Polymail est au grand complet sur Mac, iPhone et iPad

Florian Innocente |

La famille Polymail pour Mac, iPhone et iPad est maintenant au complet et disponible pour tous, plus besoin d’une invitation pour les tester (version Mac — version iOS, tous les deux gratuits). Nous avions déjà passé en revue ces deux déclinaisons, elles sont en chantier depuis 1 an.

Cliquer pour agrandir

L’application gère quatre messageries pour le moment : iCloud, Gmail, Outlook et Office 365, il n’y a pas d’accès IMAP plus générique mais il sera ajouté prochainement. Pas de traduction en français non plus. Ceci étant, ça ne pose de problèmes insurmontables. Et puis les options dans Polymail sont infiniment moins nombreuses que dans AirMail, on s’y retrouve assez vite.

Ce client mail est d’un bon niveau. Son interface est plaisante — très blanche comme feu Mailbox — et il dispose de tous les raffinements devenus courants aujourd’hui dans cette catégorie d’apps.

On peut trier les mails depuis la liste principale par des gestes latéraux, Polymail sait vous notifier de la lecture d’un mail par votre destinataire ou, au contraire, vous signaler au bout d’un délai programmable que votre message n’a pas été suivi d’une réponse.

À gauche un rappel programmable si on ne répond pas au mail envoyé, à droite un réglage pour un envoi différé — Cliquer pour agrandir

Il y a moyen également de différer l’envoi d’un message et de remettre la lecture d’un mail tout juste arrivé à plus tard, en le faisant disparaître temporairement de la liste.

Pour disposer de ces fonctions, il faut d’abord s’inscrire sur Polymail avant d’enregistrer ses comptes mail. L’éditeur ne stocke pas les messages — sauf ceux dont l’envoi est différé — mais maintient un index ainsi qu’une liste de contacts (détails).

Autre aspect intéressant de l’application, la tenue d’un historique de vos échanges avec une personne. Un panneau dans la version Mac et une vue dédiée dans celle sur iOS affichent la correspondance entretenue, ainsi que la liste des pièces-jointes. Polymail s’attache aussi à récupérer les infos de réseaux sociaux de cette personne pour les réunir sous son avatar et constituer un profil facilement utilisable.

Tout à droite, le panneau avec l’historique des discussions et des pièces-jointes échangées — Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Parmi les principales lacunes on peut citer l’absence de notifications interactives lors de l’arrivée d’un mail. On n’a pas de bouton archiver ou supprimer pour agir immédiatement sur le message en évitant de revenir dans Polymail. Il manque aussi un moyen d’affecter un drapeau à un message important (c’est prévu), et d’aucuns pourraient regretter l’absence de dossiers intelligents pour les tris.

La gratuité de Polymail pose inévitablement la question de son avenir. Non pas que vendre son logiciel ou qu’appartenir à une grosse entreprise garantisse sa pérennité (on l’a vu avec Sparrow et Mailbox) mais il va bien falloir que ce projet se finance.

Polymail est passé sous l’aile de Y Combinator, qui aide les startups à décoller en leur apportant quelques sous. Ensuite, le jeune trio américain à l’origine de ce projet prévoit une formule premium payante, avec des fonctions orientées vers l’entreprise. Il n’y a pas de calendrier intégré, comme dans Outlook, et des choses autour de la collaboration sont en gestation.

Brandon Foo, Shahan Khan et Brandon Shin (24 ans chacun), crédit : the macro

avatar Kappy | 

Je l'ai essayé il y a quelques semaines et je l'ai vite abandonné. Sur Mac, les modifications faites dans l'application ne se synchronisaient pas avec iCloud. Résultat: inbox vide dans l'application, mais pleine sur iCloud.com.
Sur iPhone, l'icône indiquait un message non lu dans la boite alors qu'elle était vide. Réinstaller l'app n'y changeait rien.
Supprimer un compte icloud dans l'application et le réinstaller tout de suite après n'était pas possible, parce qu'il fallait attendre qu'ils daignent faire les modifications sur leurs serveurs. Message: «Votre compte sera supprimé prochainement».
Je les ai contactés pour me plaindre. Ils n'ont jamais répondu.

Bref, je reste sur Airmail…

avatar elbibou | 

@Kappy :
Merci pour ton post . Air mail c'est sympa ?

avatar Kappy | 

Oui, Airmail est sympa. Il faut juste bien prendre le temps de paramétrer les préférences parce qu'il y a un sacré paquet d'options.

Il supporte Exchange, ce qui dans mon cas est important pour le boulot. Je trouve Airmail aussi réussi d'un point de vue esthétique. Après, il y a quelques légers bugs, mais rien de grave et les développeurs sont facilement joignables.

Ils n'ont pas de version d'essai, mais tu peux télécharger une version beta pour le Mac sur leur site. Ça permet de se faire une idée avant d'acheter.

avatar en ballade | 

Outlook sur iPad parfaitement compatible office et onedrive

avatar patrick86 | 

@ en ballade :

Vous êtes un robot ?

À quel moment Kappy aurait parlé du service mail Outlook dans son post !?

avatar andr3 | 

Pour disposer de ces fonctions, il faut d’abord s’inscrire sur Polymail avant d’enregistrer ses comptes mail. L’éditeur ne stocke pas les messages — sauf ceux dont l’envoi est différé — mais maintient un index ainsi qu’une liste de contacts.

Index (= mots clés et/ou métadonnées) + contacts = informations intéressantes à monnayer avec les régies publicitaires ou autres ...

avatar ludobubner | 

En effet, c'est la question que je me pose.

avatar Norandy | 

@andr3 : si vous regardez le Privacy Polities, ils mentionnent même récolter notre position GPS...

avatar marc_os | 

Polymail est donc toujours aussi incomplet sur Mac, iPhone et iPad.
Pas de gestion du POP ou même de l'IMAP, ce machin ne gérant que des messageries propriétaires est inutilisable pour tout compte hors ceux hébergés par les GAFA. :(

avatar marc_os | 

@marc_os :
Ce n'est donc pas PolyMail mais GAFAMail que ça devrait s'appeler !

avatar patrick86 | 

"Pas de gestion du POP ou même de l'IMAP, ce machin ne gérant que des messageries propriétaires est inutilisable pour tout compte hors ceux hébergés par les GAFA. :("

Je m'y intéresserai donc quand ce sear un client email. :-)

avatar curly bear | 

Pas non plus possible d'empêcher le chargement d'images par défaut.

avatar bonnepoire | 

Un terroriste se cache sur cette photo de groupe...

(pas taper c'est une blague hein)

avatar cedric_cph | 

J'ai supprimé l'app quelques jours après l'invit'... Le truc qui me dérange le plus : j'ai une adresse Gmail avec la double-authentification pour plus de sécurité. Donc à chaque installation d'un logiciel mail, j'ai mon login, mot de passe puis sms avec code pour valider. Là, avec Polymail, avec juste mon login / mot de passe Polymail, mon compte Gmail est automatiquement configuré, plus de demande de code pour valider. Le site précise bien qu'il ne génère qu'un token, 100% secure, etc... Mais bon, je n'aime pas trop l'idée quand même.
Aussi, les push sont ' tout ou rien ' : tous les mail ou aucun, j'adore Spark qui filtre entre les newsletter et les mail importants...

avatar ulixe | 

A EVITER absolument si vous voulez ne par perdre vos e-mails et surtout que vos partenaires les reçoivent. En gros : UNE VRAIE COCHONNERIE !

CONNEXION UTILISATEUR