QGIS 3.0 est (très) légèrement plus facile à installer sur macOS

Nicolas Furno |

QGIS est le plus gros logiciel de SIG1 open-source et il est disponible sur toutes les plateformes. Sur le site officiel du projet, on trouvait déjà facilement les versions Windows et Linux, mais pas macOS. Pour le système d’Apple, il fallait passer par un site tiers, ce qui compliquait les choses. Bonne nouvelle sur ce front, on peut désormais télécharger QGIS macOS depuis le site, comme pour les autres systèmes.

Téléchargement de QGIS macOS directement sur le site du projet.

Cette partie sera simplifiée, mais l’installation reste relativement complexe. Comme avant, vous devrez installer au moins trois éléments pour obtenir une copie fonctionnelle de QGIS : Python 3 (la version 2 n’est plus compatible), un paquet nommé « GDAL » et enfin un autre paquet pour le logiciel lui-même. L’installation est encore compliquée par le fait que les paquets ne sont pas signés par Apple, ce qui implique de passer par les Préférences Système pour les autoriser malgré tout.

Les paquets à installer à gauche, la fenêtre des Préférences Système à droite pour autoriser l’ouverture des paquets.

Les développeurs pourraient au moins améliorer ce point, pour le reste, QGIS est un outil complexe qui est lié à trop de dépendances pour offrir une installation vraiment simple. Peut-être qu’un seul paquet pourrait tout installer automatiquement à l’avenir, mais en attendant, on peut tout faire directement depuis le site officiel du projet.


  1. Système d’Information Géographique, un logiciel chargé de traiter et représenter les données dans l’espace, souvent sur des cartes. ↩︎

Source
Via @timlinux
avatar byte_order | 

> Les développeurs pourraient au moins améliorer ce point

99 euros par an pour être certifié "authentique" par une plateforme fermée, là où les autres plateformes fournissent la certification gratuitement, pour un projet open-source de taille moyenne, c'est juste pas tenable.

Et ils ne pourraient pas le faire pour Python 3.x de toute façon, à juste titre.

avatar Nicolas Furno | 

@byte_order

Ce n'est pas non plus un petit projet, je ne sais pas quels sont leurs moyens, mais je pense que ce serait envisageable financièrement.

La vérité, c'est probablement qu'ils ont peu d'utilisateurs sur Mac et que c'est pas une priorité.

avatar byte_order | 

J'imagine que si la communauté Mac pesait suffisamment dans les utilisateurs de QGIS toute plateforme confondue, y'aurait bien eu déjà un développeur ou des donateurs qui auraient proposés d'assumer le coût de la signature.

Mais y'a aussi une question de principe, comme par exemple pour le paquet Python 3.x
Payer de sa poche chaque année pour qu'un fabricant bénéficie à la fois gratuitement de vos efforts pour être compatible avec sa plateforme mais en plus pour que ce même fabricant puisse tirer des profits de la certification de la distribution de cet effort, c'est la double peine.

Apple n'a que très très peu avancé sur ce plan, les projets open source sont exclu par la politique sécuritaire, commerciale et d'extension du monopole de la distribution d'Apple, c'est le problème d'Apple et de ses clients, pas des projets open source.

avatar Nicolas Furno | 

@byte_order

C'est vrai que la politique d'Apple pourrait être plus souple pour l'open-source.

Cela dit, j'ai peut-être rêvé, mais il me semble bien avoir installé Python 3 sans être bloqué par Gatekeeper… 🤔

avatar LeSteph | 

Connaissant quelques développeurs Qgis, je peux vous dire qu'ils travaillent tous sur un MacBook Pro pour faire du Python, donc Qgis (au moins pour le développement) est souvent installé sur un OsX. Mes projets Qgis sont facilement compatibles Windows et Mac, juste faire attention à l'encodage, tout mettre en UTF8 si on veut que les projets soient multiplateforme.

CONNEXION UTILISATEUR