Desktop Neo réinvente l'interface du Mac

Stéphane Moussie |

L'interface graphique des ordinateurs n'a pratiquement pas changé en 30 ans. Depuis le Macintosh original, on déplace des fenêtres, on glisse des fichiers dans des dossiers, on accède aux options depuis une barre des menus, etc. Pour Lennart Ziburski, la métaphore du bureau est dépassée aujourd'hui. À la place, cet étudiant en design a imaginé Desktop Neo, « une interface adaptée aux utilisateurs, aux besoins et aux technologies d'aujourd'hui. » Petit tour d'horizon de ce concept notamment inspiré par les derniers systèmes d'exploitation mobiles.

Des panneaux à la place des fenêtres

Dans Desktop Neo, on ne parle pas de fenêtres mais de panneaux. Les applications sont forcément affichées les unes à côté des autres. On ne peut pas superposer les panneaux, ni même en placer un au-dessous d'un autre. Pour retrouver une application, on fait défiler les panneaux à l'aide d'un glissement à trois doigts (le même geste à un doigt près que le défilement des bureaux virtuels dans OS X).

Cliquer pour agrandir

Ces panneaux qui prennent toute la hauteur de l'écran font indéniablement penser au mode Split View de l'iPad ou au Split View d'OS X El Capitan pour rester dans l'univers de l'ordinateur de bureau.

Comme Desktop Neo se veut être une interface favorisant la productivité, ces panneaux sont moins rigides que ceux d'iOS ou OS X : on peut en afficher plus de deux à l'écran, on peut en épingler un pour qu'il reste constamment disponible, et on peut encore en minimiser un pour jeter un coup d'œil à une app qui se trouve « en dehors » de l'écran.

Minimiser un panneau
Épingler un panneau

App Control fusionne Mission Control et le Launchpad

Pour lancer des applications, mais aussi réorganiser les panneaux et accéder aux outils systèmes, Lennart Ziburski a imaginé App Control, une interface qui mélange le Launchpad et Mission Control. App Control reprend d'ailleurs le geste de ce dernier (à un doigt près), puisqu'il s'active en faisant un balayage vers le haut avec 3 doigts.

Plus de barre des menus pour le système

Le jeune designer estime que la barre des menus d'OS X est composée de trop d'éléments qui sont sans importance ou redondants. À la place, il promeut une barre des menus qui soit spécifique à chaque application et qui s'affiche latéralement.

Cliquer pour agrandir

Un Finder complètement revu

Desktop Neo étant largement inspiré par les OS mobiles, c'est sans trop de surprise que l'on découvre que son Finder fait fi des traditionnels dossiers. La gestion des fichiers repose sur un système de tags : chaque document a un ou plusieurs tags qui permettent de le retrouver, mais aussi de le lier à d'autres fichiers et à des applications.

Cliquer pour agrandir

Le rôle du Finder dans Desktop Neo va en fait au-delà du simple gestionnaire de fichiers : il sert aussi de centre de notifications en affichant la météo, les rendez-vous programmés, le suivi de colis...

Au bout du compte, il y a à boire et à manger dans ce concept. On s'interroge par exemple sur la pertinence d'un système de fichiers qui ferait totalement abstraction des dossiers. Si Apple a fini par ajouter un mini gestionnaire de fichiers pour iCloud sur iOS, c'est peut-être parce que ce modèle reste le plus adéquat aujourd'hui encore. Les gestes tactiles à six doigts interloquent également. Mais d'autres idées sont intéressantes, comme la gestion poussée des panneaux qui ferait bonne figure sur OS X.

Lennart Ziburski fait cadeau de toutes ces idées. Il espère que des développeurs et des designers s'en inspireront pour de nouveaux produits. Dans cette optique, il met à disposition ses fichiers Sketch sous licence Creative Commons (4.0 Attribution).

Pour aller plus loin :

avatar oomu | 

ha ben passer de : https://www.youtube.com/watch?v=w-tFdreZB94
à windows 8

ça doit faire mal, très mal au petit coeur de concepteur, snirrRRfl.

-
Cette video est un exemple typique de ce que j'appelle de l'Interface Magique. Plus de la Fantaisy que de la SF.
On notera que l'interface et le logiciel sont TOUJOURS dans le contexte qu'a besoin l'utilisateur (édition, navigation, mise en page, partage, etc) SANS qu'il soit POSSIBLE de comprendre comment l'utilisateur a pu activer cela ou su ce qu'il fallait faire. c'est Magique: l'Ordi sait.

mais c'est bô. pour moi c'est du porno :)

avatar oomu | 

ho, et je repense à LEAP, alternative à Finder reposant principalement sur les tags.

http://www.ironicsoftware.com/leap/

avatar pifpaf | 

J'utilise Leap avec beaucoup de plaisir sans renier le finder Mac OS 10,6. A cela s'ajoute DevonThink et dés lors que vouloir de plus ? Peut-être que Leap DevonThink et le Finder soient compatibles pour Windows aussi .

avatar marc_os | 

@ oomu
C'est quoi Leap ?
Le site nous le dit : « It is just amazing »
Et à part ça ?
J'en sais rien. Ça gère les tags de ce que j'ai lu dans le titre en gras.

Mais comment les gens font-ils pour vendre leur truc sans dire ce que c'est, ni à quoi ça sert en quelques mot succincts ? Z'ont pas appris à l'école à écrire des résumés ?
A part copier/coller des titres élogieux à leur égard trouvés sur le net...

Et en plus ça ressemble à quoi ?
La page ne montre qu'une seule copie d'écran en résolution foireuse et qui ne donne pas franchement envie.

avatar oomu | 

Leap en gros ressemble au Finder (même genre d'interface), mais se concentre à montrer les libellés plutôt que les dossiers et permet de chercher rapidement parmi les libellés.

Le site est un peu en sommeil car, semble-t'il, ils vont relancer le logiciel avec une version 2 majeure au cours de 2016.

avatar Ginger bread | 

Ça boulverse un peu nos habitudes..

avatar le ratiocineur masqué | 

"Depuis le Macintosh original, on déplace des fenêtres, on glisse des fichiers dans des dossiers, on accède aux options depuis une barre des menus, etc."

Pourquoi personne ne parle de Raskin :

http://raskinformac.com

???

avatar oomu | 

Règle numéro 1 du club: personne ne parle de Jef Raskin.

avatar Stéphane Moussie | 

@le ratiocineur masqué : on en a déjà parlé (il y a longtemps, certes) : https://www.macg.co/tags/raskin

avatar le ratiocineur masqué | 

Y'a... 6 ans. En terme informatique c'est comme si pour la météo à la tv le présentateur annonçait "et ce soir nous ne parlons pas de la météo car on en a déjà parlé en 1634".
Bon après il faut bien avouer que Raskin n'a pas connu des tonnes d'évolutions entre temps si ce n'est être dispo en version 2 (béta !!). Mais comparativement à Neo qui n'existe que dans le cervelet d'un mec qui se cherche un stage Raskin a lui l'intérêt d'exister bel et bien.

avatar Sic transit | 

En 2016, y'a encore des gens pour dire "1 an en informatique, c'est comme 10 ans en etc."
L'informatique est partout aujourd'hui, jusque dans ta brosse à dents ou ta bagnole… et le cycle d'obsolescence s'est raccourcis pour énormément de produits ; ça n'a plus de sens de parler de "temps informatique" par rapport au "temps réel"…

avatar marc_os | 

@ le ratiocineur
Même remarque qu'au sujet de Leap: Ça sert à quoi ?
Y a écrit : « unique bird's eye view to browse and manage your pictures, presentations, PDFs »

Oui, mais encore, ça ressemble à quoi cette vue d'oiseau ?
Y a quelques micro captures d'écran qui n'en disent pas beaucoup.
Et l'aide est 100 % textuel, zéro images !

avatar iPop | 

C'est pas mauvais, on perd moins son temps à déplacer des fenêtre ou dès outil. Tout est fixé, on a tout en face de soit tout de suite.

avatar Robin9 | 

Ça ressemble à une fusion avec iOs. En soi, c'est déjà ce que propose osX via la mise des applications en plein écran et la possibilité de faire cohabiter 2 écrans. Le progrès serait qu'on puisse en mettre plus en parallèle. Mais quand à abandonner tout contrôle sur le système de fichiers et sur l'interface, il ne faut pas exagérer.
Ce système me parait plus logique dans ses grandes largeurs pour un iPad pro par exemple, dont le système a besoin d'évoluer.

avatar JLG47_old | 

Il faudrait pouvoir tester.
L'idée des panneaux est intéressante, je l'utilise un peu avec les bureaux en plein écran et en partage, mais aussi avec Spectacle.
Le Finder ressemble un peu au tuiles de W!

avatar switch (non vérifié) | 

Aucune idée révolutionnaire là dedans.
Juste un truc vrai: la barre de menus sert de moins en moins, au profit des menus contextuels, des bandeaux d'icônes et du glisser déposer.
Je verrais bien une barre de menus escamotable à volonté, comme le Dock, on gagnerait quelques pixels eh haut de l'écran, mais Apple ne le fera pas, car cela serait trop déstabilisant pour l'utilisateur, la barre de menus étant justement un repère visuel fixe important et rassurant.

avatar BeePotato | 

@ Switch : « Je verrais bien une barre de menus escamotable à volonté, comme le Dock, on gagnerait quelques pixels eh haut de l'écran, mais Apple ne le fera pas »

Apparemment, tu n’as pas bien lu la liste des nouveautés d’El Capitan. :-)

Mais bon, franchement, il me paraît étrange de sacrifier la barre des menus pour gagner 20 pixels de hauteur. Il me manque vraiment quelque chose quand elle est masquée.

avatar Lemmings | 

Un Tmux en mode fenêtré ? Heu bha ça existe depuis des années :D

Cherchez les windows manager qui fonctionnent en mode tilling sur Linux...

avatar switch (non vérifié) | 

Je continue...
Aujourd'hui ce qui manque c'est un système pratique et facile d'usage pour relier nos données entre elles.
Tout est éclaté en centaines de dossiers et milliers de documents. Dans OsX on a bien des bases de données pour les contacts, les mails, la musique et les photos, mais impossible de relier ces bases de données entre elles. Apple a rajouté une surcouche de métadonnées avec les commentaires et les tags, histoire de mieux pouvoir indexer les données, mais Spotlight, même s'il est très rapide et très puissant, n'est qu'un moteur d'indexation, et en aucun cas un véritable "knowledge navigator".
Il reste la possibilité de se créer ses outils à l'aide de FileMaker pro ou 4D, mais ce n'est pas à la portée de tout le monde.

avatar Boumy | 

N'est-ce pas curieux de s'attacher encore à des icônes d'applications au lieu de se concentrer sur le document, créé ou consulté, dans un environnement dynamique aidé par de l'intelligence artificielle ?

avatar BeePotato | 

@ Boumy : « N'est-ce pas curieux de s'attacher encore à des icônes d'applications au lieu de se concentrer sur le document, créé ou consulté, dans un environnement dynamique aidé par de l'intelligence artificielle ? »

Quand on voit où en est l’intelligence artificielle, non ce n’est pas curieux ! :-)

Et depuis toujours, Mac OS permet de voir et manipuler aussi bien les documents que les outils (applications) utilisés pour les créer et modifier, tout en facilitant autant que possible la manipulation d’un même document par plusieurs applications, ainsi que l’intégration au sein d’un document de bouts de données issus d’applications diverses (le presse-papiers de Mac OS était une grande avancée dans ce domaine, en particulier grâce à sa gestion de multiples représentations des mêmes données).

C’est iOS qui a un fort déséquilibre dans ce domaine, en masquant presque totalement les documents et en ne donnant un accès direct qu’aux applications (et ça lui est régulièrement reproché).

avatar popeye1 | 

Ah non ! On a déjà Jony, ça suffit. Un uluberlu ça met un peu de sel, deux c'est vraiment indigeste.

avatar ech1965 | 

Le principal avantage de OSX sur Windows est que JUSTEMENT, CA N'A PAS CHANGE depuis presque 10 ans.

Alors que Windows, on a eu 3.1, 95,XP, 7 10 qui chaque fois sont des changements PROFONDS soir-disant pour notre bonheur...

Alors SIOUPLAIT arrêtons de toujours changer pour le plaisr des concepteurs et pour le malheurs des utilisateurs.

Des petites adaptations à la marge comme OSX fait depuis 4 5 versions est bien suffisant

avatar BeePotato | 

@ ech1965 : « Le principal avantage de OSX sur Windows est que JUSTEMENT, CA N'A PAS CHANGE depuis presque 10 ans.
Alors que Windows, on a eu 3.1, 95,XP, 7 10 qui chaque fois sont des changements PROFONDS soir-disant pour notre bonheur... »

Mouais. Je ne suis pas du genre à prendre la défense de Windows, mais notons tout de même que 3.1, 95 et même XP, ça remonte à bien plus de dix ans. Et sur cette période de plus de vingt ans, il n’y a eu que les versions 95 et 8 qui ont apporté des changements profonds à l’interface de Windows.

avatar rikki finefleur | 

ech1965

Ce que tu dis est totalement faux.
On peut aujourd’hui"hui installer un soft sur de veilles versions 15 anspar exemple xp, pourquoi que le soft soit en 32 bIts. Ou bien installer un vieux soft sur un os plus récent.
Essaye de faire la même chose coté Apple
C'est justement une des forces de windows, la continuité du coté des applicatifs. Une pérénnité assurée.

avatar marc_os | 

"Trop d'éléments dans les menus" ?
Qu'à cela ne tienne, on les déplace du haut vers le gauche ! Révolutionnaire !
C'est comme la littérature.
Pour certains, y a trop de mots...

avatar Le docteur | 

Alors oui l'organisation du bureau n'est pas la meilleure qui soit, et les systèmes mobiles nous l'ont bien montré.

Mais

— il faut repenser le système complet en le reconstruisant autour d'une logique de type "base de données" pour que ce soit ergonomique et intéressant
— il faut des appareils adaptés, pas forcément très gros qui reprennent une place modérée sur le "vrai" bureau et entrent dans une logique de désimmersion (le modèle opposé à celui qui règne encore, donc) pour que l'ordinateur redevienne un objet comme un autre.

— Bref ! La solution n'est pas de l'ordre du design mais implique à la fois de nouveaux systèmes et de nouveaux appareils, ainsi que tout un environnement logiciel très intégré.

Le vieil exemple du Knowledge Navigator préfigurait un peu ce qu'on devrait faire et qu'on peut maintenant, faire. L'interface doit être la plus rapide et la plus directe possible.

Vous me filez les moyens et les connaissances en informatique (que je n'ai pas), je vous le fais, l'OS du futur.

avatar patrick86 | 

@Le docteur :

Juste une remarque sur ce que vous proposez : votre solution, pour être aboutie, devrait nécessairement impliquer un travail conséquent sur le design — donc la conception dans son ensemble.
Vous le dites vous-même : " il faut des appareils adaptés, pas forcément très gros qui reprennent une place modérée sur le "vrai" bureau et entrent dans une logique de désimmersion" et " implique à la fois de nouveaux systèmes et de nouveaux appareils, ainsi que tout un environnement logiciel très intégré."

La recherche d'un encombrement réduit est notamment ce que j'apprécie dans les produits Apple : avoir un ordinateur aussi discret que possible, tout en étant utile, efficace et fluide. On est encore loin d'une vision idéale, mais c'est, à mes yeux, le moins loin actuellement disponible sur le marché.

avatar marc_os | 

@ Le docteur
C'est quoi « une logique de type "base de données" », et en quoi donc cette logique permettrait-elle « que ce soit ergonomique et intéressant » ?

J'ai comme l'impression que vous mélangez choux et carottes.
Ça peut faire une bonne soupe en cuisine, mais là...

avatar Le docteur | 

Au lieu de passer par un bureau et une architecture de dossier où l'on en vient ne plus trop savoir dans quoi tout balancer ne plus passer que par une recherche de documents, en différenciant peut-être le type de recherches selon les documents. Disparition de la notion de dossiers pour ne plus ranger que par titres, mots clés, type de documents. Une base de données "documents" une "image" une "vidéo", une musique. Je ne dirais pas iTunes généralisé parce qu'iTunes est devenu un vrai bordel où l'on trouve de tout.
Tu ouvres ton ordinateur tu as une interface de recherche. Point final.
Annotation à tous les étages (grosse utilisation des .PDF, format ouvert pour la rédaction, .ODT, mais avec une interface qui ne tremblote pas dès que tu bouges quelque chose et un rendu des polices digne de ce nom).
Où est le mélange étrange. On range, on consulte on intervient, on rédige.
Le fait qu'Apple ait encore du mal à créer des liens vers des fichiers (disparus dans Pages) et à les maintenir quand ça bouge est tout de même mauvais signe pour une boîte de ce genre. BeOS le faisait (via BFS)

avatar Thibs69 | 

Mac OS X 10.13 Windows ?

avatar Lightman | 

Beurk ! Les bureaux en bois n'ont pas changés depuis plus de 30 ans, et personne ne s'en plaint. Le changement pour le changement n'est pas une bonne chose.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR