Le dessous géopolitique de Google Maps

Stéphane Moussie |

« On s’est aperçu que Google Maps mentait. » Jean-Christophe Victor, créateur de l’excellente émission Le dessous des cartes, soulève un aspect méconnu de Google Maps dans une interview à Libération à l’occasion de la sortie d’un atlas sur l’Asie.

« Un pays s’exprime par le positionnement de ses frontières, qui peuvent être stables ou bien en litige. […] Or, Google Maps a choisi de ne pas prendre la référence internationale, que sont les cartes des Nations unies, et de s’adapter à la vision de chaque partie », indique le spécialiste en géopolitique qui a consacré une émission sur le sujet en septembre dernier.

Dans certains pays, dont la Chine, Google est contraint de suivre les lois locales sur la représentation des frontières, sous peine d’action en justice… et de mauvaise affaire commerciale. Ainsi, les utilisateurs chinois de Google Maps voient Taïwan comme une province chinoise, alors que la version internationale du service présente l’île comme un État souverain.

Cliquer pour agrandir

Dans les autres pays où la représentation des frontières est libre, Google a fait le choix d’adapter ses cartes au cas par cas, pays par pays. Dans son émission, Jean-Christophe Victor prend l’exemple éloquent de la Crimée, qui a fait l’objet d’une lutte entre l’Ukraine et la Russie ces dernières années. Pour les utilisateurs ukrainiens de Google Maps, la péninsule est toujours incorporée au territoire ukrainien, mais pour les utilisateurs russes, elle fait partie de la Russie.

Et les autres services, comment font-ils ? Sur Bing Maps, la Crimée fait partie de l’Ukraine (il y a une ligne continue noire entre elle et la Russie), que l’on consulte le service depuis l’Ukraine ou la Russie. Contrairement à Google, Microsoft suit en effet les frontières établies par la Cour internationale de justice ou les Nations Unies. Or, dans le cas présent, l’ONU a voté en 2014 une résolution rappelant son attachement à l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Google Maps (version française). Cliquer pour agrandir
Bing Maps. Cliquer pour agrandir
Plans. Cliquer pour agrandir

Le dessous des cartes ne mentionne pas Plans, mais il suffit d’ouvrir l’application pour voir qu’Apple n’a tracé aucune ligne entre la Crimée et la Russie et qu’il n’y en a pas non plus avec le reste de l’Ukraine (en tout cas dans la version française). En zoomant un peu plus, on peut faire apparaître une frontière, mais c’est celle des régions de l’Ukraine. En ce qui concerne la Chine, Apple se plie sans nul doute à la représentation locale des frontières, d’autant que l’entreprise qui lui fournit les données de l’Empire du Milieu, AutoNavi, basée à Pékin, est la même que celle qui fournit Google.

Le numéro du Dessous des cartes sur Google Maps, baptisé « Révolution cartographique ? », est disponible en VOD sur le site d’Arte.

Mise à jour le 29 décembre : Triste coïncidence du calendrier, Jean-Christophe Victor est décédé brutalement dans la nuit du 27 au 28 décembre à 69 ans.


avatar Ber16 | 

Taïwan n'est pas chinois !
Honte à Google qui me dégoûte depuis toujours.

avatar Costryme | 

@Ber16 :
Vous avez lu l'article ou quoi ? Même si ils le voulaient, ils ne pourraient pas déclarer Taïwan indépendant sur les carte, c'est illégal en Chine.

avatar Yohmi | 

@Costryme

Donc on fait quoi ? On confirme la vision d'un état totalitaire et le déni de la nationalité de 23 millions de gens ? Et on se regarde dans le miroir en se brossant les dents chaque matin, en se disant qu'on fait du bon travail ?

avatar Bigdidou | 

@Yohmi

"Et on se regarde dans le miroir en se brossant les dents chaque matin, en se disant qu'on fait du bon travail ?"

Vous aurez plus vite fait d'arrêter de vous brosser les dents que d'imposer aux Chinois l'idée que Taïwan ne fait pas partie de la Chine.
L'autre solution est de ne pas se regarder dans le miroir en se brossant les dents. A mon avis, elle est tout à fait acceptable.
Au pire du pire, à force de méditation, on doit pouvoir arrêter de penser à la Chine et à Taiwan quand on se regarde dans le miroir en se brossant les dents.
Ceci étant, je dis ça, mais j'ai pas essayé.

avatar Yohmi | 

@Bigdidou

C'est plus difficile quand on y vit.

avatar SerArien | 

"Même si ils le voulaient, ils ne pourraient pas déclarer Taïwan indépendant sur les carte, c'est illégal en Chine."

Et bien dans ce cas, ils ne fournissent pas ce service en Chine.
Mais non, il y a beaucoup trop de fric à se faire.

avatar charlie105 | 

@SerArien

De même, ils préfèrent se faire du fric en France plutôt que d'arrêter leur service: j'ai repéré qu'ils considèrent entre autre une partie de Guyane et une île de l'Océan Indien comme appartenant à la France!!

avatar Ber16 | 

@Costryme

Et alors, on est pas en Chine que je sache.
Quand on a un cerveau il faut l'utiliser.
Et il est hors de question de plier à la dictature chinoise.
Je vie en Asie et ce pays est l'ennemi de l'ordre et la paix mondiale.
Renseignez vous ....

avatar Adenantes | 

En quoi c'est "l'ennemi de l'ordre et la paix mondiale"?
Qui a été les initiateurs des conflits mondiaux sur les 100 dernières années? Sont-il plus dangereux que les USA ou toutes autres puissances (ou future puissance) économique mondiale?

avatar occam | 

@Ber16

« Taïwan n'est pas chinois ! »

Les Taïwanais seraient les premiers surpris de l'apprendre.

La dénomination officielle de Taïwan est « République de Chine ».

Relique et dernier refuge de la Chine nationaliste du KMT, la République de Chine a longtemps prétendu, et officiellement prétend encore, représenter la Chine entière.
Cette « One China Policy » constitue d'ailleurs la fiction qui a paradoxalement permis depuis 45 ans, depuis la déclaration sino-américaine de Shanghai, de maintenir la paix dans le détroit de Formose. Les USA se bornent formellement à constater « que les Chinois des deux rives du détroit de Formose considèrent qu'il n'y a qu'une seule Chine. Les États-Unis ne contestent pas cette vue des choses. »
Par ailleurs, dans les instances internationales où Taïwan est encore représenté, il figure sous le sigle « Chinese Taipei », Beijing ayant signalé à maintes reprises qu'une déclaration unilatérale d'indépendance de Taïwan, ou une modification de la constitution taïwanaise qui désignerait l'île comme une entité séparée de la Chine, serait traitée comme un casus belli immédiat.

Maintenant, si vous aviez déclaré que Taïwan n'est pas sous l'autorité du régime de Beijing, vous auriez signalé une évidence. Pour l'instant, du moins, car les rodomontades de Donald Trump, en même temps que le désengagement annoncé des USA du théâtre asiatique, pourraient bien acculer la Chine communiste à une réaction violente ou même à une agression mettant un terme à l'autonomie de fait de Taïwan, avec des conséquences incalculables pour la région comme pour l'économie mondiale.

avatar Yohmi | 

@occam

Si ça peut te rassurer, les Taïwanais ne se considèrent plus comme souverains de la Chine depuis très longtemps. Je ne connais aucun Taïwanais (et j'en connais un paquet) qui se considère Chinois, et qui considère que le terme RoC (République de Chine) est autre chose qu'une relique historique. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le nouveau gouvernement a autorisé l'utilisation de couvertures "Republic of Taiwan" pour les passeports (mais aux risques et périls des voyageurs bien sûr, selon le niveau de soumission des douanes des pays traversés à la RPC).

Historiquement, c'est tout à fait juste. Mais ta première phrase ne reflète pas la réalité ☺️

avatar occam | 

@Yohmi

Je ne crois pas avoir rencontré de Taïwanais « de souche » qui se déclare d'emblée Chinois plutôt que Taïwanais, en effet. À la différence des descendants de Chinois immigrés du continent, même ceux dont les ancêtres s'y étaient déjà établis à l'époque des Qing (avant le traité de Shimonoseki).
Et j'ai bien souligné que la fiction « One China » était une relique historique. Mais j'ai trouvé que la différenciation entre identités (culturelle, ethnique, nationale, étatique et citoyenne) était plus consciente à Taïwan que dans les états-nations d'Europe, ou dans les dictatures asiatiques qui maintiennent la fiction de leur monolithisme identitaire. Et j'avais l'impression que cette différenciation subtile des identités multi-étages avait progressé à Taïwan depuis l'avènement du DPP, et peut-être même malgré lui.

avatar Moonwalker | 

Bah! Ça dépend du point de vue.

Pour les gens au pouvoir à Pékin, Taiwan appartient à la Chine.

Pour le Kuomintang à Taipei, la Chine appartient à Taiwan.

Pour les Taïwanais, ceux qui se définissent comme tels, c'est chacun chez soit et les droits de l'homme seront bien gardés.

C'est sûr que quand on voit comment le "un pays, deux systèmes" évolue du côté de Hongkong, ça ne donne pas trop envie de tomber sous la main bienveillante de monsieur Xi-Jinping.

La géographie sert à faire la guerre.

avatar CNNN | 

Moi j'ai la carte de France sur mes draps mais ça n'apparaît sur Plan... dommage !

???

avatar fosterj | 

L'excellent émission le dessous des cartes. On est 100% ok sur ca .. elle devrait être obligatoire à regarder .. cela étant .. on vit tous sur la même planète qui est en train de se dégrader.. alors les litiges de frontières..

avatar Paquito06 | 

C'est assez compliqué, meme en essayant d'etre le plus neutre possible on va en froisser plus d'un, alors autant faire plaisir a chacun, en commencant par soi meme et en protegeant son propre business. Les regions aux delimitations litigeuses sont nombreuses, il y a la Chine/Taiwan, (en plus des mers...) la Crimee/Unraine, mais on peut penser au Tibet, Moyen Orient, ...

avatar Orus | 

Voilà ce qui arrive quand nos élus occidentaux ne font plus respecter nos idéaux; mais ne pensent qu'à l'argent et au pouvoir. Les multinationales n'ont que faire de la démocratie et de la liberté; et c'est bien aux homme politiques de leur imposer nos lois.

avatar hirtrey | 

Vous n'aviez pas déjà fait un article sur ce sujet il y a quelque temps ?

avatar Stéphane Moussie | 
@hirtrey : tu penses peut-être à "Google Maps et Plans, deux représentations différentes du monde", qui portait sur le design des cartes et non les frontières. https://www.macg.co/ailleurs/2016/06/google-maps-et-plans-deux-representations-differentes-du-monde-94446
avatar hirtrey | 
avatar scratou | 

@Charlie 105

La Guyane c'est la France! Je ne comprends pas ton commentaire, peux tu préciser ?

avatar Ielvin | 

@scratou

C'était ironique.
Il fait référence à la Guyane française, quant à l'´île au milieu de l océan indien je te laisse chercher :)

avatar KFear | 

@Ielvin

L'île de l'océan indien que tu veux parler, c'est la mienne. Et c'est Mayotte (976) qui se trouve dans l'archipel des Comores, n'est ce pas? ?

avatar françois bayrou | 

Ne parlez pas un marocain de la représentation de son pays d'origine ( Maroc, polisario, Sahara occidental, ligne en pointillés )

Que ce soit sur Google maps ou Plans.

avatar machin44 | 

Pas un mot sur Israël ? ?

avatar françois bayrou | 

Coloni-quoi ?
Je ne comprends pas ce que vous dites

avatar sensass | 

En quoi l'ONU est une référence ? Selon qui ? Quoi ?
Une poignée d'homme ....
Et on vient dire Google ment car ça ne suit pas l'ONU MDR

avatar Malum | 

Cadeau :
L’Organisation des Nations unies (ONU) est une organisation internationale regroupant, à quelques exceptions près, tous les États de la Terre. Et un état une voix.

Par ailleurs l'ONU c'est aussi,oh juste des détails, UNICEF, OMS, HCR, les casques bleus qui risquent leur vie etc.

avatar warmac33 | 

@ Malum
Ouais, d'ailleurs on ne compte plus les situations où l'ONU a permis de tout résoudre, dernier exemple en date, la Syrie...
Bref l'ONU c'est surtout un paquet de fonctionnaires internationaux payés à rien foutre, avec des avantages à faire pâlir un docker CGT.
Salaires, remboursements des frais d'études des enfants, absence d'imposition, congrès dispendieux à l'autre bout du monde... il suffit de traîner autour de Genève pour voir à quel point l'argent du contribuable est utile à ce genre d'organisation totalement mégalo et sans aucun contrôle.

avatar en ballade | 

@warmac33

Tu proposes une alternative à l .ONU? Car sans cette entité l'état du monde serait bien pire.

Certains ici critique Google, alors que Appl€ concernant la Crimée ne trace aucune frontière....neutralité à la Suisse?

avatar warmac33 | 

@ en ballade
En fait je pense que l onu ne sert pas à grand chose sinon à dilapider des fortunes en technocratie

Moi aussi je trouve pa que la position d apple soit bien meilleure avec la crimee. En fait c'est comme pour leurs produits, ils font comme s'il n'y avait pas de problème...

avatar vince29 | 

beaucoup de bruit pour rien.

avatar 0MiguelAnge0 | 

On voit ceux qui parlent de leurs canapés!!!

Tius les services Google sont bloqués en Chine. Tous. Maps compris.

Un trés grand nombre de Chinois ont un VPN. Aucune censure ne peut être infaillible.

avatar iRobot 5S | 

Vous aviez déjà fait un article sur ca il y a quelques années en partant des Diaou/Senkaku

avatar Lestat1886 | 

En tout cas au Maroc il ne suit pas les règles nationales (cf le sahara). Il ne suit que les règles des plus forts! Nuance...

Pareil pour Apple Maps

avatar Hideyasu | 

Ca montre surtout la complexité des frontières, encore aujourd'hui.

avatar amnesic | 

Plus proche de nous, Google Maps met bien l'île des Faisans toujours du côté espagnol alors que l'on devrait l'avoir en garde alternée 6mois/an

https://fr.wikipedia.org/wiki/ile_des_Faisans

Plus sérieusement, je doute que Jean-Christophe Victor découvre que maintenant que les cartes mentent ! Mais le journaliste a du trouver que le titrage sans nuance ferait plus de clicks ... Quoi qu'il en soit la cartographique n'a jamais été un domaine très ... neutre.

avatar Average Joe | 

Il ne risque plus de découvrir grand chose maintenant qu'il est mort.
On pourrait évoquer aussi la frontière Inde/Pakistan au Cachemire.

avatar Adenantes | 

Je suis désolé de voir cette article qui reprends le même slogan depuis des années...Taiwan...le Tibet la Chine...
On dis bien que Google doit prendre les cartes officielles, c'est donc pour cette raison que Taiwan fait partis de la Chine...selon l'ONU Taiwan fait bien partis de la Chine...seul 23 pays reconnaissent Taiwan comme Ile indépendante. 80% des taïwanais sont des Chinois venus de Chine depuis les 60 derniers années.
Il faut arrêter de se repasser ce disque rayé...c'est comme si la Chine commençais a venir soutenir la Corse, la Bretagne, la Savoie...ou toutes autre régions qui se voudraient indépendantes.

Depuis des années les USA soutiennent Taiwan, mais uniquement dans le but de conservé leur base militaire a Taiwan afin de garder une influence militaire dans la zone...alors qu'il n'ont meme pas d'Ambassade a Taiwan...

Il faut arrêter de tomber dans les clichés véhiculés par la presse...et spécialement ceux concernant la Chine qui est un des sujets préférés (et facile) des journalistes qui veulent faire le Buzz pour rien...

La semaine dernière il y a encore eu des dizaines d'articles sur du "Riz en plastique" en Afrique qui viendrait de Chine, c'est un des plus ancien HOAX (aucune preuve n'a jamais été apporté pour verifier ses faits)...mais au lieu de chercher les preuves, les journalistes préfère reprendre l'info pour faire de l'audience.

Le devoir d'un journaliste est de diffusé une information juste et vérifié...il y en a marre de la course a l'information qui mène souvent a publier des fausses information!

avatar Yohmi | 

@Adenantes

Viens ici. Viens dire à ces gens que leur passeport vert devrait être rouge. Que leur président élu n'existe pas. Que leur hymne, leur monnaie, leurs lois, c'est du bidon. Que leurs droits de l'homme on s'en fiche.
Viens, tu vas voir comment les gens t'accueilleront. Et je ne parle pas des gens engagés politiquement.

Il est bien beau, ton discours. Mais il est idiot. C'est pas parce qu'ils sont en très grande partie issus de l'immigration qu'ils sont Chinois. T'imagines ce qu'il faudrait faire aux États-Unis avec un raisonnement pareil ? Et en France aussi, vu notre brassage culturel et ethnique ?
Taïwan, c'est tellement la Chine que si t'es Chinois, tu ne peux pas passer la frontière sans autorisation spéciale délivrée par le gouvernement (qui n'existe pas selon tes dires). Taïwan, c'est tellement la Chine qu'ici on a la liberté d'expression, la démocratie, l'accès libre à l'information, la liberté de culte.
Taïwan c'était la Chine il y a 100 ans. Mais ces deux pays ont poursuivi des voix très différentes (et l'occupation japonaise a façonné une grande partie de ces différences). Il y a bien plus de différences entre Taïwan et la Chine qu'entre la France et la Suisse. Seulement voilà, la République Populaire de Chine n'a qu'une idée en tête (sur ce dossier). Remettre la main sur Taïwan, pour sa très bonne santé économique, son positionnement géographique stratégique, et tres certainement pour de pures raisons idéologiques, une revanche sur l'histoire où les traitres seraient les vainqueurs. Et Taïwan est une petite île, qui bien évidemment ne peut pas gagner un conflit militaire avec un tel pays, même si des grandes puissances venaient les aider. La situation de Taïwan, c'est un pays qui a décidé d'être totalement indépendant en laissant la Chine croire en ses mensonges, car ils n'ont pas le choix. Quand on est menacé militairement par un aussi grand pays, on fait quoi ? Bah on fait rien. Mais on continue à vivre, et qu'importe ce que pense le gouvernement d'un pays totalitaire reconnu pour réécrire l'histoire et maquiller la vérité, ou des personnes qui pensent par des pourcentages et non par la culture et les hommes ; on vit, et on sait qui l'on est. Il n'y a pas de crise identitaire ici, pas même de questionnement. Les gens débattent sur l'indépendance car personne ne veut de conflit militaire avec la Chine, ça s'arrête là.

Il faut vraiment n'avoir jamais mis les pieds ici pour sortir de tels propos, irrespectueux, blessants, ignorants. On ne peut pas t'en vouloir de ne pas savoir, surtout avec la Chine qui impose sa vision à tout le monde. Mais défendre de telles positions, c'est aussi méprisable que méprisant.

avatar Adenantes | 

Ne t'en fais pas, j'ai été a Taiwan de nombreuses fois. Cela fait plus de 10 ans que j'habites en Chine et que je fais du Business. J'ai de nombreux amis et fournisseurs Taïwanais.

Les relations Chine/Taiwan remontent très loin dans l'histoire et sont trop complexes pour être jugés par nous. Mon message a pour but de dire d'arrêter de reprendre les themes médiatique populaires pour faire de l'anti-chinois... Le cassage médiatique est systématique quand cela concerne la Chine et ca deviens lassant de voir cela.
Oui, le régime Chinois a ses défauts (nombreux)...comme tous les régimes...

Et de quels propos blessants ou irrespectueux veux tu parler?

Et apparement..vu ton dernier commentaire tu devrait peut-être vivre en Chine...la pensée unique semblerais bien t'aller...

avatar JLG01 | 

@ yohmi
Il y a l'ONU d'un côté et les commerçants de l'autre.
Et les commerçants donnent à voir ce que chacun souhaite voir, surtout s'ils ont un certain pouvoir de nuisance commerciale.
Donc pour les chinois, une carte, pour les taïwanais, une autre, et pou nous...
Cela ne change en rien la carte d'un monde dans lequel nous devrons vivre ensemble comme des frères à peine de mourrir ensemble comme des cons. (Martin Lutherking)

avatar Mike Mac | 

Des frontières simples : "les états munis et le fier monde" (clown Sol)

Et puisque MacGe s'intéresse à Jean-Christophe Victor et "Le dessous des cartes", vous devriez mettre la même ardeur à l'évoquer sur des sujets qui impliquent Apple comme les paradis fiscaux (il y a eu plusieurs émissions sur le sujet) :

http://ddc.arte.tv/nos-cartes/les-paradis-fiscaux

"Mis en cause par la crise économique, les paradis fiscaux occupent une place avérée dans la globalisation des échanges, tout en menaçant la stabilité économique mondiale. Le Dessous des Cartes présente une description de la notion relative de paradis fiscal et revient sur la complexité de l’éradication de ces centres financiers offshore".

Menacer "la stabilité économique mondiale", c'est quand même encore plus choc que le contour flou de quelques cartes, non ?

JEAN-CHRISTOPHE VICTOR EST MORT

Et puis, c'est vraiment con la vie ! Alors que MacGe se penche sur son travail, l'artiste se fait la malle :

"Jean-Christophe Victor, expert en géopolitique et créateur de l’émission « Le dessous des cartes », est mort"

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2016/12/29/jean-christophe-victor-expert-en-geopolitique-et-createur-de-l-emission-le-dessous-des-cartes-est-mort_5055163_3382.html

avatar Geoteck | 

Jean-Christophe Victor est décédé ??.

avatar lolo-69 | 
avatar Theriva | 

Je suis tellement triste de la mort de Jean-Christophe Victor... son émission était genialissime, toujours pertinente et utile pour comprendre le monde dans lequel on vit... ?

avatar thy | 

@Theriva

Grand respect en effet et hommage à ce très grand professionnel qui savait clarifier et mettre en scène des sujets complexes

avatar NewtonMessagePad | 

Je viens d'apprendre le décès de l'ethnologue Jean-Christophe Victor, créateur du Dessous des cartes...
C'est une grande perte, car effectivement son regard géopolitique était des plus éclairants. La preuve avec cet épisode consacré à la géographie à géométrie variable de Google !

avatar Paquito06 | 

Https://en.wikipedia.org/wiki/Taiwan

Faites vous plaisir ?

avatar JLG01 | 

RIP JC Victor.
Il a enrichi ma connaissance de puis plus de 25 ans.
Une voix meure, fasse qu'une autre s'éveille.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR