Google abandonne la suite photographique Nik

Stéphane Moussie |

On sentait le vent tourner. Un an après avoir rendu gratuite sa suite photographique Nik, Google annonce qu’elle ne sera plus mise à jour.

Cliquer pour agrandir

La Nik Collection comprend 7 outils photo compatibles Mac et Windows prenant la forme de plug-ins pour Photoshop, Lightroom et Aperture. Ces outils, Google les intègre progressivement dans son service Google Photos et dans l’application Snapseed.

La suite Nik, vendue jusqu’à l’année dernière 149 $, a été créée par l’éditeur allemand Nik Software acquis en 2012 par la firme californienne.

avatar Saint-Jey | 

Ca c'est vraiment une mauvaise nouvelle... la suite Nik est tellement performante. Espérons que la version actuelle restera longtemps compatible avec lightroom et consorts

avatar jeantro | 

Il faudra ce diriger vers la suite de Macphun

avatar emb29 | 

C est vraiment dommage. Je ne comprends vraiment pas cette décision alors que le système de réglage des photos par U Point est une des plus évoluée à l heure actuelle??

avatar occam | 

Mise à jour, la suite Nik ne l'était plus depuis belle lurette.
La gratuité avait déjà signé l'acte de décès, l'annonce du jour n'étant plus que le verdict du coroner, comme dans les vieux polars anglais.

Merci, Google.

Silver Efex Pro était à son apogée la meilleure conversion monochrome abordable.

Another brick in the cemetery wall.

avatar Hoppy | 

Plus de Nik ce sera "mother fist"

avatar Mike Mac | 

Sur le PC Windows d'une petite association, j'ai pu installer la Nik Collection sur Paint.net 4.0, sorte de Photoshop Light gratuit.

Un ensemble d'outils de retouche très sympa.

avatar huexley | 

Ca faich, j'ai jamais rien trouvé qui vaut SilverFX

avatar jacobinet | 

Prévisible mais vraiment dommage. Merci google.

avatar Bacoj | 

Dommage, je l'utilise souvent...

avatar Madalvée | 

C'est pour coller au destin d'aperture qui marche encore très bien avec.

avatar BastienGSHC | 

Très mauvaise nouvelle!

Amis photographe signer cette pétition: https://www.gopetition.com/petitions/google-must-keep-nik-collection-for...

avatar jacobinet | 

39 signatures avec la mienne, tremble google !
RIP Nik ✝

avatar marc_os | 

Ah que c'est beau le capitalisme. L'objectif n'est pas de rendre service. L'objectif est de maximiser les bénéfices et rendre un service n'est qu'un moyen pour y arriver mais n'est pas l'objectif en soi !

avatar Mac Hiavel | 

La politique financière échappe à toute logique...
Pourquoi Google a-t'il acheté la collection Nik il y a quelques années pour ne jamais la faire évoluer ? Le seul intérêt pour les photographes a été d'en bénéficier gratuitement, merci pour ceux qui comme moi avaient tout acheté au prix fort ! Et pourquoi maintenant annoncer sa mort lente par abandon ?

avatar occam | 

@Mac Hiavel

Malgré le peu de sympathie que j'éprouve pour la politique de Google : l'indignation ne dispense pas de faire un minimum pour s'informer avant de s'échauffer. Ce qui est assez facile de nos jours, notamment grâce à ... oui, Google.

Google a acheté Nik Software en septembre 2012 pour mettre le grappin sur un seul produit phare : Snapseed.
Snapseed a débuté sur iPad en juin 2011 avec le succès que l'on sait, suivi d'une version iPhone à l'automne 2011 et desktop début 2012.
La version Android, stratégique pour Google, est avenue illico presto après le rachat de Nik.

La Nik Collection est tombée dans l'escarcelle de Google comme butin collatéral. Google n'a jamais bien su qu'en faire. Ils auraient pu la vendre ou la placer dans le domaine public, mais si vous y regardez de près, nombre d'effets dans Snapseed semblent basés sur des algorithmes présents dans Nik Collection. Donc secret défense.
Puisque les photographes enragés ne pèsent pas lourd et qu'ils ne rapportent plus rien à Google, pourquoi s'attacher à les desservir ?

P.S. : je suis aussi un orphelin de Nik, l'ayant acheté au prix fort.

avatar Mac Hiavel | 

"Et l'arrogant devint le naïf" (Cioran) : j'adore les forums internet et leurs infatigables donneurs de leçons...
Bon, passons. Google était surtout intéressé par la technologie U-points susceptible de l'aider à concurrencer le couple Facebook/Instagram. Il faut dire que les points de contrôle sont non seulement très efficaces pour un expert photo, mais en plus très faciles à appréhender pour un non spécialiste.

CONNEXION UTILISATEUR