Panic n’a pas su créer des apps iOS pertinentes

Nicolas Furno |

Panic a publié son traditionnel bilan de l’année passée, où cet éditeur historique sur Mac évoque les réalisations de 2015 et ce qui l’attend en 2016. Il liste notamment tous les logiciels mis à jour, rappelle quelques versions majeures sorties l’an dernier, comme Coda 2 qui a apporté la majorité des fonctions de cet éditeur de sites à iOS (lire : Coda devient un éditeur de sites complet sur iOS).

Coda sur un iPhone
Coda sur un iPhone

Pourtant, le bilan n’est pas positif sur iOS. L’éditeur explique avoir joué le jeu de l’App Store en baissant le prix de toutes ses applications à 10 €, avec l’espoir de voir une augmentation des ventes conséquente. Un an après, le bilan est amer : Panic n’a jamais réussi à susciter l’intérêt autour de ses applications mobiles, l’éditeur n’a pas fait plus de ventes et il a donc perdu de l’argent. 2016 sera placé sous le signe d’un retour à des tarifs plus élevés (pour prendre un exemple, Coda était vendu 20 €) et surtout un retour au Mac.

Cabel Sasser, co-fondateur de Panic, le dit très bien lui-même : au fond, le problème des applications iOS conçues par son entreprise n’est pas le prix de vente, mais leur raison d’être.

Je commence de plus en plus à penser que nous avons tout simplement créé le mauvais type d’applications iOS — nous avons créé des outils professionnels qui ne sont pas vraiment recherchés sur cette plateforme — et que le prix n’est pas le problème, c’est leur pertinence.

En comparaison, les logiciels OS X se portent beaucoup mieux et Panic prévoit une actualité plus chargée pour 2016, avec notamment une mise à jour majeure et très attendue de Transmit, son client FTP. Le logiciel reste un modèle du genre côté interface, mais il souffre de gros problèmes sur le fond, avec notamment des vitesses de transfert ridicules face à la concurrence. C’est précisément ce point qui sera travaillé dans cette nouvelle version… qui connaîtra probablement le même sort que Coda en sortant du Mac App Store. La décision n’est pas encore arrêtée, mais manifestement, c’est tout comme.

Firewatch, capture d’écran du jeu (fichier original).
Firewatch, capture d’écran du jeu (fichier original).

Puisqu’il connaît quelques difficultés dans ses relations avec Apple, Panic va voir ailleurs. Firewatch, son jeu réalisé en partenariat avec Campo Santo, devrait sortir dans deux semaines, pour les Mac certes, mais aussi (et surtout ?) pour les PC et les PS4. En fonction du succès connu par le titre, l’éditeur pourrait s’intéresser encore plus au monde du jeu vidéo, qui reste souvent beaucoup plus rentable que les outils de productivité.

Parmi les éditeurs traditionnels du monde Mac (et même NeXT), The Omni Group publie aussi un bilan tous les ans et 2015 ne fait pas exception. Et c’est un bilan beaucoup plus positif, probablement parce que l’entreprise a trouvé sa voie sur iOS. Ses applications sont aussi des outils professionnels, mais elles sont vendues suffisamment cher (40 € au minimum) pour être rentables.

Toutes les sorties de l’année pour The Omni Group
Toutes les sorties de l’année pour The Omni Group

Du coup, elles ont toutes été mises à jour pour s’adapter à l’iPhone l’an dernier et l’éditeur a de quoi faire pour l’an prochain. En particulier, The Omni Group veut offrir à l’iPad Pro des applications à la hauteur des ambitions de la tablette, tandis que le 3D Touch des derniers iPhone devrait être généralisé.


avatar Fabeme | 

@patrick86
En fait même, la Surface pose un problème, c'est que c'est avant tout un PC. Alors je passe sur les compromis importants faits sur le CPU/GPU par rapport même à un MacBook Pro ou Air, après tout Apple a fait de même avec le MacBook, mais pour un poids et encombrement bien inférieur (la Surface n'est pas un exemple de légèreté et d'encombrement).

Non, le souci principal réside au niveau des éditeurs. l'iPad créé cette contrainte chez les éditeurs de devoir créer une version tablette de leurs logiciels, là où la tendance chez les éditeurs pour Windows 8/10 est de dire : bon, ben Métro c'est bien gentils, mais on fait le soft pour un usage clavier souris, et regardez, en tablette ça passe aussi comme ça. De ce fait la plupart des intérêts de la tablette s'envolent, pas de la faute de MS mais du coût qu'un redeveloppement occasionne par rapport au fait que même sans version tablette ça marche à peu près.

Après chacun trouve ses usages. Le Bus Audio de Windows par exemple fait qu'une Surface n'est pas forcement adaptée à un usage de production musicale, l'iPad se débrouille mieux, le stylet n'est pas super précis, l'iPad Pro s'en sort mieux, mais tout le monde n'a pas besoin de ça, et l'écosystème informatique est suffisamment riche pour que chacun trouve son bonheur partout.

Peace.

avatar patrick86 | 

@Fabeme :

Je suis d'accord avec ça, et notamment la conclusion : inutile de se faire la guerre.

avatar Fabeme | 

Perso j'aime beaucoup les applis Panic, et sur iOS, Coda, Transmit et Prompt sont des applications que j'utilise très très souvent, mais moins que leur équivalent Mac (Coda et Transmit) qui est central dans mon flux de travail.

Il faut également noté l'excellent Status Board que je cherche encore à mettre en oeuvre, mais c'est un excellent logiciel qui mériterait sa déclinaison sur l'Apple TV car c'est sa place.

Je pense que Panic y est allé trop tôt, et en même temps cela était nécessaire car il y avait une réelle demande, mais ces logiciels ne méritent pas une baisse de prix aussi importante, le temps de développement vs le volume utilisateurs ne joue pas en la faveur de cette politique.

Coda pour Mac est devenu très bon, Transmit est à la traine sur Mac, bon sur iOS, ce qui sera corrigé, Prompt mérite vraiment son usage sur iOS, Status Board ne bénéficiera pas de sa nouvelle politique tarifaire mais est un excellent logiciel qui doit être porté sur Apple TV... la présence d'iCloud Drive (qui est encore perfectible, j'espère de bonnes avancées avec iOS X à ce niveau) rend l'usage de Coda et Transmit plus facile sur iOS, le Split View et l'iPad Pro rendent iOS plus productif, d'ici quelques années, le paysage sur iOS sera différent, mais la transition est longue...

avatar LaurentR | 

Chez moi ( ftth Free ) Transmit est beaucoup plus rapide que YummyFTP en téléchargement et en envoi de fichiers.

avatar JegnuX | 

Ils voudraient pas nous pondre un super client GIT ? Qui serait aussi pratique que SourceTree et aussi "beau" que Tower ?

avatar Fabeme | 

@JegnuX
Ca, ce serait top... ou bien que BlackPixel mette à jour Versions pour qu'il supporte Git...

avatar legimly | 

perso je suis passé de dreamweaver a coda et ce qu'il me manque le plus sur coda c'est la gestion des liens quand je déplace un fichier dans mon site internet, dreamweaver fait une recherche dans les page et les modifies automatiquement

avatar Antony Matué | 

@macinoe

Une bonne Surface Pro 4 la prochaine fois pour vraiment travailler en voyage esprit tablette ?

"Jon has jumped between a number of high profile device over the past several months, including the Surface Book and iPad Pro. And every time, he runs back to the Surface Pro 4. Not only does it provide the best computing experience, but it perfectly fits his needs as a device for power and fun..."

http://www.technobuffalo.com/videos/surface-pro-4-revisited/

avatar macinoe | 

Si ce type de tablette avait été disponible à l'époque ( 2011), nul doute que mon choix aurait été celui là. C'est pour moi la seule solution viable pour tout faire.

Ne pouvoir faire que ce qui est prévu à l'avance, ce n'est pas jouable.

C'est le problème de l'iPad, il faut savoir à l'avance ce qu'on aura à faire, utiliser les outils pour et il est impossible de sortir de ce cadre. Aucune possibilité de faire le moindre script, la moindre tache automatisée.. En un mot ce n'est pas un ordinateur et c'est ça le problème et en tout cas une regression qui limite fortement les possibilités.

Et c'est d'autant plus dommage que ce n'est pas un problème d'interface ou de matériel, juste un problème d'OS qui est bien trop rigide et limité.

avatar patrick86 | 

"C'est le problème de l'iPad, il faut savoir à l'avance ce qu'on aura à faire, utiliser les outils pour et il est impossible de sortir de ce cadre."

Quand on sait comment et avec quoi on travail la plupart du temps, on peut se concocter un outil satisfaisant, installer les apps dont on sait qu'elle nous serviront, etc.

Pour le reste, ce que vous dites est parfois vrai, mais pas dans tous les cas, loin de là.
Que ce soit sur Mac, PC ou iPad, si vous m'envoyé un document dans un format de fichier dont je n'ai pas de logiciel capable de l'ouvrir, je vais devoir en installer un. Le problème est le même.

"Aucune possibilité de faire le moindre script, la moindre tache automatisée.."

J'utiliserais probablement aussi Automator sur iOS, mais rien ne dit qu'il n'existera pas un jour. Qu'importe, on peut déjà faire plein de choses sans lui.

L'iPad est un ordinateur.

"Et c'est d'autant plus dommage que ce n'est pas un problème d'interface"

Justement, si.

iOS étant basé sur OS X, il en possède une grande partie des fonctions et pilotes. iOS sait notamment reconnaitre un stockage externe connecté en USB, mais iOS ne propose aucune interface pour en faire quelque chose. Un autre exemple : depuis iOS 7, on peut connecter un iPad en Ethernet. Apple ne le permet pas officiellement, rien dans iOS ne fait mention d'une telle fonction (et il n'y a pas d'interface pour la configurer), mais ça fonctionne.

avatar oomu | 

j'utilise en permanence Transmit sur iOS, je trouve leur bilan bien triste.

Qu'ils augmentent le prix, lui ajoute beaucoup plus de fonctionnalités et facilités pour naviguer et comparer les fichiers et en parlent via leurs réseaux habituels (sites pro-mac/ipad, blog, leurs clients)

Je suppose qu'ils savent ce qu'ils font, mais en 2015 je n'ai presque vu d'eux pour leurs applications historiques.

Prompt ne gère toujours pas les tunnel SSH, ce qui serait pourtant bien pratique.

avatar iPop | 

"Les gens restent souvent bloqués sur les limites du passé, voire des idées reçues et ne cherchent donc pas à profiter du potentiel de ces outils."

Comme une clé USB par exemple, hors ils existe des tas de manière et d'outils pour palier à cela.

6 ans déjà et l'iPad ne c'est pas vraiment imposé, la transition est trop longue et Apple ne se bouge pas beaucoup.
Pour ma part la dernière keynote était un peu une rigolade, Adobe qui présente des outils "pro" et des solutions Cloud dont il faut un Mac pour faire un PDF.
Ce sont ces grimaces de singe qui font fuir le public.

avatar patrick86 | 

@iPop :

J'aimerais aussi avoir tout de suite mon ordinateur idéal et je trouve l'évolution de l'informatique désespérément leeennnnnte.

Mais je vois deux attitudes face à cela :
- soit j'attend encore et encore cet ordinateur idéal ;
- soit je profite maintenant de ce qui existe déjà.

Perso, je laisse tomber la premier option, parce qu'au final on attend toujours et ne profite de rien. Alors, sans pour attend me jeter sur la moindre nouveauté, je profite de ce qui existe déjà et m'intéresse.

avatar ataredg | 

Ah Unison ... Je regrette vraiment l'abandon de ce soft extraordinaire ... A l'époque, Panic m'avait dit que c'était parce que les applis IOS étaient plus rentables ... Bref ...

avatar oomu | 

ho ! C'est tout à fait vrai ! Maintenant je m'en souviens.

Unison était superbe et ne demandait qu'à être amélioré et suivre le mac (et pourquoi pas l'ipad) pour que je continue à l'acheter régulièrement

mais noooon, fallait courir vers la nouvelle poule aux oeufs d'or (iOS) et les "newsgroup" c'était ringard, fallait papoter que sur des facegram pour lire des pubs...

Au final Panic se cherche encore, iOS ça rapporte po, et faut donc faire des jeux simples pour vendre en masse.

Etre forcée systématiquement à être des boites en croissance et au public de masse à mon sens ça nous restreint TOUS.

avatar webHAL1 | 

@macinoe :
Je partage votre point de vue, et je pense personnellement que Microsoft a la bonne approche avec Windows 10 sur les appareils dits "hybrides" : lorsqu'un clavier est connecté, c'est un ordinateur portable ; dès qu'on débranche le clavier, l'interface devient celle d'une tablette. Je regrette d'ailleurs qu'Apple n'explore pas cette voie. C'est elle qui, aujourd'hui, donne le ton et dicte la marche à suivre dans le marché des tablettes (un peu comme, il y a 20 ans en arrière, quoi qu'ait pu faire Apple, Microsoft était le maître incontesté sur les ordinateurs personnels). Ces situations où un seul acteur a trop de poids ne sont jamais profitables aux consommateurs...

Cordialement,

HAL1

avatar patrick86 | 

" je pense personnellement que Microsoft a la bonne approche avec Windows 10 sur les appareils dits "hybrides" : lorsqu'un clavier est connecté, c'est un ordinateur portable ; dès qu'on débranche le clavier, l'interface devient celle d'une tablette."

ça s'est dans la théorie.

Dans la pratique, moult développeurs se disent que leurs soft tournent déjà sur Surface, donc qu'ils n'ont rien à adapter. Résultat : très peu d'applications pour Windows sont adaptées à l'utilisation via un écran tactile. Pour utiliser ces logiciels confortablement, il faut la Surface en mode PC.

Le fait est qu'actuellement, c'est sur iOS qu'on trouve le plus d'apps pour tablettes — je dis bien _pour tablettes_, pas tablet-PC. C'est-à-dire un bidule qui peut se commander uniquement avec le doigt et sur lequel stylet, clavier et souri son optionnels, même si utiles à des fonctions et usages particuliers.

avatar macinoe | 

C'est vrai, il y a un problème à ce niveau.

C'est le hic qui fait que windows 10 / Surface n'est pas encore parfait (selon moi hein )

Et je pense que le problème est assez profond.

De nombreux jeunes développeurs se sont consacrés pratiquement exclusivement depuis 2008 aux plateformes iOS/Android.

C'est exactement le même problème qui a fait du Mac une plateforme assez pauvre en logiciel durant les années 90 et le début des années 2000. Le fait qu'il y avait énormément de développeurs qui s'étaient consacrés à Visual Studio.

Bon Windows n'en est pas encore à ce point là, mais le danger est réel.

Réussir à convaincre les développeurs de revenir en masse sous Windows, c'est la dernière étape à franchir pour un retour réussi de Microsoft.

avatar webHAL1 | 

@macinoe :
Oui, et c'est ça que je trouve dommage avec les personnes comme patrick86 : lorsque l'iPad ne permet pas de faire quelque chose, l'argument est "il ne le permet pas ENCORE" ou "attendez la prochaine version" ou "ça sera sans doute inclus dans iOS n+1".
Par contre, si Microsoft propose une approche différente, là c'est "on voit bien que c'est nul, les ventes ne suivent pas, les développeurs ne font pas d'effort, etc". Bref, on regarde la situation maintenant et on en tire une conclusion définitive.

Personnellement, je reconnais bien volontiers que la partie "tablette" sur les Surface n'est pas suffisamment riche, et c'est en effet très certainement dû au fait que les développeurs peuvent y faire tourner leur application sans adaptation. Mais pourquoi ne pas imaginer que Microsoft va réussir à engendrer un cercle vertueux ? À ce que je sache, l'iPhone n'a pas été un succès fulgurant dès ses premières itérations, et (autre exemple) Apple a mis un temps considérable à faire de Mac OS X un système vraiment utilisable et performant.

Cordialement,

HAL1

avatar patrick86 | 

@webHAL1 :

"Oui, et c'est ça que je trouve dommage avec les personnes comme patrick86 : lorsque l'iPad ne permet pas de faire quelque chose, l'argument est "il ne le permet pas ENCORE" ou "attendez la prochaine version" ou "ça sera sans doute inclus dans iOS n+1"."

Quand ai-je tenu ces arguments ?

Je constate qu'Apple fait évoluer lentement iOS, mais à aucun moment je ne vous demande d'attendre.

avatar webHAL1 | 

@patrick86 :
Mmhhh, dans plusieurs de vos (très) nombreux commentaires ici ? :-)

J'aimerais avoir votre avis sur l'hypothèse suivante : demain, Apple propose un iPad Pro qui, lorsque son clavier (comprenant un trackpad) est branché, bascule sur OS X et, lorsque ce n'est pas le cas, tourne sous iOS. La transition est transparente pour l'utilisateur. S'il se trouve dans une application existant dans les deux environnements (Mail, Calendar, Safari, Contacts, Plans, Rappels, Photos, Notes, suites iWork et iLife, Microsoft Office, Evernote, etc.), le système bascule automatiquement sur celle-ci, lui permettant de continuer son travail instantanément.
Votre avis ? Concept prometteur ou appareil voué à l'échec ?

Cordialement,

HAL1

avatar patrick86 | 

@webHAL1 :

Si l'appareil que vous décrivez fonctionne réellement comme tel, que le concept est réalisé jusqu'à bout, qu'en mode tablette je n'ai que l'interface adapté à celui-ci (iOS quoi), pourquoi pas. Je ne suis pas fermé à cette idée.

Le problème du Surface Book, c'est Windows. Tant que Windows permet allègrement d'accéder au bureau "classique" en mode "Surface", on se retrouve avec une tablette médiocre (pour les raisons déjà détaillées).

Je vous avoue que je ne me fais pas beaucoup d'illusion sur le produit proposé par Microsoft, parce que ça fait plus de 10 ans qu'elle nous fourgue du Tablet-PC et qu'elle a fait croire qu'elle se mettait à la tablette avec les Surface (1 & 2) ARM + Windows RT, pour finalement revenir en arrière avec la Surface 3.

Ironiquement, je regarde cette vidéo-concept-futuriste de Microsoft et je compare ce que j'y vois avec ce qui existe actuellement, hormis le casque à réalité augmentée, j'y vois plus de produits Apple que Microsoft. On nous présente notamment des tablettes épurées, légères, conçues pour se commander avec les doigts et sur lesquelles le stylet ne sert qu'à des actions précises telles que le dessin ou l'annotation. Exactement comme un avec un bloc-note ou un livre en fait : on tourne les pages avec les doigts et écrit, dessine ou annote avec un crayon.

OS X et iOS étants construits sur la même base, on peut envisager techniquement d'avoir les 2 interfaces sur un même appareil, mais comme je le disais au dessus, je serai convaincu par le concept quand le mode tablette sera au moins aussi bon que l'iPad actuellement.

Edit : avec le lien de la vidéo c'est mieux https://www.youtube.com/watch?v=w-tFdreZB94

avatar patrick86 | 

Enfin, je ne suis pas convaincu que Microsoft donne le La de quoique ce soit, sur ce segment de l'informatique du moins. Ça me parait plutôt être un cafouillage. D'abord elle nous vend du Tablet-PC avec le même Windows que sur PC de bureau. Un jour elle nous fait enfin une tablette avec une interface spécialement conçue pour, sauf qu'elle a l'idée saugrenue d'imposer cette nouveauté partout, y compris sur PC de bureau où elle n'a pas sa place. Puis finalement elle revient en arrière autant sur desktop et laptop que sur tablette, bien que ce n'est que sur les 2 premiers que Modern UI était une erreur, et recommence à faire du Tablet-PC sur lequel Modern UI est optionnel.
Résultat : les développeurs ne sont pas plus incités ni motivés à faire des applications pour tablette sous Windows.

avatar oomu | 

non

Microsoft a tort

et l'approche hybride n'a JAMAIS marché (fouinez dans les archives de l'informatique, tient au fait comme se porte Blackberry 10 ? )

Le problème est que c'est une solution de FEIGNASSE qui attire les FEIGNANTS

nous le voyons en ce moment même sur Windows 10 sur Surface Pro:

pas d'apps qui utilisent l'universalité et est adaptée au tactile

par pitié, ne me trouvez pas l'exemple d'une app météo ou d'un énième jeu d'oiseau en colère (moins en colère que moi)

mais d'applications sérieuses, de la trempe d'Office (bien elle) qui montre l'exemple à un parterre de j'm'enfoutiste médusés.

-
Apple a la bonne approche: face à des entreprises qui ne veulent pas se fatiguer et dépenser du sou inutilement elle OBLIGE ! Apple anéantit le passé (zéro émulation de Os X), sans pour autant jeter par la fenêtre ce qui marche, mais fondamentalement elle créé et force un truc adapté.

Ce qui a obligé tout le monde à se farcir Cocoa Touch, et pas de se contenter d'un runtime avec middleware de traduction VBSCRIPT -> Python -> Objective-C + UI en windows forms -> css -> nib pour pondre une horreur, ou autre QT vaguement universel et donc pas vaguement mais totalement laid. (et le pire aurait été une app utilisateur Java, l'universellement compatible et pourri partout)

Au moins nous avons de véritables applications natives au tactile, aux interfaces pensées pour dés l'origine.

c'est pareil avec les apps dites universelles que tente Microsoft: on accouche de demi-solutions. La plupart des développeurs se contentent de l'app bureau vaguement jeté à la figure en tactile. Alors que Ms devrait ROMPRE et forcer la création d'apps de qualité pour la nouvelle informatique tactile ou crever en le tentant (au moins ça sera rapide plutôt que lentement).

Le succès d'une plateforme se voit à ses applications.

L'ipad est en demi-teinte car rien à faire, on n'arrive plus à financer la création d'app de TRAVAIL.
Surface c'est encore pire.

avatar macinoe | 

Mais enfin Oomu...

Depuis le jour où tu as affirmer haut et fort être un hater Microsoft, tu n'as plus une once de crédibilité sur le sujet..

Alors je t'en prie, épargne tes petits doigts et épargne nos yeux en évitant d'écrire (mal) tes interminables diatribes sans queues ni têtes.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR