique reste préféré pour les usages productifs (bureautique, photos numériques, ...), bien souvent en complément d'une tablette justement.

avatar fte | 

@Frodon

"Vu la stabilité de NTFS, je pense que le risque serait à prendre. NTFS c'est un peu le HFS+ de Windows, et franchement je ne regrette pas qu'Apple ait fait le choix d'arrêter avec HFS+ au profit d'APFS."

Okay. Alors pour information, Microsoft a son APFS. Il s'appelle ReFS. Il est en développement depuis pas mal d'années, et en production ciblée depuis moins d'années. Microsoft avance pas à pas, ajoutant les features nécessaires bien tranquillement, en testant très longuement l'ensemble. Ils ne balancent pas en prod un fs buggé et incomplet en prenant leurs clients pour des bêta-testeurs.

Je ne regrette pas le choix de Microsoft de ne pas sauter dans le vide sans sérieuses garanties.

avatar Scooby-Doo | 

@radeon

à lire cet article :

" Il suffit qu’il y ait un petit bout de logiciel défectueux pour que le château de cartes s’écroule. "

Windows ne serait qu'un pauvre château de cartes qui peut s'écrouler à tout moment et à la moindre présence d'un logiciel défectueux ?

En fait :

- si c'est un logiciel d'une tierce partie, je ne vois pas la responsabilité de Windows dans ce cas.

- si c'est un pilote d'une tierce partie, de même sauf s'il est livré via Windows Update. Microsoft aurait dû pousser les tests.

- si c'est un pilote livré par Microsoft ou un service de Windows qui plante, là je veux bien taper sur Microsoft sans aucune retenue :-)

My two croquettes

avatar macam | 

Et moi j'ai l'impression que c'est notamment Windows Defender qui provoque les bugs.

avatar ludobubner | 

Une raison de plus pour rester sur Mac OS ?

avatar occam | 

Peter Bright (ArsTechnica) a consacré une longue analyse aux failles du processus chez Microsoft lors de la débâcle d’octobre :
https://arstechnica.com/gadgets/2018/10/microsofts-problem-isnt-shipping...

D’après mon expérience, je pense que c’est une analyse très pertinente.

Il y retourne aujourd’hui, et conclut :
« Our previous examination of the development process was informed by extensive discussion with company insiders, both past and present; as such, we're confident that there are certain flaws in the process—not all code has tests, not all test failures are regarded as blocking issues, and the main development branch is not required to be production-quality at all times. The result is that Microsoft fundamentally treats Windows development as a condensed version of its old "waterfall" process, wherein lots of bugs and instability are introduced during an intensive period of development, followed by a longer period of bug fixing. This means that each new feature update represents a quality dip, and it takes some months to recover. »
https://arstechnica.com/gadgets/2018/11/windows-10-october-2018-update-i...

Vice pérenne, qui nous a suffisamment empoisonné la vie. J’espérais ne plus m’y frotter.

Cela étant dit, après la série de déboires inaugurée par Sierra et dont Mojave ne nous a pas encore entièrement débarrassés — un des forums les plus fréquentés sur un autre site porte le sobriquet de « Mojave victims » — j’aimerais savoir quelle est l’excuse qu’Apple peut faire valoir. Microsoft doit gérer une immense multitude de hardware. Apple a toujours fait ses choux-gras sur l’argument de l’homogénéité de sa base de machines. Monolithisme noté, mais qui n’empêche pas les barateries récurrentes. Alors ?

avatar fte | 

@occam

"Alors ?"

Alors on utilise toujours des outils ayant remarquablement peu évolué depuis 1950, pour des développements dont l'ampleur n'a plus le moindre rapport avec les années 50.

C'est clairement un problème majeur, partagé par toute l'industrie. Apple y compris.

Ces bootcamps code et cette légende "tout le monde peut coder" ou "tout le monde devrait apprendre à coder" ont des conséquences sur l'état de l'art. J'ai interviewé des devs (auto-)proclamés ayant suivi des bootcamps PHP mais qui ne savaient pas ce qu'était un disque dur. Il y a des hordes de devs de ce niveau sur le marché, il y a un turnover très important évidemment, et sur 10 candidats, 7 ou 8 ont ce niveau pathétique aujourd'hui.

Je commence maintenant mes interviews par une question ouverte du genre "parlez-moi de la boucle for", et selon la réponse je continue ou j'arrête de faire perdre du temps aux personnes présentes. Ou des nombres flottants. Ou de liste, la structure de données. Un truc concert et omniprésent, n'importe, sans réponse précise mais avec une discussion à la clé.

L'embauche est un problème majeur, partagé par tout l'industrie. Créé par l'industrie, entretenu par l'industrie.

Ça me fait doucement rigoler ce "tout le monde peut coder". Tout le monde peut décrocher un master en mathématiques. Tout le monde peut décrocher un diplôme de menuisier ébéniste. Tout le monde peut devenir master pen(wo)man. (Non, tout le monde ne peut pas.)

Je vais éviter le sujet du project management et des méthodes waterfall, agile, scrum... C'est encore un autre problème majeur.

avatar Amaczing | 

@fte

Vas y tu peux développer plus le sujet mais peut être sur le forum avec un thread dédié ça m’intéresse.

avatar lome_bbrr | 

sujet très intéressant. Je ne suis pas dév mais si tu décides de développer je lirai avec plaisir

Pages

CONNEXION UTILISATEUR