SIG : ESRI propose un visualiseur de cartes sur Mac

Nicolas Furno |

Historiquement, les systèmes d’information géographique (SIG) n’ont jamais fait bon ménage avec OS X. Les ténors du marché sont tous réservés à Windows et il fallait utiliser le système de Microsoft, ne serait-ce que pour visualiser les données et les cartes produites par les SIG. Les choses sont pourtant en train de changer doucement, en partie grâce aux logiciels libres : QGIS est un choix de plus en plus populaire et ce logiciel multiplateforme fonctionne aussi bien sur Mac, que sur Windows (et Linux).

Les acteurs traditionnels commencent aussi à se pencher sur OS X toutefois. Ainsi, ESRI a publié pendant l’été un logiciel sur le Mac App Store : Explorer for ArcGIS [10.2.4 – Français – Gratuit – OS X 10.9 - ESRI]. Ne comptez pas sur une version Mac d’ArcGIS, on en est encore loin, mais ce logiciel permet au moins d’ouvrir une base de données et d’afficher sur une carte les données géographiques.

Cliquer pour agrandir

Explorer for ArcGIS ne sait pas ouvrir directement les fichiers utilisés par ArcGIS, que ce soit un Shape (.shp) ou une géodatabase (.gdb). Pour afficher une carte et ses données dans le logiciel, il faut préalablement les enregistrer dans un serveur ArcGIS. Le plus simple est d’utiliser pour cela ArcGIS Online, le service dans le nuage de l’éditeur qui peut stocker des cartes et données. Dans le cadre d’une entreprise, on peut aussi se connecter à un serveur cartographique mis en place en interne.

De ce fait, Explorer for ArcGIS est gratuit au téléchargement, mais son utilisation sera probablement payante. Avant de passer à la caisse, vous pouvez essayer toutes les fonctionnalités avec l’un des nombreux jeux de données proposés par l’éditeur. Il y en a pour tous les goûts, de la cartographie de réseau aux images satellites, en passant par des présentations. En effet, ce logiciel ne permet pas seulement d’afficher des cartes, mais aussi de les mettre en scène. On peut raconter une histoire avec une série de diapositives qui sont en fait des positions géographiques accompagnées d’explications.

Cliquer pour agrandir

Pour l’heure, l’objectif de cet utilitaire est d’offrir un accès à des cartes préparées avec ArcGIS, sur un ordinateur sous Windows. ESRI met en avant les écrans Retina des MacBook Pro pour justifier l’existence du logiciel, et il faut reconnaître que les cartes sont souvent très agréables à regarder sur ces écrans. Seul regret si vous avez un écran externe : la version actuelle nécessite de lancer le logiciel sur l’écran Retina pour que les cartes s’affichent, il ne se met pas à jour automatiquement.

D’ailleurs, on peut féliciter l’éditeur pour son respect des conventions d’OS X. Les raccourcis clavier standard sont bien gérés et on peut même naviguer dans la carte (déplacement et zoom) avec le trackpad, le tout avec une fluidité irréprochable. Autre exemple, les fonctions de partage d’OS X sont utilisées pour envoyer un mail ou un message avec une position, ou même un extrait de la carte. On apprécie aussi le mode plein écran d’OS X qui n’est pas de trop pour afficher les grandes cartes.

Explorer for ArcGIS est traduit en français et le logiciel est très agréable pour tous ceux qui font du SIG et veulent afficher du contenu sans devoir passer sur Windows, en virtualisation ou avec BootCamp. À terme, le logiciel devrait même faire plus que visualiser des données, et on devrait pouvoir aussi en éditer et faire quelques analyses spatiales. Dans la version actuelle, on peut afficher des informations sur une entité, chercher un élément et calculer des distances, mais c’est tout. Autre limite pour le moment, une connexion au serveur est nécessaire en permanence, mais l’éditeur ajoutera un mode sans connexion à terme.

Esri a longtemps été engagé exclusivement du côté de Windows, mais les temps changent un peu. Certes, cet utilitaire n’est rien par rapport au mastodonte ArcGIS, mais après les applications iOS, c’est agréable de voir un petit peu plus de SIG sur OS X…

avatar Tom.P | 

Le jour ou ArcGis est porté sur Mac ce sera du bonheur :)

avatar pomme man | 

10 ans que macsea à quitter la plate forme apple pour Windows mais à à garder son nom d'origine... A quand en effet le retour des EGDIS sur Mac... !!!

avatar pomme man | 

Pardon, macsea devenu maxsea!!!

avatar Leborde | 

SIG? Soldes Intermédiaires de Gestion.

avatar Leborde | 

SIG? Soldes Intermédiaires de Gestion.

avatar pvmstg | 

Ha ha...

Bon, au passage de Arcview 3 à ArcMap, le Mac a été abandonné. L'usage de bibliothèque strictement win en est la cause. Bien entendu, avec cette façon de faire, bogue après bogue après bogue. Esri en a eu assez, je suppose, puisque la prochaine version ArcMap professionnel a été réécrit sans ces fameuses librairies en 64 bit (du moins c'est ce dont on nous a parlé au séminaire Esri) . On en est à la version beta5 donc, à sortir d'ici quelques mois tout au plus. Sans doute, libérer des bibli win, on peut avoir de l'espoir au retour sur mac. Du moins, on a quelques rumeurs, vraies ou fausses, là dessus on verra. Comme un des responsables de la RD chez Esri (un français de surcroit), se présente toujours aux réunions avec un Macbook...

Pour ceux qui ont pas besoin d'esri, il faut pas oublier Cartographica 100% Macos. Pour les autres gratuits, Qgis, Udig et bientôt gv_sig dans sa version stable 2,1.

avatar Thierry61 | 

héé le poids lourd mondial de la géographie qui se ré-intéresse un (tout petit) peu au Mac ... c'est toujours bon à prendre

CONNEXION UTILISATEUR