Nikon lance son logiciel de retouche NX-D

Arnaud Laurent |

La période est particulière pour les logiciels de retouche photo. L'abandon d'Aperture et le flou qui entoure encore Photos poussent les photographes à chercher une solution de remplacement. C'est dans ce contexte que Nikon annonce la sortie de son nouveau logiciel de gestion des fichiers RAW au format .NEF.

L'idée est de fournir un logiciel le plus adapté possible aux clichés pris en RAW avec un appareil Nikon. N'espérez donc pas utiliser le programme si vous utilisez un Canon ou quoi que ce soit d'autre qu'un Nikon. L'application NX-D avait déjà fait ses débuts en beta au début de l'année, il s'agit ici de la version stable 1.0.0.

Le logiciel permet d'effectuer des retouches de base sur les fichiers RAW. On retrouve donc les éternels balance des blancs, luminosité/contraste, gestion du bruit, teinte/saturation et également la suppression des distorsions. L'application intègre aussi un système de traitement par lot. L'application est totalement gratuite et disponible au téléchargement en suivant ce lien.

Après avoir rapidement testé l'application, elle s'avère stable et assez efficace sur les retouches qu'elle propose. Si vous ne retouchez pas vos photos au-delà d'un simple recadrage et des modifications de base, elle devrait parfaitement remplir son rôle. On regrettera par contre le besoin de "grande surface de travail", même sur un écran Retina 15", on se sent facilement à l'étroit. Nikon recommande une définition de 1 920 × 1 080 pixels.

avatar frankm | 

Apple ferait mieux de communiquer sur le futur Photos.

avatar JokeyezFX | 

Quelqu'un qui s'y connait pourrait m'expliquer, en 2 mots, quelle est l'utilité, pour un pauvre amateur de photo en mon genre, d'enregistrer ses photos au format RAW plutôt qu'en jpeg (sachant que j'utilise un Canon EOS 350D et un 600D) ?
Merci

avatar lolo-69 | 

Bonjour.
Presque tout à été dit sur les avantages du RAW.

J'ajoute une pierre à l"édifice:

-Les logiciels de développement s'améliorent au fil du temps (algos de plus en plus performants).
-L'opérateur aux manettes prends plus d'expérience dans le temps.
-Les gouts en matière de rendu photographique évoluent aussi.

Alors que votre jpeg, dont le rendu imposé par votre boîtier sera figé dans le marbre, s'il vous prends l'envie de ressortir un vieux fichier RAW sagement archivé, vous pourrez toujours en tirer tout le jus avec les logiciels actuels pour en obtenir le rendu que vous souhaitez.

avatar majipoor | 

@JokeyezFX

Le format RAW contient toutes les informations que le capteur enregistre alors que le format JPEG de par sa définition limite ces informations: l'enregistrement en JPEG perd donc de l'information et ceci de manière définitive.

C'est en particulier le cas pour la dynamique de luminosité: en JPEG, un pixel est enregistré avec 256 niveaux de luminosité par couleur RGB et, par exemple, il y a 256 niveaux de gris possibles du blanc pur au noir le plus profond. Le capteur de l'appareil enregistre bien plus de niveaux et la dynamique entre le blanc et le noir est bien plus grande que ce que permet d'enregistrer le JPEG.

Résultat: alors qu'avec un fichier RAW tu arrives à "récupérer" des zones sous- ou sur-exposées (dans des limites raisonnables) pour faire ressortir des détails dans une zone très sombre ou très lumineuse, ceci est impossible en JPEG car ces mêmes zones sont constituées entièrement de pixels parfaitement blancs ou noirs. L'image est "cramée" et tu ne peux rien y faire.

De plus, un fichier JPEG est compressé et suivant la qualité d'enregistrement que tu choisis, ceci va introduire des artifacts de compression dans l'image qui peuvent être très génant dans certains types d'images, en particulier pour les dégradés subtils (ciel) dans lesquels apapraissent des bandes de couleurs ou pour les détails qui sont détruits par la compression.

Bref, tu peux voir le RAW comme un négatif à l'époque de l'argentique (si tu as connu cette époque :) et le JPEG comme un tirage photo sur papier.

avatar Thsbe | 

Le format raw est un format sans compression, des lors tu a la photo en brut ce qui te permet lors du développement numérique sur ton ordinateur de retoucher plus en profondeur la photo.

avatar John Maynard Keynes | 

@Thsbe

Etrange définition de ce qu'est un RAW ;-)

Rien à voir avec la compression, un RAW peut être un fichier compressé avec ou sans perte d'information.

Ce qui défini le RAW c'est le fait qu'il contient directement les informations issue des photopiles du capteur qui ne sont pas une image au sens propre.

Sur la trés grande majorité des APN le capteur dispose d'une matrice de Bayer, une moitié des photosites sont sensibles au vert, un quart au rouge, un quart au bleu.

Pour obtenir les informations colorimétrique de chaque pixel ils faut combler celles de plusieurs photopiles : c'est ma dématriçation.

Quand on travail en JPEG direct c'est le processeur de l'APN qui réalise cette opération avec un nombre relativement faible de paramètres configurables par le photographe et qui ensuite créait un fichier qui est d'une part compressé, d'autre part dématricé et enfin ne dispose plus de la même réserve de dynamique chaque composante étant codée sur 8 bit.

Cette pratique limite les capacité de repentir et de traitements à postériori de l'image, mais permet de produire instantanément une image exploitable.

L'intérêt du RAW est de permettre ce traitement à postériori avec des outils offrant de bien plus large l'attitude de paramétrage sur des fichiers qui ne sont en rien figés aussi bien sur les questions de colorimétrie que de dynamique.

En résumé :
- Soit c'est le boitier qui convertit "instantanément" le RAW en une image sur laquelle il y a moins de possibilité de repentir et de postraitement.
- Soit on effectue la conversion du RAW en image avec un grand nombre de degrés de liberté.

Les trois logiciels sérieux pour ces travaux sont : LR, C1 et DxO ... le restant ...

Et pour finir vaut mieux éviter de tomber sur les guerres de chapelles opposant ces deux flux de production. Chacun des deux est adapté à certains type de démarche et aucun des deux n'est universel quant à son adéquation aux contraintes.

avatar eseldorm (non vérifié) | 

Sauf que C1 est une giga daube d'un point de vue interface.

avatar John Maynard Keynes | 

@eseldorm

Trés discutable comme toujours quand il s'agit de ce type de considérations.

C1 reste un remarquable produit, tout comme DxO et LR.

A noter qu'il est actuellement le dématrisseur tirant le mieux profit du GPGPU en OpenCL.

avatar NestorK | 

Pas mieux que mes collègues > le RAW est de manière simple un format non destructeur. Une chose importante : en RAW, pas besoin de se préoccuper de la balance des blancs à la prise de vue. Tu la modifies à volonté directement dans ton logiciel de dématricage. En JPEG, c'est évidemment figé.

Petit bémol juste : aujourd'hui, on fait de si bons formats JPEG que ce n'est pas tant la compression qui pose problème au "développement" : c'est surtout qu'on ne peut plus rattraper certaines erreurs à la post prod ou en tout cas pas dans les proportions de ce que permet un fichier RAW (infiniment plus riche en informations).

Après, pour des photos de soirée ou d'anniversaire, tu vas pas forcément t'embêter à faire du RAW, surtout que ça prend beaucoup plus de place évidemment.

Au passage, puisqu'on parle d'un logiciel propre à Nikon, le format RAW s'appelle ici un NEF.

avatar JokeyezFX | 

Merci à vou 3 pour vos informations. Oui effectivement ma question concernait également le problème de poid. Si je commence à prendre toute mes photos en RAW, je vais vite avoir une photothèque qui pèse 100 Go ou plus (actuellement j'en suis qu'à une quarantaine de Go mais avec que des jpeg).
Mais j'ai pris note, pour les photos prises en nocturne j'prendrai plus en RAW, si ça me permet de mieux retrouver des détails dans les zones sombres.

avatar Hasgarn | 

Ce que nos camarades ici n'ont pas dit, c'est que le JPG est fait de telle manière qu'il ne conserve que très peu d'information dans les bleus, puisqu'il s'agit de la parti du spectre coloré que nous voyons le moins. Autrement dit, la déviance de couleur est énorme dans les bleus.
Fait un test sur un beau ciel, ça va te surprendre.

avatar majipoor | 

L'idéal serait alors de prendre la photo en RAW, de la retoucher et de la sauver en JPEG avec une compression minimale pour ne plus la toucher ensuite. Mais c'est du boulôt et pas toujours forcément nécessaire, par exemple pour les photos "souvenir".

avatar minijul | 

@majipoor
Je trouve ton analogie Raw=négatif / JPG=tirage papier très bien vue et parlante, je la recaserai !

avatar minijul | 

Sait-on si Photos pourra gérer le RAW ?

avatar MOS | 

Encore heureux ! Vu qu'il est supposé remplacer aussi Aperture... sachant qu'en plus même iPhoto gère le RAW..! ;)

avatar majipoor | 

J'ai lu que Apple travaillait pour Photo à un nouveau moteur de "dérawtisation" particulièrement performant, en particulier pour la gestion du bruit.

Donc sans le moindre doute, Photo offrera au moins autant et même mieux que Aperture en la matière.

avatar John Maynard Keynes | 

@minijul

Savoir lire un RAW est une chose permettre de le traiter au mieux en est une autre.

Je serais assez étonné que Photo soit au niveau des produits dédiés tel C1, LR, DxO ... ce n'est pas l'enjeu d'Apple sur ces considérations.

avatar macbookintel | 

Merci majipoor et les suivants pour les explications raw. Je me coucherai moins bête.
Ce serait une belle idée d'article pour macg car beaucoup de lecteurs ne sont pas photographes.
Quelques exemples de défauts vu/pas vu et des conseils pour activer le raw quand nécessaire.

avatar John Maynard Keynes | 

@macbookintel

Google est ton ami, il y a plein de bon papier sur le net, au hasard là :

http://apprendre-la-photo.fr/le-raw-quest-ce-que-cest/

Pour qui fait l'effort le savoir est aujourd'hui à porté de main ;-)

avatar apreslapluie | 

Le Raw n'est pas tout à fait comme le négatif en argentique. En effet en argentique il y a deux développements : 1 pour le négatif et. Le deuxième pour le tirage

avatar majipoor | 

Comme toute analogie, elle a ses limites :)

Mais le négatif était dans l'analogique le moyen de conserver un "original", le RAW jouant le même rôle en numérique.

avatar eric78 | 

NX D ressemble comme 2 gouttes d'eau a Sylkpix que j'ai pour mon Fuji. Si c'est le cas grosse régression par rapport à NX 2 car plus aucune retouche locale.

avatar jean_claude_duss | 

Bien vu c'est sylkpix qui a développé le nouveau soft de nikon...

avatar FloP1 | 

@eric78: il me semble que la retouche locale (à l'aide des U-point il me semble?) était possible grâce à mlutilisation de technos appartenant à Nik Software. Or Nik Software a été racheté par Google, du coup il semble que ce soit la principale raison de l'abandon de cette particularité chez Nikon.

avatar Zenon | 

Quelle différence avec nx 2 mis à part le prix?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR