La fin du monde est proche : Google fait du Windows, Microsoft fait du Linux

Mickaël Bazoge |

Les portes de l'Enfer viennent-elles de s'ouvrir ? Peut-être bien, allez savoir. On apprend en effet, à quelques heures d'intervalle, que Microsoft lance un système d'exploitation basé sur Linux (!) et que Chrome OS pourrait bientôt être en mesure de faire rouler Windows (!!). Avant que les dents ne poussent dans les becs des poules, jetons un œil à tout cela.

Microsoft a donc annoncé la sortie d'un système d'exploitation basé sur le noyau Linux. Mais il y a peu de chances qu'on puisse un jour installer ce chat à neuf queues dans un ordinateur « classique » : Azure Sphere OS se destine à l'internet des objets (IoT).

L'éditeur de Windows exploite ici les propriétés bien connues de sécurité et de flexibilité de Linux pour assurer à ces produits connectés la meilleure protection possible. Plusieurs exemples ces dernières années ont montré à quel point la sécurité faillible de ces appareils pouvait provoquer des catastrophes (lire : L'internet des objets, une arme efficace pour attaquer le web).

Cet OS est une des briques qui compose la plateforme Azure Sphere, Microsoft fournissant aussi des microcontrôleurs contenant des technologies sécurisées mises au point par l'éditeur, ainsi qu'une couche infonuagique qui fait fonctionner ensemble tout ce joyeux bazar. Il faudra attendre pour voir les premières applications concrètes de cette solution, Azure Sphere OS étant proposé uniquement en bêta limitée pour le moment.

Il n'est pas étonnant de voir Microsoft frayer avec le pingouin : en novembre 2016, l'éditeur rejoignait la fondation Linux, puis il a mis à disposition des distributions Linux sur son Windows Store. D'ici à voir un Windows doté d'un noyau Linux, il y a un gouffre de la taille de deux ou trois galaxies à franchir.

L'autre nouvelle qui agite les internets n'est qu'une rumeur concernant Chrome OS, mais qui s'appuie sur des références concrètes à un mode AltOS au sein du Pixelbook, le Chromebook grand luxe de Google. Le code de la dernière build du système d'exploitation fait en effet mention de la possibilité d'y faire fonctionner d'autres OS, dont… Windows. On trouve également une autre référence à un écran de sélection d'OS.

Cela donnerait aux utilisateurs du Pixelbook le choix du démarrage de leur ordinateur, sur Chrome OS ou Windows, un peu de la même manière qu'avec Boot Camp sur Mac. Pour le moment, on évitera de miser trop gros sur cette éventualité, mais qui sait…


avatar Karb0ne | 

Ça prouve surtout que Microsoft est incapable de sortir un micro noyau pouvant tourner sur une machine légère !

C’est comme Intel qui n’arrive pas à faire un équivalent (rapport perd/conso) aux processeurs ARM pour le mobile.

avatar bibi81 | 

Chacun son métier... L'embarqué est un monde différent !

avatar madaniso | 

Vous me faites avec vos commentaires anti Microsoft :)

L'action a pris +100% à moins de 3 ans et la société se porte très bien :)

avatar C1rc3@0rc | 

@Karb0ne

«Ça prouve surtout que Microsoft est incapable de sortir un micro noyau pouvant tourner sur une machine légère !»

Absolument pas.
Deja il y a la platee d'appareils "embarqués" qui fonctionne sur les versions specifiques de Windows: panneaux d'affichage, terminaux bancaires, machine-outils, ...

Ensuite, si les Windows Phone sont un echec qui a ete entere par MS, ce n'est pas a cause de ses performances qui sont excellentes (par contre l'ergonomie est pourrie, l'environnement incohérent, .

On peut aussi revenir sur les Surface RT - les anciennes sous ARM - dont l'OS est une petite merveille d'optimisation mais dont l'incompatibilité avec les applications x86 a signé la mort des la naissance: une victime de plus du monopole Wintel, comme l'architecture ARM ou EPIC chez Intel...

Bref MS est tout a fait capable de faire de l'embarqué ou des noyaux performants en general - celui de Windows 7 est excellent en l'occurence. De plus MS a largement les moyens d'acquerir un OS embarqué le cas echeant.

Pourquoi MS lance un OS basé sur Linux?
C'est que que je dis depuis l'arrivee de Nadella aux commandes: la strategie de MS est d'abandonner Windows totalement et de se recentrer sur les services deportés (Azure et cloud en general).

Ici on voit juste un element de plus dans l'abandon de Windows a terme. Windows va finir sa vie avec la version 10 qui va accompagner la transition vers le tout cloud.
L'idee de fond de MS c'est celle d'Oracle: un monde sans PC, juste des terminaux basiques equipés d'un OS minimaliste qui assure la connexion et transaction avec un systeme central - ou plutot une constellation de systemes centraux - environnement ou l'utilisateur n'est proprietaire de rien et doit payer a l'usage pour absolument tout.

Le enieme retour du cauchemar Multics et autres OS centraux des annees 60 en somme.

avatar softjo | 

On peut pas dire que MacOS est léger. Son noyaux peut l'être, mais en tout cas, Windows fonctionne sans aucun problème sur une machine virtuelle, avec 1.5Go de ram dédiée et en utilisant Visual Studio. Et les animations du système sont fluides.

Va faire tourner OSX sur 1.5 Go de ram. Bonne chance. Et les animations du système ne sont pas fluide même sur des machines pro avec des cartes graphiques dédiées. Apple collectionne les bugs ignorés qui s'entassent, les problèmes de sécurité très graves (des problèmes d'amateurs), les problèmes de performances, les problèmes de sous-dimensionnement hardware (batteries trop faibles, cartes graphiques trop faibles).

Je pensais pas que je le dirais un jour, mais Windows est devenu un système plus stable, plus sûr et plus performants que OSX. Mais OSX a TimeMachine, une gestion de trackpad parfaite, QuickLook et Alfred (mais ça, c'est pas Apple qui le fait)

avatar Dumber@Redmond | 

@softjo

Ah ah vraiment très drôle ?
La palme de l’humour 2018 !! ?

avatar pocketalex | 

@Dumber@Redmond

+1

Il m'a vraiment fait marrer celui la

Je ne sais pas ce qu' a fait Apple à nombre de personne qui se sont donnés pour mission d'investir les forums des sites parlant de la marque et de son matériel pour expliquer à l'audience à quel point le Mac c'est "pas bien"

Et que c'est lent, et que c'est pas optimisé, et que c'est buggué, et que c'est de l'arnaque, et que pour acheter ça faut vraiment être un crétin fini ....

Ils tournent en boucle dans leur monde idéal fait de carte-mère PC évolutives et faisant tourner Windows ... comme si c'était la solution idéale.

Heureusement, tout cela n'est que des conneries

avatar Dumber@Redmond | 

@pocketalex

C'est clair : ce qu'ils avancent est aussi vrai que la Terre est Plate !!!
Quand tu vois qu'il faut 3,5 Go de RAM UNIQUEMENT pour l'OS sur un W7 Entreprise "stock" sur mon portable de boulot... ?
Ça me fait pisser de rire !

Mon iMac 2008 n'a que 4 Go de RAM et macOS prend à peine plus d'un Go pour le kernel. Et il fonctionne super fluidement !
Ce qu'on ne peut même pas dire pour mon Lenovo de boulot avec 8 Go...

avatar leber726 | 

@Dumber@Redmond

"Mon iMac 2008 n'a que 4 Go de RAM et macOS prend à peine plus d'un Go pour le kernel"

Le problème avec les commentaires internet , c'est qu'on a souvent des gens qui n'y comprennent rien mais qui jouent au spécialiste. 1 Go pour le kernel, ça serait monstrueux. Je suppose que ça inclut aussi les services (qui ne sont pas du tout dans le kernel, donc) pour arriver à un chiffre aussi élevé. Et c'est évidemment la même chose pour Windows, si tu as 3,5 Go de RAM à froid, c'est que tu as plein de programmes et de services inutiles qui se lancent pour rien, à vrai dire je n'ai jamais vu ça, ou que tu as énormément de RAM à la base. Il serait peut-être temps de faire le ménage, mais pour ça encore faut-il y comprendre quelque chose, et admettre aussi que la même chose peut parfaitement se présenter sur Mac (d'ailleurs le fait de n'avoir que 4 Go explique en grande partie la légèreté du système à froid).

avatar pocketalex | 

@leber726

Le plus simple n'est il pas de regarder la mémoire disponible au démarrage de la machine ?

Je cherche à simplifier, la vérité est plus complexe...

Edit : au démarrage d'une machine avec l'OS fraichement installé et rien d'autre
Edit : redémarré mon Macbook 12" sous El Capitan, il affiche 1.35 Go occupé et au bout d'une petite trentaine de secondes, quand tous les services et apps additionnels sont lancés (Dropbox, Adobe CC manager, Splashtop, Jump, etc) 2,77Go occupés (1,7 App Memory, 1,1 Wired Memory, 0 compressed) et un fichier de cache de 3Go.
Il est compliqué de définir la taille mémoire qu'occupe un OS avec le swap, la compression, etc. Ce qui est sur, c'est que l'époque ou cela pouvait poser problème est révolue, il est donc vain de discuter de ce sujet ... me semble t'il
Surtout que personne n'a sur sa machine un OS de base sans absolument aucun service additionnel, driver, utilitaire et Cie.
"MacOS" ou "Windows", ça ne veut rien dire, l'un comme l'autre, si on charge bien la machine de plein de trucs, on peut en faire un OS bien lourding qui bouffe toute la RAM voir tout le CPU à faire tourner plein de trucs, et cela dépend des configs de chacun et de ce qu'il fait avec (en le sachant, ou sans le savoir)

avatar SartMatt | 

"Je cherche à simplifier, la vérité est plus complexe..."

Beaucoup plus complexe... Les systèmes modernes profitent du supplément de mémoire disponible pour précharger des choses au démarrage.

Tu peux avoir un système où tu auras 200 Mo de mémoire libre en démarrant avec 1 Go de RAM puis seulement 1 Go de mémoire libre en démarrant le même système sur la même machine avec 2 Go de RAM...

avatar C1rc3@0rc | 

@SartMatt

Moais c'est comme la vitesse de demarrage, l'apparence est trompeuse...

L'efficacité de l'utilisation de la memoire se verifie quand on a des applications qui utilisent massivement la memoire.

Apres, c'est certains que plus il y a de process qui tournent plus ça bouffe de la memoire. La saleté iCloud et ses x process permanents ça bouffe de la memoire et comme c'est integré a l'OS ça fait passer l'OS pour un gros machin gras...

Le truc desolant c'est de lancer 10 applications en meme temps (dont on utilise qu'une seule a un moment) 40 onglets dans Safari et de se plaindre que l'OS se traine comme une bouse. Ok Safari pourrait ne garder actif que l'onglet au premier plan ce serait une enorme avancée, mais quand meme l'utilisateur a une responsabilité aussi.

avatar Dumber@Redmond | 

@leber726

Si tu avais déjà vu un mac tournant sous macOS, alors je dis peut-être aurais-tu vu cette application étrange qui s’appelle Activity Monitor et dans laquelle tu peux voir un onglet Memory.
Tiens c’est vraiment étrange et bizarre.. quand tu tries les tâches par occupation mémoire, tu vois un truc vraiment très très bizarre:
Une tâche (la plus consommatrice de RAM) et elle s’appelle (et là on frôle l’apoplexie) kernel_task.
Alors moi qui suis vraiment stupid , je me dis que ce doit être...
Ah non vraiment je vois pas !!
Sur mon MBP avec 16 Go de RAM et juste après le démarrage, elle fait 1,5 Go et sur mon iMac 2008 avec 4 Go elle fait environ 1 Go.
Mais tu as sûrement raison, tu sais mieux que moi...
Pauvre clown !

avatar pocketalex | 

@Dumber@Redmond

Kernel_task n'est qu'un process de MacOS, ce n'est PAS MacOS.

De plus, sa consommation CPU et RAM varie suivant l'utilisation de la machine ET des conditions d'utilisation de la machine (exemple : si tu consommes beaucoup de CPU et que ce dernier est au bord de la surchauffe, le process Kernel_task va bouffer des cycles pour baisser ceux des apps gourmandes, un export 4K par exemple, juste pour baisser la température du CPU. Ce sont des cycles vides, cela ne veut pas dire que le process mange du CPU). Concernant la RAM, il va bien évidemment l'occuper le plus possible, cela ne veut pas dire que ta machine n'a plus de RAM pour les autres apps, juste que c'est mieux ainsi ... "empty RAM is wasted RAM"

avatar pocketalex | 

@Dumber@Redmond

Pour en revenir à la discussion sur la RAM, il est illusoire et vain de discuter de qui de MacOS ou de Windows ou de Linux est l'OS qui consomme le moins

Depuis Windows Vista, et surtout depuis que les ordinateurs sont fournis avec une grande quantité de RAM (ce qui n'a pas toujours été le cas dans l'histoire de l'informatique) Windows utilise une technique appelée SuperFetch qui va utiliser du cache RAM à fond (charger en RAM les fichiers d'application les plus utilisés) et blinder quasi toute ta RAM, même si tu n'as rien lancé. Et c'est normal, pourquoi laisser vide une RAM qui peut être utile et servir à accélérer l'ordinateur ?

Il est donc difficile aujourd'hui de mesurer qui ou quoi consomme le moins, vu la gestion RAM des OS modernes...

avatar C1rc3@0rc | 

@pocketalex

Commences par lire les volumes de Tanenbaum, et on pourra discuter de la strategie d'allocation memoire et de la gestion des process...

Pour info, les process lancés par l'OS (autrement dis ceux qui ne sont pas lancé explicitement par l'utilisateur) sont des process systemes. Pas la peine d'aller savoir a quel services ils se rattachent, le parent, etc... ils sont lancé par l'OS pour assurer le fonctionnement de la machines, ce sont des process systemes.

avatar pocketalex | 

@C1rc3@0rc

tout à fait ! et donc ????

avatar Bloodwave | 

@Dumber@Redmond

"Heureusement, tout cela n'est que des conneries"

Un peu comme ce que tu racontes.

"Quand tu vois qu'il faut 3,5 Go de RAM UNIQUEMENT pour l'OS sur un W7 Entreprise "stock" sur mon portable de boulot... "

Plus il y a de RAM, plus l'OS en utilise, tu utiliserais une machine avec 4Go, tu n'aurais certainement pas 3,5Go utilisés.

Bref, contentes toi de troller sans trop exposer le niveau de faiblesse extrème de tes connaissances...

avatar Dumber@Redmond | 

@Bloodwave

Eh bien si justement, mais tu n’as pas dû voir un Windows souvent, à part pour faire un démineur...
J’avais 3,5 Go pris sur 4 Go, c’est pour cela que j’ai demandé 4 Go de plus et suis passé en W7 64 bits...

avatar SartMatt | 

Franchement, il devait pas être "stock" ton Windows... 3.5 Go sur une machine fraichement démarrée et sans rien de lancé, ça pû le bloatware installé par le constructeur de ton PC ou par ton employeur...

J'ai justement une VM avec un Windows 7 Intégrale à jour et sans rien d'installé. Voilà ce que donne la consommation mémoire 5 min après le démarrage, sans rien avoir lancé, et selon la quantité de RAM affectée à la VM :
* VM de 2 Go : 633 Mo utilisés + 156 Mo de cache => https://share.lurl.eu/macg/w7-vm-2g.png
* VM de 4 Go : 735 Mo utilisés + 265 Mo de cache => https://share.lurl.eu/macg/w7-vm-4g.png
* VM de 12 Go : 1.21 Go utilisés + 438 Mo de cache => https://share.lurl.eu/macg/w7-vm-12g.png

On voit bien que le système prend plus ou moins ses aises au fil de l'augmentation de mémoire (et ça, ça devient de plus en plus marqué au fil de l'utilisation, parce que le système apprend, le superfetch va précharger les programmes les plus utilisés...).

Mais dans tous les cas, on est trèèès loin des 3.5 Go (et c'est avec un Windows 64 bits, plus gourmand en mémoire que la version 32 bits)... Et on voit que même sur une machine avec 2 Go de RAM à peine, y a de la marge... Ce qui est somme toute assez logique, puisque pour rappel, la configuration minimale requise pour Windows 7 était de 768 Mo de RAM... Hé oui, faut pas oublier que Windows 7 c'est un système qui date d'il y a bientôt dix ans, une époque où le gros du marché se situait autour des 2 Go de RAM, et avec un objectif de rétrocompatibilité sur les machines de 4-5 ans, voire plus...

Mais puisque tu précises que tu es passé au 64 bit en ajoutant de la RAM, ça veut dire que quand tu avais 3.5 Go pris sur 4 Go, t'étais en 32 bits. Du coup me vient une idée... Tu es sûr que tu regardais les bons chiffres ? Parce que 3.5 Go sur un Windows 32 bits, ça correspond grosso modo au maximum de mémoire adressable (même si tu as 4 Go de RAM, il ne pourra pas en adresser plus de 3.2 à 3.5 Go, parce que tu as une partie des adresses 32 bits qui sont mappées sur des I/O, et ça ça "consomme" les adresses d'une plage de l'ordre de 500 à 800 Mo).

avatar pocketalex | 

"faut pas oublier que Windows 7 c'est un système qui date d'il y a bientôt dix ans"

Tu fais bien de le rappeler, je pense que beaucoup ici raisonnent avec leur expérience focalisée sur les MacOS et Windows d'il y a 10 ans

Enfin, c'est une impression mais ça y ressemble beaucoup ?

Un peu comme ceux qui t'expliquent qu'il faut charger une batterie à 100% puis la décharger jusque 0% et en jamais lancer une recharge si on a pas atteint les 0%.

C'était très vrai sur les batterie NiCd que l'on a eu des années 90 aux années 2000, mais depuis les batteries c'est du LiPo et il ne faut surtout pas appliquer ces règles mais pile ... le contraire (ne jamais aller à 0%, et recharger son appareil à n'importe quel moment, c'est MIEUX).

avatar C1rc3@0rc | 

@sarmatt

«Hé oui, faut pas oublier que Windows 7 c'est un système qui date d'il y a bientôt dix ans, une époque où le gros du marché se situait autour des 2 Go de RAM, et avec un objectif de rétrocompatibilité sur les machines de 4-5 ans, voire plus...»

Certes, mais l'architecture des machines n'a pas evolué de maniere significative depuis, et on a meme vu un retour des netbook en version onereuse (2-in-1, Macbook retina, chromeBook) qui sont moins puissants pour certains que les PC d'il y a 10 ans...
Et l'utilisation de la RAM par un OS se fait par rapport a la RAM disponible sur la machine ou tourne l'OS... Donc s'il est bien conçu l'OS va etre capable d'exploiter un maximum de RAM pour les usages necessaires et saura lui meme exploiter le minimum dont il a besoin...
Apres, il y a les problemes de programmation ou il y a des fuites de memoire, ça c'est helas encore une realité...

avatar pocketalex | 

@C1rc3@0rc

"on a meme vu un retour des netbook en version onereuse (2-in-1, Macbook retina, chromeBook) "

conneries, bullshit, nawak

avatar fte | 

@Dumber@Redmond

"UNIQUEMENT"

Uniquement ? En majuscules ?

Hum.

Tu es sûr qu’il n’y a aucun, voyons, cache disque par exemple ? Je veux dire, s’il y a de la mémoire non utilisée, est-ce que ça ne serait pas une super idée de garder en mémoire pas mal de trucs qui risquent fort d’être utilisés et de rendre cette mémoire non utilisée, heu, utile ?

Ça serait vachement bien pensé je trouve.

Je me demande si quelqu’un a déjà eu cette idée ?!

Indice : quelqu’un a déjà eu cette idée.

Ce n’est qu’un exemple. Il y en a d’autres.

avatar Frodon | 

"Je pensais pas que je le dirais un jour, mais Windows est devenu un système plus stable, plus sûr et plus performants que OSX."

Désolé mais je ne partage pas ton opinion. J'ai beaucoup plus d'instabilité sous Windows que sous macOS sur mon PC/Hackintosh (ce qui est d'autant plus surprenant que c'est un PC et donc un Hackintosh sous macOS).

J'ai eu plusieurs fois des soucis avec les mises à jour Windows (via Windows Update) qui refusaient de s'installer (obligé de faire dans ces cas une "in place upgrade" (i.e: réinstaller la dernière grosse mise à jour (Creators Update par exemple) par dessus)), ou des démarrage laborieux si j'ai eu le malheur de redémarrer Windows plutôt que l'arrêter (dans ce cas il ne fait pas de sauvegarde de l'état pour le fast boot et donc fait ce qu'on appelle un cold boot (un vrai), et parfois il se bloque au démarrage dans cas, soit sur l'écran de login, soit sur le loader "Bienvenue"). Et pourtant y'a presque rien d'installer (juste Office et quelques jeux) sur ce Windows...

A noter que je l'ai déjà réinstaller de zéro (clean install) plus de 3 fois, et à chaque fois je constate ces soucis. De même tous mes collègues qui ont des PC Windows au boulot (la majorité) constate régulièrement des soucis similaires, notamment avec les mises à jour. Les collaborateurs qui sont sous macOS ou Linux n'ont pas à déplorer autant de soucis.

Donc non, Windows n'est pas devenu un système plus stable et fiable que macOS ou Linux. Performant peut être par contre, mais il reste très lourd et gagnerait à être complètement réécrit (comme macOS (qui se traine tout le passif de NeXT) et Linux d'ailleurs).

avatar tromine | 

@softjo

Tu oublies que macOS est fait pour tourner sur du matériel Apple et que sur ceux-ci, macOS tourne très bien.

avatar en ballade | 

@tromine

Système Appl€ ou plateforme Intel tu ne crois pas?

avatar pocketalex | 

@tromine

"Tu oublies que macOS est fait pour tourner sur du matériel Apple et que sur ceux-ci, macOS tourne très bien."

Le "matériel Apple" n'est qu'une carte mère de PC qui n'a plus rien de spécifique. Et par ailleurs, si tu montes correctement un hackintosh, MacOs tournera avec une stabilité qui ferait frémir de nombreux Macs "officiels"

avatar C1rc3@0rc | 

@softjo
«On peut pas dire que MacOS est léger.»

Ou ai-je ecrit cela dans le commentaire auquel tu reponds?

avatar en ballade | 

@Karb0ne

Tu es expert informaticien ?

avatar pocketalex | 

@en ballade

Drôle de question venant d'un troll

avatar Dumber@Redmond | 

@en ballade
"Tu es expert informaticien ?"

Pas plus que toi !!
Troll professionnel c'est bien ce qu'il y a écrit sur ta carte de visite à côté de ? [Clown]

avatar fte | 

@Karb0ne

"Ça prouve surtout"

Rien du tout en fait.

avatar pim | 

La balle est dans le camp d’Apple : passage du Mac sous ARM avec un processeur « maison » conçu par Apple, voila qui clouerait le bec à toutes ces poules aux dents longues !

avatar IceWizard | 

Sans oublier que Google envisage d'abandonner Java comme langage de développement Android, pour adopter Swift, si le procès contre Oracle sur la propriété intellectuelle des API Java est perdu (ce qui semble très probable depuis le dernier jugement du 28 Mars. Google risque de signer un chèque de 9,8 milliards de $ à Oracle). Oui, la fin du Monde approche ..

avatar C1rc3@0rc | 

@IceWizard

Il semble que Google mise plus sur Kotlin pour le développement applicatif que sur Swift et sur C++/Go pour le niveau systeme et Python JS pour le Web...

Oracle est en train de tuer Java de toute maniere.

avatar SartMatt | 

Les rumeurs concernant Swift comme langage de référence dans Android datent de plus de deux ans. À la même époque, les mêmes rumeurs indiquaient que Google évaluait également Kotlin.

Mais lors de la Google I/O 2017, c'est Kotlin qui a été officialisé par Google comme nouveau langage de référence. Ce qui était somme toute assez logique comme choix, puisque Google s'était déjà rapproché de JetBrains trois ans plus tôt pour l'IDE officiel Android (Android Studio, basé sur IntelliJ, en remplacement du plug-in Eclipse qui était avant ça l'IDE officiel).

En plus d'être développé par JetBrains, Kotlin avait sans doute l'avantage d'être un langage tournant sur la JVM, donc sans doute plus simple à adopter dans Android (même si en pratique aujourd'hui Android utilise un bytecode qui n'est pas le même que celui de la JVM).

Donc Swift, c'est sans doute pas pour tout de suite.

avatar piervak | 

@icewizard Je crois que vous avez un TGV de retard...
1) Google a indiqué que le fork de swift s'était pour ses ingénieurs qui développent sous iOS des apps Google et qui rencontrent des bugs
2) Google à déjà officialisé un deuxième language moderne pour Android qui peut ressembler un peu swift : kotlin. Ce langage créé en 2010 n'est pas développé par Google, il fonctionne nativement, sur les jvms et dans les javascript vms. Bien qu'il y'ai de forte ressemblance avec le swift le language puise ses racines dans le java, Scala , c#, javascript et groovy.

avatar armandgz123 | 

Le truc de chrome os / Windows et top ! J’avais un notebook Acer avec Androïde / Windows, c’était top pour moi : j’utilisais la suite office sur Windows de façon fluide et je regardais des vidéos /surf sur internet avec androïde fluide aussi, l’inverse n’est pas vrai. Pour 200€, c’était pas mal

avatar ddrmysti | 

Une vague de suicide à venir chez certain libristes ?

avatar C1rc3@0rc | 

@ddrmysti

«Une vague de suicide à venir chez certain libristes ?»

Pourquoi?
Linux equipe la majorité de l'informatique d'infrastructure, des serveurs, fait tourner quasi tout le cloud, se trouve deja dans un part majeure de l'embarqué...

Il n'y a que le PC et les terminaux mobiles - tablettes et smartphone - qui resistent encore... ce qui n'est que partielement vrai puisque a part MS les autres OS sont basés sur Linux ou FreeBSD et embarquent une platée de soft venant de Linux ou de Unix libres.

Aujourd'hui des que tu regardes un systeme informatique il est truffé de morceaux venant de l'opensource...

avatar byte_order | 

@ddrmysti

Plutôt une vague de fierté, en fait.
Tout comme à chaque fois qu'une solution open-source arrive à s'insérer dans les usages professionnels en lieu et place des solutions "maison".
Et c'est pas les exemples qui manquent ces dernières années.

La vague est là. Mais elle ne pousse pas au suicide, mais a profiter des rouleaux pour remodeler des cotes sédentarisées depuis très longtemps.

avatar ddrmysti | 

Je les préfères suicidés, mais merci quand même.

avatar tbr | 

Il y a très très longtemps...

Non, pas dans une galaxie lointaine !

Les poules avaient bel et bien des dents et on savait qui de l’œuf ou bien d’elles était le premier.
> la poule.

Ce temps où on vivaient encore sans Windows, où Apple n’avait pas de Mac, où les PC n’existaient même pas...

Bref, où tout était absolument encore possible, non sclérosé.

Mais tout a été établi, scellé dans le marbre des brevets. Défini-tivement !

avatar YAZombie | 

Mais tout a été établi, scellé dans le marbre des brevets. Défini-tivement
Tellement scellé, tellement définitivement qu'on est passé en une dizaine d'années d'une situation de quasi monopole d'un acteur unique à 4 OS majeurs pour le consommateur, sans parler des serveurs… mouais…

avatar Glop0606 | 

Faut suivre en ce moment avec Microsoft: Windows ARM/S/PRO/FAMILLE, Linux, UWP, x86, Mixed reality, etc,.... Marrant à la fin de l'ère Balmer, j'avais l'impression d'une certaine cohérence avec le "one Core" où il y aurait eu une base commune pour tous les systèmes. En ce moment j'ai plus l'impression de voire une société lancer plein de ballons d'essai, en ce disant qu'il y en a bien un qui va marcher... Il y a beaucoup de choses très bien chez microsoft (Win10 ou Office 365) mais le manque de cohérence ou de vision globale claire n'inspire pas à la confiance...

avatar byte_order | 

Vous confondez cohérence et homogénéité.

On peut être parfaitement cohérent en embrassant systématiquement l'interopérabilité.
Suffit de reconnaitre que jamais on ne pourra couvrir l'ensemble des besoins présents comme futurs, avec des solutions systématiquement maison et, pire, qu'en tentant de le faire on freine l'apparition de solutions à des nouveaux besoins.

Diversité et cohérence ne sont pas antonymes.

avatar fte | 

Et pendant ce temps, on ne sait pas ce que fait Apple. Ça serait super qu’Apple fasse encore de l’Apple.

avatar Mac13 | 

@fte

Peut-être Apple fait du PalmOS (ou WebOS)... ?

avatar macinoe | 

"Cela donnerait aux utilisateurs du Pixelbook le choix du démarrage de leur ordinateur, sur Chrome OS ou Windows, un peu de la même manière qu'avec Boot Camp sur Mac. Pour le moment, on évitera de miser trop gros sur cette éventualité, mais qui sait…"

Hein... Windows tournant maintenant sur arm comme sur x86, je ne vois pas où est la nouveauté ou l'exploit.

Je pense qu'il s'agit de faire tourner des applicationS windows sous chrome OS.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR