Prenez le contrôle de la Touch Bar avec BetterTouchTool

Stéphane Moussie |

Malgré vos essais, vous n’arrivez pas à trouver une utilité à la Touch Bar de votre MacBook Pro en dehors du réglage du volume sonore et de la luminosité de l’écran ? Il est temps de lui donner une seconde chance avec BetterTouchTool, un logiciel qui permet de personnaliser de manière vraiment poussée les périphériques d’entrée, dont la barre tactile.

BetterTouchTool comble d’importantes lacunes de la Touch Bar : choix de boutons restreint, applications ne la prenant pas en charge, absence de retour haptique… Tous vos rêves les plus fous sur la Touch Bar, l’utilitaire permet de les réaliser.

Mais BetterTouchTool a les défauts de ses qualités : débordant d’options, uniquement en anglais et pas aidé par une interface peu intuitive, il peut faire peur au premier abord — ainsi qu’au deuxième. Mais le jeu en vaut la chandelle. Voici un guide pour vous aider à construire votre Touch Bar personnalisée.

Introduction

Pour commencer, cliquez sur TouchBar dans la barre noire de BetterTouchTool pour accéder aux options de ce périphérique. L’application est organisée de la manière suivante : la barre latérale (1) à gauche présente les applications pour lesquelles on va configurer les boutons de la Touch Bar ; au centre (2) figurent les boutons de la Touch Bar ; et la barre inférieure (3) permet d’ajouter les boutons et de les modifier.

Cliquer pour agrandir

Dans la barre latérale, l’application Global correspond à la configuration principale de la Touch Bar : vous aurez toujours les boutons de cette configuration sous les yeux. Vous pouvez aussi créer des configurations individuelles pour les applications.

Par défaut, les boutons des configs individuelles s’additionnent à ceux de la config principale quand les applications correspondantes sont lancées. Mais vous pouvez faire en sorte que les configs individuelles remplacent purement et simplement la config principale en cliquant sur General Touch Bar Settings puis en cochant Hide global actions if app specific actions are configured in BTT.

De manière générale, sachez qu’il existe une option pour à peu près tout et n’importe quoi. On ne les présentera pas toutes car ce serait trop long, mais n’hésitez pas à faire un tour dans les paramètres si un réglage par défaut ne vous convient pas.

Pour bien comprendre comment la Touch Bar est personnalisée avec BetterTouchTool, il faut savoir que la barre tactile est composée par défaut de trois zones logicielles. Tout à gauche figure le « bouton système » qui affiche la plupart du temps le bouton Esc. Au milieu se trouve l’app region arborant les boutons spécifiques à l’application ouverte. Et à droite, la Control Strip affiche jusqu’à cinq raccourcis système (elle peut aussi être déployée pour dévoiler plus de boutons).

Cliquer pour agrandir

BetterTouchTool place tous ses boutons dans l’app region. Vous pouvez soit conserver la Control Strip, soit la masquer pour accorder plus de place à BetterTouchTool (dans General Touch Bar Settings, décochez Show macOS Control Strip). Par soucis de simplicité, la Control Strip sera masquée dans la suite de notre guide.

Avec la Control Strip. Cliquer pour agrandir
Sans la Control Strip. Cliquer pour agrandir

Widgets

Le plus simple pour débuter, c’est d’ajouter des widgets prêts à l’emploi. Cliquez sur + Widget, et ajoutez ceux qui vous intéressent. Certains sont déjà proposés en standard par Apple, d’autres sont inédits :

  • Autonomie restante
  • Date et heure
  • Lanceur d’applications
  • Réglage de la luminosité
  • Réglage du volume
  • Lanceur AppleScript
  • Emojis

Vous n’êtes pas limité par la taille de la Touch Bar. Si tous les widgets ne tiennent pas en largeur, ce n’est pas grave, il vous suffit de faire glisser votre doigt sur la barre pour dévoiler les widgets cachés. Vous pouvez aussi créer des dossiers dans lesquelles figureront des widgets/boutons d’une même thématique.

Cliquer pour agrandir

Chaque widget peut être finement paramétré en cliquant sur Advanced Configuration dans la barre inférieure. Il y a des options communes (taille du widget, position) et d’autres spécifiques.

Cliquer pour agrandir

Prenons le cas du widget affichant la date et l’heure. Par défaut, il affiche l’heure selon le système anglais AM/PM et le jour de la semaine. On peut avoir l’heure sur 24 heures et la date complète en modifiant comme ceci le premier champ des options : E d MMM kk:mm. Ce sont en fait les spécifications Unicode qui sont prises en compte pour le format de l’heure.

Et pour faire ressortir ce widget par rapport aux autres, on change sa couleur en cliquant sur TouchBar Button Color et en sélectionnant celle de son choix.

Cliquer pour agrandir

Actions

Avoir la date et l’heure c’est bien, mais ce widget pourrait se montrer encore plus utile s’il permettait d’ouvrir l’application Calendrier en un tap. Eh bien c’est possible ! Pour cela, on va exploiter les Predefined Action, toujours dans la barre inférieure.

Cliquer pour agrandir

On clique sur Predefined Action puis dans la liste on clique sur Controlling Other Applications puis Open Application / File / Apple Script…. On sélectionne l’application Calendrier, et voilà ! À chaque fois que l’on touchera le widget date/heure, l’application Calendriers s’ouvrira.

La liste d’actions prédéfénies est très longue. Elle est même infinie si l’on prend en compte le fait que l’on peut lancer des AppleScript et exécuter des commandes Terminal qui feront ensuite des tâches hors de portée de BetterTouchTool.

Les actions ne sont pas réservées aux widgets. On peut créer un simple bouton qui servira à lancer une action. On va en créer un pour prendre une capture d’écran et ouvrir automatiquement cette capture dans Pixelmator :

  • on clique +TouchBar Button ;
  • on nomme le bouton « Capture » ;
  • on clique sur Predefined Action > Screenshots > Capture Screenshot (Configurable) ;
  • dans le menu After capture, on sélectionne Open in other application… et on choisit Pixelmator ;
  • on enregistre en cliquant sur Save.
Cliquer pour agrandir

Pour rendre ce bouton un peu plus joli, on lui ajoute une icône en cliquant sur Add Icon et en glissant un appareil photo sur la case. On peut ne conserver que l’icône du bouton dans la Touch Bar en cochant Icon only, no text dans Advanced Configuration. Et voilà un petit bouton très pratique pour enregistrer une capture d’écran et l’ouvrir directement dans l’éditeur d’image.

Usages

Tout ce que l’on a présenté jusqu’à présent, on l’a fait dans la configuration Global, mais on peut créer des configurations spécifiques à des applications. Il suffit d’ajouter l’application voulue dans la colonne de gauche en cliquant sur +, puis d’ajouter les boutons et widgets comme expliqué précédemment.

BetterTouchTool me permet par exemple d’oublier que mon navigateur préféré, Firefox, ne prend toujours pas en charge la Touch Bar. J’ai répliqué une partie des fonctions proposées par Safari et Chrome à l’aide de l’utilitaire. Je n’ai pas utilisé les Predefined Action, mais les raccourcis clavier pour configurer les actions. J’ai aussi ajouté un bouton pour lancer rapidement un script réalisé par Nicolas que l’on utilise régulièrement à la rédaction.

Cliquer pour agrandir

Il y a autant d’usages de la Touch Bar avec BetterTouchTool que d’applications et d’utilisateurs. On trouve de nombreux exemples sur le web, comme ce développeur qui s’en sert pour gérer ses fenêtres et ses raccourcis Slake et PyCharm, cet autre pour Hippo CMS, ces joueurs pour exécuter des macros dans Roller Coaster Tycoon 3 et Rocket League, etc.

Retour haptique

BetterTouchTool permet d’obtenir un retour haptique quand on appuie sur la Touch Bar. Le retour haptique se fait au niveau du trackpad, puisqu’il n’y a pas de Taptic Engine sous la Touch Bar. La sensation physique est du coup déconnectée de l’endroit de l’interaction, mais c’est peut-être mieux qu’aucun retour du tout.

Cliquer pour agrandir

Cliquez sur General Touch Bar Settings et sélectionnez le type de retour haptique que vous voulez parmi les nombreux disponibles.

Pour conclure

BetterTouchTool n’est pas une solution magique qui transforme d’un seul coup la Touch Bar en un périphérique d’entrée aussi capital que le clavier ou le trackpad. Les défauts ergonomiques persistent notamment : il est toujours plus rapide d’exécuter un raccourci clavier que de baisser le regard et bouger sa main pour appuyer sur la Touch Bar.

Néanmoins, BetterTouchTool fait prendre conscience que les usages de la Touch Bar sont plus nombreux qu’on ne l’imaginait quand on a la possibilité de la personnaliser complètement. La barre tactile peut devenir un puissant centre de contrôle permettant de (dés)activer des fonctions du Mac, gérer ses fenêtres, automatiser des tâches, avoir des raccourcis particuliers, etc.

Il faut reconnaître que configurer sa Touch Bar aux petits oignons avec BetterTouchTool demande beaucoup d’investissement. Ce n’est pas tant l’utilitaire en lui-même qui est exigeant — on finit par s’habituer à son interface et connaître ses options —, que la réflexion sur ses usages.

C’est pourquoi on vous encourage à faire connaître dans les commentaires vos utilisations de la Touch Bar avec BetterTouchTool. Vous pouvez même partager vos configurations sous la forme d’un petit fichier .json pour que les autres utilisateurs les importent directement sur leur Mac (menu Manage Presets en bas à gauche).

La licence de BetterTouchTool coûte 4,49 €. Vous êtes libre de payer plus cher (le prix recommandé est 8 €) si vous le voulez pour soutenir le développeur. Vous pouvez essayer gratuitement le logiciel pendant 45 jours.


avatar Quentin Chan | 

@6ix

C'est possible d'afficher la barre sur l'écran principale.
Préférence système > accessibilité > onglet Réduire/Agrandir > activer le zoom avec la TB.

avatar fte | 

@marc_os

"Donc la touchBar ne change rien pour vous."

Ça change moins quatre cents balles dans la banque quand-même, pour que dalle.

avatar quentinf33 | 

Ils auraient dû la faire en Force Touch... malheureusement je la touche trop par erreur...

avatar DarthThauron | 

Un touch bar résolument gadget pour faire passer un hardware fermé soudé encollé. Ce n'est pas pour moi les mac gadgets, ni Les gadgets supposé améliorer une ergonomie qu'ils ont de moins en moins...

avatar NyuReZ | 

Le logiciel semble complet et doit sûrement aider à utiliser d’avantage la TB.

Mais je reste toujours à m’interroger sur sa réelle fonction. Et cela depuis le premier jour de sa présentation. Ça fait vraiment très beau oui, mais ça fait aussi extrêmement gadget :/.

Le prix encore c’est un Mac et ça a toujours coûté un bras (surtout que le modèle TB bénéficie d’une configuration de base plus musclé que le modèle sans TB). Mais est-elle utile et fonctionnelle au quotidien?

avatar ZANTAR2054 | 

La TB est un flop unanime, il n’y a personne pour la défendre.
?BTT : Je confirme, utilisez-le, c’est génial!

avatar Malum | 

La vente des MBPro nouvelle version a été supérieure à celle de son prédécesseur à trimestre équivalent dans un marché global en baisse d’où l’égocentrisme de votre remarque qui n’a rien d’universel. Se réfèrer à des commentaires alors que l’on sait d’une part que les râleurs s’expriment cent fois plus que les autres et qu’en plus ici une infime minorité squatte la majorité des commentaires ne peut en aucun cas être pertinent ni la vérité des faits et des usages pour l’ensemble des utilisateurs. Des professionnels de l’image ont fait de nombreux articles et vidéos pour en démontrer tout le bien qu’ils pensaient de cette TouchBar.

avatar pat3 | 

@Malum

"La vente des MBPro nouvelle version a été supérieure à celle de son prédécesseur à trimestre équivalent dans un marché global en baisse d’où l’égocentrisme de votre remarque qui n’a rien d’universel"

Il y a certes un peu d’égocentrisme dans les remarques, mais la supériorité des ventes est quand même causée essentiellement par le fait qu’il‘ n’y avait pas eu d’évolution majeures depuis presque trois ans…

avatar curly bear | 

@pat3

Je t’assure. Le Trackoad avec BTT c’est le jour le la nuit. Apple a trop tendance à savoir mieux que nous ce qui est intéressant. Le passage d’une appli à l’autre avec un simple swipe à trois doigts est un gain de temps incroyable.

Moi, je sais qu’il y a cette option et je suis très heureux de payer quelques euros pour BTT. Mais apple avait un système bien plus personnalisable avec BTT intégré.

avatar jazz678 | 

@curly bear

« Apple a trop tendance à savoir mieux que nous ce qui est intéressant. »

C’est un peu son job non? Il en serait autrement que vous seriez encore avec un peu mieux que le volumineux N95 de jadis

avatar pat3 | 

@curly bear

Je te crois, je vais même essayer (s’il y a une version d’essai) pour voir si ça peut améliorer mon usage déjà assidu du Trackpad (essayé et adopté dès l’arrivée du Magic Trackpad v1, que j’ai toujours).
Mais je persiste à penser que la philosophie logicielle d’Apple de penser les interfaces pour la facilité des usages est bonne, tant que la place est laissée aux usages plus complexes.

avatar Domsware | 

@Malum

Entièrement d’accord.
Quand à son emplacement, le débat n’a pas lieu d’être car il remplace un existant qui semblait ne pas poser problème.

avatar curly bear | 

La TouchBar avec BTT est pour moi vraiment une combinaison intéressante. Jamais eu de problème avec la touche ESC. Sans doute dépendant du type d’usage qu’on a de son Mac. En tout cas, si vous avez une TouchBar, je trouve que c’est vraiment que ça devient très efficace avec BTT.
Et comme dit plus haut, c’est vrai aussi pour le TrackPad. Quand BTT ne tourne pas sur mon Mac ou quand j’utilise le Mac d’un autre je me rends compte à quel point c’est essentiel. Apple aurait dû depuis bien longtemps acheter et intégrer BTT dans le système.

En outre, si vous utilisez comme moi certains de vos Mac comme Média center, BTT est utilisable comme serveur pour que ll’iPhone ou l’iPad devienne une télécommande.

avatar pat3 | 

@curly bear

"Apple aurait dû depuis bien longtemps acheter et intégrer BTT dans le système."

Non et encore non. Les réglages actuels du trackpad doivent déjà être bien explorés pour en connaître les méandres. Si on y introduisait BTT, ce serait juste un labyrinthe à configurer. C’est très bien que BTT existe, mais comme option. C’est un peu comme si tu disais qu’Apple aurait dû acheter Photoshop et l’installer par défaut pour la retouche d’images… les usagers avancés ont besoin d’outils avancés, pas TOUS les usagers…

avatar macinoe | 

C’est le reproche principal que je fais à Apple depuis toujours.

Le nivellement par le bas.
Ne pas comprendre que ce qui peut le plus peut le moins.
Penser qu’offrir plus de possibilité est synonyme de complexification.

Tout celà est faux ou en tout cas peut être résolu très simplement avec un mode expert qui propose des options supplémentaires par exemple.

En attendant tout le monde est puni.

Parce que l’argument de dire que ça convient bien dans 90% des cas est vrai, mais c’est le même pour les voitures électrique par exemple. Elles conviennent pour la plupart des usages, mais le jour où tu as besoin de faire plus de 300 km d’une traite, le 10% de cas restant, alors on est complètement bloqué.

C’est un peu pareil avec les mac et encore plus avec iOS.

Je pense que c’est un état d’esprit très particulier que celui des mac users qui s’adaptent aux possibilités de leur machine et n’imagine faire que ce qu’elle propose et non pas ce qu’elle pourrait potentiellement faire.

avatar pat3 | 

@macinoe

"C’est le reproche principal que je fais à Apple depuis toujours.

Le nivellement par le bas.
Ne pas comprendre que ce qui peut le plus peut le moins.
Penser que offrir plus de possibilité est synonyme de complexification."

Mon appareil photo a un mode tout auto, et aussi un mode semi-auto, et un de bridage tout manuel. Le mode tout auto ne m’empêche pas d’accéder aux réglages du mode manuel, mais il permet à ma fille d’apprendre à faire des photos avec mon appareil.
Le mac ne t’empêche pas de démarrer et de rester en ligne de commande si ça te chante. C’est même plus facile aujourd’hui que ça l’était du temps du système 7 ou 8. Tu as toujours un terminal, AppleScript et Automator, et tu peux toujours, si tu veux, dessiner tes courbes de Béziers à la main, ou programmer un périphérique à ta guise, si tu as la compétence pour.

Le nivellement par le bas, c’est quand la progression et l’autonomie sont rendues impossibles. Que je sache, ce n’est pas le cas sur Mac (ça l’est sur iOS, et on pourrait discuter des raisons, dubpoir et du contre, mais on parle bien de Mac ici?).

Si on reprend l’histoire du Mac depuis le début, ce soit disant « nivellement par le bas » a amené l’interface graphique (dont Xerox ne savait que faire) au grand public, là où la ligne de commande était la norme. Il a aussi imposé les User Interface Guidelines aux développeurs, qui fait que tu te retrouves facilement dans une app inconnue parce qu’elle ne réinvente pas sa roue en matière d’interface.
C’est le « on branche et ça marche » qui a fait switcher des tas de gens avec un caméscope qui voulaient pouvoir monter leurs images facilement, du temps de l’iMac DV et dès premiers iMovie.
C’est aussi TimeMachine pour faire entrer dans la routine de sauvegarde.

Mais aucune de ces propositions n’a jamais empêché le power User de faire des choses sophistiquées avec des outils complexes.

avatar Cybounet | 

La limitation de BetterTouch c'est qu'il ne remplace pas la touch bar originale. Il faut d'abord appuyer sur un icone pour accéder à la barre "BetterTouch".

J'aurais préféré pouvoir modifier la Touch Bar par défaut... A moins que je n'ai pas trouvé comment faire...

avatar sdick | 

Le plus simple pour savoir s’il faut la garder ou la virer serait de la proposer en option de configuration non obligatoire; on serait vite fixé en analysant les ventes. Perso j’ai eu la chance d’avoir le choix pour un MBP 13“ et ai pris la version sans TB sans hésitation, ce qui me permet entre autre de sécuriser l’accès aux touches de fonction lors du boot sous Windows (j’ai les 2 OS installés sur la machine pour des raisons pro)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR